Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2015

Didier Pironi remporte la course des BMW M1 Procar

C'était en 1980, à Hockenheim !

M1 1   - BLOG .JPG

En 1979 et en 1980, un peloton de BMW M1 développées dans la version groupe 4 anime les veilles de Grands-Prix. Le samedi après-midi, ces bolides rugissent sur l’asphalte des circuits européens qui accueillent la discipline reine.

 

A l’origine de  cette formule, Jochen Neerpasch, le patron de BMW Motorsport. Il voit dans ce concept un moyen de favoriser les ventes du nombre d’exemplaires nécessaires à l’homologation de la M1 en groupe 4. Les instances dirigeantes et organisatrices de la F1 accueillent favorablement le projet. Les superbes GT aux mains de pilotes de premier plan raviront le public et contribueront à le garder sur le site après les essais F1.

 

BMW Motorsport engagera cinq voitures qui seront confiées aux pilotes de F1 ayant réalisé les cinq meilleurs temps des essais du vendredi.

 

Une course très chaude

 

La course disputée avant le Grand-Prix d’Hockenheim 1980 me laisse une souvenir inoubliable, celui d’une grande joie, celle de la victoire de Didier Pironi, mon pilote préféré, mais aussi celle d’une petite frayeur. J’y assiste dans la tribune en face des stands.

Didier Pironi, BMW, M1, Hockenheim, Procar, 1980, F1, Ligier

Très rapidement, Didier et Hans Stuck, un pilote allemand chouchou du public, s’affrontent portière contre portière. Les deux voitures ne passeront pas. Le public se lève et hurle ses encouragements qui vont en majorité au pilote germanique. Les Français sont minoritaires sur le site. Même en criant très fort, on ne nous entend pas beaucoup. D’ailleurs, à la place que j’occupe, je suis entouré d’Allemands et je me sens un peu isolé.

 

L’atmosphère du stadium

 

« En Allemagne, l’ambiance m’a beaucoup surprise la première fois, me confiera Anne Panis 20 ans plus tard. Par moment, le spectacle est dans les tribunes. Des paddocks, on entend le bruit de la foule, les gens qui crient, qui font la vague, qui lancent des pétards, qui font la fête. C’est presque angoissant. Il faut se trouver sur place pour le ressentir. La télévision ne peut pas traduire cette atmosphère. »

Didier Pironi, BMW, M1, Hockenheim, Procar, 1980, F1, Ligier

Sur la piste cet après-midi d’août 1980, les deux BMW M1 se touchent. Celle de Didier reste sur la piste et poursuit sa course en tête. Celle de l’Allemand part faire une incursion dans l’herbe et revient sur le bitume après avoir perdu plusieurs places. Je hurle ma joie tandis que mes voisins manifestent bruyamment leur rage. Quelques visages rouges de colère se tournent vers moi. Je juge prudent de ne provoquer personne. Les courses de BMW M1 sont musclées et après Stuck, Surer et Schurti essaieront d’attaquer Didier. En vain. Sur cette piste rapide, le Français est imbattable, ce qui excite le public. D’autant que certains spectateurs locaux n’ont pas ménagé leur stock de bière. La fin de la course approche. Les Allemands ne sont pas contents du tout de voir Didier toujours en tête. Le champion français se rend-il compte de l’hostilité d’une partie du public ? .Certains crient des injures à son encontre. Pour l’heure, il  n’en a cure et se concentre sur la victoire qui se profile

Didier Pironi, BMW, M1, Hockenheim, Procar, 1980, F1, Ligier

Sa BMW M1 va bientôt passer à mon niveau et je compte bien la photographier une nouvelle fois. Je m’absorbe dans mon cadrage en me désintéressant des voisins. Une fraction de seconde, je me dis que mes trois années de judo à l’époque du lycée et les séances de pushing-ball que je pratique régulièrement pour me défouler ne serviront pas à grand chose s’ils me tombent tous dessus. Lorsque Didier Pironi franchit la ligne en vainqueur, je me lève et j’applaudis. Après tout, tant qu’à avoir des problèmes avec les voisins, autant manifester ses sentiments sans ambiguïté ! D’autres spectateurs dans le stadium applaudissent aussi. Mes voisins m’oublient. Sans doute existe-t-il quelques Allemands parmi eux. Mes voisins m’oublient. A cet instant, Didier redouta sans doute d’être agressé et déclassé tant l’atmosphère restait houleuse. Finalement, la fête continuera sans incident. Une fois de plus, Didier a fait étalage de son immense talent. Il était tout simplement le meilleur. La cérémonie du podium aura lieu à peu près normalement.

Didier Pironi, BMW, M1, Hockenheim, Procar, 1980, F1, Ligier

Le lendemain, le Grand-Prix se déroulera hélas sous de moins bons auspices. Didier abandonnera au 18ème tour à la suite d’un problème d’arbre de roue. La victoire sourira toute de même à l’écurie de Guy Ligier puisque Jacques Laffite remportera cette course.

 

Vous pouvez également me retrouver sur http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/ et http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Une autre BMW d’exception présentée sur Designmoteur

http://www.designmoteur.com/2015/05/bmw-3-0-csl-hommage/

 

Le Mans 1980, Didier Pironi partageait une BMW M1 avec un pilote de l’ouest

http://circuitmortel.hautetfort.com/archives/2011/07/index-1.html

 

Elle fut mon premier rêve BMW… http://bit.ly/1anbRR9

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

11:00 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : didier pironi, bmw, m1, hockenheim, procar, 1980, f1, ligier |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

03/10/2012

Les Alfa Romeo 2600

font leur cinéma

alfa romeo,2600,#alfaromeo,sixties,vintage,serge dalens,le prince éric,christian d’ancourt,éric,l’affaire balzac,françois mitterrand,fançois hollande,magny-cours,ligier,gp de france

 De la compétition au cinéma et à la littérature, le coupé sprint 2600 et sa sœur, le modèle décapotable, furent des stars des sixties.

 

Une Alfa Roméo, c’est une voiture à part, une calandre qui  en impose, un vrombissement à nul autre pareil, une robe flamboyante, un charme qui invite aux folies…

 

C’est bon d’oublier d’être raisonnable de temps en temps. C’est délicieux de délaisser un moment notre société banalisée par la dictature de la « normalitude » afin de plonger dans un tourbillon, celui des sixties et des seventies, celui d’une époque formidable où la vitesse et la volonté de se distinguer n’étaient pas encore des péchés de lèse-majesté, A cette époque pas si lointaine, les hommes politiques ne faisaient pas de la mort du GP de France de Formule 1 un marqueur de leur pouvoir, un symbole dogmatique  révélant avant tout leur hypo-compétence. D’ailleurs, un autre président socialiste, plus expérimenté, plus pragmatique et moins influençable il est vrai,  prisa fort le GP de France, Magny-Cours et l’Écurie Ligier.

 

Le coupé 2600 sprint, une voiture de course

 

Certes, son histoire de compétitrice est un peu éclipsée par le fantastique palmarès de son héritière, le coupé 2000 GTV. Mais en feuilletant des archives d’époque, il est tout de même possible de trouver le coupé 2600 à l’honneur.

alfa romeo,2600,#alfaromeo,sixties,vintage,serge dalens,le prince éric,christian d’ancourt,éric,l’affaire balzac,françois mitterrand,fançois hollande,magny-cours,ligier,gp de france

 Au Rallye Bologna Passo1962 avec l’équipage Raticosa – Baldi, à Monza en 1963 aux mains d’Elio Zagato, au Tour de France Auto (Vidilles – Thépenier ainsi que Guy Clarou – Madeleine Couzy)…

 

Il faut dire qu’avec son moteur 6 cylindres de 2584 cm3 développant 145 cv, elle ne manquait pas d’arguments pour séduire les amateurs de performances. Quant aux amoureux de belles carrosseries, nous comprenons aisément qu’ils aient hésité entre le coupé dessiné par  Bertone et le spider signé Touring.

alfa romeo,2600,#alfaromeo,sixties,vintage,serge dalens,le prince éric,christian d’ancourt,éric,l’affaire balzac,françois mitterrand,fançois hollande,magny-cours,ligier,gp de france

 Aujourd’hui encore, des gentlemen-drivers se réjouissent de piloter ce modèle dans épreuves réservées aux VHC. Parmi eux, Gérard Holtz qui, associé à Muriel Mayette s’aligna au départ du Tour Auto 2012 sur une 2600 Sprint.

 

La 2600 spider, une star de fiction

 

Une note de Frédérique Barteau sur le fameux blog d’Alfa Vendée, raconte la présence d’une Alfa 2600 Spider dans Under Suspicion, film de Simon Moore.

alfa romeo,2600,#alfaromeo,sixties,vintage,serge dalens,le prince éric,christian d’ancourt,éric,l’affaire balzac,françois mitterrand,fançois hollande,magny-cours,ligier,gp de france

 Cette lecture m’a rappelé la présence d’un autre spider 2600 dans L’Affaire Balzac, excellent roman de Serge Dalens. Beaucoup ont un peu oublié Serge Dalens aujourd’hui. Mais en un temps devenu Vintage, il fut aussi populaire chez nous que l’est JK Rowling au XXIème siècle. Grâce à deux de ses héros, Éric Jansens et Christian d’Ancourt, le meilleur ami d’Éric. Éric et Christian furent les personnages principaux d’une série de best-sellers que lurent la plupart des adolescents amateurs d’aventure jusqu’au début des seventies. Rappelez-vous Le Bracelet de vermeil, Le Prince Éric, La tâche de vin… C’est Éric Jansens, le héros venu d’un petit État tout proche de la Suède, qui est à l’origine du succès du prénom qu’il porte dans l’Hexagone. Au début de la série, Christian et Éric sont scouts. Puis ils grandissent au fil des romans sans que leurs liens se distendent. Ils seront tous les deux engagés volontaires pendant la seconde guerre mondiale. Éric ne survivra pas. Christian ne se remettra jamais tout à fait de sa disparition. Il réapparaîtra cependant dans des nouvelles et romans de son auteur. Après une carrière d’officier dans l’Armée française, notamment en Indochine, il intégrera les services secrets. Il y travaillera sous couverture, celle d’un homme d’affaires basé à Paris et représentant une grosse société. C’est à cette période de sa vie que l’espion au service de la France roulera en spider Alfa Romeo 2600. Une auto bien présente dans L’Affaire Balzac, roman paru en 1967 chez Albin Michel.

alfa romeo,2600,#alfaromeo,sixties,vintage,serge dalens,le prince éric,christian d’ancourt,éric,l’affaire balzac,françois mitterrand,fançois hollande,magny-cours,ligier,gp de france

 Christian d’Ancourt était mon héros de fiction préféré quand j’étais enfant puis adolescent. J’avoue qu’aujourd’hui encore, je relis tous les quatre ou cinq ans les romans et nouvelles dans lesquelles il apparaît. Les photos de spider Alfa 2600 ont attisé mes souvenirs. Je ne vais pas tarder à relire une énième fois L’Affaire Balzac. Quel dommage que Serge Dalens nous ait quittés, mettant fin à tout espoir de suite aux aventures de Christian ! Peut-être Christian roula-t-il en Alfa Montréal puis en Coupé Alfetta GTV 6 et 75 Turbo au cœur des années 70 et 80...

Vous pouvez également me retrouver sur http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/ et http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

QUELQUES LIENS A SUIVRE

alfa romeo,2600,#alfaromeo,sixties,vintage,serge dalens,le prince éric,christian d’ancourt,éric,l’affaire balzac,françois mitterrand,fançois hollande,magny-cours,ligier,gp de france

 Pour en savoir plus sur les livres et nouvelles qui retracent la  saga de Christian et d’Éric

http://www.sdp-livres.com/livres/li_eric/balzac.htm

et

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-g-83517093.html

 

Quelques souvenirs automobiles de 1964, le temps où je découvrais les livres de Serge Dalens

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/07/26/larmor-plage-1964.html

 

Suivez moi sur Twitter :

@ThierryLeBras2

 

Thierry Le Bras

01/03/2011

MICHEL FERTÉ : UN PILOTE DE L OUEST

michel ferté,rallye de la côte fleurie,24 heures du mans,24 heures du mans 1989,jaguar xjr9,f 3000,f1,ligier

Le pilote falaisien a couru au plus haut niveau. Il aurait pu aller en Formule 1 si le destin lui avait donné un petit coup de pouce. Il est aussi venu se frotter aux rallymen de l’Ouest au Rallye de la Côte Fleurie.

Au Mans 1989 (cf. la photo ci-dessus), Michel Ferté était associé à son frère Alain et à Eliseo Salazar sur la Jaguar XJR9 numéro 4. Ils figuraient parmi les prétendants à la victoire. Michel, Alain et Eliseo finiront à la 8ème place. La course mancelle est pleine d’imprévus et cette année-là, ce seront les Mercedes qui l’emporteront.
michel ferté,rallye de la côte fleurie,24 heures du mans,24 heures du mans 1989,jaguar xjr9,f 3000,f1,ligier

Sept ans plus tôt, en 1982, certains pilotes amateurs de l’Ouest avaient eu l’occasion d’en découdre avec Michel Ferté. C’était au Rallye de la Côte Fleurie. Michel avait 23 ans. Il sortait d’une saison en production avec une Ford Escort 2000 RS (contrat obtenu en s’imposant au Volant Marlboro) et s’apprêtait à entamer une saison de F3 au terme de laquelle il terminerait vice-champion de France après avoir gagné 3 courses. A Deauville en février 1982, Michel, originaire de Falaise dans le Calvados, osa sortir de sa discipline d’origine, le circuit, pour venir se frotter à ceux du rallye. Il avait loué une R5 Turbo et réalisa un joli début de course jusqu’à son abandon .Une expérience qu’apprécieront tous ceux qui aiment les pilotes éclectiques et se souviennent du temps où les Jim Clark et Lucien Bianchi qui couraient en F1 s’engageaient aussi parfois en rallye.

michel ferté,rallye de la côte fleurie,24 heures du mans,24 heures du mans 1989,jaguar xjr9,f 3000,f1,ligier

Dans son album F 3000, Jean Graton intègre Michel Ferté au Team Vaillante. Il y fait équipe avec Fabien Giroix et Jean-Denis Deletraz et espère, comme ses coéquipiers, succéder à Michel Vaillant en Formule 1. Dans la vraie vie, Michel Ferté a bien piloté en F 3000. Il fut deux fois champion de France et 5ème du championnat intercontinental de la discipline. Il a également effectué des essais pour Ligier.

« Michel Ferté, c’était le plus grand pilote du monde, m’assurera un journaliste de l’Ouest au printemps 2003. Dommage qu’il n’ait pas eu l’occasion d’avoir une bonne F1. » Je ne sais pas si Michel aurait battu Ayrton Senna et Nigel Mansell au freinage au bout d’une ligne droite parcourue roues contre roues, mais on aurait effectivement aimé le voir dans le cockpit d’une bonne F1. Je suis fermement convaincu qu’il le méritait. Bien qu’il n’ait pas disputé de Grands-Prix de Formule 1, Michel a brillé dans d’autres disciplines et piloté des voitures extraordinaires telles que la Porsche 962, le proto Jaguar, la Ferrari 333 SP, la Ferrari F40… Il a donné du plaisir à ses supporters et en a sûrement éprouvé beaucoup derrière le volant.

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

Une participation tumultueuse au Rallye de la Côte Fleurie

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2008/04/17/premier-rallye-en-golf-gti.html

 

D’autres histoires de 24 Heures du Mans

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/06/06/belles-de-course-les-porsche-917.html

 

Thierry Le Bras