Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2014

EN 1968, LA RÉVOLUTION SE PROFILAIT EN F1

nouvelles couleurs, innovations aérodynamiques…

1968,jim clark,graham hill,nico rosberg,keke rosberg,lotus,ferrari,chapparal,espagne,spa,sponsors,opel

C’était il y a 46 ans. Aucun des pilotes qui animent le plateau aujourd’hui n’était encore né.

 

Keke Rosberg, papa de Nico et futur Champion du monde, allait sur ses 20 ans. En parodiant Nicolas Peyrac, je ne résiste pas au plaisir d’écrire :

Et il n’avait pas encore planté,

Cette graine qui allait lui donner,

Le p’tit Nico qui s’attache à gagner,

Il ignorait que viendraient leurs succès

1968,jim clark,graham hill,nico rosberg,keke rosberg,lotus,ferrari,chapparal,espagne,spa,sponsors,opel

Des remous secouaient le monde. La F1 se modernisait et s’engageait sur de nouvelles voies.

 

Les Lotus aux couleurs d’un sponsor extra-sportif

 

Comme souvent, l’innovation vient de Colin Chapman. Il ose l’impensable. A partir de la manche espagnole, ses monoplaces ne seront plus vertes avec les petits autocollants de fournisseurs de pneus, huile, carburant, bougies ou autres équipements automobiles. Non, les Lotus arboreront le rouge, le blanc et l’or  de Gold Leaf, une nouvelle marque de cigarettes du groupe Imperial Tobacco. Le partenariat a été signé moyennant un budget de 1.17 MF (un peu plus de 178.000 €). Une somme qui paraît dérisoire aujourd’hui, mais depuis, l’inflation a bouleversé les données chiffrées, tant au plan général que dans le cas particulier du train de vie devenu fastueux de la F1.

1968,jim clark,graham hill,nico rosberg,keke rosberg,lotus,ferrari,chapparal,espagne,spa,sponsors,opel

Cette année-là, le Grand-Prix d’Espagne se déroula à Jarama, mi-mai. C’était la deuxième course de la saison. Il manquait malheureusement des pilotes au départ. Jim Clark d’abord, vainqueur du premier Grand-Prix de l’année le 1er janvier en Afrique du Sud. Mais aussi Mike Spence, qui avait trouvé la mort en essai à Indianapolis. Graham Hill remportera finalement une course très disputée où seuls cinq pilotes – dont Jean-Pierre Beltoise -  seront classés.

 

La F1 résiste aux révolutions extérieures mais se rénove

 

En France comme dans d’autres pays d’Europe, les événements secouent la société et perturbent les activités sportives comme les autres. Contrairement au Mans, repoussé en septembre, le Grand-Prix de Monaco résista et se courut fin 26 mai. Toutes les écuries étaient là à l’exception de Ferrari. L’absence des monoplaces du Commendatore n’avait cependant rien à voir avec les pavés, les grèves, les violences  et les barricades. Officiellement, Ferrari entendait protester contre la faible efficacité  des secours sur ce circuit où son pilote Lorenzo Bandini avait trouvé la mort l’année précédente. Une préoccupation de la santé des pilotes plutôt rare chez Enzo Ferrari…

1968,jim clark,graham hill,nico rosberg,keke rosberg,lotus,ferrari,chapparal,espagne,spa,sponsors,opel

En France comme dans d’autres pays d’Europe, les événements secouent la société. En F1, une révolution se prépare aussi. L’idée de Jim Hall qui a installé depuis 1966 des ailerons pour stabiliser ses prototypes Chaparral fait cogiter les ingénieurs.

1968,jim clark,graham hill,nico rosberg,keke rosberg,lotus,ferrari,chapparal,espagne,spa,sponsors,opel

Bientôt, au mois de juin, aux essais du Grand-Prix de Belgique, les Ferrari apparaîtront équipées de tels appendices aérodynamiques. Chis Amon le conservera en course.

1968,jim clark,graham hill,nico rosberg,keke rosberg,lotus,ferrari,chapparal,espagne,spa,sponsors,opel

Il semble que les premiers ailerons en compétition automobile aient été tentés par Opel à la fin des années 20. La monoplace de la marque à l’éclair utilisait aussi une propulsion par fusées très audacieuse à cette époque. A la fin des sixties, les constructeurs faisaient preuve d’une grande réactivité et les ailerons ne tarderaient pas  à se généraliser.

Vous pouvez également me retrouver sur http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/ et http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Hommage à Jim Clark, disparu en 1968 http://0z.fr/PcnDN

 

La Lotus Elan, voiture école dans un docufiction et GT vantée par Jim Clark http://bit.ly/1sucixL

 

La révolution de 1968 de Londres à Sydney  http://bit.ly/QQy1ki e

 

Les 24 Heures du Mans 1968 (en 3 parties)

1 - http://bit.ly/1dqEzSG

2 - http://bit.ly/1llQF1U

3-  http://bit.ly/ZNuggc 

 

La course automobile, paradis de polar (quelques exemples et des liens vers un feuilleton illustré gratuit) http://0z.fr/hnj97

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Écrire un commentaire