Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sport - Page 110

  • PREMIER RALLYE EN GOLF GTI

    medium_TL_1979_1.2.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C’était en 1979, au Côte Fleurie dans la région de Deauville, avec Didier Caradec comme navigateur.
     
    Ce sera mon premier rallye comme pilote. Les trois saisons précédentes, je me suis consacré entièrement à la course de côte.

    Je commence par une épreuve entièrement nocturne qui ne se déroulera pas très bien pour nous.

    D'abord, nous n'avons pas reconnu ensemble. Didier devait participer à cette épreuve comme pilote sur une Capri 2600 RS préparée en groupe 5. Mais elle n'est pas prête. Quant à Bernard Pesnel, le copain qui devait me naviguer, il n'a pas reçu sa licence à temps. Il suivra la course avec deux autres amis qui s’occupent de notre assistance.

    Didier et moi n'avons pas la même façon de prendre les notes, ce qui implique un temps de retard dans la compréhension puisque, soit je dois "traduire" ce qu'il annonce, soit il doit "convertir" ce qu'il va dire.

    En plus, Didier a reconnu une spéciale à l'envers. Résultat, au premier virage de la spéciale de l'Anguille bordée de fossés pleins d'eau froide (nous sommes au mois de février), il m'annonce un virage rapide et je vois un talus dans les phares !!! Ce fut très chaud et le reste de la spéciale "à vue" après une telle frayeur s'est fait sans chercher à claquer un chrono. Les organisateurs ont garanti en plaisantant qu’aucun piranha ne nageait dans l’eau des fossés, mais nous préférons tout de même ne pas y plonger.

    Autre souci, le câble d'accélérateur nous trahit une première fois en pleine spéciale (2 minutes de perdues) et une seconde sur le routier, ce qui nous vaudra une pénalité.

    Didier a toujours froid dans la voiture et met le chauffage à fond. Moi j'ai trop chaud, et j'ouvre ma glace. Résultat, j'attraperai la crève et je passerai le lundi au fond du lit avec de la fièvre et un gros mal de gorge.

    Après les minutes perdues à cause du câble d'accélérateur, nous savons que nous ne pourrons pas remonter. Le rallye est trop court.

    Mais avec le recul, nous rions bien de nos mésaventures normandes aujourd'hui.

    QUELQUES LIENS

    Vous pouvez également me retrouver sur http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/ et http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

    Prenons le volant d’une Golf GTI avec DESIGNMOTEUR http://www.designmoteur.com/2016/04/vw-golf-gti-annees-70/

    Choisir une VW Golf GTI dès sa sortie à l’automne 1976 http://bit.ly/2cjhbqI

    Un polar signé Thierry Le Bras dans l’univers du Rallycross http://bit.ly/29fHooI
     
    Thierry Le Bras

  • DESCENTE AUX ARCHIVES (4)

    medium_TL_1977_5.2.JPG

    Les politiques, les écolos, les tristes sires, les jaloux, les voudraient transformer l’automobile en objet banal aussi insignifiant qu’un réfrigérateur ou un aspirateur. Ils n’y parviendront pas. Nous résisterons.
     
    Ils nous attaquent au portefeuille, s’attachent à nous culpabiliser, ironisent sur nos légitimes passions, nous traitent de grands enfants ou plutôt de sales gosses attardés, quand ce n’est pas d’irresponsables, d’assassins de mauvais citoyens et j’en passe car je connais certains de ces esprits chagrins et je n’ai pas d’énergie à perdre avec eux.

    « Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? » écrivit Lamartine. Possible.

    Automobiles, objets animés aux cœurs vrombissants, je ne doute pas une seconde que vous possédiez une âme, moins sombre d’ailleurs que celles de certains humains.

    Comme nous, vous affichez un caractère, une personnalité, des qualités, des défauts aussi qui vous rendent humaines et prouvent que vous n’êtes pas de bêtes machines.

    Automobiles de tous temps, sportives, icônes d’une époque, reines des circuits ou objets de prestige, vous suscitez bien des passions. Un petit voyage dans les archives de ce blog – les archives, ce n’est pas l’enfer, au contraire - nous rappellera vos relations affectives avec quelques voitures passions qui font partie de l’histoire du XXème siècle.

    DES PETITES REINES DE LA COURSE :

    medium_TL_1977_1.2.JPG
    La Golf GTI
    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2008/03/26/golf-gti-voiture-passion.html

    La R 8 Gord
    Voiture passion
    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/08/21/la-renault-r-8-gordini-voiture-passion.html

    Et voiture école
    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/08/22/la-r-8-gordini-voiture-école.html
    medium_R_12_GORD.3.jpg
    La R12 Gorde
    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/07/30/la-r-12-gordini-voiture-passion.html

    DES MODÈLES PLUS PRESTIGIEUX :

    La Porsche 914/6
    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/11/08/la-porsche-914-6-voiture-passion.html

    La Jaguar MK II
    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/09/05/la-jaguar-mk-ii-voiture-passion.html

    medium_FERRARI_DAYTONA_G4.2.jpg
    La Ferrari Daytona
    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/10/29/la-ferrari-daytona.html
    et
    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/11/23/ferrari-daytona-rossa.html

    Sa rivale, la Lamborghini Miura
    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/12/04/lamborghini-miura.html
    _____

    Vous aimez les émotions que procure la course automobile et vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

    medium_186_1_.12.gif
    C’est possible, découvrez les romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel.

    Pour l’instant, les titres suivants sont disponibles : « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

    Pour d’autres adresses de récits, romans, nouvelles, BD ayant trait à la course automobile (pas seulement mes productions), RDV sur  http://polarssportsetlegendes.over-blog.com

    Thierry Le Bras

  • 1968 : MORT DE JIM CLARK ET AUTRES ÉVÈNEMENTS

    medium_JIM_CLARK.jpg

    Le 7 avril 1968, il y a 40 ans, Jim Clark nous quittait

    J’avais 14 ans en 1968. Autant dire que j’étais un adolescent fasciné par le tourbillon des sixties. J’aimais les bolides, les AC Cobra, les Lotus Elan, les Ford MK II et MK IV, les R 8 Gorde et les Alpine, les Cortina Lotus et les Kadett Rallye, les Mercedes 280 SL décapotables, les Cooper S, toutes les machines qui émettaient des VRROOAAAAARRRRR rageurs sur les routes et les circuits.

    Mais 1968 resterait une année particulière.

    Les passionnés de sport automobile se rappelleront d’abord de la mort de Jim Clark un des plus grands pilotes de tous les temps. Peut-être le plus grand. Un sombre dimanche. La Lotus F2 quittait la piste à Hockenheim pour une raison indéterminée. Son pilote ne survivrait pas. Un des plus grands champions disparaissait dans une course secondaire pour lui. Un accident d'autant plus idiot que Jim Clark avait hésité à disputer cette épreuve. J'ai lu depuis qu'il avait envisagé de courir ce week-end là en Angleterre sur le proto 3 litres d'Alan Mann, mais que la voiture n'étant pas prête, il s'était aligné en F2 à Hockenheim. Le destin est cruel et les concours de circonstances parfois meurtriers.
     
    Et 1968, ce sont aussi des évènements dans plusieurs pays du monde dont la France. Des perturbations qui emporteront des conséquences néfastes dans le monde sportif. Eric Tabarly verra la préparation de son nouveau trimaran Pen Duick IV mise à mal. Il prendra quand même le départ de la Transat anglaise mais devra abandonner, faute de temps pour parfaire une mise au point gâchée par des retards de livraison. Si le GP de Monaco résiste et se déroule malgré les troubles de mai, les 24 Heures du Mans seront reportées en septembre.
     medium_CITROEN_LONDRES_SYDNEY.2.jpg

    1968, c’est aussi l’année où le concept des courses terrestres de ville à vielle renaît de ses cendres. Sera-t-il aussi éprouvant qu’un tour du monde sur mer ? Là encore, c’est un patron de presse, Max Aitken, qui lance l’idée et y associe le Dayly Miror. Ce nouveau rallye de 16.000 kilomètres partira de Londres et s’achèvera à Sydney après avoir traversé 11 pays dont l’Afghanistan, l’Iran, les Indes. 98 voitures prendront le départ de ce grand périple. Parmi elles des Ford 20 M RS, Cortina Lotus, Falcon, une R 16 TS, des Porsche, des DS 21, des BMC, des Hillman Hunter… Toute l’histoire de ce formidable rallye en ligne sur :
    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2008/01/18/la-revolution-de-1968-2.html
     
    Jim Clark tient une place particulièrement importante dans l’histoire de la course automobile car il fut non seulement un grand de la Formule 1, mais aussi un pilote éclectique qui courut dans de nombreuses disciplines. En outre, il dégage une image de gentleman, de seigneur de la compétition qui ne laisse que des admirateurs et aucun détracteur.

    Il existe désormais un excellent site consacré à cet immense champion. Pour tout savoir ou presque sur Jim Clark, n’hésitez pas à cliquer sur :
    http://www.jim-clark.fr/
     
    J’y reviendrai d’ailleurs prochainement.

    Thierry Le Bras