Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sport - Page 36

  • UNE PORSCHE TOUT FEU TOUT FLAMMES

    aux 24 Heures du Mans 1987

    porsche,porsche 961,porsche 959,rené metge,claude ballot-léna,claude haldi,24 heures du mans,1986,1987

     En 1986, une voiture à quatre roues motrices participe pour la première fois aux 24 Heures du Mans. Il s’agit d’une Porsche 961, modèle dérivé de la fabuleuse 959.

     

    A son volant, René Metge et Claude Ballot-Léna remportent la catégorie IMSA et se classent 7èmes au classement général.

     

    Porsche entend renouveler l’expérience en 1987. La Porsche 961 portera les couleurs Rothmans de l’écurie officielle. Pilote rapide et très expérimenté, vainqueur du Paris-Dakar 1986 sur une 959 et satisfait de sa première performance au Mans sur la 961, René Metge participe à nouveau à l’aventure. Il doit cette fois faire équipe avec le Suisse Claude Haldi et Steckonig.

    porsche,porsche 961,porsche 959,rené metge,claude ballot-léna,claude haldi,24 heures du mans,1986,1987

    A cette époque, Porsche a déjà gagné 11 fois les 24 Heures dont 6 consécutives depuis 1981. Les 962 C viseront une nouvelle victoire face aux Jaguar, aux Kouros-Mercedes et à la Cougar à moteur Porsche engagée par Yves Courage. Normalement, la 961 ne peut pas espérer la première place au classement général. Ses pilotes aimeraient cependant faire au moins aussi bien que l’année précédente.

     

    Des essais mouvementés


    « Elle a une tenue de route exceptionnelle et son freinage a été considérablement amélioré », commente René Metge après ses premiers tours de roue aux essais du mercredi soir sur la Porsche 961 version 1987. Le pilote semble alors ravi de sa monture malgré une légère touchette contre un rail et une première séance écourtée par la casse d’un turbo au bout de huit tours.

    porsche,porsche 961,porsche 959,rené metge,claude ballot-léna,claude haldi,24 heures du mans,1986,1987

     Les chronos de la 961 le lendemain finiront cependant par tempérer son optimisme. La Porsche 961 N° 203 a réalisé un chrono de 3’50’’86. Elle ne partira qu’en 16ème ligne. Les deux Mazda 757 engagées dans la même catégorie occupent la 14ème ligne. La meilleure d’entre elles, celle de Terrada – Katayama – Yorino a tourné en 3’45’’56, soit cinq secondes plus vite. Ces temps ne sont pas comparables avec ceux des GT1 d’aujourd’hui. Rappelons que cette année-là, aucune chicane n’est encore installée dans les Hunaudières. Un nouveau dessin de la courbe Dunlop ralentit les voitures par rapport aux années précédentes. Les pilotes, Alan Jones et Bob Wollek en tête, n’apprécient pas cette modification du tracé et réclament un aménagement des Hunaudières.

     

    Un équipage modifié


    Quelle que soit son appréciation des qualités de la piste, chacun donnera le meilleur de lui-même en course. « Il y a 1220 kilos à amener, commente René Metge pour expliquer la performance modeste de la Porsche 961. Le poids de la voiture du Dakar ». Le pilote s’attend à une épreuve difficile. « Dans l’habitacle, la température doit monter à 60 degrés ». Mais il espère tirer son épingle du jeu en course.  « En pneus lisses, sur une piste humide, l’accélération est phénoménale. Si la piste est grasse pendant les 24 Heures, nous pouvons bien figurer. Mais l’objectif sera d’arriver au bout pour que Porsche poursuive ses recherches dans le domaine du 4x4 ».

    porsche,porsche 961,porsche 959,rené metge,claude ballot-léna,claude haldi,24 heures du mans,1986,1987

    L’équipage initial de la 961 est finalement modifié. Steckonig, le troisième pilote de la 961 déclare forfait. Il sera remplacé par le Canadien Kees Nierop, qui devait s’aligner sur la 962 C Rothmans que Price Cobb a détruite aux essais du mercredi soir.

     

    Une course écourtée

    Malheureusement pour René Metge et ses équipiers, la pluie épargne la région du Mans. La 961 ne pourra pas profiter de conditions précaires pour utiliser le potentiel de ses quatre roues motrices. Elle échappe à l’épidémie de casses de moteurs des premières heures et poursuit une course régulière jusqu’au dimanche matin.

    porsche,porsche 961,porsche 959,rené metge,claude ballot-léna,claude haldi,24 heures du mans,1986,1987

    Hélas, à la 17ème heure, Nierop effectue une sortie de piste et touche un rail. La voiture roule encore. Son pilote tente de la ramener au stand. Mais elle prend feu ! Nierop s’arrête sur le bord de la piste et voit la magnifique 961 partir en fumée. Aucune écurie privée ne commande de 961 à Porsche. La trajectoire de cette fantastique machine s’arrête donc aux 24 Heures du Mans 1987. La Mazda N° 202 de Kennedy – Galvin – Dieudonné s’impose en IMSA. Mais Porsche se consolera en remportant une nouvelle victoire au classement général avec la 962 C de Stuck – Bell – Holbert.

    porsche,porsche 961,porsche 959,rené metge,claude ballot-léna,claude haldi,24 heures du mans,1986,1987

     Fiche technique de la Porsche 961 version 1987.

    * châssis : monocoque acier avec renforts tubulaire en acier

    * carrosserie : nid d’abeille revêtue de fibre de verre

    * moteur : Flat 6 Porsche type 935/82

    * 24 soupapes

    * 2 turbos KKK

    * 2847 cc (93x70,4)

    * 680 cv à 7800 t/mn

    * taux de compression : 8,1

    * gestion électronique Bosch Motronic

    * transmission : boîte Porsche 959 à 6 rapports

    * poids : 1.169 kg

    Vous pouvez également me retrouver sur http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/ et http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

    QUELQUES LIENS A SUIVRE

    Cette année-là, des pilotes amateurs bretons remportaient Le Mans avec leur Porsche qui roulait aussi en rallye et en course de côte http://bit.ly/1RxITRF

    Porsche, un triomphe sportif, économique et marketing

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/11/14/porsche-un-triomphe-sportif-marketing-et-economique.html

    porsche,porsche 961,porsche 959,rené metge,claude ballot-léna,claude haldi,24 heures du mans,1986,1987

    Un thriller qui trouve son dénouement au Mans, ça existe et c’est moi qui l’ai fait !

    http://sebsarraude.tumblr.com/post/23431276990/chicanes-et-derapages

     

    Suivez-moi sur Twitter

    https://twitter.com/ThierryLeBras2

     

    Et pourquoi pas sur Facebook ?

    http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

     

    Thierry Le Bras

  • BIENTÔT UN RALLYE PARIS-SAINT-MALO

     Comme au XIXème siècle !

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

    Dès juillet 2014, Saint-Malo va renouer un peu plus avec son histoire.

     

    L’image de la Cité corsaire est liée à la course au large. Tous les quatre ans,  la Route du Rhum illustre cette belle tradition malouine. Au point que les meilleurs skippers considèrent l’épreuve comme leurs Jeux Olympiques.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     Des sportifs malouins se sont illustrés dans d’autres disciplines. Par exemple Dominique Bidard qui fut au temps des seventies un des tout meilleurs haltérophiles français et participa aux JO. Saint-Malo compte aussi une équipe de hand-ball d’excellent niveau. Au point d’attirer des joueurs étrangers, comme le sympathique Canadien Dan Devlin (photo ci-dessus), athlète olympique pour le Canada, qui joua, brillamment d’ailleurs, la saison 2010 2011 au Cercle Jules Ferry. Mais qui se rappelle encore que Saint-Malo associa son nom à une des premières grandes courses automobiles de l’histoire ?

     

    Au temps des courses de ville à ville


    Oui, une des premières compétitions automobiles arriva dans l’Ouest. Elle se déroula entre Paris et Saint-Malo. C’était en juillet 1899. Elle fut remportée par Antony sur une Mors (première photo de cette chronique).

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     Il faudrait attendre ensuite 1973 pour qu’une grande compétition se déroule dans la région de Saint-Malo. Cette année-là, au mois de septembre, le Grand National Tour Auto s’élança de Dinard. Puis plus rien, jusqu’en 2012, où le passage du fameux Cannonball déchaîna les passions. Cette manifestation réunit des voitures haut de gamme qui traversent l’Europe à 140 km/h de moyenne sur autoroute. La belle affaire ! Le Cannonball 2012 se déroula dans un climat d’hystérie autophobe orchestrée par des journalistes bobos et écolos qui y trouvèrent une opportunité d’inciter à la haine contre les personnes un plus aisées que d’autres qui aiment les belles voitures. Mais surprise, ces lobbyistes hypocrites ramassèrent une énorme gifle de la part d’un public populaire qui ne se laisse pas dicter sa façon de penser et se déplaça en masse pour admirer les bolides. Les spectateurs manifestèrent leur sympathie aux participants et les bobos grincheux qui mouillaient leurs plumes dans l’acide afin de nuire au rassemblement passèrent bien vite à d’autres persiflages pour éviter de sombrer davantage dans la bouffonnerie.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     Ce sont justement  le Cannonball et le souvenir du Tour de France Automobile qui inspirèrent Dylan Laverdun et son équipe d’organisateurs d’événements dans l’univers des sports mécaniques. Dylan est administrateur de GT Race Événementiel. Issu d’une école supérieure de commerce, ce jeune entrepreneur dynamique et ses associés ont décidé dès juin 2012 de s’installer à Londres, comme beaucoup de jeunes talents qui ont perdu confiance dans l’avenir de l’économie française. « Pas question de nous exposer à la fureur taxatrice, stigmatisante et punitive du pouvoir actuel ni à son hostilité viscérale aux entrepreneurs qui réussissent, a déclaré Dylan lors d’une interview au Financial Times. Nous nous sommes défoncés pendant nos années d’études, nous travaillons plus de 70 heures par semaine, nous risquons beaucoup, donc pas question de rester dans un pays qui n’aime pas ses entrepreneurs. Nous étions installés ici avant les déclarations du maire de Londres, Monsieur Boris Johnson, qui invite les Français les plus capables  à venir dans sa ville. Il ne nous a donc pas influencés, mais nous nous sentons plus en sécurité ici comme patrons que nous le serions à Paris, c’est évident. Nous refusons énergiquement de devenir des moutons prêts pour la tonte. »

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     Au plan sportif, GT Race Événementiel s’inspire de l’histoire du Tour Auto. Plutôt que les WRC, S2000 et groupe R ressemblant à la voiture de Monsieur Tout le Monde nonobstant des performances exceptionnelles, l’épreuve accueillera uniquement des voitures de Grand Tourisme qui font rêver. Un plateau de Porsche, McLaren, Lamborghini, Pagani, Ferrari, Maserati, BMW Alpina, Mercedes AMG, Mustang Shelby, Viper… Et comme au Tour Auto toujours, elles disputeront des ES sur route fermée et des courses sur circuit. Paris a été choisie comme ville de départ parce que c’est tout de même la plus belle capitale du monde. Saint-Malo bénéficie du privilège d’accueillir l’arrivée. C’est une chance  pour la cité corsaire. Un privilège dû à deux facteurs. L’un objectif, le clin d’œil au vent de l’histoire, le fameux Paris – Saint-Malo de 1899. L’autre purement subjectif, le préjugé favorable de Dylan qui a rencontré sa compagne  - laquelle  l’a suivi à Londres et travaille à la City – sur les pontons du port de plaisance.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     Tous les détails du parcours ne sont pas encore connus, mais dès à présent, nous pouvons vous révéler que la course durera 3 jours, du vendredi au dimanche. Les ES (épreuves spéciales sur route fermée) emprunteront des tracés qui ont servi jadis au Critérium de Touraine, au Rallye de l’Ouest, au Point d’Alençon et au Rallye du Mans. Une épreuve sur piste se déroulera sur le Circuit Bugatti au Mans. D’autres épreuves spéciales passeront par de célèbres tracés de courses de côtes, Saumur – Saint-Hilaire, Neuvy Le Roy, Bais Montaigu et Saint-Germain-Sur-Ille. Les voitures arriveront à Saint-Malo le dimanche vers 17 Heures. Le parc fermé d’arrivée est prévu sous les remparts. Du grand spectacle en prévision !

     

    Une épreuve difficile à mettre sur pied

     

    Convaincre le maire de Paris - grand autophobe devant l’éternel - de ne pas mettre des bâtons dans les roues de la course ne fut pas chose aisée. Monsieur Delanoë s’est toutefois incliné à trois conditions.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     D’abord, que l’organisation fournisse dix jardiniers et dix autres personnes affectées au nettoyage de la Place du Trocadéro après le départ des voitures. Ensuite, qu’elle engage pendant 3 heures 350 femmes de ménage chargées de pulvériser 2.000  bombes aérosol senteur fraise des bois sur le parcours qu’emprunteront les bolides pour sortir de Paris. L’aérosol sera destiné à masquer l’excellent parfum d’essence et d’huile de ricin que dégagent les moteurs de compétition. Un symbole fort pour Delanoë qui ne peut s’empêcher de croiser les doigts en criant vade retro Satanas dès qu’il voit une voiture puissante. Enfin, toujours dans le but de promouvoir les préceptes roses et verts qui sont sa marque de fabrique, le maire socialo-écologiste a exigé que les machines quittent la capitale en convoi derrière une Renault Zoé électrique qu’il conduira lui-même, et ce alors qu’il ne sera plus magistrat municipal au jour de la course. Afin de satisfaire la clientèle bobo qui a constitué son socle électoral, monsieur Delanoë a souhaité que la Zoé soit habillée par un grand couturier. Il a choisi Jean-Paul Gaultier.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

    Pour l’heure, nous ignorons encore si le couturier reprendra le motif marinière cher à Arnaud Montebourg ou préférera une idée plus novatrice. Delanoë n’a pas davantage précisé s’il pendrait le volant de la Zoé habillé d’un costume ou d’un T-shirt rayé Jean-Paul Gaultier. En tout état de cause, une telle course méritait bien quelques sacrifices et le chapitre ridicule de la sortie de la ville sera vite oublié dès que les formidables bolides se présenteront au départ de la première épreuve spéciale.

     

    Un plateau relevé

     

    Le Paris - Saint-Malo 2014, c’est un peu comme le premier Vendée Globe organisé par Philippe Jeantot. La nouvelle s’est répandue à la vitesse d’une trainée de poudre dans le milieu de la course automobile et la société GT Race Événementiel est submergée de demandes d’informations et d’intentions d’engagements.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     Dès à présent, il est permis d’affirmer que le plateau sera magnifique. Parmi les concurrents annoncés, Sébastien Loeb sur une McLaren MP4 12 C. Mais aussi Loïc Duval et David Hallyday sur des Audi R8 ainsi que Caty Caly sur une Porsche qui reprendrait les couleurs rose et noir de l’Audi Quattro groupe B qui la fit remarquer au plus haut niveau en Rallycross.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     Grosjean (en photo ci-dessus dans son exercice préféré) piétine d’envie au seuil de l’épreuve. Mais sa participation reste fort peu probable. Plusieurs préfets, épouvantés par ses bêtises à répétition en piste, soumettent les autorisations administratives dépendant de leurs services au rejet de sa demande d’inscription. Les abords des spéciales de rallyes sont difficiles à sécuriser et les représentants de l’État ne mettront pas la sécurité du public en danger pour satisfaire les caprices d’un pilote fantasque et aussi décrié par ses confrères. Il se murmure d’ailleurs que plusieurs teams font aussi pression dans le même sens sur GT Race Événementiel car ils voient la présence du Franco-Suisse comme une probabilité de destruction des machines coûteuses qu’ils engagent, surtout au moment de l’épreuve sur piste qui se déroulera sur le circuit Bugatti. Cette fois au moins, ni son sourire à la Bourvil dans Le Corniaud ni l’entregent de Boullier ne devraient sauver Grosjean.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     Mais plusieurs vrais grands Français de demain en F1 sont pressentis au départ, à commencer par Charles Pic sur une Caterham et Tom Dillmann sur une nouvelle Lamborghini Baillador (1), prochain modèle de série inspiré de l’admirable Veneno. L’opération sera  sponsorisée par un partenaire du Russian Time qui  fait courir Tom en GP2 cette année. Côté français, il est aussi question du rallyman Yoann Bonato sur une BMW Z4 et de l’excellent gentleman-driver Bastien Brière au volant d’une Aston Martin.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     D’autres grands noms circulent. Ferrari souhaite engager Nico Hülkenberg, probablement sa future star en F1 dès que les effectifs actuels de la Scuderia auront légitimement fait valoir leurs droits à la retraite après des carrières laborieuses. Nico Rosberg piloterait quant à lui une Mercedes SL 65 AMG V12 bi-turbo.

     

    5 courses prestigieuses par saison

     

    Si le succès attendu est au rendez-vous, Paris – Saint-Malo se pérennisera et deviendra une course annuelle. GT Race Événementiel parie sur l’attraction de son concept élaboré autour de voitures qui font rêver le public pour le décliner sur d’autres sites à la réputation bien établie.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     L’objectif est d’organiser rapidement 5 épreuves prestigieuses par an :

    - Paris – Saint-Malo ;

    - Barcelone - Cannes ;

    - Vienne – Rome ;

    - Loch Ness - Deauville ;

    - Hvar (Croatie) - Le Mont- Dore – Chambon-sur-Lac.

     

    GT Race Événementiel entend faire de ses épreuves un double symbole de convivialité et d’élégance. Les équipages seront invités à se montrer disponibles avec leurs admirateurs. Cela ne posera pas de problèmes pour les champions cités ci-dessus comme des futurs participants admis, mais Christian Varmand, directeur de la communication de la société londonienne, ne cache pas qu’il se réserve la faculté de refuser des pilotes dont la réputation serait mauvaise et qui par le passé se sont montrés désobligeants ou méprisants vis-à-vis de leurs supporters et fan-clubs.

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

     Enfin, pour ancrer la course dans les traditions et les valeurs du sport automobile à l’époque où les professionnels se considéraient d’abord comme des gentlemen-drivers, quelques contraintes seront imposées aux concurrents. Ils pourront naturellement inscrire les noms et sigles de leurs sponsors sur leurs combinaisons, mais ils devront impérativement porter un modèle seyant et élégant dont la réalisation a été confiée à Karl Lagerfeld. A noter que les combinaisons imposées  incluent le dessin d’un nœud papillon. Hommage à la classe du grand Mike Hawthorn qui courait toujours avec un nœud papillon.

     

    (1) Baillador fut un taureau de combat, digne de tous ceux qui ont donné leurs noms à des Lamborghini. Baillador venait de la ganaderia Ortega. Il tua le 15 mai 1920  le célèbre torero José Gomez Ortega, dit Josélito. Le drame se produisit dans les arènes de Talavera.

    Vous pouvez également me retrouver sur http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/ et http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

    QUELQUES LIENS A SUIVRE

    Réédition d’un roman dans l’univers du Rallycross http://bit.ly/1XEpx1J

    Sur terre comme sur mer, des pilotes cèdent à l’appel des horizons lointains http://bit.ly/2g6fimT

    rallye,paris,saint-malo,dinard,gt,londres,mors,antony

    Le Grand National Tour Auto à Dinard en 1973

    En 2  parties, http://bit.ly/1SOgtPT ,  puis http://bit.ly/24d0i6H

     

    Flash-back dans l’univers un peu fou de jeunes pilotes des seventies http://bit.ly/2bAFnbr

    Thierry Le Bras

  • GOLF GTI MKI

    le choc des photos dépasse le poids des mots

    vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

     Sortie à l’automne 1976, homologuée en groupe 1 pour la saison 1977, la Golf GTI première génération a marqué l’histoire de la course automobile.

    J’apprécie particulièrement cette voiture pour avoir disputé plusieurs saisons à son volant, notamment en course de côte. Et lorsque je ne courais pas, je l’ai souvent photographiée, sur plusieurs sites, dans plusieurs disciplines, parfois pilotée par d’authentiques professionnels, parfois par des gentlemen drivers.

     

    A sa sortie, certains esprits chagrins faisaient observer que ce n’était qu’une traction avant, pas une noble propulsion. Et alors ? La Cooper S aussi était une traction, et elle a remporté le Monte-Carlo. Tout comme la Lancia Fulvia de Sandro Munari, victorieuse en 1972. Sans compter les R12 Gordini, voitures efficaces et pleines de tempérament. Traction ou non, la Golf GTI MKI offrit des sensations et des performances à ses pilotes tout en réjouissant les spectateurs, notamment  lorsqu’elle passait sur trois, voire sur deux roues !

     

    Quelques images de rallye issues de ma photothèque


    Au Touraine 1981, les Golf GTI se présentaient en force.

    vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

     Avec Guy Chasseuil qu’on ne présente plus. Cette année-là, Guy participait aux 24 Heures du Mans sur la fameuse Porsche 917 Malardeau. Mais aussi à des rallyes sur une Golf groupe 1. Au Touraine, ce fut lui qui remporta le groupe ! Devant les Kadett GTE réputées imbattables. En faisant preuve il est vrai d’un sens de l’attaque affirmé comme l’illustre la photo ci-dessus.

    vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

     Les autres pilotes de Golf n’amusaient pourtant pas la galerie. A l’image de Lompech sur la noire à bandes vertes et jaunes.

    vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

     Ou encore de Revel, monté d’Isère pour en découdre avec les meilleurs autres Golfistes français.

    vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

     La Golf GTI MKI 1600 connaîtrait une belle longévité. En 1983, 7 ans après sa sortie, elle se montrait encore imbattable dans sa catégorie et redoutable au groupe. A l’Armor, la N° 160 de Pierre Desilles et Gilbert Huet se classerait seconde du groupe N derrière la Fiat Ritmo Abarth 2 litres de Patrick Germain. Ce faisant, la Golf 1588 cm3 remportait naturellement la classe des 1300 – 1600.

     

    En côte aussi !

     

    Avant la Fiat Ritmo Abarth, Patrick Germain s’était d’ailleurs laissé tenter par la Golf GTI. Il disputerait trois saisons à son volant, 1980, 1981 et 1982.

    vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

     Le voici d’ailleurs en 1981 à Saint-Germain – sur – Ille, l’épreuve organisée par l’Écurie Bretagne.

    vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

     A la même époque, Philippe Bernier, qui s’était fait connaître quelques années plus tôt en s’inscrivant dans le club des furieux qui jouaient la gagne en 2 litres avec des Alfa Romeo 2000 GTV Bertone, se laissait tenter par quelques épreuves sur une Golf groupe 1. Comme Bournezeau et La Pommeraye. Avec un coup de volant intact et une auto très bien présentée.

     

    Dommage que…

     

    la Golf GTI n’ait pas été accompagnée d’une modèle encore plus sportif avec le même moteur placé en position centrale arrière, comme sur la Porsche 914.

    vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

     VW savait concevoir des propulsions et des Coccinelle furent préparées pour la course (ci-dessus celle de Robert Bastidon au départ du Grand National Tour Auto à Dinard ; elle avait été préparée par le regretté Daniel Rouveyran).

    vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

     Le bruit avait couru à l’été 1977 qu’une telle machine, petite GT deux places, était dans les cartons. Je courais alors en côte avec une GTI groupe 1 et je me voyais très bien passer en groupe 3 avec cette nouvelle voiture. Je l’imaginais ressemblant à une Porsche 914 croisée avec une Vaillante Commando. Une machine conçue pour la performance qui aurait été à la Golf GTI ce que fut la Berlinette à la R8 Gordini. Cette GT n’a jamais vu le jour, hélas. Et je ne suis pas sûr de mes sources.  La firme VW envisagea-t-elle un tel modèle avant d’y renoncer pour des raisons économiques ? Fut-elle conçue par des salariés du constructeur sans que, cette fois, VW suive comme avec la Golf GTI ? Ne représenta-t-elle qu’une aspiration de concessionnaires désireux d’élargir leur gamme et de conquérir de nouveaux créneaux ?

    vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

     En tout cas, la Golf GTI MK I exista bien, elle, et c’est tant mieux !

     

    QUELQUES LIENS A SUIVRE

     

    Souvenirs personnels illustrés de nombreuses photos de courses de côtes au volant de Golf GTI

    à Saint-Germain –sur – Ille

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/05/10/premiere-victoire.html

     

    à Saint-Gouëno

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/10/30/un-week-end-agite-a-saint-goueno.html

     

    à Neuvy Le Roy

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/11/17/course-de-cote-de-neuvy-le-roy-un-bon-souvenir.html

     

    Une autre petite traction très vive et généreuse qui m’a donné du plaisir, la Mini 1275 GT

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2013/02/13/l-austin-1275-gt-1973.html

     

    La course automobile m’inspire souvent quand j’écris mes romans et nouvelles

    http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-thierry-le-bras-auteur-et-chroniqueur-80508329.html

     

    Suivez-moi sur Twitter

    https://twitter.com/ThierryLeBras2

     

    Et pourquoi pas sur Facebook ?

    http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

     

    Thierry Le Bras