Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2010

BELLES DE COURSE : LES PORSCHE 917

917 RODRIGUEZ 2.jpg

1969, Porsche engage un nouveau monstre dans les épreuves d’endurance. La 917, dont la construction des 25 exemplaires nécessaires à son homologation en catégorie Sport est achevée débarque dans la Sarthe avec de grosses ambitions. Son moteur d’une cylindrée de près de 5 litres développe 580 chevaux.

24hlemans196940_20070526_2022391669.jpg

 La bête est conçue pour frôler les 400 kilomètres/heure dans les Hunaudières. Seul problème, sa tenue de route est encore très délicate. Trois 917 seront au départ, les deux voitures officielles confiées à Stommelen – Ahrens et Elford – Attwood, ainsi qu’un modèle privé piloté par John Woolfe et Herbert Linge. Les 917 officielles de Stommelen et Elford s’emparent autoritairement de la tête de la course, ce qui n’est pas une surprise. La troisième 917 par contre ne bouclera pas le premier tour. John Woolfe sort de la piste. La Ferrari de Chris Amon percute la Porsche 917 au niveau d’un réservoir. La 917 s’embrase. John Woolfe (1) est éjecté et trouve la mort. Aucune des nouvelles Porsche officielles n’ira au bout de la course, mais les bêtes de Stuttgart reviendront.

CAISSE 917 NUE.jpg

La caisse nue d’une 917 ressemblait à un squale prêt à dévorer la concurrence.

PORSCHE 917 LARROUSSE 2.jpg

 Les plus belles 917 furent à mon sens les versions longues de 1971. L’Écurie Martini en engageait une pour l’équipage Gérard Larrousse – Vic Elford (N° 21). Celle de John Wyer en alignait deux, la N° 17 pour Jo Siffert – Derek Bell, et la N° 18 pour Ricardo Rodrguez – Jackie Oliver. D’authentiques seigneurs du Mans et de la compétition automobile en général. La  917, symbole de puissance, auréolée d’un palmarès magnifique, est peut-être la plus belle voiture de course de tous  les temps.

LES 2 917 GULF.jpg

J’étais encore lycéen en 1971 et j’avoue avoir enragé de ne pas pouvoir admirer ces monstres mécaniques au bord de la piste. D’autant que la réglementation changeait à partir de 1972, limitant la cylindrée des voitures courant pour la victoire à 3 litres et condamnant de facto les 917 au musée.

PORSCHE 917 LARROUSSE 1.jpg

Aux essais, Vic Elford  décroche la pole position à la moyenne hallucinante de 248 kilomètres/heure.

PORSCHE 917 PEDRO RODRIGUEZ 1.jpg

 Steve McQueen, premier rôle humain du film Le Mans dans lequel il interprète le rôle du pilote d’une Porsche 917 Gulf Wyer devait donner le départ. Retenu par un tournage aux States, il se voit contraint de transmettre cette mission à l’ambassadeur des Etats-Unis. Lorsque ce dernier abaisse le drapeau tricolore qui libère la meute des furieux, Pedro Rodriguez s’impose en tête. Il imprime une allure de Grand-Prix à la première heure de course.

Après les ravitaillements, la voiture sœur de Jo Siffert et Jackie Oliver pointe à son tour en première position. Mais les 917 longues ont mangé leur pain blanc. Une pluie d’ennuis va s’abattre sur elles. C’est d’abord la numéro 21 aux couleurs Matini qui quitte la course, moteur cassé.

PORSCHE 917 PEDRO RODRIGUEZ 3.jpg

 Puis la 18 perd une demi-heure aux stands par la faute d’un arbre de roue cassé. Pedro Rodriguez repart à l’attaque, mais une canalisation cède. L’huile bouillante envahit l’habitacle. Le moteur rend l’âme. C’est l’abandon.

917 SIFFERT.jpg

Il ne reste plus qu’une 917 longue en course et elle va vivre un vrai chemin de croix. Ennuis d’éclairage, problèmes de freins et roulement de roue cassé se succèdent pour ralentir sa course. Enfin, durant la 17ème heure de course, la voiture renonce, bloc moteur fissuré.

 Les 917 longues ne remporteront jamais Le Mans. Mais les versions courtes prennent le relais. La 917 K Martini de Helmut Marko et Gisj Van Lennep l’emporte devant la machine identique engagée par John Wyer pour Richard Attwood et Herbert Müller.

PORSCHE 917 LARROUSE 3.jpg

 Cette année, le 8 juin à 11 heures, le moteur d’une Porsche 917 va rugir pour la dernière fois  dans la ligne droite des tribunes du circuit des 24 Heures. Grâce à la Fondation du Patrimoine, la 917 qui portait le numéro 17 aux 24 Heures du Mans 1971 a été restaurée et reconditionnée en version « Martini ». Avant de rejoindre le musée, elle fera quelques allers et retours devant les stands aux mains de Gérard Larrouse. Un joli spectacle en perspective !

L’ambiance du Mans vous fascine ? Vous êtes curieux d’histoires, événements  et anecdotes au cœur de la course. Alors, je vous invite à cliquer sur les liens qui suivent en cette 24ème semaine de l’année qui n’est pas tout à fait comme les autres puisque c’est celle des 24 Heures !

 

Le Mans, d’abord, c’est une info en continu sur le site du Comité régional Bretagne Pays de Loire géré par mon ami Gaël Meignen

http://www.sportauto-comite12.org/index.php?option=com_content&view=category&id=1&Itemid=3

 

Le Mans ensuite, c’est une longue préparation de la semaine de la course :

Loïc Duval, pilote 908

LD 3.jpg

 http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/03/03/loic-duval-pilote-908.html

Le Mans enfin, ce sont des pages d’histoire, par exemple :

 

908 contre R15

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/03/03/loic-duval-pilote-908.html

 

1965 : Johen Rindt remporte les 24 Heures du Mans :

http://www.sportauto-comite12.org/index.php?option=com_content&view=article&id=363:1965-jochen-rindt-remporte-les-24-heures&catid=1:circuit&Itemid=3

mini-Roll1_B007478-R1-04-4.JPG

1976, une édition très chaude des 24 Heures du Mans

http://www.sportauto-comite12.org/index.php?option=com_content&view=article&id=377:1976-une-edition-tres-chaude&catid=1:circuit&Itemid=3

 

1976 : quelques photos des pilotes de l’Ouest

http://www.sportauto-comite12.org/index.php?option=com_content&view=article&id=378:1976-les-pilotes-regionaux-en-images&catid=1:circuit&Itemid=3

 

Didier Pironi et José Dolhem, deux frangins sur la piste :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/06/08/didier-pironi-et-jose-dolhem-deux-frangins-sur-la-piste.html

BASTIEN 24 H 2005 005.jpg

Le Mans 2005 : compte à rebours pour Bastien Brière :

http://www.endurance-info.com/article.php?sid=2705

 

Didier Pironi, ses premières 24 Heures :

http://www.endurance-info.com/article.php?sid=1647

M1DP80.jpg

Didier Pironi, pilote Porsche puis pilote BMW au Mans :

http://www.leblogauto.com/2007/01/didier-pironi-gt-et-seventies.html

 

Le Mans 1987 : une Porsche tout feu tout flammes

http://www.endurance-info.com/article.php?sid=2305

 

Défi sarthois pour le Clan Vivia :

http://www.endurance-info.com/article.php?sid=2844

 

Anecdotes sur la piste mancelle :

http://www.leblogauto.com/2006/10/roman-de-course.html

mini-03.JPG

Une petite fiction sur fond de 24 Heures du Mans 2008 en catégorie LMGT1 dans l’univers de David Sarel, un des principaux héros récurrents de mes romans

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/06/12/pneu-importe-le-choix-pourvu-qu-on-ait-la-vitesse.html

 

Ainsi qu’un retour sur le mental des pilotes avec David Hallyday :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/04/28/david-hallyday-et-le-mental-des-pilotes.html

MIKE HAWTHORN AU MANS 1955.jpg

Hommage à Mike Hawthorn qui traversa une vie faite de rêves et de cauchemars :

http://confidentielpaddocks.over-blog.com/article-mike-hawthorn-une-vie-de-reve-et-de-cauchemar-43343599.html

 

Hommage à José Dolhem, qui courut régulièrement au Mans :

http://confidentielpaddocks.over-blog.com/article-jose-dolhem-eclectique-rapide-et-fiable-48577542.html

 

(1) et parmi les livres à lire, sur les 24 Heures du Mans, je  vous  recommande « Qui se souvient de John Woolfe » , un excellent ouvrage de Michel Boixière et Michel Fournier sur les  traces  du pilote anglais. :

www.l-oree.org/john_woolfe.htm

Je vous rappelle aussi  les nombreux albums de Michel Vaillant dont l’action se déroule aux  24 Heures du Mans :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/06/24/dylan-montusset-pilote-vaillante.html

Et je ne peux pas ne pas évoquer « Chicanes et Dérapages  de Lorient au Mans », un roman que j’ai commis :

http://www.ffsa.org/article.php?comite=comite12&titre_url=chicanes-et-derapages-de-lorient-au-mans&id=13352

FIN.JPG

 pour aujourd’hui

 

Texte :

Thierry Le Bras

15:50 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 24 heures du mans, porsche 917 |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Commentaires

Bonsoir,
J'aimerais savoir si qqu'un parmi vous, spécialistes du Mans, n'aurait pas un récit ou des anecdotes sur les 24 heures du mans 1960, remportées par Paul Frère-Olivier Gendebien.
Merci d'avance.
Vous pouvez m'envoyer un mail directement si possible (sd@sergioleone.be)

Écrit par : dubois serge | 07/05/2013

Les commentaires sont fermés.