Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2011

MONT-DORE 1977 : quelques souvenirs...

 d'un rendez-vous à ne pas manquer.

courses de côtes,course de côte du mont-dore – chambon-sur-lac,chicanes et dérapages de lorient au mans,sponsoring,1977,slick,echappement

La course de côte du Mont-Dore – Chambon-sur-Lac est un rendez-vous incontournable du Championnat de France et du Championnat d’Europe de la Montagne. Une institution dans le monde de la course de côte. Une fête pour les pilotes et pour les spectateurs.

 

Le cadre est superbe. Les téléspectateurs qui ont suivi la dernière heure de l’étape du Tour de France 2011 disputée le 9 juillet entre Aigurande  et Super Besse –Sancy auront pu s’en rendre compte. Le peloton empruntait le parcours de la course à l’envers. Il descendait le col de la Croix-Saint-Robert sur le versant que les pilotes montent.

courses de côtes,course de côte du mont-dore – chambon-sur-lac,chicanes et dérapages de lorient au mans,sponsoring,1977,slick,echappement

 Août 1977. J’ai vingt-deux ans. La vie est belle. Je viens de décrocher ma maîtrise de droit des affaires et mes premières victoires de classe dans l’Ouest à Saint-Germain sur Ille, Pouillé les Coteaux et Landivisiau. Me voilà inscrit au Mont-Dore avec ma Golf GTI groupe 1. C’est une photo de ma Golf le jour de la course qui figure en tête de la note. Et c’est notre petite équipe en train de dîner au parc fermé que vous découvrez  juste ci-dessus (je suis au premier plan à droite et ce n’est pas la peine de dire que depuis, quelques kilos et quelques cheveux blancs…).

 

Dans le même parc fermé que Jean-Pierre Beltoise

 

Cinq ans plus tôt, encore lycéen, j’avais vibré en suivant à la télévision la fantastique victoire de Jean-Pierre Beltoise au Grand-Prix de Monaco. Le pilote français était engagé sur une BRM qui n’était pas la meilleure voiture du plateau, loin de là.

courses de côtes,course de côte du mont-dore – chambon-sur-lac,chicanes et dérapages de lorient au mans,sponsoring,1977,slick,echappement

Mais sous la pluie, il avait piloté comme un dieu et franchi le drapeau à damier devant Ickx, Fittipaldi et Stewart. Quand j’étais gamin, mes héros, c’était les grands pilotes automobiles. Je sais naturellement que je n’atteindrai jamais le génie du pilotage de ces rois de la F1, mais ça me fait quelque chose de participer à la même course qu’un de ces champions, fût-ce avec des ambitions beaucoup plus modestes. Jean-Pierre Beltoise dispute l’épreuve sur une Porsche groupe 3 préparée par les frères Alméras. Nous ne courons pas dans la même catégorie.

courses de côtes,course de côte du mont-dore – chambon-sur-lac,chicanes et dérapages de lorient au mans,sponsoring,1977,slick,echappement

 La lutte sera acharnée dans tous les groupes. De nombreux pilotes de l’Ouest ont fait le déplacement. Certains figurent parmi les favoris de leur catégorie, notamment Jacky Ravenel (Commodore GSE groupe 1), Marcel Grué (Alpine 1600 SC groupe 3), Nossam et Postic (Rallye 2 groupe 2). D’autres feront le maximum mais savent qu’ils ne disposent pas de l’auto pour dominer leur catégorie, tout au moins sur le sec. Parmi eux Patrick Barthélémy dont la Kadett GTE manque cruellement de chevaux face aux Escort 2000 RS équipées des dernières homologations.  L’Escort de Stenger montrera sa redoutable efficacité en poussant les pilotes de Commodore dans leurs derniers retranchements. Cette voiture intéresse tout à coup de nombreux pilotes du groupe 1. L’excellent magazine Slick illustrera d’ailleurs sa première page de couverture du numéro d’octobre avec une photo d’Escort 2000 RS groupe 1 au Mont-Dore. Slick  est basé en Auvergne mais couvre  toutes les épreuves de l’Hexagone. Au Mont Dore, je fais partie des pilotes arborant son logo. Ses animateurs me renverront l’ascenseur en publiant deux mois plus tard une photo de ma Golf GTI (cf le lien en fin de note vers un souvenir personnel de victoire de catégorie la même année).

 

Le Mont-Dore, une atmosphère à part

 

Le tracé est superbe. Il comprend 46 virages sur 5 kilomètres. Mais il se révèle difficile à apprendre quand on le découvre. Marcel Grué me conseille efficacement,  comme toujours. Il faut reconnaître tronçon par tronçon pour se le mettre dans la tête.

courses de côtes,course de côte du mont-dore – chambon-sur-lac,chicanes et dérapages de lorient au mans,sponsoring,1977,slick,echappement

 Si dans la journée, tout le monde reste à peu près raisonnable, le rythme de reconnaissance s’accélère en soirée. Les pilotes garent les berlines de tourisme et montent dans les voitures de course. Nous roulons en slicks, pot piste et plaques masquées. Certaines des autos n’ont même pas de plaques en vérité. Des barquettes (donc d’authentiques prototypes) se mêlent allègrement au balai des voitures fermées qui, autorisées à rouler en rallye, ne resquillent finalement qu’un peu en prenant quelques libertés avec les réglementations routières. Ces reconnaissances sauvages seraient impossibles aujourd’hui. Le pilote qui oserait défier ainsi la réglementation routière serait immédiatement conduit en cellule et aurait bien du mal à en sortir.

courses de côtes,course de côte du mont-dore – chambon-sur-lac,chicanes et dérapages de lorient au mans,sponsoring,1977,slick,echappement

 Outre les rois de la montagne, les Mieusset, Debias, Pignard, Duby, Nesti, Bos, Jean-Marie et Jacques Alméras, Haldi, Fischaber, Göring, Alain Hérault, La Torche, Evrard, Delaloye, Pohlmann, Rossi (Giovanni), Chalus, Giroud, Poutot et d’autres encore, de jeunes pousses montrent les dents au volant de Rallye 2. Parmi ces espoirs de la discipline, Henri Vuillermoz et Francis Dosières. Le premier est sponsorisé par Haribo, la marque de confiserie. Non content d’afficher les couleurs de son partenaire sur sa voiture, il distribue des bonbons Haribo avant la course. Un moyen original de communiquer et de sensibiliser le public. Les amateurs de sport automobile et plusieurs pilotes peuvent remercier Henri car Haribo a été tellement satisfaite de son expérience avec lui qu’elle a accru son effort en sport automobile. Pour mémoire, Didier Pironi a porté la marque Haribo sur son casque en Formule 1 ! Moi aussi, je peux remercier le pilote marseillais. Son partenariat avec Haribo m’a inspiré des anecdotes dans un roman policier sur fond de course automobile (cf en bas de note le lien vers texte raconte le partenariat historique entre la biscuiterie Ker Etel et Éric Trélor, pilote historique du Team Vivia). Une fois en piste, pas de trêve des confiseurs pour Henri et Francis. Le second nommé l’emportera finalement de 5 dixièmes au terme des deux montées de course. La Rallye 2 a permis à des jeunes pilotes de s’illustrer. Francis et Henri en sont de beaux exemples. Ils feront l’un et l’autre partie des rois de la montagne pendant plusieurs décennies.

 

D’autres possesseurs de Rallye 2 se feront remarquer. Moins en vue à cette époque, le tout jeune Daniel Rossi débute en compétition. Je crois que c’est sa première saison. Il habite tout près du tracé de la course. La passion ne l’a jamais quitté. En 2011, il était encore au départ, dans le baquet d’une Rallye 3 groupe F ! A noter enfin la présence au volant d’une Rallye 2 du vétéran Maurice Trintignant, dont le palmarès s’enorgueillit notamment d’une victoire au prestigieux GP de Monaco de F1 1955 !

courses de côtes,course de côte du mont-dore – chambon-sur-lac,chicanes et dérapages de lorient au mans,sponsoring,1977,slick,echappement

 Quelques vedettes du Star Racing Team participent aussi au spectacle. Claude Michy organise une animation originale à laquelle il les a conviées. Il s’agit d’une course de côte à vélo sur les 5 kilomètres de l’épreuve. Bouttier, Marchand, Bertrane, Fouroux, Romeu, Michy sont venus en découdre avec des pilotes de notoriété, Ickx, Darniche et Depailler. Les trois pilotes monopoliseront le podium. Le rallyman s’imposera devant le multiple vainqueur des 24 heures du Mans et le pilote de Formule 1.

 

A suivre…

courses de côtes,course de côte du mont-dore – chambon-sur-lac,chicanes et dérapages de lorient au mans,sponsoring,1977,slick,echappement

Remerciements

A Alain Hérault qui m’a adressé les scans des extraits de pages d’ Échappement mis en ligne dans cette note. Je reparlerai bientôt de son Alpine. Ce sera début 2012, à l’occasion de la sortie de l’ouvrage d’Enguerrand Lecesne sur la Berlinette. Un livre dont Alain Hérault est un des sujets par ses victoires au volant d’Alpine et moi un des (modestes) apporteurs de photos d’illustration. Au Mont-Dore 1977, Alain remporta la classe  1600 – 2000 cm3 du groupe 5 avec sa Berlinette verte en photo ci-dessus.

 

NOTE MODIFIÉE LE 9 AOÛT 2014

 

La course de côte du Mont-Dore m’a inspiré un polar dans l’univers de la course automobile. L’histoire s’intitule LE PACTE DU TRICHEUR. Elle se déroule en Auvergne. La course emprunte le tracé de la route du Col de la Croix Saint-Robert. 

courses de côtes,course de côte du mont-dore – chambon-sur-lac,chicanes et dérapages de lorient au mans,sponsoring,1977,slick,echappement, polars, le pacte du tricheur

Après la fiction, des annexes abordent la question des superstitions des pilotes en se fondant sur des anecdotes véridiques mettant en scène des pilotes d’hier et d’aujourd’hui.

 

Le livre est disponible en cliquant sur http://amzn.to/1jAhsoF

 

Je vous invite également à lire (gratuitement) cette courte histoire illustrée qui se déroule pendant une édition de la course de côte du Mont-Dore Chambon-Sur-Lac  http://0z.fr/U10ZB

 

QUELQUES LIENS QUE JE VOUS SUGGÈRE

 

Un souvenir personnel de victoire de catégorie en course de côte la même année

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/11/17/course-de-cote-de-neuvy-le-roy-un-bon-souvenir.html

 

A cette époque, je ne me doutais pas que j’interviewerais Jean-Pierre Beltoise au sujet d’une de ses apparitions à Lohéac, ni que je participerais 11 ans plus tard aux 24 Heures de Paris qu’il organiserait sur son circuit de Trappes, ni que je le verrais un jour en course au volant d’une Golf

http://circuitmortel.hautetfort.com/tag/jean-pierre%20beltoise

 

Pas besoin de retourner le patron de la biscuiterie Ker Etel comme une crêpe pour le convaincre de soutenir Éric Trélor, pilote historique du Team Vivia. Ker Etel, c’est un peu le sponsor fiable et durable dont tout gentleman-driver a rêvé. La nouvelle qui suit est en fait un bref extrait de Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans, un de mes romans policiers. Ce partenariat m’a été partiellement inspiré par celui conclu par Henri Vuillermoz avec Haribo

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/05/16/histoire-d-un-partenariat.html

 

Une des présentations de Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans sur le Net

http://www.endurance-info.com/article.php?sid=2844

 

D’autres histoires de voitures et de bateaux de course

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com

L’excellent site de Jean-Claude Besse, très riche en histoires et photos sur la course automobile en Auvergne : http://club-3ascollection63.blog.fr/

Thierry Le Bras

19/09/2011

MORUE SAUCE PIQUANTE AU MENU DU PILOTE AUTOMOBILE

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 Cuisine et course automobile font bon ménage. Je le répète une nouvelle fois car  j’ai observé que les gentlemen drivers sont souvent des gastronomes avertis. Tout comme un des plus grands espoirs du sport automobile français, Romain Grosjean. Après sa carrière en sport automobile, Romain projette d’acheter un restaurant et d’y œuvrer comme chef ! Jenson Button quant à lui a déjà inauguré son restaurant à Londres. Mettront-ils de la morue sauce piquante à leurs cartes ?

 En fin de note, vous trouverez des liens vers des vidéos de l’ouverture du restaurant de Jenson Button, d’un portrait de Romain Grosjean le montrant entre autre en cuisine, et de Jarno Trulli présentant ses vins.

 La dualité course automobile – art de vivre se trouve au cœur d’un prochain polar vintage et gourmand que je compte très bientôt publier. En attendant et pour célébrer dignement la première Fête de la gastronomie (pas moins de 2.000 festivités sont prévues le 23 septembre), je vous invite à lire une petite fiction. Elle est en parfaite adéquation avec le thème de Circuit mortel car le héros en est David Sarel, l’avocat pilote dont les lecteurs de mes romans ont déjà suivi les aventures à Lohéac, au rallye du Mans et aux 24 Heures du Mans.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 Les lecteurs des Aventures de David Sarel le savent, l’avocat-pilote lorientais doit faire face depuis son adolescence à la haine implacable et active de Soizick Pierret, la seconde épouse de son père, une aventurière sans scrupules surnommée la morue, un escroc en jupon qui a détourné toute la fortune de son époux avant « d’accélérer » sa mort (1). David s’entretient ici avec deux amis, le journaliste Sébastien Ménier et le privé Benjamin Boden, ex-lieutenant du 36 quai des orfèvres converti à la nouvelle cuisine de l’intelligence économique.

 Bon appétit de lecture. Et n’hésitez pas à mettre votre grain de sel en postant un commentaire.

 Comment naît une morue ?

 Comment Soizick Pierret, l’abominable marâtre de David était-elle née à l’état de morue ? La question intriguait Sébastien, le journaliste.

 - C’est simple, précise David. Une morue, c’est une pute bas de gamme et vulgaire. Tout Soizick Pierret, la deuxième femme de mon père. J’ai commencé à faire circuler ce doux surnom sur elle quand elle est devenue sa maîtresse. A partir de là, tout le monde l’a appelée comme ça, à part sa grande copine Valentine Sorbet, une gourde toute cabossée qui sert de boniche à la morue sans même s’en rendre compte.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 - Tu n’as pas eu envie de mettre les pieds dans le plat de morue quand tu as compris qu’elle prenait ton père pour un pigeon à rôtir ? interroge Sébastien.

 - Non, elle l’avait déjà retourné comme une crêpe. Mais j’ai quand même livré quelques plats empoisonnés à la morue. Une année, j’ai fait circuler partout un pamphlet sur elle. Je l’avais écrit en m’inspirant de Voltaire. Je m’en souviens encore très bien. Elle aussi, je pense : 

L’autre jour le long d’un muret,

Un serpent piqua Soizick Pierret.

Savez-vous ce qui arriva ?

Ce fut le serpent qui creva.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 Le pamphlet fit beaucoup rire dans le quartier de la morue comme dans les entreprises de Grégoire, le père de David. La marâtre ne brillant ni par l’amabilité, ni par la beauté, ni par l’intelligence, le pamphlet fit un tabac. Soizick Pierret devint la morue sauce piquante. Enfin sauf pour ses amants, sa copine Valentine Sorbet et le père de David. Encore qu’un doute subsiste en ce qui concerne Grégoire, feu le papa de David. Une de ses maîtresses témoigne l’avoir vu rigoler de la satire en fumant un Havane.

 La morue sauce piquante n’est pas un met recherché

- Tu oublies des qualificatifs à son sujet, complète Benjamin. Durant mon enquête sur elle, j’ai aussi entendu vieille poule, pintade, dinde, joues de coche en gelée. Un petit excité rouge comme du Beaujolais qu’elle prend pour un ami m’a affirmé qu’elle faisait du lard depuis qu’elle était débarrassée de ton père. Il se dit choqué qu’elle ne lui ait jamais accordé une miette d’affection alors que lui, il la gavait d’oseille. Une de ses voisines avoue qu’elle espère bien que la morue se fera prendre la main dans le pot de confiture et que ce sera le début de sa déconfiture. Elle est bien cuite. En plus, avec les derniers indices que j’ai récoltés, on va lui mettre une marmite, l’aplatir comme une galette, en faire de la marmelade.  

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie 

- D’autres la traitent de boudin, persifle cruellement David. Tout le monde se moque ouvertement de son QI d’huitre ou ironise sur sa tête de vache prête à être accommodée sauce vinaigrette, Sa famille reproche à cette peau de vache de garder tout le gâteau pour elle et de ne jamais filer un radis aux autres.

 - Jusqu’à présent, ça a été la fête de la morue, regrette Sébastien. Elle a engrangé tout le blé et elle a envoyé ton père bouffer les pissenlits par la racine.

 - Pas faux, admet David. Elle s’est sucrée au passage la bestiole. L’addition est salée pour moi et pour Florent, le fils caché que mon père a eu avec une nana bonne pâte. C’est sans doute ce qu’on appelle un mélange sucré-salé. Une nouvelle recette de pâtisserie financière à l’arôme de morue. Quand je pense que mon père adorait la pêche et qu’il a mordu à la ligne de cette prédatrice. Au fond, il s’est fait pêcher par une morue qui a fait des tas de salades.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 - Donc, il est grand temps de faire sa fête à la morue, intervient Benjamin… Il va falloir l’assaisonner parce qu’elle n’est pas bien appétissante.

 - Quand les flics la mettront au frigo, je ferai monter la mayonnaise prévient Sébastien. Les canards où je bosse et ceux de mes potes vont  faire leurs choux gras de ses déboires. En pimentant judicieusement l’histoire sur  les réseaux sociaux, ce qui fait partie de la cuisine médiatique traditionnelle, on servira la soupe au grand public. De la bouillabaisse à la morue bien sûr ! Ce sera le plat du jour des Internautes.

 Morue, patates et sorbet

 La morue serait-elle indigeste, même bien accompagnée ? C’est ce pensent en tout cas Sébastien et David.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 - Quand on parle de plat du jour, poursuit Sébastien, celui du bistrot en face des bureaux vendredi dernier, c’était de la morue aux patates. Je me suis dit que le chef avait cuisiné la morue et sa famille. J’ai préféré commander un steak frites. Même avec un Podere Castorani  en provenance du vignoble de Jarno Trulli, ça craignait. Je n’avais pas envie de récolter  une intoxication alimentaire.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 - Sa copine Valentine Sorbet fondrait en larmes si elle t’entendait, s’esclaffe David. Mais tu as bien fait de te méfier. Moi-aussi je suis suspicieux quand je vois de la morue au menu. Je n’en mange que si j’ai entièrement confiance dans le chef et la traçabilité de la marchandise. La morue pas fraiche, c’est tout flasque, ça pue et c’est trop toxique. Peut-être que je me laisserai tenter si j’en vois au Victus, le restaurant que Jenson Button vient d’ouvrir à Harrogate, dans le North Yorkshire. Jenson est un ambassadeur de la nourriture saine et c’est quelqu’un de foncièrement honnête. Zéro risque quant  à la qualité des produits servis dans un restaurant auquel il s’est associé.

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 - Elles sont gratinées celles-là, enchérit Benjamin.

 - Tant qu’elles ne retombent pas comme un soufflé, conclut Sébastien…

 Que va-t-il arriver dans le duel à mort qui se prépare entre David et la nageuse en eau trouble ? David rêve de réduire sa vieille ennemie en tartare de morue. Il va la mettre sur le grill. Qu’elle soit dure à cuire ne le dérange pas. David est patient et s’amuse à la faire mijoter à petit feu. Il se battra comme un samouraï, avec autant de rage que Kobayashi, fils d’un cuisinier japonais, sur les pistes de F1. La morue peut se faire du sushi. Bon, magnanime, il ne prévoit pas de faire de l’huile avec son foie. L’ignoble grognasse le traite d’avocat marron et elle aimerait le transformer en chair à saucisse. Un duel à suivre dans les prochains thrillers mettant en scène David Sarel et son clan !

 DES LIENS GASTRONOMIQUES ET AUTOMOBILES A SUIVRE

Jenson Button inaugure son restaurant, le Victus

http://skiddplayer.com/video/42016/jenson-button-opens-the-new-vi

 Romain Grosjean, chef pilote et cuisinier

http://videos.tf1.fr/auto-moto/sport-romain-grosjean-bientot-de-retour-en-f1-6662102.html

 Jarno Trulli présente ses vins à Francorchamps

http://ma-tvideo.france2.fr/video/iLyROoaf2ehn.html

 Gare à la main du diable, mon dernier roman : il ne s’agit pas cette fois d’un scénario mijoté avec David Sarel. Le diable dans cette histoire, ce n’est pas la morue. Ce sont forcément des forces obscures qui ont distillé cette créature imbuvable et il n’existe aucune chance qu’elle bonifie en vieillissant car elle n’a vraiment rien d’un grand cru, mais elle ne saurait figurer à tous les menus. A défaut de morue sauce piquante, les lecteurs de Gare à la main du diable étancheront leur soif d’angoisse avec une autre mauvaise femme qui pourrait être l’amie de la morue, une certaine mademoiselle Bistro

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-g-83517093.html

david sarel,jenson button,retaurant victus,jarno trulli,romain grosjean,kobayashi,recettes de morue,podere catsorani,fictions,polars,fête de la gastronomie

 La course, ça coûte bonbon, alors parmi ses premiers sponsors, le Team Vivia pour lequel pilote David Sarel avait trouvé un fabriquant de… galettes ! Une anecdote rapportée dans Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans (1), polar qui relate aussi comment la morue ne fit qu’une bouchée de son pigeon rôti, le père de David  http://www.endurance-info.com/article.php?sid=2844

 

66, cuisine sympathique

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/09/06/66-cuisine-sympathique.html

 

Une recette de morue

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/01/22/recette-de-morue.html

 

Thierry Le Bras 

08/08/2011

GARE A LA MAIN DU DIABLE

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

Ce roman est disponible depuis le mois de juin 2011. Je ne pouvais pas résister au plaisir de vous le présenter sur ce blog. Le scénario se déroule naturellement dans l’univers d’un sport mécanique…

 

D’accord, il ne s’agit pas de la course automobile pour une fois, mais de course au large. Je me fais fort de vous convaincre que les deux univers comportent bien des points communs. Et puis c’est l’été. Une histoire de voiliers de course, c’est sympa pour les vacances, non ? En outre, pour une fois, on ne reprochera pas à mes héros de polluer la planète, d’être de vilains méchants qui empoisonnent l’univers en produisant du CO2 et en brûlant du pétrole.

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

Je vous invite à comparer l’univers des bolides terrestres et marins avant d’embarquer à bord d’Océans sauvages, le trimaran qui se lance à la conquête de la première édition de la Saint-Malo – Newport !

 

Au-delà de leurs différences…

 

Une voiture et un bateau de course intègrent une technologie de pointe. Les voiliers de course sont construits en carbone. L’écoulement de l’air sur les voiles est étudié avec le même soin que l’aérodynamisme dans les souffleries des grandes écuries. L’optimisation de la meilleure répartition possible du poids obsède les ingénieurs automobiles comme les architectes des F1 des mers. Concevoir les machines les plus rapides sur mer et sur terre représente un fabuleux défi. Ainsi, Adrian Newey, le créateur des fabuleuses Red Bull F1, confie-t-il  qu’il aimerait concevoir un voilier destiné à gagner la Coupe de l’America. 

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

 Les deux mondes emploient souvent le même vocabulaire. Laurent Bourgnon affirme par exemple que « mener un bateau de course moderne, c’est du pilotage ». Laurent sait ce qu’il dit. Il a participé à deux Dakar, au Rallycross de Lohéac et à des épreuves du Challenge Andros.

 

Les skippers ont étudié l’univers de la course automobile et ils s’en sont inspirés. Vainqueur du deuxième Vendée Globe sur Bagages Superior, Alain Gautier est un grand passionné de Formule 1. « Dans tout sport qui nécessite l’utilisation d’un outil, la conception et la préparation de la machine constituent le premier pas vers la performance, confiait-il à cette époque. J’ai adopté dans mon équipe des méthodes de travail calquées sur celles des meilleures écuries automobiles ». Titouan Lamazou, vainqueur quant à lui du premier Vendée Globe quatre ans plus tôt, avoua lui-aussi que la F1 l’avait inspiré. « Lors d’une escale du Boc Challenge (tour du monde avec escales), j’ai été invité à assister au Grand-Prix du Brésil, témoigna-t-il plus tard. L’organisation des stands des meilleures équipes m’a impressionné. Elle représentait la mise en œuvre d’une méthode de travail idéale. J’ai décidé de d’appliquer ces enseignements pour mon bateau suivant, celui qui me permettrait de gagner le Vendée Globe. »

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

 Les voitures de compétition et les voiliers de course procurent des sensations extraordinaires.  Certes, un voilier avance moins vite qu’une voiture, mais la mer décuple les sensations de vitesse. Le vacarme de la coque en carbone sur les vagues inspire la violence de la performance. « On se croirait dans le tambour d’une machine à laver », expliquait Tony Bullimore lors de la troisième édition de l’épreuve. « Si on réussissait à réduire le bruit de 10% sur un bateau, on augmenterait la performance d’autant, me confia Raphaël Dinelli avant le départ pour son deuxième Vendée Globe en 2000. Pourquoi, parce que le volume des bruits que produit un voilier qui fonce en bondissant sur les vagues donne l’impression au skipper qu’il va tout casser et l’incite à lever le pied (encore un terme applicable à l’automobile) trop tôt. » 

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

 Pilotes et skippers partagent aussi de nombreuses superstitions. Chaque univers possède ses propres croyances et craintes. Pourquoi ? Parce que la passion de la vitesse sur mer comme sur terre s’accompagne hélas d’une notion de risque et que la superstition accompagne toujours le danger.

 

La compétition automobile et la course au large passionnent les foules. Elles représentent d’excellents vecteurs de communication. Heureusement d’ailleurs, car la préparation d’un bolide maritime ou terrestre coûte cher et que les écuries ont besoin d’argent - donc de sponsors - pour les financer. 

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

 Course au large et course automobile  servent de terrain de jeu à d’authentiques champions qui sont prêts à tous les efforts pour assouvir leur passion et qui, quelque part, se ressemblent sang pour sang.

 

Gare à la main du diable

 

C’est le titre de mon roman. Terreur sur la nouvelle course transatlantique en solitaire Saint-Malo – Newport qui s’élance la Cité corsaire au début de l’été. Incidents et accidents s’abattent sur le jeune skipper malouin Florian Manach, engagé sur le trimaran Océans sauvages. Le jour du baptême du voilier, sa marraine, vedette d’une émission de téléréalité, n’a pas réussi à casser la traditionnelle bouteille de champagne à la première tentative.

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

Pour les vieux marins, c’est un sinistre présage annonciateur de catastrophes et de naufrage dans des eaux sombres. Des malfaiteurs ont-ils saboté le multicoque ? Ou l’inquiétante légende maritime expliquerait-elle les fortunes de mer qui s’acharnent sur Florian ? Sébastien, Romain et Tatiana, trois adolescents inséparables qui sont les amis du skipper tentent de comprendre les mystères qui planent autour du bateau de course afin de le sauver.

 

GARE À LA MAIN DU DIABLE est un thriller cross-age teinté de fantastique. Il passionnera les adolescents qui s’identifieront aux héros. Il captivera les lecteurs de tous âges curieux des traditions maritimes et des phénomènes que l’état actuel de la science ne parvient pas à expliquer.

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

Il surprendra les habitants de Saint-Malo ainsi que tous ceux qui connaissent cette ville car ils se rendront compte que les sites qu’ils fréquentent ont servi de théâtre à des événements extraordinaires. Outre sa participation aux préparatifs de la course et à la grande bataille sur la Manche et l’Atlantique, le lecteur partagera les joies des héros lors d’une sortie en Hobie Cat. Puis il frissonnera en découvrant certains lieux sous un jour inquiétant.

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

 Le roman est suivi de véritables histoires de superstitions maritimes rapportées par Thierry Le Bras. Des anecdotes hallucinantes, angoissantes et parfois pleines d’humour.

 

J’écris pour communiquer ma passion du suspense et faire vivre aux lecteurs les mécanismes psychologiques qui guident les personnes les plus attachantes comme les plus dangereuses. Une petite anecdote pour terminer cette présentation. J’ai été un adolescent turbulent, comme mes lecteurs, Aussi ai-je choisi une photo du temps où il fréquentait le lycée pour illustrer la quatrième page de couverture de son roman.

 

GARE A LA MAIN DU DIABLE est édité par les Éditions MPE (Mon Petit Éditeur). Il est disponible en librairie au prix de 16 Euros ou en format numérique sur le site de l’éditeur au prix de 8 €. 

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

NOTE MODIFIÉE LE 29 OCTOBRE 2014

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

 

GARE A LA MAIN DU DIABLE  est disponible en version papier et en Ebook http://0z.fr/XoXRA

 

Lisez gratuitement les premières pages de GARE A LA MAIN DU DIABLE http://0z.fr/XoXRA

fictions,romans policiers,course au large,pilotes,légendes

LE PACTE DU TRICHEUR, un autre polar automobile que j’ai écrit pour vous : http://amzn.to/1jAhsoF

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Le pif d’un marin breton au service d’un pilote aux 24 Heures du Mans

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/06/12/pneu-importe-le-choix-pourvu-qu-on-ait-la-vitesse.html

 

Thierry Le Bras auteur et chroniqueur

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/#

 

Bon appétit de  lecture,

 

Thierry Le Bas

08:05 Publié dans Livre, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fictions, romans policiers, course au large, pilotes, légendes |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |