Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2011

LA BERLINETTE ALPINE NEW RALLYMEN DE DIDIER CALMELS

 berlinette alpine,didier calmels,1974,courses de côtes,new rallymen

1974, la Berlinette fait encore partie des reines du rallye et de la course de côte bien qu'elle ait atteint l'âge mûr et que d'autres machines plus récentes et plus puissantes se révèlent des rivales impitoyables.

La Berlinette est tenante du titre en championnat du monde des rallyes. Les machines conçues à Dieppe se sont révélées les meilleures en 1973. Début 1974, le contexte automobile a bien changé. Aggravation des limitations de vitesse, premier choc pétrolier, menaces de rationnement du carburant, suppression temporaire des courses automobiles en France avec pour conséquence l'annulation du Rallye de Monte-Carlo, campagnes gouvernementales contre la conduite sportive, l'ambiance n'est pas au beau fixe pour ceux dont le coeur bat au rythme de la course automobile.

Heureusement, les compétitions finissent par retrouver droit de cité et de campagne avant le printemps. Les machines préparées pour les teams officiels et les gentlemen drivers recommencent à rugir. Parmi elles, la superbe Berlinette 1800 noire aux couleurs New Rallymen de Didier Calmels. Avec sa robe noire, elle ressemble à un squale et se distingue de ses soeurs dont la plupart s'inspirent des couleurs officielles de l'Écurie Alpine.

berlinette alpine,didier calmels,1974,courses de côtes,new rallymen

Didier Calmels attaque fort à son volant. Le pilote parisien et sa voiture se font remarquer durant cette saison 1974. La présentation de l'auto évoluera d'ailleurs au fil des courses avec quelques touches qui la rendront plus agressive. Les photos d'illustration de cette note ont été prises respectivement aux courses de côtes de Saint-Germain sur Ille et de Saint-Gouëno.

berlinette alpine,didier calmels,1974,courses de côtes,new rallymen

En 1975, Didier Calmels et christian Galopin adopteront des couleurs radicalement différentes mais tout aussi superbes pour leurs autos respectives, Alpine pour l'un et R12 Gordini pour l'autre. Un design à base de blanc, bleu marine et filets arc-en-ciel. Puis en 1976, Didier Calmels s'attaquera à un autre défi, celui de la Triumph Dolomite (la fameuse McKeen) avec laquelle il s'engagera en course de côte, mais aussi en circuit dans le nouveau championnat des voitures de tourisme.

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

Le site de la R8 G, celle sans qui rien n'aurait été possible :

http://www.r8gordini.com

Quelques pages d’histoire du Rallye de Monte-Carlo

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/01/16/histoires-de-monte-carlo.html

Thierry Le Bras

Commentaires

En vacances j ai pris connaissance de votre site. Bravo !! Que de souvenirs !! Je n ai même pas ces photos !! Merci a vous. Bien cordialement. ( je suis désormais associé de Philippe Sinaut au sein de l Equipe Signature )

Écrit par : Didier Calmels | 14/08/2011

bravo pour votre texte,
Je suis en train d'écrire un sujet sur Didier Calmels pour Auto Hebdo et je recherche des photos de l'époque de son Alpine. Serait-il possible de pouvoir intégrer une de vos photos dans cet article. J'ai vu Didier jeudi et il m'a dit ne posséder aucun document sur cette période. Merci d'avance.
Jean-Marc Teissedre

Écrit par : TEISSEDRE Jean-Marc | 08/02/2014

Les commentaires sont fermés.