Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

polars

  • Thierry Le Bras ou l’obsession de la fiction automobile et mécanique

    Romans et nouvelles automobile, je suis là !

    fictions,romans,polars,nouvelles,feuilletons,david sarel,philippe georjan,rallye,rallycross,le mans,thierry le bras

    Quoi de plus fort que les émotions de la compétition aux commandes d’un engin à moteur conçu pour la vitesse ? Rien à ma connaissance...

    « La course, c’est la vie, affirmait Steve McQueen par l’intermédiaire de son personnage Michael Delaney dans le film Le Mans. Avant et après, il n’y a que l’attente ».

     J’ai eu le privilège de connaître les moments d’exception qu’offre le pilotage en compétition. Alors, quand les années passent, que les contraintes de divers ordres conduisent à ranger son casque et sa combinaison ou à songer aux épreuves de véhicules historiques, il faut trouver d’autres challenges excitants. Sinon, la vie deviendrait banale, normale, médiocre, ennuyeuse, sinistre. Mon challenge, mon défi, c’est d’écrire, de photographier, de créer des univers parallèles. Parmi mes favoris, ceux où l’automobile tient une place de choix.

    Exploiter mes fondamentaux

    Sans prétention, je fais partie de ceux qui savent créer une fiction auto. Les sports mécaniques apparaissent en toile de fond dans la plupart des romans et nouvelles dont je suis l’auteur. Certains scenarii se déroulent à la période contemporaine, tels Circuit mortel, Faits d’enfer à Carnac, Chicanes et dérapages de Lorient au Mans, Le pacte du tricheur. D’autres invitent à voyager dans le temps, à l’époque vintage, comme Vengeance glacée au coulis de sixties.

    J’ai commencé à écrire mon premier roman à l’âge de dix ans. Je ne l’ai pas terminé et e en sais pas ce qu’est devenu le cahier d’écolier sur lequel je le rédigeais. C’était sûrement trop tôt. Mais l’envie d’écrire existait déjà. Elle m’a permis s’être publié par les Éditions Gautier-Languereau l’année du bac. Il ne s’agissait que d’une nouvelle, l’histoire d’un jeune motard qui participait à son premier moto-cross. Un texte sans prétention destiné à de jeunes lecteurs.

    fictions,romans,polars,nouvelles,feuilletons,david sarel,philippe georjan,rallye,rallycross,le mans,thierry le bras

    Écrire, raconter des histoires, ne relève pas d’une idée apparue tardivement. Elle fait partie de mes bases, avec mes deux autres passions, les sports mécaniques et la photo. J’ai concilié les trois. Avant de piloter, j’ai pris beaucoup de photos sur quantité d’épreuves. Les années où je courais, j’ai continué à en réaliser lors de courses auxquelles je ne participais pas. Une fois que j’ai arrêté de piloter en compétition, j’ai immortalisé avec passion l’action des pilotes sur pellicule puis sur carte mémoire.

    J’ai ainsi collectionné des souvenirs, expériences, anecdotes qui nourrissent mes récits et fictions. D’autant que je continue à suivre de près les carrières d’acteurs de ce monde extraordinaire. Je suis intimement convaincu qu’un écrivain donne le meilleur de lui-même lorsqu’il raconte ce qu’il connaît, ce qui lui tient le plus à cœur, c’est-à-dire quand il partage ses passions.

    fictions,romans,polars,nouvelles,feuilletons,david sarel,philippe georjan,rallye,rallycross,le mans,thierry le bras

    L’automobile, la moto et tous les sports mécaniques offrent une matière première fabuleuse à travailler. Il s’agit d’univers concurrentiels et impitoyables, dégageant des émotions incomparables. Les acteurs des championnats mettent en avant ce qu’ils ont de meilleur et parfois de pire. Les enjeux financiers favorisent les dérapages. Les supporters ne se comportent pas forcément en gentlemen. Tous les ingrédients d’une intrigue, parfois simplement psychologique, souvent dans la trajectoire du polar n’attendent que le tour de main d’un auteur afin de devenir menu de lecture.

    Pas besoin d’une Delorean pour voyager dans le temps

    J’ai beaucoup aimé Marty et Doc. Les films dont ils sont les héros avec la Delorean ont le mérite de l’audace. Leurs créateurs ont osé jouer avec un fantasme éternel, le voyage dans le temps.

    Pas de Delorean dans mes scenarii cependant... A chacun ses coups de cœur, ses paradis mécaniques. Chez moi, d’autres voitures de diverses époques contribuent à l’action. Elles ne manquent pas de caractère non plus. Les aventures de David Sarel se déroulent de nos jours. Le personnage s’associe aux modèles d’une marque imaginaire, Vivia (par exemple au Mans http://bit.ly/1fCkQ2z ).

    fictions,romans,polars,nouvelles,feuilletons,david sarel,philippe georjan,rallye,rallycross,le mans,thierry le bras

    Ronnie, personnage secondaire de l’univers de David, appartient à la génération précédente. Il pilotera notamment une Simca 1200 S (cf http://bit.ly/2bAFnbr ), puis une Chevrolet Camaro après avoir cherché des sponsors en vue de disputer Le Mans (cf http://0z.fr/DwoeM ).

    fictions,romans,polars,nouvelles,feuilletons,david sarel,philippe georjan,rallye,rallycross,le mans,thierry le bras

    Philippe Georjan assiste à ses premières 24 Heures en 1966, alors qu’il fréquente encore le collège. Bientôt, il naviguera son pilote préféré en rallye avant de prendre lui-même le volant dans diverses épreuves (cf http://bit.ly/26SOPvm puis http://0z.fr/110Cx ).

    fictions,romans,polars,nouvelles,feuilletons,david sarel,philippe georjan,rallye,rallycross,le mans,thierry le bras

    Pas encore de roman mettant en scène Jocelyn dont le projet de vie tient en un mot écrit en majuscules : RALLYE. Dès avant le permis, le jeune Vendéen au tempérament de Chouan s’est fait remarquer en Rallycross. Une fois le bac et le permis en poche, en avant, cœur battant, dans sa discipline de prédilection. Ses modèles s’appellent Yoann Bonato, Sébastien Loeb, Henri Toivonen. Vaguement superstitieux, il s’est demandé un matin si la fin du monde n’était pas arrivée (cf http://bit.ly/J521qF puis http://bit.ly/193TZEL ). Ces nouvelles m’ont permis de commencer à travailler le personnage de Jocelyn ainsi que son entourage. Au fur et à mesure qu’ll va progresser et approcher son objectif, les obstacles vont se multiplier. Mauvais sort, vengeance, simple jalousie, fantômes surgis du passé ? Il faudra encore patienter un peu avant d’obtenir la réponse. Moi-même, je ne sais pas tout. Je ne suis que son biographe, comme celui des autres personnages dont je rapporte des tranches de vie après les avoir mijotées. Je découvre les faits au fur et à mesure, en les suivant, en les poussant dans leurs retranchements, en recueillant leurs confidences.

    D’autres idées de personnages et d’univers sur fond de sports mécaniques progressent sur les pistes sinueuses tracées dans mes neurones. Mais je ne vais pas tout vous dire aujourd’hui... Cependant, je ne saurais cacher qu’une quatrième et une cinquième série de personnages vrombissent dans mon imagination. Sans délaisser pour autant ceux qui existent déjà. Juste pour les laisser se reposer de temps en temps entre deux aventures.

    J’entendais récemment à la télévision une phrase attribuée à Claude Lelouch. « Les gens sur l’écran sont plus intéressants que ceux dans la rue », aurait dit le réalisateur. Une journaliste qui m’interviewait au sujet d’un recueil de nouvelles intitulé 7 nouvelles pimentées (cf http://bit.ly/2tu3KjI ) m’avait fait observer que je parlais de mes personnages comme s’ils étaient des amis. Pas faux ! Ils existent dans mon esprit et j‘espère que des lecteurs de plus en plus nombreux s’intéresseront à eux. Ils ne sont pas ternes car ils partagent une passion avec tous les lecteurs de ce blog. Cette passion s’appelle LES SPORTS MÉCANIQUES !!!

    Un créneau à défendre

    L’automobile et la moto ont vocation à tenir le rôle de personnages dans les scénarii. Elles possèdent des personnalités affirmées, soulignent celles de leurs partenaires, ancrent l’action dans l’espace et dans le temps. Elles suscitent les passions. Leurs apparitions dans un univers ravivent les souvenirs, rajeunissent ceux qui ont déjà un vécu riche d’expérience, donnent aux plus jeunes l’envie de foncer vers de nouvelles aventures. Elles s’associent aux moments les plus forts de chaque existence.

    fictions,romans,polars,nouvelles,feuilletons,david sarel,philippe georjan,rallye,rallycross,le mans,thierry le bras

    Des géants y croient. Dysney et Pixar ont lancé une opération gigantesque avec Cars 3. L’équipe qui a produit et réalisé Overdrive est composée de professionnels expérimentés qui ont, à mon sens, réalisés un film enthousiasmant (vivement la suite des aventures des frères Foster et de leurs copines.

    Alors, soyeux nombreux à soutenir ceux qui travaillent sur le créneau des fictions mécaniques. Cliquez sur les liens (gratuits) qui vous pilotent vers des nouvelles accessibles gratuitement en ligne. Partagez-les sur les réseaux sociaux. D’abord, vous prendrez plaisir à découvrir ces fictions et à les faire connaître à vos amis. En outre, vous lutterez sans provocation contre tous les politiciens et lobbyistes qui insinuent sournoisement mais sans relâche que l’automobile, la moto et tous les moteurs sont des fléaux, que vous êtes l’ennemi public numéro 1dès que vous montez dans (ou sur) votre machine. Lire des fictions mécaniques, c’est quelque part militer en faveur d’outils au service de l’homme, d’œuvres d’art roulantes qui expriment le génie humain. Soutenir la fiction automobile et plus généralement les blogs et médias auto (et moto), c’est refuser la dictature autophobe, rejeter la société aseptisée, liberticide et sans intérêt à laquelle nous risquons de nous trouver réduits. Une société uniforme, étouffée, qui dit oui à tout, sans alternative, qui vote petit doigt sur la couture du pantalon ce que des médias asservis auront promu.

    fictions,romans,polars,nouvelles,feuilletons,david sarel,philippe georjan,rallye,rallycross,le mans,thierry le bras

    Pour ma part en tout cas, je reste fidèle à mes passions et convictions. Je continue d’écrire des fictions automobiles. J’ambitionne de leur offrir la meilleure diffusion possible. Par le livre papier et électronique évidemment, et pourquoi pas d’autres stratégies complémentaires ? Le feuilleton en ligne, la nouvelle, ou d’autres supports (ou associations de contenus à inventer)... J’ai songé un moment à un blog entièrement consacré à la fiction mécanique mixant les contenus gratuits et payants. Puis à un double produit, Artwork d’un modèle de voiture présente dans une fiction et texte de la fiction en question. Des idée abandonnée car trop difficiles à mettre en application, tout au moins pour moi. Il faut tout de même vivre et rentabiliser un peu les fruits de son travail, ce qui ne me paraît pas réaliste via les blogs dans le contexte actuel. Mais je ne désespère pas, loin s’en faut. J’espère vraiment que vous serez de plus en plus nombreux à lire des fictions automobiles, à les faire connaître, à les défendre, et à soutenir aussi mes confrères auteurs sur le même créneau ! Chaque clic sur un lien vers une fiction (ou une note parlant d’une fiction), chaque like, chaque partage sur les réseaux sociaux nous aide au niveau du référencement, de l’impact, du poids de nos projets face aux éditeurs, investisseurs, producteurs, clients... 

    Je travaille avec la volonté inébranlable de servir la fiction automobile dans tous les domaines, du roman au scénario en passant par la nouvelle, le feuilleton, l’histoire racontée en BD ou en docufiction destiné à booster les ventes d’un produit ! Tous les encouragements et tous les soutiens sont les bienvenus. Toutes les possibilités de partenariats seront étudiées avec intérêt.

    QUELQUES LIENS

    Un blog dont une partie reste entièrement consacrée aux fictions automobiles http://circuitmortel.com/cat/fiction/

    C’était il y a longtemps. J’ai repris ici ma première publication dans le domaine des sports mécaniques http://bit.ly/1pzMLQz  

    2 polars automobiles à lire en ebooks en attendant les versions papier (au cœur d’un rallye http://amzn.to/1jAhsoF - aux 24 Heures du Mans http://amzn.to/1nCwZYd )

    Overdrive, des voitures, des filles, des gangsters, du suspense http://bit.ly/2wMhwjS

    Richard Grieco et ses partenaires automobiles http://bit.ly/1MJglo6

    Et si vous offriez un roman automobile dédicacé pour Noël (toujours disponible) http://bit.ly/2hjfyxa

    Thierry Le Bras

  • Quand automobile rime avec Poisson d’avril !

    Car en plus de ses autres qualités, l’automobile ne manque pas d’humour...

    humour,livres,romans,polars,panhard,renault,philippe georjan

    Je l’avoue sans détour, le 1er avril est ma fête préférée ! Je vous convie donc à une pêche au poisson d’avril, avec bonne humeur, comme si nous partions en vacances avec une Simca P60 après avoir installé l’épuisette et les cannes sur la galerie.

    Pourquoi suis-je aussi fan du 1er avril ? Tout simplement parce que ce jour s’associe à l’imagination et à l’humour. L’auteur de fictions y trouve l’occasion idéale de tester son pouvoir de conviction. L’appel des planches excitera ceux qui n’ont pas décelé leur vocation théâtrale ou l’ont étouffée dans l’œuf avant Pâques.

    Je vais vous faire une confidence. Quand j’étais jeune adulte, il m’est arrivé plus souvent qu’à mon tour de me prêter à des gags téléphoniques. Soit en écrivant leurs scenarii, soit, beaucoup plus rarement, en les jouant pour le compte d’amis. Pourtant, je n’ai jamais songé à devenir acteur. Scénariste, pourquoi pas ? Mais comédien, jamais, malgré mon immense respect envers ceux qui savent habiter un rôle, créer un personnage crédible à l’écran ou sur scène.

    humour,livres,romans,polars,panhard,renault,philippe georjan

    Les années ont passé. En mûrissant, j’ai oublié ces canulars montés avec un copain qui rêvait de faire carrière dans le show-bizz. J’écrivais les scènes, il les jouait en appelant au téléphone des personnes à qui quelqu’un de notre bande voulait faire une bonne blague. Certains ont cru qu’ils avaient gagné un appareil photo en répondant « Europe 1, c’est naturel ». D’autres qu’un militant communiste avait confondu leur numéro avec celui de la permanence départementale du parti et attendait des consignes afin de parler aux camarades et de de faire voter la grève à l’usine. Rien de bien méchant. Et puis il y a prescription. Tout cela s’est déroulé il y a plusieurs décennies maintenant. Le goût u bon gag s’est tout de même réveillé à plusieurs reprises à l’occasion du 1er avril. J’ai utilisé deux techniques à cette fin.

    Les fake news appliquées aux constructeurs automobiles

    Qui se rappelle Panhard en tant que constructeur automobile ? La Dyna Junior Roadster ? La PL 17 ? La PL 24, très jloli coupé 2+2 ? Des voitures séduisantes, intelligentes, une marque qui s’illustra en compétition. Mais hélas, la concentration industrielle et les impératifs de rationalisation de la production eurent raison du constructeur français dont le capital était contrôlé par Citroën. Un jour de 1967, la production de voitures s’arrêta. Panhard continuerait à vivre, mais en se cantonnant à la fabrication de véhicules militaires.

    humour,livres,romans,polars,panhard,renault,philippe georjan

    J’adorais la PL 24... J’avais 12 ans lorsque sa production prit fin. J’espérais qu’un jour, une nouvelle Panhard verrait le jour. Les dirigeants de la marque aux chevrons l’avaient laissé espérer dans leurs déclarations publiques afin d’apaiser la déception des amateurs de Panhard. Ce ne fut jamais le cas. Alors, j’ai imaginé dans un texte mis en ligne le 1er avril 2010 que Panhard revenait avec un petit spider, la New 24 ! Une auto ludique, vive, sportive, qui se verrait garantir un programme en compétition. Une japonaise joua le rôle après une retouche sommaire sur la photo http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/04/01/panhard-le-retour.html

    Ce serait bien une New 24 portant haut les couleurs de Panhard, non ?

    En 2011, j’ai mijoté la même recette avec un nouvel ingrédient, une Renault cette fois. J’ai toujours regretté que la marque au losange n’utilise pas la mode néo-rétro afin de nous offrir une 4cv du XXIème siècle. Les nouvelles Coccinelle, Mini Cooper et Fiat 500 enthousiasmèrent les acheteurs. Alpine renaît. Le groupe PSA a réveillé le sigle DS au point d’en faire une marque à part entière. Certes, Renault a décliné quelques versions sportives avec des bandes blanches et le G de Gordini, mais assez timidement.

    humour,livres,romans,polars,panhard,renault,philippe georjan

    Quel dommage de ne pas exploiter l’histoire du modèle, sa bouille sympathique, son association avec l’explosion de la société automobile dans l’Hexagone. Face à la négligence des dirigeants de Renault (MDR, c’était un poisson d’avril), je me suis dévoué. J’ai imaginé non pas une 4cv, mais toute une gamme incluant des versions spéciales, une Gordini WRC, une Dolce Gabbana » pour les fans de mode, une Labeyrie destinée aux fins gourmets, une électrique pour les bobos. Une Laetitia et Mamour aurait même été envisagée... Toute la gamme est présentée ICI http://circuitmortel.hautetfort.com/archives/2011/04/index-1.html

    Voilà, j’ai avoué avoir écrit des fake-news... Est-ce que vous croyez que les lobbyistes qui se sont associés aux médias amis du pouvoir encore en place à ce jour, cette bande qui rêve de nous imposer un monde dont nous ne voulons pas, ces gougnafiers qui vont s’acharner à étouffer l’expression non conforme à la propagande officielle vont me faire incarcérer ? Oh là là que j’ai peur... Je devrais sans doute, car je crains fort que le défaut de pluralité dans les médias et la collusion des chaines, radios et titres avec un bord politique ne menace très gravement nos intérêts, notre liberté et notre mode de vie. Ça, ce n’est pas un poisson d’avril et ce n’est pas drôle du tout.

    Les fictions crédibles

    En 2012, autre année électorale, je redoutais ce qui est arrivé, le pire pour la France. Alors, je me suis efforcé d’aspirer mes lecteurs sur la trajectoire de la fête avant les cinq ans (voire plus) de larmes qui les attendaient. Nous voilà sur la piste d’une tournée de spectacles au bord des circuits de F1.

    humour,livres,romans,polars,panhard,renault,philippe georjan

    Le journaliste Jimmy Calvert Jr enquêtera tel un authentique Sherlock Holmes. Et il découvrira un scoop énorme ! ABBA revenait sur scène afin de financer la carrière d’un jeune pilote suédois jusqu’à la F1 avec Ikea et Volvo. N’oublions pas que Bjorn Ulvaeus aime la course automobile et que le groupe avait déjà financé un pilote de F1, Mamma Mia ! Toute l’histoire ICI http://circuitmortel.hautetfort.com/archives/2012/04/index-1.html

    humour,livres,romans,polars,panhard,renault,philippe georjan

    En 2013, je me laisse aller à rêver. J’imagine un prochain rallye Paris Saint-Malo qui opposerait des voitures d’exception sur des ES routières et des circuits. Un rêve éveillé presque prémonitoire dans la mesure où le Tour Auto fait étape à Saint-Malo le 25 avril 2017 ! D’accord, tous les pilotes que j’annonçais ne seront pas présents, les bolides engagés seront des véhicules historiques et pas des Super GT, mais la course arrivant sous les remparts de la Cité corsaire va se dérouler ! Sans doute sans certains traits d’humour imaginés alors... Cf http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2013/03/21/bientot-un-rallye-paris-saint-malo.html

    humour,livres,romans,polars,panhard,renault,philippe georjan

    2014, l’occasion d’un voyage dans le temps jusqu’en 1966. Sans la Delorean de Doc et Marty mais avec une Estafette un peu spéciale, la version développée grâce à une idée du capitaine Rozadec. Il s’agissait du premier véhicule rapide de la Gendarmerie, une Estafette destinée à courir après les bandits qui disposaient de véhicules rapides, Mercedes, Fiat 2300... Une fiction placée dans l’univers de Philippe, un de mes héros de polars http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2014/03/28/vous-rappelez-vous-l-estafette-gordini-1966-5334339.html

    Un romancier aura-t-il une idée comparable dans 50 ans ? Pas sûr... Peut-être que la société qui nous attend fera des voyous et trafiquants des nouveaux héros qui, avec la bénédiction d’un nouveau parti sectaire (PS), massacreront sans limites ni risques de sanctions les forces de l’ordre et les braves gens avec des véhicules monstrueux payés par les impôts des vaches à lait sacrifiées.

    humour,livres,romans,polars,panhard,renault,philippe georjan

    Dans cette nouvelle France, restera-t-il une place pour un nouveau Bolo, le bandit en 2cv ? Espérons-le, mais ce n’est pas certain. Eh 2015, je vous ai raconté ses méfaits au début des années 70, l’époque où il attaquait les banques et commerces puis s’enfuyait en 2cv. Bolo avait ses fans, et même des adoratrices, les Bolettes ! Aux dernières nouvelles, il songeait à devenir une star en publiant sa biographie puis en enregistrant un disque ! http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2015/03/30/la-bande-a-bolo-5593718.html

    Je n’ai pas écrit de Poisson d’avril en 2017. Pas seulement parce que l’époque ne prête pas à rire. Il vaudrait mieux profiter de la liberté d’expression tant qu’elle n’est pas complètement étouffée par une association dangereuse entre une certaine classe politique et les médias « bien-pensants »... ou « bien menteurs »... Je ne manque pas d’idées de canulars non plus. Mais maintenant, ma passion d’avril étant connue, le poisson du jour ne surprendrait plus. En 2015, un ami m’a confié qu’il avait bien ri en découvrant l’histoire de Bolo, le bandit en 2cv. Il avait noté de visiter mon blog le 1er avril, certain d’y trouver une nouvelle humoristique et naturellement fausse. Pour les poissons d’avril, nul doute que je suis grillé auprès de mes lecteurs. Me voilà réduit à rappeler ceux du passé, avec un zest d’humour piquant comme un citron.

    QUELQUES LIENS

    DESIGNMOTEUR présente la Panhard PL 17 http://www.designmoteur.com/2016/04/panhard-pl17-ultime-auto-125-ans/

    La DS ne manque pas d’humour http://bit.ly/1pA2vbl

    Quand Ronnie se venge sur la 2cv de la mère Poupoune http://0z.fr/SBfWH

    Ronnie raillé par plus fort que lui http://bit.ly/2bAFnbr

    L’auto-école en Lotus http://bit.ly/1Q5ghzu

    Thierry Le Bras

  • Des avocats pilotent les dérapages de leurs clients

    Et ce n’est pas aisé face à des personnes qui n’ont jamais passé de permis de conduire leur vie ou leur entreprise !

    nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

    Un retour aux sources après onze ans d’existence du blog Circuit Mortel.

    Rappelez-vous, c’était en janvier 2006. Je créais ce blog afin de partager avec vous ma mission de biographe de mon premier héros de fiction récurrent, David Sarel. Une histoire en flash-back, le récit d’une aventure survenue lors d’une semaine de course à Lohéac, quand David était encore adolescent. Coïncidence ou signe du destin, CIRCUIT MORTEL a été réédité en 2016. Le blog quant à lui existe encore et s’est même dédoublé, conservant du contenu ici ainsi qu’à l’adresse http://circuitmortel.com . La ligne rédactionnelle s’est élargie peu à peu à la passion de la course automobile en général ainsi qu’à celle de l’automobile de caractère, surtout vintage. J’accueille aussi de nouveaux personnages de fiction, notamment Philippe Georjan qui, plus âgé que David, a vu rouler les Ford MKII, Ferrari P3, Shelby Cobra, Porsche 906 et bien d’autres bolides d’avant devenus légendaires.

    Me voici plus fidèle que jamais aux origines de CIRCUIT MORTEL et aux fondamentaux des aventures de David Sarel. Le personnage principal de cette série est voué à devenir avocat et gentleman driver. Un métier, une passion, qui inscriront son existence sur la trajectoire des affaires judiciaires et du danger permanent.

    Mes journées comme équipier de David Sarel

    Je me plais à répéter que je suis un peu le Watson de mes personnages de fiction. Ils m’acceptent dans leurs univers et me laissent le soin de raconter leurs existences. Peut-être pourrais-je aussi me considérer comme leur copilote. Ils conduisent leurs aventures. Je prends des notes, je les retranscris au moment opportun, en m’efforçant d’adopter le rythme le mieux adapté, et parfois d’influer sur la performance par des conseils de calme ou d’attaque.

    nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

    Telle sera ma vie au cours des prochains mois. Un rallye-raid s’engage. Il comprend plusieurs spéciales. Je suis en train d’apporter les dernières retouches à un nouveau recueil de nouvelles mijoté à la sauce humour cynique. Des séquences qui se déroulent dans des cabinets d'avocats, des histoires où ce ne sont pas les clients qui critiquent des "baveux" ou "bavards" trop chers, difficiles à joindre, pas assez impliqués dans les dossiers, mais des maîtres du Barreau qui confient les travers des justiciables. Ils constatent que la plupart de leurs clients se révèlent des êtres aussi peu recommandables que leurs adversaires, et surtout radins dès qu'il s'agit de payer les honoraires... Ils essaient de contrôler leurs dérapages et d’éviter que leurs clients terminent la course dans un mur. Le plus souvent sans bénéficier de la moindre reconnaissance pour des motifs que je décrypte au fil des pages. A mon avis, tous les prestataires de services reconnaîtront des catégories de clients qui les ont irrités à certaines occasions. David ne sera pas le seul plaideur présent dans ce recueil. Ses confrères issus de mes autres univers de fiction confient également des anecdotes auxquelles ils ont été mêlés. Tous des passionnés d’automobile, évidemment, bien que la course ne serve de toile de fond qu’à un seul des scenarii. Je travaille parallèlement à un thriller dans lequel David défend avec acharnement un jeune gentleman driver accusé de meurtre. Je ne vous dirai pas grand-chose sur l’histoire que certains lecteurs trouveront politiquement incorrecte. Mais ceux qui me suivent sur les réseaux savent que je n’hésite pas à exprimer le fond de ma pensée par des commentaires et twitts pas forcément consensuels. Je compte bien séduire de nombreux lecteurs, et peu importe qu’un Delahousse ou un Pujadas ne m’invitent pas... Une petite confidence quand même, le jeune mis en examen et cible de la presse majoritaire qui manipule l’opinion roule en Mazda MX5 au quotidien et court en véhicule historique avec une Triumph TR héritée de son défunt père.

    nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

    Je n’oublie naturellement pas la version papier du PACTE DU TRICHEUR remise plusieurs fois pour des raisons de divers ordres dont le relais par des sites optimisés dans leur évolution et leurs capacités de commercialisation. Cependant, le mieux et la recherche de la perfection ne sauraient légitimement paralyser l’action. Donc, il est temps de foncer et tant pis si un meilleur développement du matériel de commercialisation pourrait améliorer le niveau de performances. Quelques modifications devront être apportées pour mettre à jour la préface de Yoann Bonato ainsi que le prologue car trois ans se sont écoulés depuis la première version en eBook. Par ailleurs, une rumeur a circulé quant au sort de la Porsche de James Dean à laquelle je consacre une annexe. Si certains d’entre vous, chers amis lecteurs, disposent d’informations sur la véracité ou non de son enterrement sous les fondations d’un building, n’hésitez pas à me contacter en MP dans les prochains jours.

    Des avocats pilotes existent vraiment !

     Il est arrivé lors de séances de dédicaces ou de discussions que des lecteurs me demandent si un avocat pouvait vraiment devenir un pilote de haut niveau.

    nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

    Pourquoi l’avocat, sous prétexte qu’il exerce une profession intellectuelle, serait-il incapable de plaider sa cause sur un circuit ou une spéciale de rallye ? Certes, la prestation du plaideur se compare plus volontiers à un match de boxe sur un ring judiciaire. Mais le sport automobile est un sport de combat. Ne dit-on pas qu’un championnat se gagne par KO ou aux points ? De nombreux pilotes inscrivent des sports de combat su programme de leur préparation physique et mentale. Par exemple Nico Rosberg photographié ci-dessus au cours d’une séance de boxe sous l’eau.

    nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

    Parmi les avocats qui brillèrent en course automobile, je citerai Bruno Sotty, brillant en course de côte et vainqueur de la catégorie des protos de moins de 2 litres aux 24 Heures du Mans 1980 sur une Chevron Roc qu’il partageait avec Dominique Laurent et Philippe Hesnault.

    nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

    Avocat dans le civil, Jean-Louis Bouquet mena aussi une brillante carrière de pilote. Non seulement dans les formules de promotion et en F3, mais aussi en Supertourisme et Superproduction, discipline où il défendit sans faiblesse les couleurs de Renault. Comme ci-dessus aux 2 Heures du Mans 1989 où la R21 Turbo 4x4 qu’il partageait avec Jean Ragnottti mena provisoirement l’épreuve devant la BMW M3 Garage du Bac de Fabien Giroix et Patrick Gonin.

    Rien d’impossible donc à ce qu’un avocat se monte aussi convaincant sur la piste que dans le prétoire !

    D’autres chroniques sur le web

    Depuis un peu plus d’un an, j’ai pris l’habitude de vous tenir informé des chroniques que j’écris sur d’autres supports. Le web évolue à une vitesse vertigineuse. La blogosphère aussi. Que deviendra-t-elle dans les prochaines années, voire les prochains mois ? Résistera-t-elle à la concentration et à ceux qui veulent la bâillonner ? Car ne nous y trompons-pas, les blogs dérangent. Les régies et moteurs de recherche préféreraient sans doute concentrer la publicité sur quelques médias à grosse audience plutôt que gérer de multiples sources d’informations. Et surtout, les politiques qui tiennent actuellement les médias supportent mal que des voix discordantes s’élèvent contre les messages officiels, pour ne pas dire la propagande de l’État socialiste. C’est si confortable de confier les JT de 20 Heures à des lobbyistes bien payés pour ça avec nos impôts, quitte à hérisser la Cour de comptes... Profitions de la liberté d’écrire et de parler tant qu’elle ne nous est pas totalement ôtée. Cette angoisse de la perte de nos libertés représente la motivation première qui m’a projeté dans l’écriture du thriller que j’évoque dans le paragraphe précédent. J’y aborde en outre la nécessité de recourir à des spécialistes de la communication judiciaire afin de contrer la propagande des grands médias, voire de parer le défaut d’indépendance de magistrats qui jugent en fonction de leurs convictions extrémistes et pas des éléments objectifs d’une affaire(les mêmes qui, soutenus par une ministre peu habitée par la sagesse, avaient impunément affiché le mur des cons).

    nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

    Compte tenu de l’actualité, le blog Polars, sports et légendes traite forcément du manque de pluralité et d’indépendance des grands médias. J’y ai récemment confié l’inquiétude que m’inspirent ces médias « « « officiels » » » » qui fabriquent les méchants qui servent les intérêts de leurs amis politiques http://bit.ly/2lbsgin

    nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

    Je ne renonce pas pour autant aux chroniques automobiles, si possible illustrées par des photos personnelles ou fournies par les équipes des pilotes. Vous pourrez donc me retrouver sur https://gotmdm.com (partie DM Driver) pour découvrir de nouvelles chroniques sur des pilotes, des épreuves, des voitures qui suscitent la passion !

    QUELQUES LIENS

    Portrait de Kevin Petit, un espoir de la course de côte en France http://bit.ly/2hGVcfM

    Automobile : c’était mieux avant, au temps des voitures à l’image d’une société qui, il est vrai, avait alors des raisons de célébrer l’enthousiasme et la liberté http://bit.ly/2lkbnSk

    Quelques voitures inoubliables des sixties http://bit.ly/2lv5xBr

    J’ai croisé chats de caractère http://bit.ly/2iMUSAl

    17 février 1997, 20 ans déjà... C’était l’arrivée du 3ème Vendée Globe et la sortie de mon livre sur la course aux Éditions Gérard de Villiers http://bit.ly/2lT9X2o

    Thierry Le Bras