Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2009

RALLYCROSS DE LOHÉAC : Flash-back sur l’édition 1978 (1)

mini-Roll1_B011234-R1-01-1.JPG

Le Néerlandais Piet Dam et sa BMW 320,, un tandem spectaculaire et diablement rapide.

Piet deviendra d’ailleurs 5 fois champion d’Europe (1981, 1982, 1984, 1985 et 1986), toujours au volant de BMW

 

L’édition 2009 du  Rallycross de Lohéac se déroule ce week-end. L’occasion d’évoquer quelques souvenirs de cette superbe épreuve.

 

« Le Rallycross, ça ne se raconte pas, ça se vit », affirme Patrick Germain qui a succédé à Pierre Tollemer aux fonctions de Président de l’Écurie Bretagne et du Rallycross de Lohéac.

 

Lohéac se situe à quelques kilomètres seulement de la Forêt de Brocéliande. Qui sait si Merlin et la fée Morgane ne sont pas pour quelque chose dans la création de ce site magique ?

 

Car le terme de magie s’applique parfaitement à Lohéac et à son célèbre Rallycross. Lohéac, c’est un feu d’artifices de départs, de dérapages, d’attaques, de dépassements et de bonheur pour les pilotes et le public.

mini-Roll1_B011234-R1-21-21.JPG
mini-Roll1_B011234-R1-23-23.JPG

La Fiat 131 Abarth s’est illustrée en championnat du monde des Rallyes, notamment avec un certain Walter Röhrl au volant. La voici entre les mains de l’Autrichien Franz Wurz, le papa d’Alex Wurz qui pilota en F1 pendant plusieurs saisons et a remporté les dernières 24 Heures du Mans sur Peugeot 908. Franz termina 9ème à Lohéac en 1978

 

En France, tour commença en 1976 grâce à Michel Hommel, à l’Écurie Bretagne dont le Président était alors Pierre Tollemer et au comité des fêtes de Lohéac. L’association de l’Écurie Bretagne et des bénévoles de Lohéac dure encore aujourd’hui. La réunion des efforts, des compétences et de l’enthousiasme des habitants de Lohéac et des animateurs de l’écurie devaient faire de cette épreuve une véritable institution du sport automobile. Je ne sais pas encore quel sera le chiffre des entrées chaque année, mais Lohéac fut souvent le 3ème évènement français de sport automobile derrière les 24 Heures du Mans et le défunt Grand-Prix de France.

mini-Roll1_B011234-R1-05-5.JPG

La Vauxhall Chevette  de Douglas à la poursuite d’une BMW (si quelqu’un se rappelle du nom du pilote, qu’il n’hésite pas à laisser un commentaire)

 

Deux ans après le premier Rallycross dans l’Hexagone, la discipline jouissait déjà d’un championnat de France et notre pays accueillait une manche du championnat d’Europe de la discipline. Et ce fut naturellement sur le tracé de Lohéac que les animateurs du championnat d’Europe vinrent en découdre les 2 et 3 septembre 1978.

 

Au terme d’un week-end de bagarres, la victoire en division 1 et le titre européen allaient revenir à Martin Schanche au volant de sa Ford Escort RS.

mini-Roll1_B011234-R1-15-15.JPG
mini-Roll1_B011234-R1-17-17.JPG
mini-Roll1_B011234-R1-13-13.JPG

Martin Schanche avait commencé sa carrière de pilote sur la glace et n’éprouva aucune difficulté à trouver le mode d’emploi du Rallycross.

 

Pour s’imposer, Martin dut venir à bout d’une meute de furieux qui lui donna une superbe réplique. Outre Piet Dam qui monta finalement sur la troisième marche du podium, des Volvo, des  Golf GTI, des Saab et des VW Coccinelles défendirent crânement leurs chances. Sans compter de vaillantes petites Rallye 2 et bien d’autres modèles qui tinrent longtemps les spectateurs en haleine même si elles n’atteignirent pas les finales.

mini-Roll1_B011234-R1-12-12.JPG

Walfridson et Engseth finiront respectivement 2nd et 7ème avec des Volvo 343 très spectaculaires mais manquant un peu de puissance

LOHEAC 1978.jpg

Teurlings remporte la 5ème place malgré une caisse qui a souffer

mini-Roll1_B011234-R1-28-28.JPG

Brunetti et sa 1000 Rallye 2, suivis ici par la VW de Kraf,  se sont battus comme des lions avec une petite auto. Ils finisssent 4èmes du classement de la manche du championnat de France pour lequel les pilotes européens ne marquent pas de points

186[1].gif

L’ambiance du Rallycross vous séduit ? Vous souhaitez la trouver dans une fiction ? C’est possible. Pour en savoir plus, cliquez sur :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/08/30/un-roman-a-lohéac.html

 

TEAM HERVIEUX 1.jpg

Outre David Sarel, héros de fiction récurrent, vous retrouverez quelques acteurs réels du monde automobile qui joueront les premiers rôles ce week-end, à commencer par Stéphene Dréan, le pilote du Team Hervieux et Denis Vaillant, le patron du team.

 

La semaine prochaine, je vous parlerai de quelques pilotes connus dans d’autres disciplines qui étaient déjà là en 1978, à commencer par Bruno Saby, Jean-Pierre Jaussaud et Jean-Pierre Beltoise. En attendant, si vous pouvez vous rendre à Lohéac ce week-end, n’oubliez pas que le Rallycross, ça se vit aux côtés des pilotes et que le parc fermé est accessible au public contrairement à ce qui se passe en F1 !

 

Texte et photos

Thierry Le Bras

 

(à suivre …)

 

Commentaires

Ronnie Douglas Car built by DTV at shepreth sponsered by Glasarite Paints.Remember driving this car at snetterton circuit wile testing with Ronnie.

Écrit par : Roger Hackin | 25/03/2011

Les commentaires sont fermés.