Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2008

COURSE DE VOITURES A PEDALES A LOHEAC !!!

11.jpg

Lohéac, c’est le village de l’automobile, donc de toutes les automobiles, qu’elles soient de course, de collection, de prestige ou populaires, et même à pédales !

Alors, le 7 juin 2009 à 14 heures, pourquoi ne pas venir courir en voiture à pédales dans les rues de Loheac, ou tout simplement venir assister à la course de voitures à pédales.

Pendant 3 heures, les écuries vont se disputer cette manche du championnat de voiture à pédales qui aura lieu dans le charmant village breton de Lohéac à proximité de Rennes.

Vous trouvez toutes les infos pour venir à Lohéac, construire votre voiture ou pour vous inscrire à la course en cliquant sur :

http://www.voiture-a-pedales-loheac.com/

De nombreuses équipes sont déjà engagées ou en train de construire leur voiture ! Les artisans pédaleront-ils plus vite que les commerçants ?  Vous avez jusqu'au 7 juin 2009 pour vous préparer.

12.jpg

La course, ce sera « rien que du bonheur ». Alors dès à présent, bloquez la  date du 7 juin 2009 à 14 heures sur votre agenda.

En plus, avec la crise économique et ses répercussions en F1, qui sait si dans les prochaines années les plus grandes écuries ne se reconvertiront pas dans cette sympathique discipline ? Au lieu de se muscler le cou à cause des G encaissés dans leurs monoplaces, les pilotes se muscleront les mollets.

En attendant, outre l’association Vroom-Vroom organisatrice de la manche de Lohéac du championnat des voitures à pédales,  saluons l’initiative du blog Formula 80 sport qui recueille les messages d’encouragement à la cellule F1 Honda sur le point d’être vendue. Participez au soutien en laissant votre message sur  http://formula80sport.skyrock.com

Toutes les  initiatives de nature à favoriser l’amour de l’automobile et de la compétition méritent d’être soutenues.

Thierry Le Bras

13:49 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lohéac, voitures à pédales |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

02/12/2008

LES PILOTES SONT SUPERSTITIEUX

comme beaucoup de sportifs

pilotes automobiles,superstitions,james dean,formule 1,david sarel

 David, genrleman driver, l'avoue sans réticence


- Il paraît que se faire doubler en course par une de ses roues représente un mauvais présage, fait observer  le journaliste Sébastien à son ami David Sarel, pilote de GT qui participe au Championnat LMS et aux 24 Heures du Mans.

 

- Je ne la connaissais pas celle-là, répond David. Mais elle ne m’étonne pas vraiment. Un pilote qui voit une de ses roues le doubler réalise tout d’un coup que la sortie de route est imminente, ou au moins qu’une grosse perte de temps, voire l’abandon, se profile de manière assez brutale. Donc, c’est forcément un très mauvais présage.

 

- Les pilotes sont-ils vraiment superstitieux et attachés aux grigris ? poursuit Sébastien.

 

- Oui, affirme David. Chacun a ses petites habitudes qui le rassurent. Mais ce ne sont pas forcément des grigris.

 

- Quelles sont les tiennes ?

pilotes automobiles,superstitions,james dean,formule 1,david sarel

 - Un peu le chat noir, je l’avoue. Autrement, j’ai gardé les mêmes couleurs de casque depuis mes débuts en karting quand j’étais gamin. Un fond bleu métal foncé avec un liseré orange dessiné autour de la visière. J’ai aussi une manie. En rallye, je fais le tour de la voiture dans le parc fermé avant de monter dedans. En fait, c’est mon ami Nick (*) qui me navigue toujours en rallye qui s’en est aperçu. Moi je le fais machinalement.

 

 -  Et un objet fétiche, un bracelet par exemple ? questionne le journaliste.

 

- Tu es observateur, constate le pilote. C’est vrai. Je porte toujours au bras droit un bracelet en poils d’éléphant. Comme Michael Schumacher, Damien Brémant (*), Alain Delon, Nicolas Sarkozy, Daniéla Merle (*), des personnes que j’admire. J’ai cédé à cette mode issue d’une vieille légende qui veut que le porteur d’un tel bracelet sera protégé contre la maladie et connaîtra une grande fortune. Les nœuds constituant ce bracelet symbolisent les forces de la vie – le soleil, le vent, le feu et l’eau – et le cycle des saisons. Il en ressort un équilibre qui mélange la terre et la nature, ce qui permet au porteur de se sentir en symbiose avec les éléments et la vie. La bonne fortune le protège et le guide.

  

Thierry Le Bras

 

(*) personnages de fiction appartenant à l’univers des Aventures de David Sarel, héros récurrent de plusieurs  romans et nouvelles écrits par mes soins et présentés notamment sur

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

 

26/11/2008

SUR LA PISTE DE JAMES BOND ET D’ASTON MARTIN

LMC2.JPG

Son nom est Bond, James Bond. Il a le permis de tuer. Il revient régulièrement sur les écrans dans des aventures aussi extraordinaires que spectaculaires.

 

Son métier : spécialiste de Spy game, bien que ni Robert Redford ni Brad Pitt n’aient encore interprété son rôle.

 

Sa marque préférée : Aston Martin

 

L’espionnage est à la mode en F1. Rappelez-vous du Stepney Gate, l’équivalent en sport de ce que fut l’affaire des frégates dans le monde politique. Comment des amateurs de course automobile ne s’intéresseraient-ils pas à des voitures d’espions après le terrible scandale qui ébranla la F1 en 2007 ? Malheureusement, James n’était pas là pour empêcher les méchants de voler des plans. Peut-être parce qu’il préfère Aston Martin à Ferrari.

 

Quoiqu’il en soit et sans copier une Ferrari, la DB 4, sœur ainée de la DB 5 que James Bond utilisa notamment dans Goldfinger, connut ses heures de gloire en compétition.

 

Son développement fut réalisé par le carrossier italien Touring qui choisit de concevoir une version légère avec carrosserie en aluminium.

           

Elle fut produite en cinq versions entre 1958 et 1963.

           

Le moteur originel, d’une cylindrée de 3.670 cm3, développait 240 ch à 5.500 tr/mn. La voiture pesait – en version light – 1.347 kg.

 

Thierry Le Bras