Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2014

Kevin Magnussen réveille des souvenirs de son père Jan

La course de père en fils...

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

  Kevin Magnussen (ci-dessus en photo avec son père) sera à n’en pas douter une des centres d’intérêt de la saison de F1 2014.

 

Le jeune prodige Danois arrive chez McLaren à l’âge de 21 ans avec un énorme potentiel. Les premiers essais de Jerez confirment les ambitions de Mercedes et de McLaren. Kevin démarre sa carrière en Formule 1 aux côtés d’un seigneur de la course, le rapide et expérimenté Jenson Button auprès de qui il apprendra beaucoup.

 

Compte tenu de son parcours dans les formules de promotion, de son sens de l’analyse, de son intelligence, de son calme, il fait partie des jeunes pilotes qui peuvent rêver de trajectoire vers la couronne mondiale. Le chemin ne sera pas aisé car les rois lions nommés Râikkönen, Button, Rosberg, Hamilton, Vettel, pour ne citer qu’eux, ont toujours faim de victoires et que des jeunes loups crédibles sont prêts à leur disputer le festin des rois, à commencer par Hülkenberg, Perez, voire Maldonado.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 « Je me sens prêt pour la F1, annonçait Kevin après son titre en FR 3.5. Les quelques essais que j’ai effectués prouvent que j’ai le niveau ». Une appréciation que confirme Jean-Paul Driot, son patron en 2013 : « il est impressionnant d’engagement et de solidité mentale ».  

 

Kevin est prêt à marcher sur les traces de son père. Avant d’être engagé par Jackie Stewart, Jan avait lui-aussi piloté une McLaren-Mercedes. Il avait fait belle impression en remplaçant au pied levé Mika Häkkinen empêché de participer au Grand Prix du Pacifique 1995 à cause d’une crise d’appendicite. Et un an plus tard, après une saison en DTM chez Mercedes, il signait chez Jackie Stewart. Je me rappelle très bien cet épisode à cause d’une anecdote sympathique.

 

Jan de passage à Paris

Le Mondial de l’Automobile sert de vecteur de communication. Les techniques de com intègrent quantité d’actions au-delà de la simple présentation de modèles rutilants mis en valeur par des hôtesses attirantes. Parmi ces animations figurent en 1996 des rencontres avec des pilotes animées par Gérard Crombac. La chance veut que le programme du jour où je me rends au Mondial intègre justement un débat avec Schneider et Jan Magnussen. Je décide bien sûr d’y assister.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 Durant le débat, Jan évoque sans ambiguïté son souhait de courir en F1 dès 1997. Avant de quitter le Mondial, il se prête gentiment à une séance de dédicaces. J’en profite pour l’approcher et échanger quelques mots avec lui en anglais. « Bonne chance pour la saison prochaine, chez Stewart peut-être, lancerai-je innocemment à la fin de la séance ? » Jan rit franchement.

Le lendemain, l’équipe britannique annonce son recrutement. Ce n’est pas une surprise. J’en suis ravi car il a toujours fait partie des pilotes que j’apprécie le plus.

Dans le paddock du Mans

 

J’aurai l’occasion de le recroiser huit ans plus tard, en 2004, dans le paddock des 24 Heures du Mans lors des essais du jeudi.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 Le temps a passé. L’Écurie Stewart n’avait pas les moyens de ses ambitions. Le patron focalisa tous ses efforts sur l’expérimenté Barrichello et laissa Jan, débutant dans la discipline, se débrouiller tout seul. Après 25 Grands Prix, le jeune Danois a quitté la Formule 1, déçu de ne pas avoir bénéficié d’une véritable chance. Il a tout de même marqué un point et démontré qu’il était aussi rapide que son équipier lorsqu’on daignait lui confier un matériel correct. La F 1 s’est privée d’un des pilotes les plus talentueux de sa génération. Fin 1998, Jan est parti exercer son métier sous d’autres cieux où il joue à nouveau les premiers rôles.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 Au Mans, il pilote une Corvette en LMGT1. Je m’occupe d’invités VIP d’un pilote et je m’efforce de les immerger dans l’atmosphère de la course. Au point de me décaler au milieu d’une allée sans faire attention au petit véhicule conçu pour transporter des pneus dont le conducteur pile pour ne pas me renverser. Je me retourne, désolé. Je fais un geste d’excuse. Et je découvre que le pilote de l’engin n’est pas un mécano mais un pilote du Team Corvette, Jan Magnussen qui, patient et détendu, sourit, démentant ainsi sa réputation de pilote trop sérieux et renfermé. Jan gagnera en LMGT1 cette année-là, tout comme en 2005 et en 2006. C’est un super bon, et je vous assure que contrairement à la rumeur, il sait sourire !

 

Une vie à construire chez McLaren

 

« C’est le pilote le plus impressionnant que j’aie vu en Formule 3 depuis Ayrton Senna », déclarait Jackie Stewart à propos de Jan Magnussen  à l’automne 1996. S’il ne bénéficia pas de la voiture qui lui permettait de monter sur les podiums en F1, Jan a brillé dans toutes les autres disciplines. C’est avec un a priori favorable que je vais suivre les débuts de son fils Kevin en F1. L’Équipe l’a qualifié de nouvelle pépite de McLaren. Je serai content de le voir dans les points avec mes autres pilotes préférés, Kimi, les 2 Nico (Rosberg et Hulk), Jenson, Checo (Perez) et ceux qu’il n’est pas possible de ne pas estimer car ils sont excellents et incontestables, Sebastian et Lewis.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 A dire vrai, ma seule crainte pour l’avenir des carrières de Jenson et Kevin chez McLaren s’appelle Boullier, fraichement débarqué dans l’écurie mythique qui porte encore le nom de Bruce. Le transfuge de Lotus se montrera-t-il loyal et honnête vis à vis de son nouvel employeur et des pilotes McLaren ? Ou tentera-t-il d’en mettre un (ou les deux) en difficulté pour attirer son chouchou – Grosjean - dans le giron McLaren ? Chez Lotus, Boullier avait  choisi d’exercer ses fonctions et le pouvoir qu’elles lui conféraient dans l’intérêt exclusif de Grosjean et aux dépens de l’écurie. Cela apparaissait dans chaque interview où il ne voulait parler que du mari de Marion Jollès, et ce même quand Kimi avait signé un podium et Grosjean une course terne. Il est apparu clairement à l’été 2013 que Boullier se moquait éperdument de la place de Kimi – et en conséquence de celle de Lotus – au championnat et qu’il voulait avant tout mettre SON Romain en valeur. Le tweet émis par l’écurie Lotus à l’annonce de la signature de Kimi chez Ferrari montra qu’il considérait son premier pilote – qu’il ne payait même pas - comme un ennemi malgré les points qu’il rapportait.

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

 Voir Boullier dans une écurie dont j’estime les pilotes ne me réjouit donc guère. D’un autre côté, l’équipe McLaren a toujours fonctionné avec le souci de respecter l’équité sportive et la morale du sport. Je pense donc que Ron Dennis garantira un traitement loyal de Jenson et de Kevin et qu’ils formeront une belle équipe pendant plusieurs saisons !

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

 

Les Button et les valeurs du Rallycross, un souvenir  du titre de Jenson en 2009 et un hommage à John

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/10/28/john-et-jenson-button-ou-les-valeurs-du-rallycross.html

 

Pourquoi LE PACTE DU TRICHEUR se déroule-t-il en Auvergne ? http://0z.fr/T-25G

jan magnussen,kevin magnussen,jenson button,mclaren,mercedes,f1,24 heures du mans,jackie stewart,mondial de l’automobile,1996

  Achetez LE PACTE DU TRICHEUR, polar au cœur d’un rallye, pour 0,98 € http://amzn.to/1jAhsoF

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Les commentaires sont fermés.