Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2014

VOUS RAPPELEZ-VOUS L’ESTAFETTE GORDINI 1966 ?

la première voiture rapide de la Gendarmerie Nationale

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 Gendarmes contre voleurs, une course éternelle qui existait déjà au cœur des sixties.

 

Comme aujourd’hui, les forces de l’ordre se plaignaient de ne pas disposer du matériel adapté à l’appréhension des truands.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 A chaque époque sa délinquance. Au temps vintage, les cauchemars des gendarmes s’appelaient les beaux mecs et la French Connection. Les premiers organisaient des casses. Des braquages d’envergure au cours desquels ils s’appropriaient les fonds entreposés dans les banques, les bijoux exposés chez les joailliers ou encore la paye du personnel des grandes usines, alors versée en liquide. Les seconds faisaient du trafic de drogue leur source de revenus. Les uns et les autres utilisaient des véhicules rapides lors de leurs activités illicites. Ils roulaient en DS 21, Fiat 2300, Mercedes Classe S, Jaguar Type S, Buick, Chevrolet Sedan, Opel Kapitän ou Amiral, Rambler…

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 Lorsqu’il s’agissait de courir après les voleurs, les gendarmes disposaient d’un parc de véhicules français dont les performances n’étaient pas la première qualité. Des 4L, des Estafette, quelques breaks 403 et 204, voire encore d’indestructibles Juva 4 qui refusaient de quitter le service actif. Aucune de ces voitures ne pouvait suivre les puissantes machines des bandits. L’efficacité et le moral des gendarmes en pâtissaient.

 

L’idée du capitaine Rozadec

 

Ce fut alors que le capitaine Guénolé Rozadec, affecté au quartier de Lorette à Saint-Malo, émit une suggestion qui allait faire son chemin : monter le moteur et la suspension de la R8 Gordini sur des Estafette ! Guénolé Rozadec aimait le sport automobile. Adolescent, il rêvait de devenir pilote ! Le destin ne lui avait pas accordé cette chance. Mais s’il ne fréquentait pas Jim Clark, Pauli Toivonen, Paddy Hoppkirk, Bruce McLaren, Dany de Suliac ou Xavier Ferrant, le capitaine suivait leurs exploits dans la presse. Il se rendait chaque année à plusieurs épreuves  choisies en fonction des dates de congés qu’il obtenait. Les 24 Heures du Mans, les 1000 kilomètres de Paris, les 12 Heures de Reims, le Grand-Prix de Pau, la Coupe des Alpes, le Tour de l’Ouest  et la Course de côte du Mont-Dore faisaient partie des courses favorites de ce solide trentenaire breton, plutôt petit mais  aux muscles taillés dans du granit et à la tête aussi dure que la charpente. Armé de son appareil photo, un Kodak Retina Reflex 4, il déambulait sans relâche au bord des pistes et consacrait la majorité de ses temps libres à tirer en chambre noire les clichés ramenés des jours de course.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 Le capitaine Rozadec aimait conduire vite, ce qui n’était pas un problème à cette belle époque où la vitesse restait libre à peu près partout. Après avoir usé trois Dauphine, une, Export, une 1093 et une Gordini, il s’était laissé tenter par la nouvelle R8 G au printemps 1965. Les performances et la maniabilité de la petite bombe transformée par le bon sorcier Gordini lui avaient donné l’idée d’une Estafette taillée pour la course aux malfaiteurs. Sa hiérarchie choisit de le couvrir sous son entière responsabilité. Elle le laissa écrire au Général de Gaulle sans le mettre aux arrêts tant que le Chef de l’État ne se mettait pas de colère.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 Le Général lut la lettre qui exposait le projet avec intérêt et la fit suivre à son Premier Ministre, Georges Pompidou. Ce dernier aimait l’automobile et trouva l’idée séduisante. Il demanda au ministre des armées de se mettre en rapport avec le capitaine malouin et de faire construire trois prototypes qui seraient discrètement testés en Bretagne. Les premières voitures furent livrées en mai 1966. Le capitaine Guénolé Rozadec se vit confier la responsabilité de l’organisation des essais.

 

Premiers tours de roues

 

Aujourd’hui avocat et grand défenseur des automobilistes face à la tyrannie autophobe, Maître Philippe Georjan se souvient d’une anecdote qui date de l’été 1966. « J’avais quatorze ans à l’époque, témoigne-t-il. Avec mon cousin Laurent qui avait le même âge que moi, nous étions fascinés par les voitures de sport et la compétition. La sœur de Laurent, ma cousine,  était un peu plus vieille que nous. »

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 « Elle possédait une Triumph Spitifire qu’elle conduisait pieds nus, comme Françoise Sagan, afin de mieux sentir sa machine. Un après-midi de juillet, elle nous a amenés à Port Mer, une plage près de Cancale. Nous roulions sur la route côtière. La Triumph était décapotée. A trois dans la Spitfire, nous étions un peu tassés mais ce n’était pas grave. Soudain, une Estafette de gendarmerie nous a doublés en trombe dans la  descente juste avant la Plage Duguesclin. Nous étions surpris parce que ma cousine roulait déjà vite. Elle a encore accéléré pour ne pas se laisser larguer par l’Estafette. Un kilomètre plus loin, nous avons atteint une enfilade de virages assez serrés sur une portion de route qui montait. Et là, surprise. L’Estafette enroulait les courbes d’un appui sur l’autre en glissant des quatre roues !  La roue arrière intérieure levait en offrant le même spectacle qu’une Cooper S dans une épingle en course de côte. Nous avions du mal à en croire nos yeux. Comment une fourgonnette de près d’une tonne équipée d’un moteur de 45 cv pouvait-elle rouler comme ça ? Franchement, ce jour-là, nous avons cru que Renault testait des éléments d’une future grosse voiture style Super R16 sous  la carrosserie d’une camionnette déguisée en voiture de gendarmerie… » En vérité, il s’agissait bien de tests, mais de ceux du nouveau bolide de la gendarmerie piloté par le capitaine Guénolé Rozadec. L’Estafette qui tapait les Triumph était équipée d’un moteur 1255 cm3 développant 88 chevaux, d’une boite 5 vitesses et de combinés ressorts amortisseurs développés pour le rallye.

 

L’Estafette Gordini en service actif

 

Quarante Estafette Gordini furent livrées à la Gendarmerie française entre l’automne 1966 et la fin de l’année 1970. Seul digne distinctif, un sigle G pour Gordini sous la marque Renault à l’arrière et en bas de la calandre.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 L’expérience se révéla moins concluante qu’espéré. Même revue par Gordini, l’Estafette restait juste en performances pures. Son mauvais CX, celui d’une camionnette utilitaire, la pénalisait au niveau de la vitesse de pointe. Son moteur ne développa jamais plus de 115 chevaux (et encore dans les dernières évolutions dont la cylindrée avait été portée à 1440 cm3 mais qui restaient bridées dans les versions routes). Bien que plus agile, plus nerveuse et plus rapide qu’un modèle de base, l’Estafette Gordini peinait à suivre des gangsters en BMW, Fiat 130, Lancia ou Mercedes.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

  Son centre de gravité trop haut la rendait délicate à conduire pour le gendarme de base. Tous ses conducteurs suivaient un stage organisé à Montlhéry par le commandant Rozadec (promu après sa brillante idée) et des moniteurs de pilotage. Mais une fois en liberté sur les routes, beaucoup mirent les Estafettes dans le décor ou  sur le toit. Qu’importe, l’idée novatrice du commandant Rozadec avait fait évoluer la Gendarmerie Nationale. Des Matra Jet, Alpine Berlinette et A 310 ainsi que des Citroën SM succédèrent aux premières Estafette dans les missions de chasse aux brigands. Tel un corsaire malouin, Rozadec avait conçu ses vaisseaux destinés au service des nouveaux Monarques de la République.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

  Désormais à la retraite comme ses chères Renault Gordini, Guénolé Rozadec s’est installé à Saint-Germain – sur – Ille, là où fut longtemps organisée une fameuse course de côte. Il consacre ses journées à scanner  ses vieilles photos de course automobile afin de les partager sur des forums spécialisés.  Sa femme Marie-France à qui il a communiqué son amour de la performance et de Gordini l’assiste dans ses tâches. Grâce à cette passion commune, le couple ne s’ennuie jamais. D’ailleurs, le temps passe vite car Guénolé écrit également un livre sur les véhicules à moteur Gordini qui ont servi l’État dans des missions de Gendarmerie. Guénolé et Marie-France se rendent encore sur quelques circuits et visitent volontiers des musées automobiles. Devinez quelle voiture ils utilisent au quotidien ? Une Twingo Gordini bien sûr ! Le seul regret de Guénolé, s’être vu refuser une démonstration par ses supérieurs et les organisateurs des 24 Heures du Mans. En juin 1967, Guénolé Rozadec aurait voulu présenter l’Estafette Gordini en prologue des 24 Heures du Mans. Son rêve, effectuer deux tours du fameux circuit à grande vitesse afin de démontrer les capacités du nouveau véhicule d’élite des forces de l’ordre. Une Estafette Gordini pilotée par Guénolé Rozadec en trajectoire dans les Esses du Tertre rouge, ça aurait eu de la gueule ! La démonstration lui fut refusée… L’État a sa raison que le cœur d’un Gendarme fou de vitesse et de Gordini ne connaît pas.

Vous pouvez également me retrouver sur http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/ , http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Tout ou presque sur la R8 Gordini

http://www.r8gordini.com/

 

Et si la classe politique sauvait Renault ?http://bit.ly/1maMOCj

 

Vintage, Cooper S contre DS 21 ! http://bit.ly/1hWEc37

 

Des superstitions de pilotes au cœur d’un polar ! http://0z.fr/JHYvp

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

19/03/2014

DEUX TOURS A MAGNY-COURS

avec Mathieu Zangarelli

magny-cours,mathieu zangarelli,olivier panis,yoann bonato,f1,grand-prix de france,rallye,romans,polars

Un diplôme sympathique

 

Il m’a demandé moins d’efforts que mon bac puis ma Maîtrise en droit des affaires, mais il fut plus ludique que les dissertations, commentaires d’arrêts et autres consultations. Ce jour-là, pas de stress, pas d’angoisse du résultat, que du plaisir !

 

Le Gand-Prix de France existait encore à cette époque…

 

C’était le 16 avril 2003. Olivier Panis venait inaugurer le nouveau tracé du circuit de Magny-Cours où il serait disputé trois mois plus tard.

magny-cours,mathieu zangarelli,olivier panis,yoann bonato,f1,grand-prix de france,rallye,romans,polars

Je finalisais alors sa biographie officielle. Arnaud d’Apremont, à la fois attaché de presse du Grand-Prix de France et éditeur du livre, m’avait invité. Voilà pourquoi j’ai  assisté cette journée durant laquelle j’ai croisé quelques têtes d’affiche de TF1 (à l’époque) dont Évelyne Dhéliat, Laurence Ferrari, Thomas Hugues, Christophe Dechavanne, Christophe Malbranque…  Et aussi Jacques Laffite déjà rencontré fin 1999 à l’occasion du baptême d’un bateau de course que j’avais organisé à La Trinité sur Mer. Anne Panis était marraine du voilier. Jacques, parrain, l’avait aidée à casser la traditionnelle bouteille de Champagne à la première tentative.

 

Le meilleur moment de la journée…

 

Ce ne fut pas l’heure de la sortie, loin s’en faut, mais au contraire celui d’entrer dans la classe monoplace ! Des baptêmes de piste étaient proposés aux invités sur divers types de véhicules.

magny-cours,mathieu zangarelli,olivier panis,yoann bonato,f1,grand-prix de france,rallye,romans,polars

 Je choisis pour ma part de monter dans la Formule Renault  biplace pilotée par Mathieu Zangarelli, un jeune pilote surdoué qui s’est fait remarquer dans les formules de promotion. Les sensations sont fantastiques. L’adhérence de la monoplace se révèle incroyable. Pilotée par un garçon de la trempe de Mathieu, la voiture donne une impression de sécurité absolue. Le pilote change de passager tous les deux tours. Dommage, j’aurais bien poursuivi l’expérience plus longtemps. J’ai couru plusieurs saisons au volant de voitures de tourisme, mais j’avoue que la monoplace procure un autre plaisir…

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Je profite de cette note plus courte que celles que je mets en ligne d’habitude pour remercier les blogs et sites automobiles qui ont relayé mon dernier roman, LE PACTE DU TRICHEUR, un polar cross-age dont l’action se déroule au cœur d’un rallye en Auvergne. D’autres médias le feront bientôt et je ne manquerai pas de les mentionner à leur tour. Mais d’abord ceux qui ont déjà publié une chronique :

 

ABC moteur

http://abcmoteur.fr/divertissement/le-pacte-du-tricheur-polar-rallye-automobile/?utm_content=buffer3800e&utm_source=buffer&utm_medium=twitter&utm_campaign=Buffer

 

AUTOMOTIVPRESS

http://www.automotivpress.fr/le-pacte-du-tricheur-roman-de-thierry-le-bras/

 

MORRISSETTE RACING

http://morrissetteracing.wordpress.com/2014/01/05/le-pacte-du-tricheur/

 

AUTOCULT.FR

http://www.autocult.fr/2014/lu-le-pacte-du-tricheur/

 

UN JOUR UNE AUTO (le site a été fermé depuis pour cause de nouvelles obligations de son animateur, mais merci Yann https://twitter.com/yann0706  de t’être intéressé à mon roman

 

SPECIALIST AUTO

http://www.specialist-auto.fr/39912-pacte-du-tricheur-impressions/

magny-cours,mathieu zangarelli,olivier panis,yoann bonato,f1,grand-prix de france,rallye,romans,polars

 VIAOUETS

http://www.viaouest.com/NEWS00fr-1556.htm

 

UNE VIE EN AUVERGNE

http://unevieenauvergne.centerblog.net/1075-un-nouveau-roman-policier

 

L’AUTOMOBILE SPORTIVE

http://www.automobile-sportive.com/news.php?page=livre-le-pacte-du-tricheur-un-polar-automobile-20140215

 

BSO INCENDIE

http://bso-incendie.overblog.com/2014/02/le-pacte-du-tricheur.html

 

R8 Gordini :

Mis en avant ces jours-ci sur la page d’accueil du site http://www.r8gordini.com/

 

LE BLOG AUTO

http://www.leblogauto.com/2014/03/nos-lecteurs-ont-du-talent-le-pacte-du-tricheur-par-thierry-le-bras.html

magny-cours,mathieu zangarelli,olivier panis,yoann bonato,f1,grand-prix de france,rallye,romans,polars

Dans les remerciements, je tiens à mentionner Yoann Bonato, rallyman de grand talent et pilote Opel France cette année. C’est une joie que Yoann, dont je suis la carrière depuis longtemps, soit préfacier de ce roman. Pour le suivre : 

Son site officiel : http://www.yoann-bonato.com

L’application BONATO RALLY LIVE

https://itunes.apple.com/fr/app/bonato-rally-live/id623515834?mt=8&ign-mpt=uo%3D4

ou

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.l308.appbuilder.app21350&hl=fr

Son  compte Facebook

http://www.facebook.com/pages/Yoann-Bonato/68465946477

Son  compte Twitter

https://twitter.com/yoannbonato

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

09/03/2014

DE SACRÉS NUMÉROS EN 2014

Ils sont choisis par les pilotes

f1,rosberg,button,magnussen,räikkönen,hülkenberg,perez,superstitions,yoann bonato,rallye,courses de côtes,le pacte du tricheur,romans,polars

 2014 apporte de nombreuses nouveautés en Formule 1. Au-delà des aspects techniques abondamment commentés par toute la presse, les pilotes ont la faculté de choisir un numéro pour leur carrière !

 

Fini le temps des voitures arborant les numéros attribués à l’écurie. A part le 1 apposé sur la monoplace du Champion du monde en titre, les autres nombres collés sur les bolides résulteront des demandes des pilotes qui les conduisent.

f1,rosberg,button,magnussen,räikkönen,hülkenberg,perez,superstitions,yoann bonato,rallye,courses de côtes,le pacte du tricheur,romans,polars

 Sur quels critères reposent les choix des héros des temps modernes ? Ces êtres quasi surhumains exposés à des conditions extrêmes (G, températures…)  et ressemblant à des extra-terrestres se montrent-ils rationnels ou cherchent-ils du réconfort en dehors de la seule technique supposée les conduire au résultat ? Quelques exemples et raisonnements.

 

Répéter un passé agréable

 

Nico Rosberg arborera désormais le numéro 6, tout au moins jusqu’à ce qu’il devienne Champion du monde. « Mon père m'a envoyé un e-mail pendant l'hiver en me disant que c'est un numéro qui porte chance, qui lui a porté chance en tout cas à lui lorsqu'il est devenu champion du monde, confie le pilote allemand. Mais cela ne m’a pas convaincu. Ensuite, ma fiancée m’a dit que c’était son chiffre porte-bonheur. Ça, ça m’a convaincu. Et ensuite, je me suis souvenu avoir remporté le Championnat Formule BMW allemande avec ce numéro 6. J’espère que ça va être la clé d’une saison réussie » !

f1,rosberg,button,magnussen,räikkönen,hülkenberg,perez,superstitions,yoann bonato,rallye,courses de côtes,le pacte du tricheur,romans,polars

La référence à des victoires passées a aussi guidé les décisions de  Jenson Button et Jan Magnussen, les pilotes McLaren. « Super souvenirs avec le 22 ! », s’enthousiasme le  premier. C’était son numéro chez Brawn lorsqu’il devint Champion du monde en 2009. « Mon numéro de course sera le 20 avec lequel j’ai remporté le titre de Formule Renault 3.5 l’an dernier », témoigne le second.

f1,rosberg,button,magnussen,räikkönen,hülkenberg,perez,superstitions,yoann bonato,rallye,courses de côtes,le pacte du tricheur,romans,polars

 Signalons que Sebastian Vettel a suivi le même raisonnement que Jenson et posé le 5 pour les saisons où il ne porterait plus le 1 qui identifie le champion en titre. Quant à Sergio Perez, Lewis Hamilton, Felipe Massa et Fernando Alonso, ils porteront des numéros rappelant leurs exploits en kart.

 

Des méthodes différentes

 

Certains se moquent de leur numéro. La superstition n’atteint pas Kimi Räikkönen. Iceman ne compte que sur son coup de volant et le travail de l’équipe pour l’emporter. Il a posé le numéro 7. « Parce que c’est celui que j’avais l’an dernier », commente-t-il sans  s’embarrasser d’autres justifications.

f1,rosberg,button,magnussen,räikkönen,hülkenberg,perez,superstitions,yoann bonato,rallye,courses de côtes,le pacte du tricheur,romans,polars

 Nico Hülkenberg a suivi un raisonnement plus personnel. « Mes chers fans, je suis devenu numéro 27, annonça-t-il récemment. C’est le numéro que j’espérais. Il est le résultat de l’addition des chiffres de  ma date d’anniversaire ». Hulk est né un 19 août (1987). 19 + 8 = 27, tout simplement. Nico n’exclut cependant pas non plus la référence à son passé en course. « Le 27 m’a déjà amené la chance plusieurs fois », avoue-t-il. Gageons que ce choix lui apportera en outre la sympathie de fans de Gilles Villeneuve qui portait le numéro 27, voire de supporters de Patrick Tambay et de Jean Alesi qui le réclamèrent expressément lorsqu’ils pilotaient pour les Rouges.

 

Rites et grigris des pilotes

 

Ce sujet me passionne et je l’ai abordé dans mon dernier polar, LE PACTE DU  TRICHEUR, disponible en Ebook sur Amazon au prix de 0,98 € (http://amzn.to/1jAhsoF)

f1,rosberg,button,magnussen,räikkönen,hülkenberg,perez,superstitions,yoann bonato,rallye,courses de côtes,le pacte du tricheur,romans,polars

 Ayant piloté moi-même en course, je me souviens très bien avoir préféré certains numéros à d’autres. Pa exemple le 16, Pourquoi ? Par référence à des courses où j’avais remporté ma catégorie bien sûr, mais pas seulement. Le 16, c’était aussi la note que je visais au lycée comme en fac, celle juste au-dessus de la mention bien (15), celle qui fait plaisir (encore que 17 fasse encore plus plaisir, je peux en témoigner également). J’ai commencé à courir quand j’étais étudiant et j’ai toujours abordé la course avec les mêmes méthodes d’apprentissage et de travail que les études. Alors inconsciemment, quand je recevais le 16, sur une liste d’engagés, je l’associais à la note que je visais et donc à un bon présage. Pourtant, le 16 m’a aussi valu des déceptions. Une fois, une bielle est passée à travers le bloc moteur malgré ce fameux 16 supposé protecteur… Dans un autre contexte, une créature sulfureuse née un 16 a brisé le couple de mes parents, ruiné ma relation avec mon père et vidé son patrimoine aussi méthodiquement que diaboliquement. Mais qu’importe. En course, le 16 m’a apporté plus de douceurs que de déboires. Et dans les conflits privés, la diablesse rendra compte un jour devant un autre juge si elle échappe à ceux de notre univers terrestre…

f1,rosberg,button,magnussen,räikkönen,hülkenberg,perez,superstitions,yoann bonato,rallye,courses de côtes,le pacte du tricheur,romans,polars

 Dans LE PACTE DU TRICHEUR, j’ai consacré des annexes aux superstitions et croyances de plusieurs générations de pilotes dont certaines stars de la F1 tels Nico Rosberg ou Felipe Massa et un des rois du Moto GP, Valentino Rossi. Quant au héros, le jeune David, copilote d’un des favoris du rallye, il devra raisonner en dehors des sentiers battus s’il veut échapper à l’alliance de forces diaboliques et d’ennemis sans scrupules. Dans certaines intrigues, l’enquêteur cherche les criminels. Dans la vraie vie et dans d’autres fictions, le méchant est parfaitement identifié. Le problème devient de l’empêcher de nuire et de le confondre. Un défi plus compliqué que la simple enquête…

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Polar et rallye, les mêmes pistes sinueuses et glissantes explorées dans LE PACTE DU  TRICHEUR  http://0z.fr/qEq-F

 

Le compte Facebook de Yoann Bonato, rallyman et préfacier du Pacte du tricheur : http://www.facebook.com/pages/Yoann-Bonato/68465946477

Son compte twitter :https://twitter.com/yoannbonato

 

Une victoire avec le 16 ! http://bit.ly/1nwCCoA

 

Cette année, le 13 sera au départ en F1 ! http://bit.ly/1hOJrlq

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras