Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2013

PAUL-LOUP CHATIN INFLÉCHIT SA TRAJECTOIRE

et vire en tête à Imola

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

Grand espoir du sport automobile français, Paul Loup court cette année en endurance et en Porsche Cup.

 Des pilotes qui vont vite, il en existe un certain nombre. Mais pour réussir dans ce milieu ultra concurrentiel où rien ne s’offre, où tout se conquiert, il faut des qualités d’intelligence, d’acharnement et de sérieux au-delà du coup de volant.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 Titulaire d’un bac S avec mention, capable de mener de front des études et une carrière sportive de haut niveau, Paul-Loup fait partie des pilotes qui possèdent les atouts pour réussir sur le long terme. Un peu comme Loïc Duval reconnu aujourd’hui comme un des meilleurs pilotes du monde en endurance et une sorte de Jenson Button qui aurait porté la France au plus haut niveau en F1 s’il y avait trouvé plus de soutien.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 L’an dernier, Paul-Loup courait en Formule Renault 2.0. Il y signa de superbes performances, remporta le GP De Pau, un des plus beaux de la saison, et pointa en tête du Championnat ALPS. Cette année, il adapte sa trajectoire au contexte économique, aux opportunités de plonger là où l’opportunité de passer l’adversité est la meilleure. Le voici pilote essayeur et de réserve Alpine Signatech, installé aussi dans les baquets d’un prototype Oreca et d’une Porsche. Fidèle à ses habitudes, Paul-Loup se montre déjà  aux avant-postes dans les nouveaux univers qu’il découvre.

 

Virage hivernal

 

Moniteur de ski, Paul-Loup Chatin sait composer avec l’adhérence précaire et choisir les meilleures pistes. Son talent et ses résultats en FR 2.0 lui permettaient d’espérer poursuivre sa carrière en monoplace.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 « J'ai bien essayé d’aller la F3 car cela peut ouvrir des portes, notamment vers le DTM. confie-t-il lors d’une interview accordée à Endurance Info. Finalement, cela n'a pas pu aboutir. Il y a eu la possibilité de rejoindre le programme Alpine et il était impossible de refuser cette proposition. Aujourd'hui, il faut être réaliste. Il est très compliqué d'être pilote professionnel en monoplace et de dégager des revenus. Il y a pourtant quatre pilotes français en Formule 1 mais la voie est très compliquée pour y arriver. C'est une bonne chose pour moi que d'aller en Endurance… »

Pilote Alpine et Porsche à la fois

 Alpine et Porsche, deux marques dont les noms résonnent tels des icônes de la performance absolue pour ceux qui se rappellent l’histoire des duels Berlinette contre 911 en rallye, A 220 contre 908, puis A 442 contre 936 au Mans. Des machines et des pilotes qui furent des valeurs sûres, comme Paul-Loup Chatin l’est aujourd’hui.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 Cette année, Paul Loup pilotera des machines de marques emblématiques. Car aux essais et aux tests préliminaires aux 24 Heures avec L’Alpine Signatech s’ajoutera un programme en Porsche Carrera Cup France. »

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

« Cela fait un moment que je regardais de près ce qui se passait en Cup, confie-t-il. Il fallait juste trouver la bonne opportunité et j'ai pu finaliser avec Tsunami RT qui recherchait un deuxième pilote. L'équipe a roulé l'année passée au Paul Ricard avec une belle performance à la clé. Tsunami RT a une belle carte à jouer avec l'envie de bien faire les choses. »

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 Bien qu’il ait découvert la Porsche aux essais de la première épreuve sur le Bugatti au Mans, Paul-Loup a montré un gros potentiel dès  les essais. Nul doute qu’il fera très bientôt partie des grands animateurs de la discipline.

Podiums et victoires en endurance

 Pour Paul-Loup, 2013 est une année d’apprentissage dans cette spécialité. Une préparation pour un programme complet avec une Alpine compétitive d’ici peu.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 Alors, pour acquérir de l’expérience et être parfaitement prêt le moment venu, Paul-Loup est engagé en catégorie LMPC en European Le Mans Series. Il pilote une Oreca du Team Endurance Challenge. Avec des résultats qui en disent long quant à sa compétitivité.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 Dès les essais officiels de l’ELMS effectués sur le circuit Paul Ricard avant le début de la saison, il a signé le meilleur temps des LMPC. Associé à Gary Hirsch, il place la voiture en pole position de la catégorie à Silverstone. L’équipage finira à la deuxième place après avoir subi un souci de feu. Un excellent début pour un jeune équipage, d’autant que la course s’est déroulée dans des conditions météorologiques très difficiles et que la pluie à Silverstone rend la piste très délicate. A Imola, Paul-Loup et Gary font encore mieux. Nouvelle pole position puis course parfaite concrétisée par une victoire en LMPC. « Avec Gary et l’équipe, nous avons fait du bon travail, commente Paul-Loup. Imola est un des plus beaux circuits européens, un circuit à l’ancienne. Je pense que tous les pilotes apprécient ce type de piste. » La concurrence est relevée en LMPC, avec notamment Soheil Ayari, rapide et très expérimenté. Tout ce qu’il faut pour continuer à progresser et devenir, comme Loïc Duval, un des meilleurs pilotes du monde en endurance.

QUELQUES LIENS A SUIVRE

Le site de Paul-Loup Chatin http://www.paulloup-chatin.com/

Paul-Loup Chatin vainqueur à Pau en 2012 http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/05/20/paul-loup-chatin.html

Didier Calmels, associé de Signatech-Alpine, courut lui-même sur Alpine en course de côte http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/05/05/la-berlinette-alpine-new-rallymen-de-didier-calmels.html

A l’heure du retour d’Alpine au Mans  http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2013/03/11/a-l-heure-du-retour-d-alpine-au-mans.html

Victoire Alpine aux 24 Heures  ; c’était en 1978 avec Didier Pironi et Jean-Pierre Jaussaud http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/06/12/victoire-alpine-aux-24-heures-du-mans.html

Suivez-moi sur Twitter : https://twitter.com/ThierryLeBras2

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

Thierry Le Bras

06/06/2011

SUPPORTER DU TEAM ORECA MATMUT AU MANS 2011

 loïc duval,olivier panis,nicolas lapierre,david hallyday,jan magnussen,fabien giroix,p kaffer,oreca,peugeot 908,le mans

 Le brassage entre les meilleurs gentlemen drivers, les anciens rois de la F1 et meilleurs pilotes de protos et de GT fait partie intégrante de la magie du Mans.

Cet esprit du Mans sera particulièrement présent cette année au sein du Team Oreca Matmut où Olivier Panis; ancien vainqueur du plus prestigieux des Grands-Prix, celui de Monaco, sera associé à Loïc Duval dont je parle régulièrement sur ce blog et à Nicolas Lapierre, autre valeur confirmée du sport automobile français. Sans oublier David Hallyday, engagé sur l'Oreca Nissan N° 48 avec les expérimentés Alexandre Prémat et A Kraihamer. J'avoue que je suivrai ces deux équipages avec un intérêt particulier.

Les GT feront aussi partie de la fête

Je ne cacherai pas non plus qu'en LMGTE pro, ma préférence ira à la Corvette N° 74 de l'excellent Jan Magnussen, ex-pilote de F1, associé ici à O Gavin et R Westbrook.

loïc duval,olivier panis,nicolas lapierre,david hallyday,jan magnussen,fabien giroix,p kaffer,oreca,peugeot 908,le mans

Jan a déjà remporté plusieurs victoires en GT au Mans. Il ne demande qu'à récidiver.

loïc duval,olivier panis,nicolas lapierre,david hallyday,jan magnussen,fabien giroix,p kaffer,oreca,peugeot 908,le mans

 Quant à la présence sur la liste des engagés en LMGTE de l'Aston Martin N° 60 que pilotera Fabien Giroix en association avec R Goethe et M Wainright, elle me rappelle agréablement les superbes séquences de pilotage que Fabien a offertes aux spectateurs depuis le milieu des années 80 sur quantité de voitures de diverses catégories, notamment des BMW M3, des Lotus, une McLaren...

Des BMW M3, il y en aura d'ailleurs en LMGTE PRO. Les rugissements magiques de leurs formidables V8 raviront les fans de la marque bavaroise.

Quelles chances pour la 908 Oreca ?

En 2010, la Peugeot 908 fournie au Team Oreca fut la meilleure représentante du clan Peugeot. A son volant, Loïc Duval stupéfia Olivier Quesnel par sa vitesse et sa régularité. La Peugeot Oreca fut la dernière à casser et Loïc signa le meilleur tour en course.

loïc duval,olivier panis,nicolas lapierre,david hallyday,jan magnussen,fabien giroix,p kaffer,oreca,peugeot 908,le mans

 En début de saison, Loïc, Olivier et Nicolas ont battu les Peugeot et les Audi officielles aux 12 Heures de Sebring. Certes, les circonstances de course furent défavorables aux machines de guerre alignées par les géants de l'endurance. Certes, la Peugeot Oreca n'est qu'un modèle 2010, tandis que les teams favoris disposent de nouvelles montures. Certes, Hugues de Chaunac vise la troisième marche du podium et n'ose pas espérer la victoire.

 Mais 24 Heures, c'est long, très long. L'histoire du Mans est riche de chapitres où des machines privées ont battu des géants. Qui attendait la victoire de la Ferrari 275 LM de Rindt et Gregory en 1965 ? Ou celle de la Porsche 935 K3 de Ludwig et des Whitting en 1979 ? Alors, tous les espoirs sont permis à la Peugot 908 Oreca Matmut de Loïc Duval, Nicolas Lapierre et Olivier Panis. Moi, j'y crois très fort.

David Hallyday sera aussi pilote Oreca

David Hallyday n'a pas choisi la voie de la facilité pour débuter en sport automobile. Sa première course, il l'a disputée à Pau, sous la pluie, en F3. C'était en 1990. Ses adversaires les plus redoutables s'appelaient Olivier Panis, Arnaud Trévisiol, Laurent Daumet... Il était alors soutenu par Alfa Roméo. Jacques Pantiaticci a suivi ses premiers tours de roues au volant d'une voiture de course. « Il fait preuve de beaucoup de sérieux et de rigueur dans son approche », commentait alors l'ancien rallyman.

loïc duval,olivier panis,nicolas lapierre,david hallyday,jan magnussen,fabien giroix,p kaffer,oreca,peugeot 908,le mans

 Après la F3, David disputa des courses des épreuves du Championnat Spyder 905 et de la Coupe Sport-Proto Alfa Roméo. Il signa en outre des podiums en Supertourisme au volant d'une Peugeot 406.

 Sans oublier bien sûr son titre de Champion de France N-GT au volant d'une Ferrari F 360 du Team JMB.

loïc duval,olivier panis,nicolas lapierre,david hallyday,jan magnussen,fabien giroix,p kaffer,oreca,peugeot 908,le mans

David a déjà couru au Mans en proto. C'était en 2003 (photo ci-dessus). Il partageait une Courage C65 avec Philippe Alliot. Depuis, il est revenu dans la Sarthe, et a terminé plusieurs fois l'épreuve. Il a aussi disputé d'autres grandes épreuves comme les 24 Heures de Spa et remporté de nouvelles courses en FFSA GT. Cette année, il dispute ce Championnat avec une Audi R8 du Team Audi France. David Hallyday a gagné à Dijon et après cette épreuve, il occupait avec son équipier Stéphane Ortelli la seconde place du championnat. David Hallyday est un vrai pilote tout à fait capable de réaliser une très belle performance au Mans. Croisons les doigts pour que son Oreca Nissan N° 48 termine la mieux classée possible sur le podium des LMP2.

loïc duval,olivier panis,nicolas lapierre,david hallyday,jan magnussen,fabien giroix,p kaffer,oreca,peugeot 908,le mans

 Les volants ne sont pas aisés à trouver au Mans. P Kaffer, qui fut en 2004 pilote Audi (photo ci-dessus), en sait quelque chose. Le rapide et bouillant Allemand possède un talent et une pointe de vitesse qui lui permettraient de briguer un poste de titulaire dans l'équipe officielle Audi. Il se contentera d'une Lola Judd (N° 39). Les machines dotées du moteur Judd dérivé du V8 BMW qui équipe les M3 pourront-elles tenir la dragée haute à leurs rivales motorisées par Nissan et Honda ? Le baptême du feu ne leur a pas été favorable cette saison mais l'eau bénite d'une météo capricieuse pourrait bouleverser le menu des réjouissances d'autant que dans la Sarthe, la surprise du chef s'invite souvent sur l'ardoise des plats du jour.

QELQUES LIEN A SUIVRE

Un pilote à l'honneur, Loïc Duval

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/03/24/un-pilote-a-l-honneur-loic-duval.html

David Hallyday et le mental des pilotes

http://circuitmortel.hautetfort.com/tag/david%20hallyday

Une victoire de Fabien Giroix

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/07/07/7-impair-et-gagne.html

La Ford MK II remporte la mise en 1966

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/06/11/de-la-mk-ii-a-la-ford-gt-2010.html

Les fabuleuses Porsche 917

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/06/06/belles-de-course-les-porsche-917.html

Ces notes contiennent elles-mêmes de nombreux liens vers d'autres épisodes de la fabuleuse histoire des 24 Heures du Mans. Je vous invite aussi à surfer sur les archives de juin 2007, juin 2009, juin 2010 pour plonger sans modération dans une collection de photos et de souvenirs du Mans.

Thierry Le Bras

14/06/2010

LA 908 ORECA DOIT REVENIR AU MANS

908 EN ACTION.jpg

Classe, fair-play, respect de l’adversaire, telles sont les impressions que laissent les déclarations des pilotes de la Peugeot 908 Oreca, Olivier Panis, Nicolas Lapierre et Loïc Duval au terme des 24 Heures du Mans 2010. J’avais avoué ma qualité de supporter de cet équipage sur Circuit Mortel :

 http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/03/03/loic-duval-pilote-908.html

Et :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/03/09/908-contre-r15.html

 

Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu pour les Peugeot cette année. Quatre voitures aux quatre premières places après les essais qualificatifs, et quatre abandons avant la ligne d’arrivée.

 

La 908 Oreca tenait son rang. Retardée par un bris de cardan à 3 heures du matin, la voiture avait perdu cinq tours. Malgré tout, au début de l’après midi du dimanche, elle était sur le point d’accéder au podium lorsque la mécanique en décida autrement. C’est ça aussi la course. Parfois, elle apporte des joies immenses qu’accompagne le pétillant Champagne de la victoire. D’autres fois, elle s’achève sur le goût amer de la déception, voire des larmes comme celle de Sébastien Bourdais, pilote officiel Peugeot et auteur de la pole.

PORTRAIT LOIC.jpg

Loïc Duval n’aura pas reçu le cadeau qui lui aurait fait

le plus plaisir pour son 28ème anniversaire qui tombait samedi,

à savoir un podium au Mans. Ce n’est que partie remise !

 

« C’est un peu dur d’abandonner à une heure de la fin, regrette Loïc Duval. Mais il y en a d’autres  comme Franck (Montagny), Stéphane (Sarrazin) et Sébastien (Bourdais) à qui c’est encore passé sous le nez alors qu’ils courent après depuis des années. L’auto était bien. Je pouvais tout donner pour aller chercher Capello, mais nous n’avons pas touché aux réglages du moteur pour autant, c’était ceux que nous avons utilisés toute la course. La mécanique n’a pas voulu suivre. C’est Le Mans, on le sait. Il faut féliciter Audi, ils ont connu zéro problème. »

EQUIPAGE ORECA.jpg

« Un moment terrible pour toute l’équipe, confirme Olivier Panis. On a fait le maximum. On savait qu’on pouvait avoir le podium. Loïc (Duval) et Nicolas (Lapierre) ont été très performants toute la matinée. Nous étions rendus à 10’’ derrière  l’Audi pour la troisième place… Revanche l’an  prochain. »

 

Pas question de reprocher leur attaque aux pilotes de la 908 Oreca. « On avait dit gaz à fond à Loïc et Nicolas, témoigne Hugues de Chaunac, patron du team. Mais si on avait soupçonné le moindre problème sur le moteur, nous aurions  décidé de lever. »

908 ORECA 2010.jpg

Loïc Duval aura réalisé le meilleur temps en course, ce qui démontre, outre la fiabilité et la rapidité du pilote, la compétitivité de toute l’équipe. Alors, rendez-vous l’an prochain avec l’équipage Duval – Panis – Lapierre pour un podium.  Si possible sur la première marche. Ils le valent bien, même s’ils ne font pas de pub pour une certaine marque de shampoings.

 

Et Bravo Audi, les plus forts cette année. Une victoire qui permet à la marque aux anneaux de  rejoindre Ferrari au nombre de victoires dans la  Sarthe (neuf).

 

Pour plus de détails sur la course de l’équipe de la 908 Oreca, cliquez sur le site de Loïc Duval :

www.loicduval.fr

 

Thierry Le Bras