Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2008

RETOURS A LOHÉAC

6.jpg

 Jean-Pierre Beltoise et Didier Pironi se connaissaient très bien

 Lohéac, le petit village breton qui résiste encore et toujours à l’envahisseur autophobe, la petite commune d’Ille et Vilaine  qui est devenue grâce à Michel Hommel le village de l’automobile !

 

Habitant à une centaine de kilomètres de Lohéac, j’y suis allé souvent depuis 30 ans, et pas seulement pour assister au Rallycross. Le site de Lohéac m’a même inspiré un roman, Circuit mortel à Lohéac. Il s’agit d’un thriller. Alors qu’un tueur en série semble sévir dans le département, les membres d’un team breton se trouvent menacés pendant une épreuve sur le fameux circuit. Leurs vies dépendront de leur perspicacité. Découvriront-ils à temps l’identité et les motivations de leurs ennemis ? Du suspense, de l’action, des pilotes réels et un patron de team qui jouent leurs propres rôles aux côtés des personnages de fiction. L’ouvrage, publié aux éditions Astoure (diffusées par Breizh) est encore disponible.

 

Couv Circuit Mortel.jpg

 Je suis retourné deux fois à Lohéac ces dernières semaines. La première fois, c’était le 21 septembre pour rencontrer Jan Möller, un supporter de  Didier Pironi qui fait partager le fruit de ses recherches sur Didier.  Il lui a consacré un site très intéressant, très complet et très bien illustré, le petit prince de la vitesse  http://www.didierpironi.net/

 

Jan  est en outre l’auteur d’un ouvrage de référence sur celui qui aurait dû devenir le premier Champion du monde français de F1 :

Didier, Dreams and Nightmares

Éditions Mercian Manuals

 

L’ouvrage est en langue anglaise. Il est disponible en France à la Librairie du Palmier.

  

jan_pironi.jpg

 

Jan Möller, un des grands spécialistes de Didier Pironi

 

coll_pironi.jpg

Quelques pièces de la collection de Jan

 

Puis le 3 octobre, je me suis rendu au Musée pour profiter de la vente d’anciens magazines du groupe Hommel. L’occasion bien sûr de revoir le Colibri, le fameux Off-shore  aux commandes duquel Didier espérait devenir Champion du monde de la discipline. J’ai aussi re-visionné le film qui passe en boucle à l’espace Lamborghini où est exposé le bateau. Des images qui rendent la vitesse et la violence de ce bolide des mers qui bondissait de vague en vague dans un bruit de tonnerre en faisant jaillir des gerbes d’écume. Le site de  Jan dont les coordonnées figurent ci-dessus comporte une partie illustrée sur la carrière off-shore de Didier et je vous conseille vivement de le visiter.

 

Thierry Le Bras

 

Les commentaires sont fermés.