Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2014

Émilie France, Fan de Kimi Räikkönen

 Un pilote pas comme les autres

Émilie france,kimi räikkönen,f1,rallye,wrc,grand-prix de france,grand-prix d’espagne,magny-cours,rallye de france,ferrari,sauber,mclaren,lotus,24 heures du mans,nascar

Kimi détonne dans l’univers très spécial de la Formule

 

Kimi Räikkönen est un pilote d’exception. N’oublions pas qu’il fait partie  du club très fermé des champions du monde de Formule 1. Les journalistes français ne le comprennent pas, ou font mine de ne pas le comprendre pour servir la cause de certains  rivaux. Il est parfois qualifié de pilote à l’ancienne, d’extra-terrestre. C’est justement sa personnalité non formatée et non soumise qui a conquis Émilie. « Oui, Kimi est différent, et c’est justement, ça qui me plait ! témoigne-t-elle. Il est très souvent contesté par rapport à sa personnalité, et c'est idiot ! Kimi n'est pas un gars froid et insensible dans la vie. Beaucoup le critiquent, mais ces gens-là, pour la plupart,  ne l'ont jamais rencontré. Ils ne savent pas comment il est réellement. Personnellement, j'adore son caractère et son style. En tant que femme, je ne vais pas mentir, je trouve Kimi très mimi. Attention, je ne suis pas fan de lui pour son physique, j'ai passé l'âge ! Je l'admire et c'est tout ».

 

Fan de Kimi plus que de sport auto en général

 

Le champion finlandais a piloté Émilie vers le sport automobile et la Formule 1.

Émilie france,kimi räikkönen,f1,rallye,wrc,grand-prix de france,grand-prix d’espagne,magny-cours,rallye de france,ferrari,sauber,mclaren,lotus,24 heures du mans,nascar

« Je ne peux pas dire que j’étais vraiment une  passionnée de sport automobile avant Kimi, reconnaît-elle. Je n’ai pas non plus fait partie des adolescents qui ont rêvé de devenir pilotes. Je fais parfois du kart, comme ça, pour le plaisir, sans envie de courir. J’étais très jeune quand j’ai commencé à regarder des Grands-Prix. Mes oncles et mon père suivaient la F1 à l'époque. Ce sont eux qui m’ont fait découvrir cet univers. Comme ils regardaient les courses  à la télé, je me joignais à eux. Mais je n'étais pas assidue.  A l’époque, je ne suivais pas d’autres disciplines. Je regarde vraiment régulièrement la F1 vraiment depuis que Kimi y court. Mon intérêt pour lui est venu petit à petit. Après, ma passion a pris forme et a grandi. Je pense que quand on a vraiment une passion, ou quand on est fan de quelqu'un  - que ce soit dans le domaine du sport ou dans un autre -, ça ne se décrit pas, ça se vit. »

Émilie france,kimi räikkönen,f1,rallye,wrc,grand-prix de france,grand-prix d’espagne,magny-cours,rallye de france,ferrari,sauber,mclaren,lotus,24 heures du mans,nascar

« Quand Kimi a couru en WRC en 2010 et 2011, je me suis mise à suivre le rallye, poursuit Émile. Et pendant ces deux années, j’avoue que je ne regardais plus la F1 ».

 

Émilie a réalisé le rêve des fans en  rencontrant plusieurs fois Kimi

 

« La première fois que je l’ai vu en vrai, c’était en 2004, à Magny-Cours, raconte Émilie. Je suis retournée au GP de France également en 2006. Mais je n'avais pas réussi à le rencontrer, à lui parler,  à cette époque.

 

« Plus tard, je l'ai rencontré à plusieurs reprises. Je ne pensais pas du tout que je vivrais d'aussi bons moments. J’ai pu l’approcher vraiment en 2007, 2008, 2009, lors des GP en Espagne.

Émilie france,kimi räikkönen,f1,rallye,wrc,grand-prix de france,grand-prix d’espagne,magny-cours,rallye de france,ferrari,sauber,mclaren,lotus,24 heures du mans,nascar

«  En 2010 et 2011, je garderais beaucoup de bons moments au Rallye de France (NDLR : en Alsace). Je vis dans le Sud de la France, mais je n'ai pas eu peur de traverser toute la France deux années d'affilées pour aller le voir !!! Je ne le regrette pas. Le rallye est vraiment un monde à part. J'ai pu à ce moment-là, lui faire un cadeau : une toile (un portrait de lui entouré de ses parents).

Émilie france,kimi räikkönen,f1,rallye,wrc,grand-prix de france,grand-prix d’espagne,magny-cours,rallye de france,ferrari,sauber,mclaren,lotus,24 heures du mans,nascar

« En 2012, 2013, 2014 en Espagne aussi, j'ai pu l'approcher. En Mars 2013, je l’ai rencontré encore une fois lors de sa venue à Paris, J'ai gagné une invitation de la part de Renault. Sur place, j'ai pu également voir le frère de Kimi, Rami, ainsi que ses fils. Ils sont vraiment mimis. Je rencontre Kimi pratiquement à chaque fois que je vais à un Grand-Prix. C'est plutôt compliqué en F1 d’approcher qui que ce soit. Mais j'ai toujours eu la chance d’y arriver. Quand on veut, on peut !

 

Émilie se montre réservée quant aux propos échangés avec son pilote préféré. « Des anecdotes lors de nos rencontres, il y en a plein bien-sûr. Mais je les garde pour moi, car je pense qu'on a tous droit à un jardin secret ! »

 

Les fans de Kimi parfois mis à rude épreuve par la presse

 

En F1, la presse est plus lobbyiste que rapporteuse objective. Les supporters avisés n’ont aucun peine à comprendre que nombre de détenteurs de cartes de presse roulent ostensiblement et sans complexes pour certains pilotes tout en s’efforçant au contraire de détériorer l’image de leurs rivaux. Ceux qui aiment Kimi Räikkönen ne sont les mieux servis par la couverture médiatique.

Émilie france,kimi räikkönen,f1,rallye,wrc,grand-prix de france,grand-prix d’espagne,magny-cours,rallye de france,ferrari,sauber,mclaren,lotus,24 heures du mans,nascar

« Les médias et journalistes (pas tous mais la majorité) se sont souvent ( et le font toujours ) déchaînés sur Kimi, constate Émilie. Et ils le font toujours. Surtout au sujet de sa personnalité et d’un goût pour la fête. On a donc l'habitude d'entendre ou de lire beaucoup de bêtises. Évidemment, l'attitude de Ferrari en 2009 et la décision de virer Kimi pour mettre à sa place un pilote espagnol a jeté un froid glacial sur nous, les Kimistes. Je n'ai jamais vraiment porté dans mon cœur cette équipe dans mon cœur.  C'est pareil aujourd'hui. Après chez Lotus, avoir un coéquipier français a desservi Kimi. Les Français sont trop chauvins. Ils font un cinéma avec Grosjean. Désolé pour ceux qui lisent, mais au sujet de Grosjean et du management de l’’équipe Lotus après l’été 2013, je préfère ne rien dire, Chacun a son avis là-dessus, et j'ai le mien ! »

 

Kimi a beaucoup apporté à Lotus. Au plan des résultats, des retours techniques, de la communication aussi, jusqu’à ce que le management inélégant  et peu avisé de Boullier rende le départ du champion du monde finlandais inévitable. Émilie a bien aimé la période Lotus de Kimi, sauf la fin…

Émilie france,kimi räikkönen,f1,rallye,wrc,grand-prix de france,grand-prix d’espagne,magny-cours,rallye de france,ferrari,sauber,mclaren,lotus,24 heures du mans,nascar

« Les années 2012 et 2013 de Kimi chez Lotus ont été plutôt positives pour son retour en F1, analyse-t-elle. L'ambiance était plutôt bonne. L'équipe a en effet très bien exploité des moments marrants de Kimi (vidéos, tee-shirts…). Un bon business. Ce n'était pas vraiment le cas lors des années Sauber, McLaren et Ferrari. Par contre après son départ de Lotus, certaines personnes de l'équipe, se sont permises de publier ou de dire des choses pas très cool sur Kimi. Lotus ne doit pas oublier que c'est grâce à Kimi seulement qu'ils ont brillé en 2012 et 2013 et qu'ils ont été vraiment soutenus. »

 

Mais au-delà des injustices dont le petit milieu de la F1 s’est rendu coupable vis-à-vis de Kimi, Émilie se rappelle surtout de temps forts et de belles émotions.

Émilie france,kimi räikkönen,f1,rallye,wrc,grand-prix de france,grand-prix d’espagne,magny-cours,rallye de france,ferrari,sauber,mclaren,lotus,24 heures du mans,nascar

« Il y en a eu plusieurs, s’enthousiasme-t-elle. Par exemple au moment de son titre en 2007. Je me souviens très bien de ce jour-là. J'étais évidemment devant ma télé, mais je n'y croyais pas trop. Il fallait un miracle pour qu'il gagne le titre. J'étais comme une folle devant l’écran.  Avant la fin du GP, je ne tenais pas en place .Le désir de Kimi était de gagner au moins une fois le titre de champion en F1. Son souhait s'est réalisé, alors que dire de plus ! »

 

Nous ne pouvons qu’abonder en ce sens. Le club des vainqueurs de Grands-Prix est très fermé. Kimi Räikkönen y tient une bonne place. Celui des Champions du monde de F1 est encore plus select. Et là encore, Kimi y occupe un fauteuil, ou plutôt un baquet.

 

Et demain ?

 

Émilie vient de réserver ses places pour le Grand-Prix d’Espagne 2015 ! Une nouvelle occasion de rencontrer son champion préféré. Avec des espoirs de victoires car, avec un équipier tel que Vettel, à la fois rapide, bon metteur au point et homme loyal, nul doute que Ferrari va progresser et laisser à chacun de ses pilotes l’opportunité et l’occasion de se mettre en valeur. Et après la F1 ?

 

« Évidemment, je ne compte pas lâcher Kimi ! assure Émilie. Je le vois bien en endurance, faire les 24h du Mans au moins une fois aussi, Kimi en a envie ! Le Nascar, le rallye, également ... Kimi est un touche à tout, je pense qu'il pratiquera plusieurs disciplines pour le plaisir avant tout. Je ne le vois pas rester chez lui sans rien faire. Il aime trop piloter. Je ne m'inquiète pas, on n’est pas près de ne plus voir Kimi !!! »

Émilie france,kimi räikkönen,f1,rallye,wrc,grand-prix de france,grand-prix d’espagne,magny-cours,rallye de france,ferrari,sauber,mclaren,lotus,24 heures du mans,nascar

Émilie suivra Kimi sur d’autres pistes que la F1. Pas sûr par contre qu’elle s’intéresse encore à la discipline reine quand le Champion du monde finlandais n’y sera plus. « Je ne suis fan que d’un pilote, Kimi, précise-t-elle. Je ne vois pas ce qui pourrait vraiment me convaincre de continuer à suive la F1 après. Pour être franche, je ne pense pas que je continuerai à m’y intéresser ! »

 

Mais d’ici-là, nul doute que Kimi aura apporté de belles émotions et de nouvelles victoires à Émilie et à ses supporters dont je fais aussi partie même si, moins exclusif, je suis aussi d’autres pilotes, y compris dans d’autres disciplines.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Vous pouvez contacter Émilie sur Facebook

https://www.facebook.com/Emilie.Alias.Mimie

ou sur Twitter

https://twitter.com/mimie_iceman  (

 

Le site officiel de Kimi Räikkönen

http://www.kimiraikkonen.com/

 

Kimi Champion du monde 2007 : un grand souvenir ! http://bit.ly/1xHU1kB

 

Ceux su rallye en 2009 : souvenirs et photos de Yoann Bonato, Kimi Räikkönen et Mika Häkkinen http://bit.ly/Ma31LT  

 

Deux histoires de F1 :

* FI sensations http://bit.ly/1hkn4Qu

* Ma première fan ! http://bit.ly/1rIFFzY

 

Thierry Le Bras

12/02/2014

Kevin Magnussen réveille des souvenirs de son père Jan

La course de père en fils...

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

  Kevin Magnussen (ci-dessus en photo avec son père) sera à n’en pas douter une des centres d’intérêt de la saison de F1 2014.

 

Le jeune prodige Danois arrive chez McLaren à l’âge de 21 ans avec un énorme potentiel. Les premiers essais de Jerez confirment les ambitions de Mercedes et de McLaren. Kevin démarre sa carrière en Formule 1 aux côtés d’un seigneur de la course, le rapide et expérimenté Jenson Button auprès de qui il apprendra beaucoup.

 

Compte tenu de son parcours dans les formules de promotion, de son sens de l’analyse, de son intelligence, de son calme, il fait partie des jeunes pilotes qui peuvent rêver de trajectoire vers la couronne mondiale. Le chemin ne sera pas aisé car les rois lions nommés Râikkönen, Button, Rosberg, Hamilton, Vettel, pour ne citer qu’eux, ont toujours faim de victoires et que des jeunes loups crédibles sont prêts à leur disputer le festin des rois, à commencer par Hülkenberg, Perez, voire Maldonado.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 « Je me sens prêt pour la F1, annonçait Kevin après son titre en FR 3.5. Les quelques essais que j’ai effectués prouvent que j’ai le niveau ». Une appréciation que confirme Jean-Paul Driot, son patron en 2013 : « il est impressionnant d’engagement et de solidité mentale ».  

 

Kevin est prêt à marcher sur les traces de son père. Avant d’être engagé par Jackie Stewart, Jan avait lui-aussi piloté une McLaren-Mercedes. Il avait fait belle impression en remplaçant au pied levé Mika Häkkinen empêché de participer au Grand Prix du Pacifique 1995 à cause d’une crise d’appendicite. Et un an plus tard, après une saison en DTM chez Mercedes, il signait chez Jackie Stewart. Je me rappelle très bien cet épisode à cause d’une anecdote sympathique.

 

Jan de passage à Paris

Le Mondial de l’Automobile sert de vecteur de communication. Les techniques de com intègrent quantité d’actions au-delà de la simple présentation de modèles rutilants mis en valeur par des hôtesses attirantes. Parmi ces animations figurent en 1996 des rencontres avec des pilotes animées par Gérard Crombac. La chance veut que le programme du jour où je me rends au Mondial intègre justement un débat avec Schneider et Jan Magnussen. Je décide bien sûr d’y assister.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 Durant le débat, Jan évoque sans ambiguïté son souhait de courir en F1 dès 1997. Avant de quitter le Mondial, il se prête gentiment à une séance de dédicaces. J’en profite pour l’approcher et échanger quelques mots avec lui en anglais. « Bonne chance pour la saison prochaine, chez Stewart peut-être, lancerai-je innocemment à la fin de la séance ? » Jan rit franchement.

Le lendemain, l’équipe britannique annonce son recrutement. Ce n’est pas une surprise. J’en suis ravi car il a toujours fait partie des pilotes que j’apprécie le plus.

Dans le paddock du Mans

 

J’aurai l’occasion de le recroiser huit ans plus tard, en 2004, dans le paddock des 24 Heures du Mans lors des essais du jeudi.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 Le temps a passé. L’Écurie Stewart n’avait pas les moyens de ses ambitions. Le patron focalisa tous ses efforts sur l’expérimenté Barrichello et laissa Jan, débutant dans la discipline, se débrouiller tout seul. Après 25 Grands Prix, le jeune Danois a quitté la Formule 1, déçu de ne pas avoir bénéficié d’une véritable chance. Il a tout de même marqué un point et démontré qu’il était aussi rapide que son équipier lorsqu’on daignait lui confier un matériel correct. La F 1 s’est privée d’un des pilotes les plus talentueux de sa génération. Fin 1998, Jan est parti exercer son métier sous d’autres cieux où il joue à nouveau les premiers rôles.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 Au Mans, il pilote une Corvette en LMGT1. Je m’occupe d’invités VIP d’un pilote et je m’efforce de les immerger dans l’atmosphère de la course. Au point de me décaler au milieu d’une allée sans faire attention au petit véhicule conçu pour transporter des pneus dont le conducteur pile pour ne pas me renverser. Je me retourne, désolé. Je fais un geste d’excuse. Et je découvre que le pilote de l’engin n’est pas un mécano mais un pilote du Team Corvette, Jan Magnussen qui, patient et détendu, sourit, démentant ainsi sa réputation de pilote trop sérieux et renfermé. Jan gagnera en LMGT1 cette année-là, tout comme en 2005 et en 2006. C’est un super bon, et je vous assure que contrairement à la rumeur, il sait sourire !

 

Une vie à construire chez McLaren

 

« C’est le pilote le plus impressionnant que j’aie vu en Formule 3 depuis Ayrton Senna », déclarait Jackie Stewart à propos de Jan Magnussen  à l’automne 1996. S’il ne bénéficia pas de la voiture qui lui permettait de monter sur les podiums en F1, Jan a brillé dans toutes les autres disciplines. C’est avec un a priori favorable que je vais suivre les débuts de son fils Kevin en F1. L’Équipe l’a qualifié de nouvelle pépite de McLaren. Je serai content de le voir dans les points avec mes autres pilotes préférés, Kimi, les 2 Nico (Rosberg et Hulk), Jenson, Checo (Perez) et ceux qu’il n’est pas possible de ne pas estimer car ils sont excellents et incontestables, Sebastian et Lewis.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 A dire vrai, ma seule crainte pour l’avenir des carrières de Jenson et Kevin chez McLaren s’appelle Boullier, fraichement débarqué dans l’écurie mythique qui porte encore le nom de Bruce. Le transfuge de Lotus se montrera-t-il loyal et honnête vis à vis de son nouvel employeur et des pilotes McLaren ? Ou tentera-t-il d’en mettre un (ou les deux) en difficulté pour attirer son chouchou – Grosjean - dans le giron McLaren ? Chez Lotus, Boullier avait  choisi d’exercer ses fonctions et le pouvoir qu’elles lui conféraient dans l’intérêt exclusif de Grosjean et aux dépens de l’écurie. Cela apparaissait dans chaque interview où il ne voulait parler que du mari de Marion Jollès, et ce même quand Kimi avait signé un podium et Grosjean une course terne. Il est apparu clairement à l’été 2013 que Boullier se moquait éperdument de la place de Kimi – et en conséquence de celle de Lotus – au championnat et qu’il voulait avant tout mettre SON Romain en valeur. Le tweet émis par l’écurie Lotus à l’annonce de la signature de Kimi chez Ferrari montra qu’il considérait son premier pilote – qu’il ne payait même pas - comme un ennemi malgré les points qu’il rapportait.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 Voir Boullier dans une écurie dont j’estime les pilotes ne me réjouit donc guère. D’un autre côté, l’équipe McLaren a toujours fonctionné avec le souci de respecter l’équité sportive et la morale du sport. Je pense donc que Ron Dennis garantira un traitement loyal de Jenson et de Kevin et qu’ils formeront une belle équipe pendant plusieurs saisons !

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

 

Les Button et les valeurs du Rallycross, un souvenir  du titre de Jenson en 2009 et un hommage à John

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/10/28/john-et-jenson-button-ou-les-valeurs-du-rallycross.html

 

Pourquoi LE PACTE DU TRICHEUR se déroule-t-il en Auvergne ? http://0z.fr/T-25G

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

  Achetez LE PACTE DU TRICHEUR, polar au cœur d’un rallye, pour 0,98 € http://amzn.to/1jAhsoF

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

17/09/2012

F1, TRANSFERTS 2013

Schumacher retient le peloton

nico hülkenberg,sergio perez,charles pic,kimi räikkönen,lewis hamilton,michael schumacher,jenson button,mclaren,mercedes,lotus,boullier,romain grosjean,alonso,massa

Sa décision de continuer sa carrière de pilote ou de s’orienter vers d’autres fonctions chez Mercedes conditionne la clé des transferts.

 

Que va faire le pilote le plus titré de l’histoire de la F1 ? Va-t-il remonter dans le baquet de la Mercedes l’an prochain en espérant un retour sur investissement après des années difficiles au volant d’une monoplace pas à la hauteur de ses espérances ? Va-t-il se laisser tenter par une retraite sportive méritée pour s’impliquer dans le management de l’équipe Mercedes F1 appelée à devenir AMG F1 en 2014 ?


Le champion allemand annoncera prochainement sa décision. S’il part, ce qui paraît assez vraisemblable – mais pas certain, il déclenchera d’autres transferts. S’il reste, la liberté de mouvements sur l’échiquier sera bien plus limitée.


Lewis Hamilton équipier de Nico Rosberg ?


C’est la rumeur qui enfle depuis quelques semaines. L’Anglais quitterait le Team McLaren et remplacerait Schumi. Lewis et son entourage se comportent de manière à rendre l’hypothèse crédible. Tweet assassin à Spa, comportement moins chaleureux vis-à-vis de son équipe historique, tout contribue à laisser filtrer les tensions entre McLaren et son pilote.

nico hülkenberg,sergio perez,charles pic,kimi räikkönen,lewis hamilton,michael schumacher,jenson button,mclaren,mercedes,lotus,boullier,romain grosjean,alonso,massa

 Mais voilà, nous sommes en F1, dans un univers où la stratégie et la communication jouent un rôle capital. Lewis souhaite-t-il vraiment quitter Woking ou se sert-il du possible retrait de Michael pour obtenir une augmentation de salaire substantielle de son employeur actuel ? Difficile de présumer ses intentions réelles. Chez McLaren, Lewis Hamilton est confronté à une concurrence vive. Jenson Button est un concurrent redoutable, souvent un peu moins performant sur un tour en qualif, mais d’une grande efficacité le dimanche après-midi. Doté d’une intelligence de course remarquable, économe avec ses gommes, Jenson sait saisir toutes les opportunités et se montre un rival plus dangereux que l’avait imaginé Lewis lorsqu’il a appris son arrivée chez McLaren. Les deux hommes ont toujours affiché une bonne entente, mais sur la piste, la concurrence est réelle.

nico hülkenberg,sergio perez,charles pic,kimi räikkönen,lewis hamilton,michael schumacher,jenson button,mclaren,mercedes,lotus,boullier,romain grosjean,alonso,massa

 La situation serait-elle plus favorable pour l’éventuel transfuge en posant ses valises chez Mercedes ? Probablement pas. Car Nico Rosberg aussi fait partie des gros bras de la discipline. Comme Lewis, c’est un attaquant. Comme Jenson, c’est un pilote très intelligent. Comme Jenson encore, c’est un garçon parfaitement éduqué, bon communiquant, policé. Oui, un gentleman, mais un rude adversaire. Lewis et Nico se connaissent bien. Ce sont des copains de longue date. Ils ont couru en karting ensemble. Ils ont des souvenirs communs. Nico a raconté que quand ils étaient adolescents, ils se projetaient dans l’avenir et se disaient qu’un jour, ils monteraient sur des podiums de F1 ensemble. C’est arrivé depuis. Ils ont même partagé le podium avec Jenson. Qu’il reste chez McLaren ou qu’il parte chez Mercedes, Lewis sait qu’il trouvera en face de lui un équipier avec qui il pourra travailler sainement et entretenir des relations loyales et cordiales, mais qui ne lui fera aucun cadeau sur la piste.

nico hülkenberg,sergio perez,charles pic,kimi räikkönen,lewis hamilton,michael schumacher,jenson button,mclaren,mercedes,lotus,boullier,romain grosjean,alonso,massa

 Alors pourquoi quitter McLaren pour Mercedes ? Le futur Team AMG F1 n’apporte aucune garantie de meilleurs résultats. Lewis est assoiffé de victoires, comme tous les grands requins du peloton des furieux de la discipline. Sauf dégradation irréparable de ses relations avec McLaren, il semble raisonnable de penser qu’il restera à la maison après une rude négociation de son salaire et des concessions réciproques. Mais la F1 réservant parfois d’énormes surprises, rien n’est impossible. Pas même son arrivée chez Lotus au côté deKimi et l’éviction de Grosjean malgré tous les efforts de Boullier. Voire son arrivée chez Lotus en remplacement de Kimi si ce dernier émigrait vers McLaren.

 

Le casse-tête Grosjean

 

Une bonne communication, c’est l’écriture d’une histoire à laquelle le public a envie d’adhérer. Le principe se vérifie dans tous les secteurs, sport, politique, Show-bizz….

 

A ce niveau, Boullier et ses soutiens ont réalisé une performance exceptionnelle. Ils méritent un grand bravo. Car transformer Grosjean en pilote du mois après Spa, c’était très fort. C’est oublier bien vite que le Français, auteur de 7 accidents en 12 départs, a failli faire faire perdre la tête à Alonso en Belgique après avoir encore une fois oublié la sienne à la maison. L’exploit de Boullier en matière de communication et de lobbying est d’autant plus exceptionnel que la faute de Grosjean a coûté de précieux  points à Alonso, chouchou d’Ecclestone, de financiers généreux et de quelques lobbyistes influents commentant la F1 dans les médias.

nico hülkenberg,sergio perez,charles pic,kimi räikkönen,lewis hamilton,michael schumacher,jenson button,mclaren,mercedes,lotus,boullier,romain grosjean,alonso,massa

 Une semaine après l’accident, même Alonso s’est montré peu sévère avec son ancien équipier, celui qui courait avec lui chez Renault l’année où le Crahsgate de Singapour fut révélé. Un parfait décryptage de l’opération « Sauvons le soldat Grosjean » suppose de se rappeler cette pénible affaire et les relations du pilote Ferrari avec une partie de la presse française. Alonso doit beaucoup  à TF1 (surtout à Moncet) ainsi qu’à L’Équipe (Giuntini) qui ont énormément œuvré à la construction de son image puis à sa protection  après le Stepneygate, le Crashgate et le Radiogate. Ils ont aussi travaillé avec un acharnement dont les fans du pilote espagnol leur savent gré au lobbying favorisant son arrivée chez Ferrari. Pour diverses raisons objectives et subjectives (annonceurs sensibles à la présence d’un Français dans une écurie compétitive, solidarité confraternelle avec Marion Jollès-Grosjean, plus belle femme du paddock et épouse du pilote au cœur de l’ouragan…), les journalistes de TF1, de L’Équipe et d’AUTOhebdo se sont rangés en bataillon derrière Boullier pour redorer le blason passablement terni du pilote trop souvent impliqué dans des accidents. C’eût été mesquin de la part d’Alonso de leur refuser un petit renvoi d’ascenseur sous forme de soutien discret à son ex équipier. D’autant qu’à l’époque, Grosjean s’était montré loyal. Il ne s’est jamais épanché sur le fonctionnement du Team Renault en 2009 sous la direction successive de Briatore puis Boullier. Il ne s’est pas plaint quand l’équipe n’était pas capable – ou soucieuse – de faire rouler ses deux voitures de manière convenable.

nico hülkenberg,sergio perez,charles pic,kimi räikkönen,lewis hamilton,michael schumacher,jenson button,mclaren,mercedes,lotus,boullier,romain grosjean,alonso,massa

 La F1 est un champ de bataille. La communication aussi. Sur ce terrain-là, force est de constater que le management de Grosjean a réussi le week-end parfait à Monza. Sans accrochage, sans sortie de piste. Trop parfait même, car voir un pilote suspendu pour faute grave bénéficier de plus de retombées dans certains médias que ceux qui sont montés sur le podium après une course superbe, c’était inapproprié, voire ridicule…

 

En tout état de cause, après avoir constaté tout ce dont Boullier, à la fois patron du Team Lotus et agent de Gosjean  est capable pour son protégé, il est évident qu’il fera tout pour le garder dans l’écurie en 2013. Cela pose le problème déontologique du cumul des fonctions d’agent de pilote et de patron d’écurie. Un cumul préjudiciable aux écuries car les intérêts personnels du cumulard empêchent l’exploitation d’autres piste et le recrutement des meilleurs jeunes pilotes disponibles sur le marché. Mais, sauf pression des sponsors ou arrivée d’un partenaire puissant, Grosjean verra son baquet protégé quelque erreur qu’il commette.

 

Des jeunes plus que prometteurs

 

Plusieurs jeunes pilotes ont attiré l’attention du monde de la F1 cette année.

nico hülkenberg,sergio perez,charles pic,kimi räikkönen,lewis hamilton,michael schumacher,jenson button,mclaren,mercedes,lotus,boullier,romain grosjean,alonso,massa

 Nico Hülkenberg ne dispose pas de la meilleure monoplace du plateau, loin s’en faut. Dès sa première saison dans la discipline reine en 2010, il s’était montré à son avantage en signant une pole position de toute beauté. C’était au Brésil, sur une piste humide, où il avait devancé tous les ténors au volant d’une modeste Williams. A Spa, Nico a signé une superbe quatrième place cette année. Nul doute qu’il visait une nouvelle performance à Monza. Hélas, sa voiture s’est immobilisée en piste dès le démarrage des qualifications à cause d’un problème technique (pression d’essence) avant même qu’il ait eu le temps de boucler un seul tour. En course, des problèmes de freins le contraignaient à l’abandon. Qu’importe, Nico a convaincu tout le monde qu’il était un futur grand. Il fait partie des pilotes pressentis pour remplacer Massa chez Ferrari. Revêtira-t-il une combinaison rouge en 2013 ? Pour ma part, je n’y crois pas beaucoup. Dans le système de fonctionnement de la Scuderia, il faut un deuxième pilote soumis, qui se range gentiment quand on lui demande de laisser passer Alonso. Personne ne fera ça aussi servilement que le Brésilien. Peu probable donc que Ferrari engage un jeune loup moins docile que ce brave Felipe.

nico hülkenberg,sergio perez,charles pic,kimi räikkönen,lewis hamilton,michael schumacher,jenson button,mclaren,mercedes,lotus,boullier,romain grosjean,alonso,massa

 Sergio Perez était passé à deux doigts de la victoire à Sepang. Il était remonté sur le podium au Canada. Il espérait frapper un grand coup à Spa mais y fut, lui-aussi, victime des bêtises de Grosjean. Le voici second à Monza après une course magnifique où il a tout simplement effacé les deux Ferrari en fin de Grand-Prix. Lui-aussi a été évoqué chez Ferrari. Mais je formulerai les mêmes réserves que celles concernant Nico Hülkenberg. Alonso et la banque Santander ne voudront jamais d’un rival aussi rapide dans l’autre voiture rouge. Il faudra sans doute attendre pour voir Sergio arborer le cheval cabré sur sa combinaison. A moins bien sûr que la crise économique bouleverse certaines données, que Santander se montre moins généreuse, que d’autres partenaires mettent à mal les stratégies établies. Aucune donnée objective ne laisse prévoir un tel scénario dans l’immédiat, mais en F1 comme en politique, tout change très vite.

 

Qui sait si en 2015 ou 2016, la Scuderia n’alignera pas un duo Nico Hülkenberg – Sergio Perez ? Pour ma part, j’en serais ravi !

nico hülkenberg,sergio perez,charles pic,kimi räikkönen,lewis hamilton,michael schumacher,jenson button,mclaren,mercedes,lotus,boullier,romain grosjean,alonso,massa

 Parmi les bonnes surprises de 2012 figure Charles Pic. Un pilote rapide, sérieux, sûr, qui apprend méthodiquement, qui progresse à pas de géant et devance souvent son équipier, l’expérimenté Timo Glock. Prost lui-même a souligné ses qualités et son talent. Il intéresse Sauber, Force India et Caterham (à l’horizon 2014, où l’équipe aura eu le temps de progresser). Pourquoi pas une opportunité encore meilleure avant, dès 2013 ?

 

D’autres transferts pourraient intervenir très vite. Paul Di Resta intéresse Mercedes et McLaren. Nul doute que Pastor Maldonado, auteur de sa première victoire en 2012, est suivi par plusieurs patrons d’écuries. Quant à Vitaly Petrov, dont il est regrettable, pour lui comme pour Lotus et ses sponsors, qu’il ait été évincé par Boullier, souhaitons qu’il reçoive une bonne offre pour 2013.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

 

Avant la saison déjà, j’étais critique sur l’éviction de Vitaly Petrov et sceptique sur l’apport de son successeur au sein du Team Lotus

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/12/22/rg-et-la-lotus-noire.html

 

Négociations dans le monde impitoyable de la F1 (fiction illustrée)

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-david-joue-l-intox-101163259.html

 

Le jour venu, Romain Grosjean saura se reconvertir

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/02/10/pilote-et-fin-gourmet.html

 

Même chez les gentlemen drivers, le choix d’une monture est capital

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-jour-de-gloire-pour-ronnie-a-saint-germain-sur-ille-109843674.html

 

Qui est le plus grand pilote de F1 ?

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/07/17/qui-fut-le-plus-grand-pilote-de-tous-les-temps.html

 

Suivez-moi sur Twitter

@ThierryLeBras2

 

Thierry Le Bras