Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2013

PAUL-LOUP CHATIN INFLÉCHIT SA TRAJECTOIRE

et vire en tête à Imola

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

Grand espoir du sport automobile français, Paul Loup court cette année en endurance et en Porsche Cup.

 Des pilotes qui vont vite, il en existe un certain nombre. Mais pour réussir dans ce milieu ultra concurrentiel où rien ne s’offre, où tout se conquiert, il faut des qualités d’intelligence, d’acharnement et de sérieux au-delà du coup de volant.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 Titulaire d’un bac S avec mention, capable de mener de front des études et une carrière sportive de haut niveau, Paul-Loup fait partie des pilotes qui possèdent les atouts pour réussir sur le long terme. Un peu comme Loïc Duval reconnu aujourd’hui comme un des meilleurs pilotes du monde en endurance et une sorte de Jenson Button qui aurait porté la France au plus haut niveau en F1 s’il y avait trouvé plus de soutien.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 L’an dernier, Paul-Loup courait en Formule Renault 2.0. Il y signa de superbes performances, remporta le GP De Pau, un des plus beaux de la saison, et pointa en tête du Championnat ALPS. Cette année, il adapte sa trajectoire au contexte économique, aux opportunités de plonger là où l’opportunité de passer l’adversité est la meilleure. Le voici pilote essayeur et de réserve Alpine Signatech, installé aussi dans les baquets d’un prototype Oreca et d’une Porsche. Fidèle à ses habitudes, Paul-Loup se montre déjà  aux avant-postes dans les nouveaux univers qu’il découvre.

 

Virage hivernal

 

Moniteur de ski, Paul-Loup Chatin sait composer avec l’adhérence précaire et choisir les meilleures pistes. Son talent et ses résultats en FR 2.0 lui permettaient d’espérer poursuivre sa carrière en monoplace.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 « J'ai bien essayé d’aller la F3 car cela peut ouvrir des portes, notamment vers le DTM. confie-t-il lors d’une interview accordée à Endurance Info. Finalement, cela n'a pas pu aboutir. Il y a eu la possibilité de rejoindre le programme Alpine et il était impossible de refuser cette proposition. Aujourd'hui, il faut être réaliste. Il est très compliqué d'être pilote professionnel en monoplace et de dégager des revenus. Il y a pourtant quatre pilotes français en Formule 1 mais la voie est très compliquée pour y arriver. C'est une bonne chose pour moi que d'aller en Endurance… »

Pilote Alpine et Porsche à la fois

 Alpine et Porsche, deux marques dont les noms résonnent tels des icônes de la performance absolue pour ceux qui se rappellent l’histoire des duels Berlinette contre 911 en rallye, A 220 contre 908, puis A 442 contre 936 au Mans. Des machines et des pilotes qui furent des valeurs sûres, comme Paul-Loup Chatin l’est aujourd’hui.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 Cette année, Paul Loup pilotera des machines de marques emblématiques. Car aux essais et aux tests préliminaires aux 24 Heures avec L’Alpine Signatech s’ajoutera un programme en Porsche Carrera Cup France. »

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

« Cela fait un moment que je regardais de près ce qui se passait en Cup, confie-t-il. Il fallait juste trouver la bonne opportunité et j'ai pu finaliser avec Tsunami RT qui recherchait un deuxième pilote. L'équipe a roulé l'année passée au Paul Ricard avec une belle performance à la clé. Tsunami RT a une belle carte à jouer avec l'envie de bien faire les choses. »

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 Bien qu’il ait découvert la Porsche aux essais de la première épreuve sur le Bugatti au Mans, Paul-Loup a montré un gros potentiel dès  les essais. Nul doute qu’il fera très bientôt partie des grands animateurs de la discipline.

Podiums et victoires en endurance

 Pour Paul-Loup, 2013 est une année d’apprentissage dans cette spécialité. Une préparation pour un programme complet avec une Alpine compétitive d’ici peu.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 Alors, pour acquérir de l’expérience et être parfaitement prêt le moment venu, Paul-Loup est engagé en catégorie LMPC en European Le Mans Series. Il pilote une Oreca du Team Endurance Challenge. Avec des résultats qui en disent long quant à sa compétitivité.

paul-loup chatin,endurance,le mans,alpine,signatech,porsche,porsche cup,oreca,endurance le mans series,lmpc,silversone,imola

 Dès les essais officiels de l’ELMS effectués sur le circuit Paul Ricard avant le début de la saison, il a signé le meilleur temps des LMPC. Associé à Gary Hirsch, il place la voiture en pole position de la catégorie à Silverstone. L’équipage finira à la deuxième place après avoir subi un souci de feu. Un excellent début pour un jeune équipage, d’autant que la course s’est déroulée dans des conditions météorologiques très difficiles et que la pluie à Silverstone rend la piste très délicate. A Imola, Paul-Loup et Gary font encore mieux. Nouvelle pole position puis course parfaite concrétisée par une victoire en LMPC. « Avec Gary et l’équipe, nous avons fait du bon travail, commente Paul-Loup. Imola est un des plus beaux circuits européens, un circuit à l’ancienne. Je pense que tous les pilotes apprécient ce type de piste. » La concurrence est relevée en LMPC, avec notamment Soheil Ayari, rapide et très expérimenté. Tout ce qu’il faut pour continuer à progresser et devenir, comme Loïc Duval, un des meilleurs pilotes du monde en endurance.

QUELQUES LIENS A SUIVRE

Le site de Paul-Loup Chatin http://www.paulloup-chatin.com/

Paul-Loup Chatin vainqueur à Pau en 2012 http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/05/20/paul-loup-chatin.html

Didier Calmels, associé de Signatech-Alpine, courut lui-même sur Alpine en course de côte http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/05/05/la-berlinette-alpine-new-rallymen-de-didier-calmels.html

A l’heure du retour d’Alpine au Mans  http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2013/03/11/a-l-heure-du-retour-d-alpine-au-mans.html

Victoire Alpine aux 24 Heures  ; c’était en 1978 avec Didier Pironi et Jean-Pierre Jaussaud http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/06/12/victoire-alpine-aux-24-heures-du-mans.html

Suivez-moi sur Twitter : https://twitter.com/ThierryLeBras2

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

Thierry Le Bras