Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2013

DES VW COCCINELLE EN COMPÉTITION

un symbole des débuts du Rallycross 

volkswagen,vw,coccinelle,jacques aïta,rallycross,lohéac,rallye,vintage,marketing,seventies,gsr,team salzburg

La Coccinelle n’a pas couru que sur les routes du Monte Carlo dans les scenarii de Dysney.

 

Solide, réputée incassable même, elle a disputé de nombreuses épreuves routières.

volkswagen,vw,coccinelle,jacques aïta,rallycross,lohéac,rallye,vintage,marketing,seventies,gsr,team salzburg

Par exemple le Safari Rally comme le modèle 1962 ci-dessus.

 

La fameuse Coccinelle de Jacques Aïta

 

Elle fut un symbole des débuts du Rallycross, Elle s’y mit en évidence en Division 1 plus de 1600 cm3. Tant à la fin des années 70 qu’au début des années 80. La VW de Jacques Aïta - première photo de cette note - fut sans doute la Coccinelle la plus remarquée des spectateurs à cette époque. Deux raisons à cette extraordinaire popularité : la silhouette sympathique de la petite voiture germanique et le pilotage très spectaculaire de son propriétaire.

 

Il faut dire qu’avec son moteur arrière et son châssis d’un autre âge, la Cox partait dans des dérives qui enchantaient cameramen et photographes. Animateur des finales et des Superfinales, Jacques et sa Cox devinrent très vite des figures de la discipline.

volkswagen,vw,coccinelle,jacques aïta,rallycross,lohéac,rallye,vintage,marketing,seventies,gsr,team salzburg

 «  Sur la piste, c’était un pilote très dur, se souvient Roger Chevreton qui se trouva souvent confronté à lui. Mais c’était aussi quelqu’un de très droit. »

 

Jacques remisa finalement sa Coccinelle pour céder aux charmes d’autres voitures fabriquées par le groupe VAG. Il devint Champion de France 1985 au volant d’une Audi Quattro. Sa carrière de pilote prit malheureusement fin dramatiquement. Il trouva la mort dans un accident de la circulation en rentrant d’une épreuve.

 

Une version sportive de la Coccinelle

 

Trois décennies ont passé. La nouvelle Coccinelle surfe avec bonheur sur la mode Vintage qui constitue aujourd’hui la meilleure recette marketing, la seule même qui garantisse le succès. Ce nouveau théorème se vérifie chez VW.

volkswagen,vw,coccinelle,jacques aïta,rallycross,lohéac,rallye,vintage,marketing,seventies,gsr,team salzburg

 Au cours des sixties et des seventies, des Coccinelle se sont illustrées en rallye dans la catégorie des voitures de Tourisme Spécial (groupe 2).

volkswagen,vw,coccinelle,jacques aïta,rallycross,lohéac,rallye,vintage,marketing,seventies,gsr,team salzburg

Elles étaient préparées et engagées par le Team Salzburg, né d’une initiative de l’importateur autrichien de VW et Porsche. VW Autriche développa d’ailleurs des versions GT de la 1303, proposées pour la compétition ou, moins gonflées et à un tarif plus bas, pour l’usage quotidien.

volkswagen,vw,coccinelle,jacques aïta,rallycross,lohéac,rallye,vintage,marketing,seventies,gsr,team salzburg

Malgré de jolis résultats en Championnat d’Autriche et  en Championnat d’Europe, le Team Salzburg renonça à engager des VW Coccinelle après la saison 1973. La crise pétrolière était passée par là et VW ne s’impliquait pas dans le programme.

volkswagen,vw,coccinelle,jacques aïta,rallycross,lohéac,rallye,vintage,marketing,seventies,gsr,team salzburg

 Mais la sympathique Coccinelle a toujours associé la capacité sportive à ses autres qualités. A défaut de suivre le Team Salzburg en compétition, VW avait produit une Coccinelle GSR au bon vieux des seventies et de leur esprit rock’n roll. Une auto qui arborait les signes extérieurs de sportivité, une couleur jaune moutarde et un capot noir. Eh bien la VW Coccinelle GSR renaît. Avec la même couleur, le même capot noir, des jantes 19 pouces… et un moteur de 210 chevaux. Après les séries spéciales fifties, sixties et seventies, le constructeur allemand ose une série limitée qui affiche l’excitante agressivité inhérente sport. Pas étonnant chez un constructeur audacieux qui, ne l’oublions pas, a lancé et développé la Golf GTI dès 1976 et joue à nouveau un rôle de premier plan en Championnat du monde des rallyes avec la Polo R WRC.

Vous pouvez également me retrouver sur http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/ et http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

 

Une Coccinelle à Dinard, au départ du Grand National Tour Auto

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/02/10/grand-national-tour-auto-1973-a-dinard-d-autres-photos.html

 

VW et Audi en Rallycross, ce furent aussi des titres avec Caty Caly qui  nous revient cette année dans plusieurs disciplines

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/09/06/caty-caly-la-panthere-rose.html

 

Un petit tour à Lohéac ? Flash-back sur l’édition 1978 avec de nombreuses photos d’illustration

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/09/03/rallycross-de-loheac-flash-back-sur-l-edition-1978-1.html

(une fois sur la note, cliquez en haut sur note suivante pour d’autres images et anecdotes sur cette édition 1978 de Lohéac)

 

Vous connaissez le projet Renault 4cv Gordini WRC ? Ce n’était qu’un poisson d’avril, mais c’est dommage ; le programme était si alléchant !

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/03/26/bientot-une-renault-4-cv-gordini-wrc.html

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

24/03/2013

GOLF GTI MKI

le choc des photos dépasse le poids des mots

vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

 Sortie à l’automne 1976, homologuée en groupe 1 pour la saison 1977, la Golf GTI première génération a marqué l’histoire de la course automobile.

J’apprécie particulièrement cette voiture pour avoir disputé plusieurs saisons à son volant, notamment en course de côte. Et lorsque je ne courais pas, je l’ai souvent photographiée, sur plusieurs sites, dans plusieurs disciplines, parfois pilotée par d’authentiques professionnels, parfois par des gentlemen drivers.

 

A sa sortie, certains esprits chagrins faisaient observer que ce n’était qu’une traction avant, pas une noble propulsion. Et alors ? La Cooper S aussi était une traction, et elle a remporté le Monte-Carlo. Tout comme la Lancia Fulvia de Sandro Munari, victorieuse en 1972. Sans compter les R12 Gordini, voitures efficaces et pleines de tempérament. Traction ou non, la Golf GTI MKI offrit des sensations et des performances à ses pilotes tout en réjouissant les spectateurs, notamment  lorsqu’elle passait sur trois, voire sur deux roues !

 

Quelques images de rallye issues de ma photothèque


Au Touraine 1981, les Golf GTI se présentaient en force.

vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

 Avec Guy Chasseuil qu’on ne présente plus. Cette année-là, Guy participait aux 24 Heures du Mans sur la fameuse Porsche 917 Malardeau. Mais aussi à des rallyes sur une Golf groupe 1. Au Touraine, ce fut lui qui remporta le groupe ! Devant les Kadett GTE réputées imbattables. En faisant preuve il est vrai d’un sens de l’attaque affirmé comme l’illustre la photo ci-dessus.

vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

 Les autres pilotes de Golf n’amusaient pourtant pas la galerie. A l’image de Lompech sur la noire à bandes vertes et jaunes.

vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

 Ou encore de Revel, monté d’Isère pour en découdre avec les meilleurs autres Golfistes français.

vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

 La Golf GTI MKI 1600 connaîtrait une belle longévité. En 1983, 7 ans après sa sortie, elle se montrait encore imbattable dans sa catégorie et redoutable au groupe. A l’Armor, la N° 160 de Pierre Desilles et Gilbert Huet se classerait seconde du groupe N derrière la Fiat Ritmo Abarth 2 litres de Patrick Germain. Ce faisant, la Golf 1588 cm3 remportait naturellement la classe des 1300 – 1600.

 

En côte aussi !

 

Avant la Fiat Ritmo Abarth, Patrick Germain s’était d’ailleurs laissé tenter par la Golf GTI. Il disputerait trois saisons à son volant, 1980, 1981 et 1982.

vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

 Le voici d’ailleurs en 1981 à Saint-Germain – sur – Ille, l’épreuve organisée par l’Écurie Bretagne.

vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

 A la même époque, Philippe Bernier, qui s’était fait connaître quelques années plus tôt en s’inscrivant dans le club des furieux qui jouaient la gagne en 2 litres avec des Alfa Romeo 2000 GTV Bertone, se laissait tenter par quelques épreuves sur une Golf groupe 1. Comme Bournezeau et La Pommeraye. Avec un coup de volant intact et une auto très bien présentée.

 

Dommage que…

 

la Golf GTI n’ait pas été accompagnée d’une modèle encore plus sportif avec le même moteur placé en position centrale arrière, comme sur la Porsche 914.

vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

 VW savait concevoir des propulsions et des Coccinelle furent préparées pour la course (ci-dessus celle de Robert Bastidon au départ du Grand National Tour Auto à Dinard ; elle avait été préparée par le regretté Daniel Rouveyran).

vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

 Le bruit avait couru à l’été 1977 qu’une telle machine, petite GT deux places, était dans les cartons. Je courais alors en côte avec une GTI groupe 1 et je me voyais très bien passer en groupe 3 avec cette nouvelle voiture. Je l’imaginais ressemblant à une Porsche 914 croisée avec une Vaillante Commando. Une machine conçue pour la performance qui aurait été à la Golf GTI ce que fut la Berlinette à la R8 Gordini. Cette GT n’a jamais vu le jour, hélas. Et je ne suis pas sûr de mes sources.  La firme VW envisagea-t-elle un tel modèle avant d’y renoncer pour des raisons économiques ? Fut-elle conçue par des salariés du constructeur sans que, cette fois, VW suive comme avec la Golf GTI ? Ne représenta-t-elle qu’une aspiration de concessionnaires désireux d’élargir leur gamme et de conquérir de nouveaux créneaux ?

vw,golf gti,coccinelle,rallye,mini 1275 gt,courses de côtes,critérium de touraine,armor,souvenirs personnels,photos

 En tout cas, la Golf GTI MK I exista bien, elle, et c’est tant mieux !

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Souvenirs personnels illustrés de nombreuses photos de courses de côtes au volant de Golf GTI

à Saint-Germain –sur – Ille

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/05/10/premiere-victoire.html

 

à Saint-Gouëno

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/10/30/un-week-end-agite-a-saint-goueno.html

 

à Neuvy Le Roy

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/11/17/course-de-cote-de-neuvy-le-roy-un-bon-souvenir.html

 

Une autre petite traction très vive et généreuse qui m’a donné du plaisir, la Mini 1275 GT

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2013/02/13/l-austin-1275-gt-1973.html

 

La course automobile m’inspire souvent quand j’écris mes romans et nouvelles

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-thierry-le-bras-auteur-et-chroniqueur-80508329.html

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras