Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2012

QUI FUT LE PLUS GRAND PILOTE DE TOUS LES TEMPS

 en Formule 1 ?

jim clark,mike hawthorn,juan manuel fangio,stirling moss,ricardo rodriguez,pedro rodriguez,jochen rindt,jackie stewart,françois cevert,ayrton senna,didier pironi,jenson button,beppe gabbiani,michael schmacher,olivier panis,jarno trulli,kimi räikkönen,sebatsian vettel,loïc duval,sergio perez,nico hulkenberg,paul-loup chatin,aurélien panis,michel vaillant

 Quelle méthode pour apporter la réponse ?

 

Les voitures d’aujourd’hui sont si différentes de celles des premiers championnats. La saison  de Grands-Prix 2012 compte 20 épreuves contre 6 pour la saison 1950 et 10 pour l’année 1963. Le record de 91 victoires de Michael Schumacher aurait nécessité plus de 9 saisons sans perdre une seule course avec un nombre de Grands-Prix identique à celui de 1963, année du premier titre de Jim Clark.

jim clark,mike hawthorn,juan manuel fangio,stirling moss,ricardo rodriguez,pedro rodriguez,jochen rindt,jackie stewart,françois cevert,ayrton senna,didier pironi,jenson button,beppe gabbiani,michael schmacher,olivier panis,jarno trulli,kimi räikkönen,sebatsian vettel,loïc duval,sergio perez,nico hulkenberg,paul-loup chatin,aurélien panis,michel vaillant

 Quelques-uns  firent incontestablement partie des meilleurs. Fangio, Moss, Clark, Hill, Stewart, Lauda, Prost, Senna (ci-dessus), Schumacher, figurent parmi les plus souvent cités. Mais ils ne furent pas les seuls géants de la formidable histoire de la F1.

 

Quels critères choisir ?


La domination en F1 suppose un excellent pilote équipé d’un excellent châssis, de très bons pneus (à certaines époques, plusieurs manufacturiers se trouvaient en concurrence), et d’un bon moteur. Or le pilote ne maîtrise pas tous les aléas au moment où il effectue les choix qui vont orienter sa carrière. Lorsque Jean Alesi décida d’aller chez Ferrari plutôt que chez Williams, il ne savait pas qu’il renonçait à intégrer un team dont le potentiel allait devenir absolument formidable.

jim clark,mike hawthorn,juan manuel fangio,stirling moss,ricardo rodriguez,pedro rodriguez,jochen rindt,jackie stewart,françois cevert,ayrton senna,didier pironi,jenson button,beppe gabbiani,michael schmacher,olivier panis,jarno trulli,kimi räikkönen,sebatsian vettel,loïc duval,sergio perez,nico hulkenberg,paul-loup chatin,aurélien panis,michel vaillant

 Sans compter le jeu de l’équipe. Les 7 titres de Michael Schumacher valent-ils plus que les 3 titres d’Ayrton Senna ou les 2 titres de Jim Clark (en photo ci-dessus) ? Michael bénéficia chez Ferrari avec qui il remporta 5 titres conducteurs d’une écurie organisée en légion autour de lui, tandis qu’Ayrton se trouva pendant deux saisons confronté au sein de son team à un autre champion du monde qui défendait ses chances sans consigne d’équipe, Prost. Quant à Jim, il courut à une époque particulièrement dangereuse. La plupart des pilotes contemporains ont encaissé sans dommages des sorties de route qui auraient été mortelles pendant les années 60.

 

La question du meilleur pilote hante toutes  les générations

 

Au milieu des seventies, L’Année Automobile publiait dans chaque édition une nouvelle (au sens littéraire de courte fiction) sur le thème de la course automobile. Une année, le journaliste chargé de cette petite histoire (je crois que c’était l’excellent José Rosinski) imagina que son rédacteur en chef lui avait demandé de diligenter une enquête pour déterminer qui était le plus grand pilote de F1 de tous les temps. Je raconte le scénario de mémoire, au risque d’oublier quelques détails.

jim clark,mike hawthorn,juan manuel fangio,stirling moss,ricardo rodriguez,pedro rodriguez,jochen rindt,jackie stewart,françois cevert,ayrton senna,didier pironi,jenson button,beppe gabbiani,michael schmacher,olivier panis,jarno trulli,kimi räikkönen,sebatsian vettel,loïc duval,sergio perez,nico hulkenberg,paul-loup chatin,aurélien panis,michel vaillant

 Voilà notre enquêteur bien embarrassé. Fangio, Clark, Stewart, ou un autre ? Préoccupé par son article, il traverse distraitement la rue et se fait écraser par un bus. Quelques minutes plus tard, il se présente chez Saint-Pierre, gardien des portes du Paradis. Il explique les circonstances de son accident puis, n’y tenant plus, pose la question à Saint-Pierre.

 

- Vous, vous savez qui est le plus grand pilote de tous les temps ?

 

- Certes, mais je ne sais pas si je dois te le dire.

 

- Écoutez, je suis mort pour cette question. Je veux savoir.

 

- Bon, tu l’auras voulu. C’était Hans Helmut.

 

- Hans Helmut, Hans Helmut ? Connais pas.

 

- Non, tu ne le connais pas. Hans Helmut était un bûcheron autrichien. Il était pauvre et il n’a jamais passé son permis de conduire. Seulement, il possédait des réflexes, une vision, un sens de la trajectoire et de l’adhérence, un courage et un sang froid qu’aucun champion de F1 n’a jamais atteint. Il les aurait tous battus s’il avait couru contre eux….

 

De quoi inciter les pilotes qui prendraient la grosse tête à l’humilité !!!

 

Chacun possède son intime conviction quant au nom du plus grand pilote de tous les temps. D’autant qu’outre les champions titrés, il faudrait s’interroger sur les carrières qu’auraient poursuivies des champions décédés prématurément ou écartés de la course par des accidents qui les ont marqués physiquement ou/et mentalement.

jim clark,mike hawthorn,juan manuel fangio,stirling moss,ricardo rodriguez,pedro rodriguez,jochen rindt,jackie stewart,françois cevert,ayrton senna,didier pironi,jenson button,beppe gabbiani,michael schmacher,olivier panis,jarno trulli,kimi räikkönen,sebatsian vettel,loïc duval,sergio perez,nico hulkenberg,paul-loup chatin,aurélien panis,michel vaillant

 Qu’aurait réalisé Mike Hawthorn (ci-dessus) sans l’accident du Mans 1955 qui l’a confronté au pire  drame de l’histoire de la course auto ? Aurait-il poursuivi sa carrière plus longtemps ? Aurait-il échappé à l’accident de la route dans lequel il perdit la vie ? Réflexion comparable pour Ricardo Rodriguez (en photo en tête de la note), disparu à 20 ans, c’est-à-dire un an plus jeune que l’âge auquel  Sebastian Vettel remporta sa première victoire.  Et Jochen Rindt ? Avec quelle « dimension » Français François Cevert et Didier Pironi seraient-ils entrés dans l’histoire de la F1 si l’accident et la mort ne les avaient pas fauchés prématurément ? Et il ne s’agit là que de quelques exemples parmi des dizaines.  Jim Clark et Ayrton Senna notamment font bien sûr partie des plus grands champions qui avaient encore des Grands-Prix et des titres à remporter lorsque la cruauté de la course nous les enleva.

 

Avec des si, on refait l’histoire…

 

mais on pose aussi de bonnes questions.

jim clark,mike hawthorn,juan manuel fangio,stirling moss,ricardo rodriguez,pedro rodriguez,jochen rindt,jackie stewart,françois cevert,ayrton senna,didier pironi,jenson button,beppe gabbiani,michael schmacher,olivier panis,jarno trulli,kimi räikkönen,sebatsian vettel,loïc duval,sergio perez,nico hulkenberg,paul-loup chatin,aurélien panis,michel vaillant

 Qui  sait ce qu’auraient réussi un Jacques Laffite, un Jean-Pierre Jarier, un Jarno Trulli, un Olivier Panis et d’autres encore placés au bon moment dans le meilleur team ? Qu’aurait réalisé Beppe Gabbiani (ci-dessus) si, en 1981, il avait disposé d’une Renault RE 30 plutôt que d’une Osella ? Combien de titres aurait obtenu Jenson Button sans ses années galères ? Et Kimi Räikkönen si Jean Todt était resté à la tête de  Ferrari, lui évitant un entourage latin qui ne le comprenait pas et rêvait de l’évincer pour transformer un de ses pas de porte roulants en agence Santander ? Un pilote qui a montré sa vélocité et sa fiabilité dans de nombreuses disciplines mais qui n’a pas eu l’occasion d’accéder à la F1 - ou pas dans de bonnes conditions - aurait-il eu le potentiel d’enthousiasmer tous les experts si les circonstances lui avaient offert la bonne opportunité au bon moment ? Tout le monde conviendra qu’il est permis de se poser la question lorsqu’on suit des carrières telles que celles d’Anthony Davidson, de Loïc Duval, de Benoît Tréluyer, d’Andréa Lotterer, de Nicolas Lapierre…

jim clark,mike hawthorn,juan manuel fangio,stirling moss,ricardo rodriguez,pedro rodriguez,jochen rindt,jackie stewart,françois cevert,ayrton senna,didier pironi,jenson button,beppe gabbiani,michael schmacher,olivier panis,jarno trulli,kimi räikkönen,sebatsian vettel,loïc duval,sergio perez,nico hulkenberg,paul-loup chatin,aurélien panis,michel vaillant

 Un pilote spécialisé dans la  course de côte comme Yves Martin,  Marcel Tarrès,  Sébastien Petit (en photo ci-dessus à La Pommeraye 2003) ou Lionel Régal, disparu trop tôt,  aurait-il explosé tout le monde en circuit si, au lieu de débuter dans une discipline spécifique, il avait suivi les filières traditionnelles qui passent par les formules de promotion ? Complètement impossible à savoir.

jim clark,mike hawthorn,juan manuel fangio,stirling moss,ricardo rodriguez,pedro rodriguez,jochen rindt,jackie stewart,françois cevert,ayrton senna,didier pironi,jenson button,beppe gabbiani,michael schmacher,olivier panis,jarno trulli,kimi räikkönen,sebatsian vettel,loïc duval,sergio perez,nico hulkenberg,paul-loup chatin,aurélien panis,michel vaillant

 Le meilleur de tous fait-il partie des jeunes qui montent comme Paul-Loup Chatin, Aurélien Panis (ci-dessus), Pierre Gasly, Matthieu Vaxivière, Kevin Magnussen (le fils de Jan) ? Ou est-ce un des plus jeunes loups de la F1, Sergio Perez, Nico Hulkenberg ? Les frères Charles et Arthur Pic deviendront-ils des icônes de l'histoire automobile comme le sont les frères Pedro et Ricardo Rodriguez ?

 

Ou alors, le meilleur pilote de tous les temps est peut-être Michel Vaillant. Il est en tout cas  celui qui affiche la plus belle longévité. Le plus éclectique aussi, puisqu’il court non seulement en F1, mais en endurance, en rallye-raid, en rallye, et qu’on l’a même vu en camion et à moto.  Mais il n’existe que sur le papier et au cinéma, même si, comme l’affirme Serge Dalens, « les héros de fiction vivent dans un univers parallèle où ils entraînent leurs lecteurs ».

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Sur le site d’Alfa Vendée, une vidéo à ne pas rater : un tour en Alfa avec Fangio !

http://www.alfavendee.com/tag/juan%20manuel%20fangio

 

Le site officiel d’Olivier Panis

http://www.olivier-panis.com/olivier/

 

La saga des frères Rodriguez au Mans

http://www.sportauto-comite12.org/index.php?option=com_content&view=article&id=715:la-saga-des-freres-rodriguez-au-mans&catid=1:circuit&Itemid=3

 

Le site le plus complet sur Mike Hawthorn

http://www.mike-hawthorn.org.uk/home.php

 

Un épisode peu connu de la carrière de Didier Pironi

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/10/23/didier-pironi-a-l-agaci-300.html

et

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/11/21/retour-a-l-agaci-300-avec-didier-pironi.html

jim clark,mike hawthorn,juan manuel fangio,stirling moss,ricardo rodriguez,pedro rodriguez,jochen rindt,jackie stewart,françois cevert,ayrton senna,didier pironi,jenson button,beppe gabbiani,michael schmacher,olivier panis,jarno trulli,kimi räikkönen,sebatsian vettel,loïc duval,sergio perez,nico hulkenberg,paul-loup chatin,aurélien panis,michel vaillant

 7 Nouvelles pimentées, un e-book où vous rencontrerez entre autres des pilotes automobiles et motocyclistes

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-7-nouvelles-pimentees-107503713.html

un livre aussi présenté sur l'excellent site de la concession Alfa Vendée

http://www.alfavendee.com/archive/2012/07/17/7-nouvelles-pimentees.html

 

Thierry Le Bras

19/09/2011

MORUE SAUCE PIQUANTE AU MENU DU PILOTE AUTOMOBILE

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 Cuisine et course automobile font bon ménage. Je le répète une nouvelle fois car  j’ai observé que les gentlemen drivers sont souvent des gastronomes avertis. Tout comme un des plus grands espoirs du sport automobile français, Romain Grosjean. Après sa carrière en sport automobile, Romain projette d’acheter un restaurant et d’y œuvrer comme chef ! Jenson Button quant à lui a déjà inauguré son restaurant à Londres. Mettront-ils de la morue sauce piquante à leurs cartes ?

 En fin de note, vous trouverez des liens vers des vidéos de l’ouverture du restaurant de Jenson Button, d’un portrait de Romain Grosjean le montrant entre autre en cuisine, et de Jarno Trulli présentant ses vins.

 La dualité course automobile – art de vivre se trouve au cœur d’un prochain polar vintage et gourmand que je compte très bientôt publier. En attendant et pour célébrer dignement la première Fête de la gastronomie (pas moins de 2.000 festivités sont prévues le 23 septembre), je vous invite à lire une petite fiction. Elle est en parfaite adéquation avec le thème de Circuit mortel car le héros en est David Sarel, l’avocat pilote dont les lecteurs de mes romans ont déjà suivi les aventures à Lohéac, au rallye du Mans et aux 24 Heures du Mans.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 Les lecteurs des Aventures de David Sarel le savent, l’avocat-pilote lorientais doit faire face depuis son adolescence à la haine implacable et active de Soizick Pierret, la seconde épouse de son père, une aventurière sans scrupules surnommée la morue, un escroc en jupon qui a détourné toute la fortune de son époux avant « d’accélérer » sa mort (1). David s’entretient ici avec deux amis, le journaliste Sébastien Ménier et le privé Benjamin Boden, ex-lieutenant du 36 quai des orfèvres converti à la nouvelle cuisine de l’intelligence économique.

 Bon appétit de lecture. Et n’hésitez pas à mettre votre grain de sel en postant un commentaire.

 Comment naît une morue ?

 Comment Soizick Pierret, l’abominable marâtre de David était-elle née à l’état de morue ? La question intriguait Sébastien, le journaliste.

 - C’est simple, précise David. Une morue, c’est une pute bas de gamme et vulgaire. Tout Soizick Pierret, la deuxième femme de mon père. J’ai commencé à faire circuler ce doux surnom sur elle quand elle est devenue sa maîtresse. A partir de là, tout le monde l’a appelée comme ça, à part sa grande copine Valentine Sorbet, une gourde toute cabossée qui sert de boniche à la morue sans même s’en rendre compte.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 - Tu n’as pas eu envie de mettre les pieds dans le plat de morue quand tu as compris qu’elle prenait ton père pour un pigeon à rôtir ? interroge Sébastien.

 - Non, elle l’avait déjà retourné comme une crêpe. Mais j’ai quand même livré quelques plats empoisonnés à la morue. Une année, j’ai fait circuler partout un pamphlet sur elle. Je l’avais écrit en m’inspirant de Voltaire. Je m’en souviens encore très bien. Elle aussi, je pense : 

L’autre jour le long d’un muret,

Un serpent piqua Soizick Pierret.

Savez-vous ce qui arriva ?

Ce fut le serpent qui creva.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 Le pamphlet fit beaucoup rire dans le quartier de la morue comme dans les entreprises de Grégoire, le père de David. La marâtre ne brillant ni par l’amabilité, ni par la beauté, ni par l’intelligence, le pamphlet fit un tabac. Soizick Pierret devint la morue sauce piquante. Enfin sauf pour ses amants, sa copine Valentine Sorbet et le père de David. Encore qu’un doute subsiste en ce qui concerne Grégoire, feu le papa de David. Une de ses maîtresses témoigne l’avoir vu rigoler de la satire en fumant un Havane.

 La morue sauce piquante n’est pas un met recherché

- Tu oublies des qualificatifs à son sujet, complète Benjamin. Durant mon enquête sur elle, j’ai aussi entendu vieille poule, pintade, dinde, joues de coche en gelée. Un petit excité rouge comme du Beaujolais qu’elle prend pour un ami m’a affirmé qu’elle faisait du lard depuis qu’elle était débarrassée de ton père. Il se dit choqué qu’elle ne lui ait jamais accordé une miette d’affection alors que lui, il la gavait d’oseille. Une de ses voisines avoue qu’elle espère bien que la morue se fera prendre la main dans le pot de confiture et que ce sera le début de sa déconfiture. Elle est bien cuite. En plus, avec les derniers indices que j’ai récoltés, on va lui mettre une marmite, l’aplatir comme une galette, en faire de la marmelade.  

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie 

- D’autres la traitent de boudin, persifle cruellement David. Tout le monde se moque ouvertement de son QI d’huitre ou ironise sur sa tête de vache prête à être accommodée sauce vinaigrette, Sa famille reproche à cette peau de vache de garder tout le gâteau pour elle et de ne jamais filer un radis aux autres.

 - Jusqu’à présent, ça a été la fête de la morue, regrette Sébastien. Elle a engrangé tout le blé et elle a envoyé ton père bouffer les pissenlits par la racine.

 - Pas faux, admet David. Elle s’est sucrée au passage la bestiole. L’addition est salée pour moi et pour Florent, le fils caché que mon père a eu avec une nana bonne pâte. C’est sans doute ce qu’on appelle un mélange sucré-salé. Une nouvelle recette de pâtisserie financière à l’arôme de morue. Quand je pense que mon père adorait la pêche et qu’il a mordu à la ligne de cette prédatrice. Au fond, il s’est fait pêcher par une morue qui a fait des tas de salades.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 - Donc, il est grand temps de faire sa fête à la morue, intervient Benjamin… Il va falloir l’assaisonner parce qu’elle n’est pas bien appétissante.

 - Quand les flics la mettront au frigo, je ferai monter la mayonnaise prévient Sébastien. Les canards où je bosse et ceux de mes potes vont  faire leurs choux gras de ses déboires. En pimentant judicieusement l’histoire sur  les réseaux sociaux, ce qui fait partie de la cuisine médiatique traditionnelle, on servira la soupe au grand public. De la bouillabaisse à la morue bien sûr ! Ce sera le plat du jour des Internautes.

 Morue, patates et sorbet

 La morue serait-elle indigeste, même bien accompagnée ? C’est ce pensent en tout cas Sébastien et David.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 - Quand on parle de plat du jour, poursuit Sébastien, celui du bistrot en face des bureaux vendredi dernier, c’était de la morue aux patates. Je me suis dit que le chef avait cuisiné la morue et sa famille. J’ai préféré commander un steak frites. Même avec un Podere Castorani  en provenance du vignoble de Jarno Trulli, ça craignait. Je n’avais pas envie de récolter  une intoxication alimentaire.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 - Sa copine Valentine Sorbet fondrait en larmes si elle t’entendait, s’esclaffe David. Mais tu as bien fait de te méfier. Moi-aussi je suis suspicieux quand je vois de la morue au menu. Je n’en mange que si j’ai entièrement confiance dans le chef et la traçabilité de la marchandise. La morue pas fraiche, c’est tout flasque, ça pue et c’est trop toxique. Peut-être que je me laisserai tenter si j’en vois au Victus, le restaurant que Jenson Button vient d’ouvrir à Harrogate, dans le North Yorkshire. Jenson est un ambassadeur de la nourriture saine et c’est quelqu’un de foncièrement honnête. Zéro risque quant  à la qualité des produits servis dans un restaurant auquel il s’est associé.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 - Elles sont gratinées celles-là, enchérit Benjamin.

 - Tant qu’elles ne retombent pas comme un soufflé, conclut Sébastien…

 Que va-t-il arriver dans le duel à mort qui se prépare entre David et la nageuse en eau trouble ? David rêve de réduire sa vieille ennemie en tartare de morue. Il va la mettre sur le grill. Qu’elle soit dure à cuire ne le dérange pas. David est patient et s’amuse à la faire mijoter à petit feu. Il se battra comme un samouraï, avec autant de rage que Kobayashi, fils d’un cuisinier japonais, sur les pistes de F1. La morue peut se faire du sushi. Bon, magnanime, il ne prévoit pas de faire de l’huile avec son foie. L’ignoble grognasse le traite d’avocat marron et elle aimerait le transformer en chair à saucisse. Un duel à suivre dans les prochains thrillers mettant en scène David Sarel et son clan !

 DES LIENS GASTRONOMIQUES ET AUTOMOBILES A SUIVRE

Jenson Button inaugure son restaurant, le Victus

http://skiddplayer.com/video/42016/jenson-button-opens-the-new-vi

 Romain Grosjean, chef pilote et cuisinier

http://videos.tf1.fr/auto-moto/sport-romain-grosjean-bientot-de-retour-en-f1-6662102.html

 Jarno Trulli présente ses vins à Francorchamps

http://ma-tvideo.france2.fr/video/iLyROoaf2ehn.html

 Gare à la main du diable, mon dernier roman : il ne s’agit pas cette fois d’un scénario mijoté avec David Sarel. Le diable dans cette histoire, ce n’est pas la morue. Ce sont forcément des forces obscures qui ont distillé cette créature imbuvable et il n’existe aucune chance qu’elle bonifie en vieillissant car elle n’a vraiment rien d’un grand cru, mais elle ne saurait figurer à tous les menus. A défaut de morue sauce piquante, les lecteurs de Gare à la main du diable étancheront leur soif d’angoisse avec une autre mauvaise femme qui pourrait être l’amie de la morue, une certaine mademoiselle Bistro

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-g-83517093.html

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 La course, ça coûte bonbon, alors parmi ses premiers sponsors, le Team Vivia pour lequel pilote David Sarel avait trouvé un fabriquant de… galettes ! Une anecdote rapportée dans Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans (1), polar qui relate aussi comment la morue ne fit qu’une bouchée de son pigeon rôti, le père de David  http://www.endurance-info.com/article.php?sid=2844

 

66, cuisine sympathique

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/09/06/66-cuisine-sympathique.html

 

Une recette de morue

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/01/22/recette-de-morue.html

 

Thierry Le Bras