Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2013

DES BOLIDES DE PLUS EN PLUS FORD (1/2)

en circuit, rallye, côte, rallycross…

ford,le mans,24 heures du mans,gt 40,mk ii,mk iv,cobra,mustang,carroll shelby,capri 2600 rs

 Depuis les sixties, Ford a toujours été présent en course automobile.

 

Souvent avec des machines pour gagner. Quelques photos de Ford particulièrement compétitives dans diverses disciplines. Ces photos sont issues de mes archives. Je les ai réalisées à l’occasion d’épreuves de VHC. La photo en noir et blanc redevient tendance. Alors, j’ai travaillé mes clichés pour les transformer dans cette définition particulièrement adaptée aux images Vintage. Et j’ai ajouté des liens en fin de note. Ils vous piloteront vers d’autres photos des voitures concernées ainsi que vers des détails et anecdotes concernant leur histoire en compétition.

 

A tout seigneur tout honneur. La première image de cette note représente une Ford GT 40, l’arme de Ford au Mans et en endurance.

ford,le mans,24 heures du mans,gt 40,mk ii,mk iv,cobra,mustang,carroll shelby,capri 2600 rs

 Mais avant, il y avait eu la Cobra… Une des plus fantastiques GT de tous les temps. Une auto qui se hissa au 4ème rang au scratch lors des 24 Heures du Mans 1964 et écrasa Ferrari en GT. Un monstre terrifiant pour la concurrence dont le seul nom met encore l’amoureux d’automobile en transe.

ford,le mans,24 heures du mans,gt 40,mk ii,mk iv,cobra,mustang,carroll shelby,capri 2600 rs

 Et aussi la Mustang. Elle impressionna tant la jeunesse américaine que les producteurs de séries l’ont offerte plusieurs décennies plus tard à leurs héros. Dans 21 Jump Street, Johnny Depp roule en Mustang 60’s. Comme Jason Priestley dans Beverly Hills. Mais la Mustang, c’est aussi la fidèle compagne de pilotes à la poursuite de victoires. Jacky Ickx, Jack Brabham, Jo Sclesser, Guy Ligier, Henri Greder, ils ont tous tenu les rênes d’une Mustang en compétition. En cette période de Tour de France, nous n’oublierons pas un de ses quintuples vainqueurs, Jacques Anquetil. Le champion normand disputa en effet le Monte Carlo 1965 sur une Mustang avec Raphaël Geminiani.

ford,le mans,24 heures du mans,gt 40,mk ii,mk iv,cobra,mustang,carroll shelby,capri 2600 rs

ford,le mans,24 heures du mans,gt 40,mk ii,mk iv,cobra,mustang,carroll shelby,capri 2600 rs

 A son tour, la Capri 2600 RS a apporté son lot de coupes à la marque Ford. Des pilotes tels que Jackie Stewart et François Cevert l’ont défendue dans des épreuves du Championnat d’Europe des voitures de tourisme.

 

A suivre… avec les Escort 2000 RS et 1800 RS, les Sierra Cosworth, les Focus WRC, les Fiesta WRC…

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

ford,le mans,24 heures du mans,gt 40,mk ii,mk iv,cobra,mustang,carroll shelby,capri 2600 rs

 Vous voulez revivre les 24 Heures du Mans 1966 au sein d’une écurie ?  C’est possible. Entrez dans  VENGEANCE GLACÈE AU COULIS DE SIXTIES, un polar vintage et automobile dont l’action se dénoue aux 24 Heures du Mans pendant le duel de Titans que se livrent les Ford et les Ferrari. Cliquez ici  pour lécouvrir l’ouvrage  http://amzn.to/1nCwZYd

Vous pouvez également me retrouver sur http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/ , http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/

En route vers le triomphe avec la Ford GT 40 MK II

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/06/11/de-la-mk-ii-a-la-ford-gt-2010.html

 

Ford MK IV, Cobra, Cortina Lotus, des belles de course

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/10/03/belles-de-course-de-la-ford-mk-iv-a-la-lotus-38.html

 

Hommage à Carroll Shelby

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/05/12/disparition-de-carroll-shelby.html

 

Tout sur La Mustang en compétition dans le livre, que dis-je, la Bible signée Enguerrand Lecesne

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2013/05/21/la-mustang-en-competition.html

 

La Ford Capri 2600 RS parmi les reines du groupe 2

http://circuitmortel.hautetfort.com/tag/ford+capri+2600+rs

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

01/07/2013

LES 4 MOUSQUETAIRES A PIKES PEAK

avec un Sébastien Loeb qui pourfend la concurrence

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Au Colorado, le nonuple champion du monde a conquis un sommet de plus dans sa carrière hors du commun.

 

L’an dernier déjà, Romain Dumas s’était pris pour Alexandre. Le Comte Athos du domaine de la Porsche avait croisé le fer avec les spécialistes de la montagne américaine. Il était L’étudiant étranger qui avait presque remporté son duel. En 2013, il est revenu avec une arme affûtée, une Norma pressée d’en découdre et de prendre de la hauteur Un été au Colorado sans craindre les bucherons habitués des lieux.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 3 compères l’ont accompagné. Des fines lames du pilotage. Le Capitaine Loeb - D’artagnan d’abord, armé jusqu’aux dents, chevauchant les 875 chevaux d’un carrosse 208 T16 Peugeot. Le Baron Jean-Philippe Dayraut - Porthos, un géant aux commandes d’une Mini à l’appétit d’ogre. Et le bien-pensant Simon Pagenaud - Aramis dont le monospace politiquement correct Honda Odyssey est beaucoup moins sage qu’il n’y paraît avec son moteur issu de l’Indy Car développant 530 chevaux.

 

40 ans après

 

En 2013, nos 4 mousquetaires français ont voulu conquérir l’Amérique. Normal. Rappelez-vous ce qui s’est passé il y a 40 ans.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Les Chrysler Hémicuda, Ford Mustang, Chevrolet Camaro faisaient donner la cavalerie contre nos Opel Commodore GSE, BMW 2002 TI et Alfa Romeo 2000 GTV. Chacun son tour ! affirmerai-je avec une pointe d’humour.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Certes, nous n’avons pas laissé nos amis américains jouer tout seuls pendant toutes ces années. En 1985, une Française est partie à la conquête de l’Everest des courses de côtes. Une très grande championne et une femme remarquable qui a marqué l’histoire du sport automobile. Cette année-là, Michèle Mouton a remporté Pikes Peak en battant le record de l’épreuve. Dans Le Parisien – Aujourd’hui en France du 30 juillet, la vice –championne du monde 1982 témoigne de ses impressions sur place. « Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle (Ndlr : Pikes Peak) la course des nuages. A un moment, on n’a plus de relief. La seule chose qu’on voit, c’est le ciel bleu. C’est alors difficile de savoir si on se trouve à 20 ou 50 cm du précipice. Je me souviens aussi de ces 4 ou 5 virages où tu n’as pas intérêt à te louper… » Des propos qui traduisent toute la difficulté de l’épreuve et qui montrent que la course de côte n’est pas une partie de rigolade. L’escapade de nos 4 mousquetaires dans le Colorado n’avait rien d’une villégiature en pays conquis.

 

Défi 2013

 

D’autant que la course automobile est soumise à de nombreux aléas. Sébastien Loeb se méfiait des obstacles imprévus. « Avec les casseroles qui montent, on se demande toujours ce qu’on va trouver sur la route, confiait-il à L’Équipe. Des boulons et des amortisseurs, ou même un concurrent qui descend pour faire un demi-tour après un tête-à-queue. » Pikes Peak est une course atypique. 20 kilomètres d’ascension dans un paysage changeant.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

  Les pilotes décollent du sol et se propulsent dans un univers extra-terrestre où la végétation disparaît. Des aléas compte tenu de la disparité des voitures engagées. Des ravins, des obstacles naturels comme en rallye, mais avec des voitures qui poussent comme des bolides d’endurance, voire des F1. Une atmosphère inquiétante pour les femmes de pilotes. « J’ai découvert la montée avec Seb la veille de la course et après, je flippais » a avoué Séverine, l’épouse du vainqueur.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Quand j’ai appris l’engagement de Sébastien Loeb sur la Peugeot 208 T16 en mars dernier, j’ai craint un poisson d’avril. Un buzz comparable à ce qu’avait entrepris BMW quelques années plus tôt avec la M3 pick-up présentée quelques jours avant la fête des blagues ou encore au gag Carambar annonçant la suppression de ses fameuses blagues. Heureusement, il n’en était rien. Peugeot a bien préparé un monstre reprenant des éléments du proto 908 d’endurance. Une machine extrême. « Je craignais que cette voiture soit difficile à piloter sur une route typée rallye, avouait l’Alsacien. » Les séances de mise au point ont permis d’adapter le comportement de la bête aux habitudes de son dompteur pour un numéro magistral. Daniel Elena a parfaitement secondé son pilote. Il n’était pas dans la voiture le jour de la course, mais il a reconnu avec Seb, a pris les notes que le pilote a apprises par cœur pour mémoriser les 156 virages du tracé et les négocier en suivant les meilleures trajectoires.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 « Avec cette voiture, ce serait inroulable sur le mouillé, prévenait Seb. On serait à l’arrêt. » Le jour de la course, l’incertitude sur l’heure de départ occasionna quelques inquiétudes. Le temps devenait inquiétant au haut du parcours. La pluie aurait pu gâcher la fête. Mais le tonnerre mécanique de Loeb et de la 208 T16 a fait trembler la montagne et devancé l’averse. Seb a claqué un temps canon, un 8’13’’878 qui pulvérise le précédent record de plus de 1’30’’. Sébastien Loeb s’est donné à fond. « Quand je suis monté, témoigne-t-il, je me suis posé la question de savoir si j’attaquais à bloc pour battre le record ou si j’assurais la gagne. Dans la 208, je me suis senti bien. J’ai attaqué car c’est ce que j’aime faire. 8’15’’, c’était le temps idéal soi-disant irréalisable. Je suis bien content d’avoir battu le temps de la simulation… »

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Joli ooup de communication pour Peugeot qui a exploité la victoire avec un slogan habile : « Pour monter aussi haut, nous avons préféré envoyer une fusée ». Une excellente publicité au moment où Peugeot met tout en œuvre pour booster les ventes de la 208, y compris le clonage des mythes  de la 205 GTI et T16 au profit de  la petite dernière.

 

Prochain défi pour Sébastien Loeb, le Rallycross de Lohéac, une autre épreuve qui m’est chère en tant que Breton et aussi qu’auteur du polar Circuit Mortel à Lohéac dont une nouvelle édition sortira cet été.

 

La course de côte à l’honneur

 

A Pikes Peak, Porthos (alias Jean-Philippe Dayraut) a hissé sa Mini sur la 3ème marche du podium avec un chrono de 9’42’’. Pas de chance par contre pour le Comte Athos  du Domaine Porsche (alias Romain Dumas) dont la Norma s’est immobilisée peu après le départ suite à un problème électrique. Jolie performance pour Aramis (alias Simon Pagenaud) qui finit 2nd en catégorie exhibition class. Les pilotes tricolores ont fait honneur au sport automobile français chez nos amis américains. Et je conclurai en soulignant un autre aspect positif de la médiatisation de Pikes Peak cette année grâce à la présence de Sébastien Loeb et des autres mousquetaires français. Ils ont mis en valeur la course de côte en général, discipline injustement oubliée et peu suivie par les médias.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 J’éprouve un intérêt particulier pour cette discipline, je l’avoue bien volontiers. Sans doute un peu pour des raisons subjectives, parce que j’ai effectué plusieurs saisons en course de côte et que les premières épreuves que j’ai pu suivre du bord de la piste quand j’étais gamin étaient des courses de côtes. Mas pas seulement. D’authentiques champions du rallye, de la F1 et des épreuves d’endurance ont couru en côte. Rappelez-vous Jean-Pierre Beltoise, vainqueur au Mont-Dore en 1968 avec sa Matra F2, Jo Siffert, premier aux Rangiers la même année sur une Lotus Ford 49 B, Guy Fréquelin, Champion de France de la Montagne en 1979, Gérard Larrousse (ici à Urcy en 1971) et tant d’autres…

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Car de tous temps, les Martin, Touroul, Debias (en photo ci-dessus au volant de BMW 320 G 5 en 1981), Tarrès, Dosières, Petit, Almeras, Baverey et beaucoup, beaucoup d’excellents pilotes ont offert des spectacles incroyables aux spectateurs de courses de côtes. La course de côte mérite mieux que son audience de spécialistes et de voisins des épreuves. Elle souffre des normes de sécurité tatillonnes imposées par les pouvoirs publics, du coût des gendarmes obligatoires sur les épreuves, de la concurrence d’autres disciplines aussi. Mais en côte, les pilotes livrent un véritable sprint sur une distance courte. Il faut aller vite, très vite d’entrée, attaquer à fond et ne commettre aucune erreur. C’est une belle discipline. Merci à nos 4 Mousquetaires de l’avoir rappelé à l’occasion de Pikes Peak.

Vous pouvez également me retrouver sur http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/ , http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Américaines contre Européennes sur nos courses de côtes :

http://bit.ly/PlWytv , http://bit.ly/12sm9ED et http://bit.ly/10DAq7O

 

Souvenirs de la Course de côte du Mont-Dore – Chambon-sur-Lac

http://bit.ly/VsJVhk et http://bit.ly/TJVEqb

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Quelques BMW sur le tracé du Mont-Dore – Chambon-sur-Lac  

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/08/07/quelques-bmw-a-la-course-de-cote-du-mont-dore-chambon-sur.html

 

Des fictions illustrées dans le monde de la course de côte

http://0z.fr/DwoeM et http://0z.fr/MkBH9

 

Trajectoires et Gommes brûlées

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/06/17/trajectoires-et-gomme-brulee.html

 

2013, l’année des fictions automobiles ? http://0z.fr/1Bk2l

 

Une nouvelle édition de mon polar Circuit Mortel à Lohéac cet été. En attendant, l’histoire ce livre inspiré d’une course que j’ai faite à Trappes

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/02/19/une-pige-a-trappes.html

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

24/06/2013

LOÏC DUVAL L’A FAIT

avec ses équipiers Tom Kristensen et Allan McNish, il a remporté les 24 Heures du Mans 2013 !

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 « Il s’agit de l’un des plus grands moments de ma carrière », témoigne Loïc Duval.

 

Le Mans, c’est une des plus belles courses du monde avec le GP de Monaco, le Rallye de Monte-Carlo et les 500 Miles d’Indianapolis. Celui qui remporte cette épreuve inscrit son nom dans l’histoire de la compétition automobile.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 « Gagner Le Mans, une course si importante, y’a rien de comparable, hormis un titre en F1 », ajoutait le pilote Chartrain.

 

Réserve et dignité

 

Gagner, c’est une sensation unique, extraordinaire, une extase. Tous les pilotes qui se sont imposés en compétition le savent, que leurs heures de gloire soient des victoires de catégorie en course de côte, les premières marches sur les podiums des GP de F1 les plus prestigieux du monde ou celui des 24 Heures.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 Malgré ce bonheur intense qui récompense tous les efforts consentis pour construire une carrière de pilote au plus haut niveau, Loïc Duval s’est montré mesuré et très digne au moment de célébrer la victoire. Comme l’ensemble de l’équipe Audi d’ailleurs. Loïc n’a pas oublié qu’un de ses confrères, Allan Simonsen, avait perdu la vie en début de course. Il a exprimé sa « retenue par rapport à la perte d’un pilote. Un papa, un mari, un ami… » Allan était danois, comme Tom Kristensen, désormais nonuple vainqueur des 24 Heures du Mans, un record qui n’est pas près d’être battu. L’émotion était d’autant plus forte chez les vainqueurs que le pilote disparu était un ami de Tom et que ce dernier avait perdu son père au début de l’année.

 

Audi avait mijoté une recette pimentée…

 

sous l’influence de Tom Kristensen. Car c’est le champion danois qui avait exprimé dès l’arrivée des  24 Heures 2012 le désir d’intégrer Loïc à l’équipage qu’il formait avec Allan McNish. La pointe de vitesse de Loïc a fait merveille. Après un début de course assez prudent de Tom, l’Audi N° 2 a relayé la N° 1 en tête de la course lorsque celle-ci a rencontré un problème d’alternateur. De son côté, la N° 3 perdit du terrain après une crevaison de telle sorte qu’au début de la nuit, la 2 était en tête devant les Toyota. Plus de triplé Audi en perspective et pour les pilotes de la 2, la responsabilité entière des chances de victoire de la marque aux anneaux.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 La course ne fut pas simple. D’abord, les Toyota se montrèrent des rivales compétitives et valeureuses. Nicolas Lapierre, le copain de Loïc Duval, réalisa un beau début de course et sembla pendant quelques kilomètres capable de lutter avec les R18 e-tron quattro. Anthony Davidson signa lui-aussi une course solide. Nous sommes d’ailleurs ravis de le voir revenu à ce niveau après son accident de l’an dernier sur le circuit de la Sarthe. Les Toyota finissent finalement secondes et quatrièmes. Certes, à part en tout début de course, elles n'ont jamais été en mesure de rouler au même rythme que les vainqueurs. Mais en ravitaillant moins souvent, elles sont restées menaçantes jusqu’au bout. Et avec les conditions météorologiques délicates qui ont régné sur ces 24 Heures, l’équipage Duval – Kristensen – McNish a dû réaliser la course parfaite pour l’emporter. « Ça a été dur, reconnaissait objectivement Loïc à l’arrivée. Mais c’est encore meilleur quand c’est compliqué ».

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 La recette de l’équipage Audi vainqueur en 2013, c’est l’association d’un jeune pilote particulièrement rapide, Loïc, à deux briscards toujours performants, Tom et Allan. Elle  m’a rappelé une autre association détonante dont la victoire m’avait aussi réjoui en son temps. C’était en 1978, l’année où le jeune Didier Pironi gagnait avec « papy » Jaussaud. Quand de tels talents unissent leurs efforts, les résultats sont là.

 

Heureux mais…

 

Les lecteurs réguliers de ce blog savent que mon soutien à Loïc Duval ne doit rien à l’opportunisme. J’ai toujours cru en Loïc. Dès la première fois que je l’ai vu en kart au Master de Bercy en 2000, j’ai senti qu’il deviendrait un grand pilote. Talent, vitesse, sérieux, humilité qui induit la volonté de s’améliorer en permanence, respect de l’équipe, il possède toutes les qualités des plus grands. Il méritait une carrière dans un top team en F1. L’accès à la discipline dite reine est compliqué et ce ne sont pas toujours les qualités intrinsèques qui y assurent les carrières ni le soutien des médias. Bien que le DTN de la FFSA compare Loïc à un Jenson Button français, le pilote chartrain n’y a pas eu d’opportunité.  J’ai été heureux de le voir monter sur la plus haute marche du podium hier et concrétiser ce qu’il témoigna être un rêve d’enfant.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 Cette victoire au Mans confirme son formidable potentiel et j’espère qu’elle lui apportera beaucoup auprès du grand public qui ne connaît pas suffisamment  les pilotes d’endurance. Chez Audi, avec des équipiers aussi fiables, j’y croyais vraiment très fort. Je l’avais mentionné sur ce blog (note précédente) ainsi que sur mes comptes Twitter et Facebook. Et je suis convaincu que Loïc enrichira son palmarès d’autres belles victoires. Ses qualités lui ont valu d’être intégré dans une équipe performante, rigoureuse, exigeante où seuls les meilleurs ont leur place.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 Dommage que ce week-end, qui aurait dû être une grande fête, soit terni par la disparition  d’Allan Simonsen (photo ci-dessus). RIP Allan. Les larmes de peine se sont mêlées aux larmes de joie. L'accident en course automobile est toujours cruel même si tous savent que la compétition ne sera jamais sûre à 100%. Nous pensons tous très fort à la famille d’Allan Simonsen, à ses amis, à son équipe, à ses supporters. C'est si injuste que la joie extraordinaire de participer à un événement qui a demandé tant de travail, tant d'efforts, se termine mal. Merci à Jacky Ickx pour le bel hommage qu’il a rendu à Allan Simonsen avant la cérémonie du podium.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 Et je terminerai cette note par une pensée pour Jean-Pierre Jaussaud, un grand pilote et un grand monsieur, hospitalisé après son malaise survenu au Mans en début de semaine dernière. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement. Ce serait bien de le revoir au bord du circuit l’année prochaine et pourquoi pas dans une voiture au Mans Classic ?

Vous pouvez également me retrouver sur http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/ , http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Le site officiel de Loïc Duval : http://www.loicduval.com/

 

Quand Loïc Duval courait en A1 GP : http://bit.ly/11VEVUP

 

Loïc Duval faisait partie des grands favoris de la course : http://bit.ly/13Ocxbf

 

1978, l’année de la victoire de Didier Pironi associé à Jean-Pierre Jaussaud :

http://bit.ly/SNfJjy 

 

2013, l’année des fictions automobiles ? http://0z.fr/1Bk2l

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras