Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2008

DIDIER PIRONI, ALAIN COLAS, DEUX TRAJECTOIRES PARALLÈLES (III)

medium_PORTRAIT_DIDIER.2.jpg

Didier Pironi et Alain Colas, deux champions qui, à la réflexion, possèdent de nombreux points communs et connurent des trajectoires parallèles.

Et pas seulement la notion de pilotage applicable tant aux monoplaces qu’aux voiliers de course, comme le fait observer Laurent Bourgnon qui, comme ses confrères, qualifie les multicoques de F1 des mers !


LA FORCE DE LA VOLONTÉ

Didier Pironi et Alain Colas vont se battre. Ils portent en eux de grands projets auxquels ils ne renonceront jamais.

Hospitalisé au C.H.U. de Nantes, Alain Colas subit une opération chirurgicale de 7 heures. A peine sorti de l'anesthésie, il déclare à son frère Jeff et à leurs proches: "Je vais expliquer ce qui est arrivé. Après, on ne parlera plus de l'accident. Dans un an, c'est le départ de la Transat et j'y serai avec le grand bateau. Une seule chose compte, réaliser ce projet". Il transforme sa chambre d'hôpital en bureau et s'efforce de ne rien laisser paraître qui puisse trahir la gravité de son état. Ses partenaires lui conservent toute leur confiance.

Alain sera bien au départ de la Transat 1976.. Il vit une course terrible, car les concurrents essuient 5 fortes dépressions consécutives si fortes qu’Éric Tabarly fait demi-tour, avant de décider quelques heures plus tard de reprendre la route de Newport. Le pied blessé d’Alain le fait horriblement souffrir. A quelques centaines de milles de Newport, il est en tête, mais il ne le sait pas. Il capte un message radio erroné sur la position de Tabarly et, se croyant vaincu, fait escale 36 heures à Terre-Neuve pour remplacer les voiles. Malgré le temps perdu, il franchit la ligne d'arrivée seulement 7 heures 28 minutes derrière le vainqueur. Le retour était presque gagnant.

Après son terrible accident, Didier Pironi manifeste le même acharnement à réaliser son projet, redevenir pilote de Formule 1. Ses blessures sont encore plus graves que celles d'Alain Colas. Leur guérison demandera donc plus de temps. Après les premiers soins à l’hôpital d'Heidelberg, il est soigné par le professeur Letournel dont il devient un ami. Il subit 35 interventions chirurgicales, 6 greffes osseuses, et passe plus de 100 nuits à l'hôpital. Le traitement de sa jambe droite, la plus touchée, s'échelonnera sur une durée de 4 ans.

medium_DIDIER_TEST5_AGS.jpg

Il ne renoncera jamais à l'intention de revenir en Formule 1 dans une écurie de pointe. Dès qu'il peut marcher, il commande à Tico Martini un pédalier de monoplace dans le but de s'entraîner aux mouvements qu'un pilote doit accomplir. A plusieurs reprises, il s'essaye secrètement au pilotage de monoplaces. Ce sera d'abord au volant de voitures appartenant à un collectionneur, avant de piloter une A.G.S. au Castellet en août 1986 et une Ligier à Dijon en septembre de la même année. « Il avait conservé sa vision de pilote d'exception », témoigne Gérard Larrousse. De sérieux contacts seront engagés avec l'écurie McLaren pour la saison 1987. Ils n'aboutiront pas, pour des motifs étrangers à la volonté des principaux contractants. Des raisons qui s’appellent le veto d’un certain Prost. Mais au mois d'août 1987, Didier Pironi a un contrat de Formule 1 en poche pour l'année 1988. « Quelques jours avant sa disparition, il s’est mis d’accord avec l’équipe Larrousse-Calmels pour laquelle il a servi de pierre angulaire pour la motorisation Lamborghini », rapporte Christian Courtel.

En attendant de revenir à la formule reine du sport automobile, Didier s'engage dans le championnat d'Europe d'Off Shore. Dans cette discipline, il peut piloter sans se servir de ses jambes en cours de rééducation.

didier pironi, alain colas, Lamnorghini, colibri, off shore, course au large, manureva, club méditerranée, route du rhum, F1, transats, 24 heures du mans, ltyrell, ligier, alpine, ferrari

 Début 1987, il se fait construire un bateau révolutionnaire en carbone monolithique. Il le baptise Colibri. Didier Pironi calque l'organisation de son équipe sur celle des teams de Formule 1 et se fixa un objectif: devenir champion du monde de Off Shore. L'engin est propulsé par deux V12 Lamborghini qui développent 1.500 chevaux.
 
Comme Alain Colas avec son monocoque géant, Didier Pironi choisit la voie de la difficulté. Le Colibri, que Bernard Giroux, son navigateur, qualifie de « véritable obus », est un bateau étroit, léger, qui menace toujours de se coucher sur le côté ou de s'envoler. Dangereux certes. « Plus encore que la F1 », reconnaît Didier. Mais il représente une arme de compétition redoutable entre les mains de son pilote. D’ailleurs, après quelques courses de mise au point, Didier remporte l'épreuve de championnat d'Europe organisée en Suède. Didier Pironi a démontré la force de son équipe, la justesse de son choix et ses talents de pilote sur mer. Il croit à ses chances de remporter le Championnat du monde devant les Italiens, jusqu'alors spécialistes incontestés de la discipline.

DES HOMMES D’AFFAIRES AVISÉS

Didier ne chôme pas durant sa rééducation. Il met son intelligence et son énergie au service du monde des affaires.

Il s’occupe de la société familiale avec sa mère et son demi-frère José, d’une exploitation forestière dont il est propriétaire dans la région de Rambouillet, d’une société de distribution de cassettes vidéo. Il devient chroniqueur et commentateur pour L’Équipe Magazine, pour TF1, pour Canal +.

didier pironi,alain colas,lamborghini,colibri,off shore,course au large,manureva,club méditerranée,route du rhum,f1,transats,24 heures du mans,ltyrell,ligier,alpine,ferrari

 Mais il lui fait un challenge plus excitant. Il le trouve en devenant l’importateur exclusif des bateaux Lamborghini. Et il rachète à Saint-Tropez un chantier qui vend, loue, répare et assure le gardiennage de off-shore. Pour ce faire, il constitue une société avec José comme associé. Elle s’appelle Leader. Pourquoi Leader ? Clin d’œil à Jean Graton, le créateur des albums de Michel Vaillant. Didier apparaît souvent dans les aventures du pilote français et ses liens d’amitié avec Michel sont régulièrement évoqués. Parmi les clients de cette société figurera un autre Michel, Michel Sardou, qui s’initiera au off-shore avec Didier, lui en achètera un, puis le revendra immédiatement après la mort du pilote, trouvant l’engin trop dangereux.

Gageons en outre que le rôle que Didier s’apprêtait à jouer chez Larrousse – Calmels aurait dépassé celui d’un simple pilote.

Pour sa part, Alain Colas est sans doute le premier skipper à comprendre qu’au plus haut niveau, l’engagement d’un voilier de course est une entreprise. Lorsqu’il prépare son tour du monde en solitaire sur Manureva, il innove en matière de communication. Il ne cherche pas de sponsors au sens strict, mais des partenaires auxquels il apportera une prestation en contrepartie de l’argent reçu. Son talent de narrateur assurera le succès de l’opération. Il obtient la confiance de trois organes de presse. Une chaîne de télévision achète le film qu’il tournera lui-même durant son périple. RTL diffusera sur les ondes les interviews qu’il communiquera au moyen d‘un radio-téléphone, et le journal Tintin publiera régulièrement le récit de son voyage. Au retour, après 168 jours de mer, il enchaîne inlassablement les conférences et travaille à son grand projet, la mise en chantier de son monocoque géant qui mesurera 72 mètres.

medium_ALAIN_COLAS_ET_CLUB_MEDITERRANEE.jpg

Un des arguments qui servira à convaincre les partenaires sera la prise de conscience de la crise de l’énergie. Le voilier géant ne sera pas qu’un monstre programmé pour gagner des courses. Parmi les énergies de substitution au pétrole figure le vent, totalement gratuit. Et le clipper des temps modernes qu’imagine Alain Colas bénéficiera d’une capacité de transport supérieure à celle d’un Boeing 747 ou de nombreux cargos. Il faudra beaucoup d’argent pour construire le bateau. Alain obtient grâce à l’aide de Gaston Deferre des espaces publicitaires gratuits dans le presse du Sud-Est. Au printemps 1975, le financement est bouclé. Gilbert Trigano se laisse convaincre. Il y voit un outil de communication fantastique pour le Club Méditerranée.

Après sa défaite à la Transat anglaise 1976, Alain ne se laisse pas abattre. Il conçoit immédiatement de nouveaux projets pour le Grand bateau. Sa popularité est énorme. Il est réclamé partout. « Je suggère d’organiser une tournée du bateau dans les ports, témoigne son ami et collaborateur Maurice Hérat. L’idée enthousiasme Alain. L’opération se met en place. Elle s’appellera « Bienvenue à bord. » La tournée s’organise comme celle d’une star du show-bizz. Europe 1 s’y associe. L’arrivée de Club Méditerranée sera annoncée sur les ondes plusieurs fois par jour. Nous vivons à un rythme d’enfer, mais l’argent rentre. »

Lorsqu il disparaîtra en mer le 16 novembre 1978, certains journalistes insinueront qu’il a mis en scène sa disparition pour fuir ses créanciers. « Vengeance, rétorque Maurice. Alain gérait personnellement ses rapports avec les médias et leur vendait des reportages et des images. Certains journalistes ne le lui ont jamais pardonné. »

Maurice dément aussi les difficultés financières. « Cette thèse est aussi fausse que méprisable. D’ailleurs, si Alain avait été poursuivi par les créanciers, son Manureva que tout le monde savait à Saint-Malo avant le départ de la première Route du Rhum aurait fait l’objet de mesures de saisies conservatoires. »

L’entreprise d’Alain tourne bien. Quant à l’exploitation du grand bateau, coûteuse certes, elle s’équilibre grâce à une location au profit du Club Méditerranée en Polynésie. C’est d’ailleurs à cause de ce contrat qu’Alain prend le départ de la Route du Rhum avec Manureva et pas avec son monocoque géant.

Mais comme Didier, Alain ne fait pas l’unanimité parmi ses pairs. Leurs qualités suscitent mesquineries et jalousies. Trop intelligents, trop cultivés, trop élégants, trop bien élevés, trop doués dans tous les domaines, le sport, leur métier de coureurs, la communication. Trop aimés du public aussi.

Thierry Le Bras
A suivre
________

medium_DIDIER_PIRONI_ACCUEIL_SITE.3.jpg
Didier Pironi, le petit prince de la vitesse, le site de Jan Möller, très intéressant, très complet, très bien illustré :
http://www.didierpironi.net/index2.htm



medium_COUV_LIVRE_JAN.2.jpgJe signale dès à présent que Jan est aussi l’auteur d’un ouvrage de référence sur Didier :
Didier, Dreams and Nightmares
Éditions Mercian
(cet ouvrage est écrit en langue anglaise – il est disponible en France à la Librairie du Palmier)

Je mentionnerai à la fin de cette série d’articles une très bibliographie complète concernant Didier.

________
Les fictions dans l’univers à la fois passionnant et cruel du sport automobile vous passionnent ? Retrouvez les dans les romans de Thierry Le Bras qui raconte les aventures de l’avocat-pilote David Sarel. Didier Pironi est cité dans les deux ouvrages dont les références suivent car il représente pour le personnage principal une référence et un modèle à suivre :
« Circuit mortel à Lohéac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » sont publiés aux Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

14/01/2008

UNE FERRARI … cassée

philippe georjan,ferrari,sorties de route,brigitte bardot,michel sardou,boris vian,les charlots,mouloudji,snobisme,tour de france auto

philippe georjan,ferrari,sorties de route,brigitte bardot,michel sardou,boris vian,les charlots,mouloudji, snobisme, tour de france auto 

philippe georjan,ferrari,sorties de route,brigitte bardot,michel sardou,boris vian,les charlots,mouloudji,snobisme,tour de france auto

philippe georjan,ferrari,sorties de route,brigitte bardot,michel sardou,boris vian,les charlots,mouloudji,snobisme,tour de france auto

philippe georjan,ferrari,sorties de route,brigitte bardot,michel sardou,boris vian,les charlots,mouloudji,snobisme,tour de france auto

philippe georjan,ferrari,sorties de route,brigitte bardot,michel sardou,boris vian,les charlots,mouloudji,snobisme,tour de france auto

« La sortie de route, c’était le lot des voitures de sport, souligne Philippe Georjan (1). Cette Ferrari 250 GT Berlinetta 1960 a de la chance. C’est la voiture d’un collectionneur. Elle retrouvera vite le chemin des courses de véhicules historiques. J’étais adolescent à la période des sixties. Un mes copains, Christian, était fils de garagiste. Son père se spécialisait dans les VO récents et haut de gamme. Il disait toujours qu’une voiture de sport était faite pour avoir trois accidents, trois passages au marbre. Après, il fallait la vendre. Le châssis manquait de rigidité. L’assureur de mes parents émettait une opinion comparable. Il prétendait que rouler en voiture de sport, cela signifiait un accident par an. Pas forcément corporel, heureusement, mais une sortie de route.

« A cette époque, la vitesse était libre. Les contrôles d’alcoolémie supposaient un accident ou une infraction grave. La société automobile séduisait la France et le monde. Au prix de nombreux morts sur les routes, il est vrai. Mais l’insouciance minimisait la portée des drames dans la conscience collective. L’accident, ça n’arrivait qu’aux autres, au pont d’inspirer les chanteurs de variétés.

« En 1954, Boris Vian composa J’suis snob. La chanson serait reprise au cours des sixties et des seventies, notamment par Mouloudji et les Charlots. L’accident en voiture « classe » y apparaît comme un symbole d’appartenance à une classe supérieure, même si les paroles expriment une ironie féroce.

J'suis snob... J'suis snob
J'suis ravagé par ce microbe
J'ai des accidents en Jaguar
Je passe le mois d'août au plumard
C'est dans les p'tits détails comme ça
Que l'on est snob ou pas
J'suis snob... Encor plus snob que tout à l'heure
Et quand je serai mort
J'veux un suaire de chez Dior !


« L’accident n’inquiète pas davantage Brigitte Bardot lorsqu’elle interprète les paroles de Serge Gainsbourg.

Je tiens bien moins à la vie
Qu’à mon terrible engin,


affirme-t-elle avant de préciser sa pensée :

Et je me sens à feu et à sang,
Que m'importe de mourir
Les cheveux dans le vent !


« Un peu plus tard, en 1975, Michel Sardou traitera l’accident sur un ton très différent

Qu'un flic arrête les sirènes
Et que s'en aillent les hommes en blanc.
Pour moi, c'est mort : tout mon corps saigne,
Mais reste-t-il un survivant ?

J'espère que je n'ai tué personne.
Ma vie ne vaut pas une vie.
Mon étoile n'était pas la bonne.
Tant mieux si ce soir, c'est fini.


« Les esprits changeaient. L’insouciance laissait place à plus de responsabilité, mais aussi corrélativement à une société obsédée par la sécurité routière, policée, aseptisée, terne... Les prémices d'une France détestant ceux qui réussissent un peu mieux que d'autres, s'offrent un plaisir en récompense de leurs efforts et suscitent les jalousies haineuses des plus médiocres avides de basse normalité. »

NOTE MODIFIÉE LE 16 AOÛT 2014

 

(1) Philippe Georjan est le héros de  VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, LE polar vintage, gourmand automobile et humoristique. Plus de précisions et possibilité de lire gratuitement les premières pages en cliquant ICI http://bit.ly/1zmPqE6

philippe georjan,ferrari,sorties de route,brigitte bardot,michel sardou,boris vian,les charlots,mouloudji,snobisme,tour de france auto

LE POLAR tendance sixties à lire cet été !

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

 

(1) Philippe Georjan est aussi le personnages  de plusieurs nouvelles (gratuites)  en ligne sur ce blog. Retrouvez  dans :

 

La Baule les Pins, des émois inoubliables (une Porsche nerveuse, des souvenirs de BB, l’ambiance Birkin – Gainsbourg dans 69, année érotique...)

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/08/25/rallye-de-la-baule-des-emois-inoubliables.html

 

Clin d’œil à la R8 Gordini (en 4 chapitres)

CH1 :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/09/30/le-clin-d-oeil-de-philippe-georjan-a-la-r8-gorde-1.html

CH 2 :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/10/02/le-clin-d-oeil-de-philippe-georjan-a-la-r8-gorde-2.html

CH 3 :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/10/05/le-clin-d-oeil-de-philippe-georjan-a-la-r8-gorde-3.html

CH 4 :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/10/08/le-clin-d-oeil-de-philippe-georjan-a-la-r8-gorde.html

 

Pour mieux me connaître : http://0z.fr/T46eh

 

Suivez-moi sur twitter@ThierryLeBras2

 

Et si vous vous vous intéressiez à mon dernier ouvrage : 7 Nouvelles pimentées, découvrez le sur http://bit.ly/TWfRtG

 

Thierry Le Bras

14/11/2007

ICÔNES DES SIXTIES (3/4)

Immergez-vous quelques heures dans la jeunesse dont vous avez rêvé…

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

C’est ce que vous propose Thierry Le Bras dans un incroyable roman vintage, automobile et gourmand…

 

AMBIANCE 24 Heures du Mans 1966 ! VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, tel est le titre du dernier roman de Thierry Le Bras qui met en scène de nouveaux personnages, parmi lesquels le jeune pilote Xavier Ferrant qui dispute l’épreuve mancelle pour la première fois cette année-là.

 

Philippe Georjan (1), le narrateur, est lui-même un des acteurs principaux du scénario. Adolescent à l’époque de cette édition fabuleuse qui vit pour la première fois le géant industriel Ford terrasser l’orfèvre de génie Ferrari, Philippe se rappelle encore la semaine passée au Mans comme si c’était hier. « Nous ne doutions de rien, rapporte-t-il. Nous étions impatients, turbulents, pas toujours raisonnables, insouciants, heureux. Les péripéties vécues cette année-là devaient nous conforter dans la conviction que rien ne nous arrêterait. La vie nous attendait. Elle allait nous offrir des moments palpitants, la satisfaction de tous nos rêves. »

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

Des circonstances particulières rendraient cette course inoubliable, il est vrai. Pas seulement le duel de Titans que se livraient sur la piste les fabuleuses Ford MK II et Ferrari P3. Mais aussi le mystère inquiétant qui planait autour de l’écurie UTP pour laquelle pilotait Xavier. Une atmosphère d’angoisse liée à une intrigue policière à laquelle Philippe, Xavier et leurs amis ne comprenaient rien.

 

Ce scénario plonge le lecteur dans le formidable tourbillon des sixties qui génère tant de nostalgie aujourd’hui.

 

Sur les ondes

 

Les variétés traduisaient l’esprit de leur époque.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

En 1966, Johnny et Antoine battaient des records de ventes de 45 tours sans se prendre au sérieux. Ils ne s’entendaient pas toujours très bien et une de leurs querelles chantées contribua à booster les chiffres d’affaires de leurs producteurs.

Oh Yeah !

Tout devrait changer tout le temps,

Le monde serait bien plus amusant,

On verrait des avions dans le couloir du métro,

Et Johnny Hallyday en cage à Médrano,

affirmait celui qui se considérait en avance sur les autres puisqu’il portait des chemises à fleurs tandis que les nôtres n’avaient encore que des boutons.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

Mais Johnny et ses paroliers n’avaient pas la langue dans leur poche non plus, comme le démontra le texte de Cheveux longs et idéescourtes composé en riposte au joyeux hippie.

Si les mots suffisaient

Pour tout réaliser

Tout en restant assis

Avec les bras croisés

Je sais que dans une cage

Je serais enfermé

Mais c’est une autre histoire

Que de m’y faire entrer

Da-da-da-da-dam

Da-da-da-da-dam

Car il ne suffit pas

D’avoir les cheveux longs

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

Dans l’entourage de Philippe, Gogo, grand fan de Johnny, défendait son idole face à Brice, petit rigolo pathologiquement moqueur rangé du côté d’Antoine. La raison du plus fort étant souvent la meilleure, Brice, beaucoup plus petit que Gogo,  payait régulièrement son insolence de prises de catch qui le calmaient quelques minutes. Bientôt, la participation de Johnny à des courses automobiles sur une Ford Mustang amènerait Gogo à partager la passion de Philippe pour la compétition…

 

Maintenant, Johnny et Antoine plaisantent sans doute de l’innocent duel qui boosta leurs ventes de disques. A moins qu’ils l’aient oublié… La dernière fois qu’ils se sont affrontés, ce fut indirectement par publicités de lunettes interposées. Et même ça, c’était avant…

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

Dans VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, de nombreuses anecdotes au sujet des stars des sixties sont évoquées. Par exemple les rapports de Michel Sardou avec Montlhéry, commune qui abritait un célèbre circuit automobile et autre chose…

 

Pilotage et gastronomie  

 

Maintenant, les pilotes sont suivis par des diététiciens, suivent un entraînement rigoureux et soignent particulièrement leur condition physique. Des garçons comme Nico Rosberg et Jenson Button sont capables d’enchaîner les épreuves d’un triathlon en signant des performances époustouflantes. Mais avant, de nombreux pilotes étaient aussi des épicuriens.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

Nombre de gentlemen drivers le restent d’ailleurs… Pourquoi le pilotage serait-il incompatible avec la qualité de fin gourmet ? Piloter et déguster des mets cuisinés avec subtilité constituent des plaisirs complémentaires. D’ailleurs, après avoir appuyé sur le champignon, le champagne s’associe délicieusement aux exquises saveurs de la victoire.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

Dans VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, le lecteur se régale de recettes fort appétissantes. Certaines très classiques comme Les spaghettis à la manière Philippe et Laurent, d’autres plus originales et directement liées au thème automobile. Vous apprendrez ainsi queLes accélérateurs en folie désignent une fricassée de champignons servie à la Brasserie des pilotes.

 

Au bord de la piste

 

En lisant  VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, vous vivrez la semaine des 24 Heures du Mans 1966 au cœur de l'action.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

D’abord le pesage, puis les séances d’essais. D’entrée, les Ford et les Ferrari chassent le chrono. Vous suivrez des géants en piste, Bruce McLaren, Pedro Rodriguez, Dan Gurney, John Surtees, Chris Amon… Ainsi que les rois de la catégorie GT, à commencer par Xavier, le nouvel ami de Philippe.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

Puis vous assisterez à des duels de Titans sur le bitume jusqu’au triomphe de Ford face aux machines de Maranello. Mais Xavier verra-t-il l’arrivée ? Tout dépendra de l’habileté de Philippe et de ses proches. Car même si les sixties étaient autrement plus passionnantes que l’époque aseptisée et déprimée que nous traversons, il existait déjà de dangereux malfaiteurs en 1966. Ça, c’est la trajectoire policière de VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, pas si aisée à négocier…

Vous pouvez également me retrouver sur http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/ et http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

NOTE MODIFIÉE LE 1er OCTOBRE 2014

 

(1) Philippe est le héros de  VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, LE polar vintage, gourmand automobile et humoristique. Plus de précisions et possibilité de lire gratuitement les premières pages en cliquant ICI  http://bit.ly/1zmPqE6

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

C’est dans ce polar que Philippe, le narrateur, fait la connaissance de Xavier, son moniteur particulier de conduite sur Lorus,  l’ami qui va l’aider à grandir plus vite !

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Une autre présentation de VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES  http://0z.fr/u88wT

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,pilotes,ford,cobra,ford gt40,ferrari,le mans,1966,cuisine,gastronomie,variétés,michel sardou,johnny hallyday,antoine

Un feuilleton gastronomique (menu de lecture gratuit) en 3 épisodes (ou 3 plats) avec les mêmes personnages

ENTRÉE http://bit.ly/1rlBhnh

PLAT  http://bit.ly/1yuTHIC

DESSERT http://bit.ly/1vouydO

 

Icônes des sixties (1/4)  http://bit.ly/1paDuC6

 

Icônes des sixties (2/4)  http://bit.ly/VKxBQ1

 

LE PACTE DU TRICHEUR, un autre polar automobile que j’ai écrit pour vous :http://amzn.to/1jAhsoF

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras