Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2011

LES ALPINE DE MARCEL GRUÉ

marcel grué,alpine,berlinette alpine,r8g,courses de côtes,1977

Marcel Grué fait partie des grandes figures du sport automobile dans l'Ouest. En 1998, il comptait 34 saisons de course automobile et s'était aligné au départ de plus de 500 courses...

Marcel Grué a piloté quantité de voitures de la Peugeot 203 à la Ford Sierra Cosworth en passant par la Dauphine 1093, la R8 Gordini, la Toyota Celica, la Ford Capri 3000, la R5 Turbo et quelques autres encore dont l'inévitable Berlinette Alpine 1600 SC.

Ceux qui couraient ou suivaient les courses de côtes en 1977 se souviennent tous de sa fameuse Alpine blanche qu'il tractait avec une DS 21.

Portière contre portière

Marcel n'a jamais hésité à se frotter à la concurrence. En 1966, il dispute le Championnat des aspirants avec sa R8 Gordini. « J'étais en tête les six premiers mois, confiera-t-il une vingtaine d'années plus tard à Ludovic Bellanger, le spécialiste du sport automobile à Presse Océan. Mais ensuite, je n'avais pas les moyens de partir dans le sud de la France pour continuer le championnat et c'est Andruet qui a gagné. »

marcel grué,alpine,berlinette alpine,r8g,courses de côtes,1977

Marcel finit tout de même troisième et s'attaque à la Coupe Gordini l'année suivante. Parmi les grands moments de l'année figure un fameux duel avec un futur champion de F1. « A Albi, je me souviens d'une grosse bagarre avec Jean-Pierre Jarier, confiera le Nantais à Ludovic. Portière contre portière, on prenait les échappatoires, les ralentisseurs... On perdait du temps, mais on s'amusait. »

Une expérience qui se révélera utile lorsque Marcel pilotera une Commodore GSE aux 24 Heures de Spa Francorchamps comme quand il engagera sa Capri 3 litres dans des épreuves en circuit. Et aussi en course de côte où la finesse des trajectoires joue un rôle capital. De 1973 à 1975 par exemple, Marcel court en Alfa Roméo 2000 GTV et remporte sa catégorie dans 28 des 29 courses auxquelles il participe. Puis viennent les années Alpine, de 1976 à 1978.

L'Alpine, un choix raisonnable

« Les gens rêvaient de ce constructeur, se rappelle-t-il. Moi, c'est une voiture que j'aimais bien, sans plus. »

marcel grué,alpine,berlinette alpine,r8g,courses de côtes,1977

La Berlinette va pourtant marquer une nouvelle période faste. Je me rappelle particulièrement l'été 1977. Un été meurtrier... pour les rivaux de Marcel Grué. Corcoué sur Logne, Saint-Germain sur Ille, Pluméliau, Pouillé les Coteaux, Le Mont-Dore, Saint-Gouëno, Neuvy Le Roy, Saumur Saint-Hilaire et d'autres courses encore... C'est simple, Marcel gagne partout.

Et ça recommencera en 1978 ! Une Berlinette bleue succède à la blanche. Mais sa présence tue toujours le suspense. « Les autres n'ont qu'à aller plus vite », plaisante-t-il.

marcel grué,alpine,berlinette alpine,r8g,courses de côtes,1977

Chez les Grué, la course est une fête de famille. Marie-Jo, l'épouse du pilote nantais, est aussi passionnée que lui. Elle prendra même le départ d'une édition d'une édition de la course de côte de Pouillé les Coteaux au volant d'une Simca 1000 Rallye 2 d'emprunt. Quant à Nicolas, le fils, il pilotera à son tour à une époque, hélas, moins ouverte aux gentlemen drivers.

La Berlinette blanche de Marcel Grué roule encore aujourd'hui. Patrick Bourdais (le papa de Sébastien) l'a rachetée à Marcel Grué en 1978 et il a couru en côte avec. Puis, après diverses pérégrinations, au début des années 2000, Thomas Delago, un collectionneur allemand qui roule parfois en VHC, l'a rachetée et restaurée.

Les nouvelles publications de CIRCUIT MORTEL sont désormais mises en ligne sur http://circuitmortel.com

QUELQUES LIENS A SUIVRE

Saint-Germain sur Ille, haut lieu de la course de côte

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/03/10/course-de-cote-de-saint-germain-sur-ille-1973-et-1974-les-vo.html

Un autre souvenir de 1977

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/11/17/course-de-cote-de-neuvy-le-roy-un-bon-souvenir.html

AGO, Alpine Grand Ouest, un site Alpine à découvrir absolument

http://www.alpine-grand-ouest.com/actu-ago/actu-alpine-grand-ouest.html

NOTE : Les sources de ce texte sont le numéro spécial La Passion de l'Auto, écrit, réalisé et édité par Ludovic Bellanger en 1998 ainsi que des souvenirs personnels corroborés par des documents d'époque. Je profite aussi de cette occasion pour remercier Marcel Grué des nombreux conseils qu'il m'a prodigués quand je commençais la compétition.

Thierry Le Bras

08:05 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marcel grué, alpine, berlinette alpine, r8g, courses de côtes, 1977 |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

29/05/2011

BERLINETTE ALPINE ET BMW 320 POUR MAÎTRE HERVÉ POULAIN

hervé poulain,berlinette alpine,bmw 320,lichtenstein,groupe 5,rallye d'armor,24 heures du mans

Salué par la presse pour son association d'artistes contemporains à la décoration de machines de course engagées aux 24 Heures du Mans, Maître Hervé Poulain, le commissaire priseur le plus rapide du monde, ne dédaigna pas de s'engager en course de côte et en rallye, notamment dans l'Ouest de la France.

Ce fut le plus souvent au volant de Renault que les pilotes et spectateurs de l'Ouest eurent l'occasion de suivre les performances du gentleman driver Hervé Poulain. En 1977, il pilotait une Berlinette groupe 5 très affutée.

La photo ci-dessus réalisée à l'Armor dans des conditions météo détestables illustre le sens de l'attaque du pilote. Un gros appui malgré l'adhérence précaire. Ce week-end là, Hervé Poulain ne vit pas l'arrivée de la dernière spéciale. Mais il obtint sa revanche sur d'autres sites. En coures de côte, l'engagement d'Hervé Poulain au volant de sa Berlinette groupe 5 annonçait la présence d'un candidat redoutable pour la victoire de groupe et de précieux points ramenés à l'Écurie Bretagne dans le cadre du fameux Challenge Paul Jamin.

Victoire au Mans

Outre la joie de piloter une Berlinette 1800, Hervé Poulain connut une autre satisfaction intense durant la saison 1977. Il remporta en effet la classe 2 litres en catégorie IMSA aux 24 Heures du Mans.

hervé poulain,berlinette alpine,bmw 320,lichtenstein,groupe 5,rallye d'armor,24 heures du mans

 Il n'y pilotait pas sa Berlinette Alpine mais une BMW 320 groupe 5 peinte par Roy Lichtenstein. Maître Hervé Poulain explique les thèmes de la décoration de cette voiture dans son excellent ouvrage « Le marteau et son maître » paru chez Plon en 2010 : « sur les portières, un lever et un coucher de soleil correspondaient à l'aura de la course ainsi qu'au cycle de 24 heures, et, en bas de caisse, une ligne jaune discontinue défilait vertigineusement devant un paysage déformé par la vitesse. Les points points d'un bleu acide accentuaient les contrastes des couleurs ... »

De bien belles voitures entre les mains d'un pilote qui a démontré que gentleman driver signifie certes pilote qui exerce une autre activité que le sport automobile, mais en aucun cas concurrent moins rapide ou moins sérieux que les autres !

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

La BMW Stella initiée par Hervé Poulain

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/10/22/la-bmw-stella-aux-24-heures-du-mans.html

Un souvenir personnel d'une course de côte où Hervé Poulain remporta le groupe 5

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/11/17/course-de-cote-de-neuvy-le-roy-un-bon-souvenir.html

Thierry Le Bras 

11/05/2011

LA BERLINETTE ALPINE NEW RALLYMEN DE DIDIER CALMELS

 berlinette alpine,didier calmels,1974,courses de côtes,new rallymen

1974, la Berlinette fait encore partie des reines du rallye et de la course de côte bien qu'elle ait atteint l'âge mûr et que d'autres machines plus récentes et plus puissantes se révèlent des rivales impitoyables.

La Berlinette est tenante du titre en championnat du monde des rallyes. Les machines conçues à Dieppe se sont révélées les meilleures en 1973. Début 1974, le contexte automobile a bien changé. Aggravation des limitations de vitesse, premier choc pétrolier, menaces de rationnement du carburant, suppression temporaire des courses automobiles en France avec pour conséquence l'annulation du Rallye de Monte-Carlo, campagnes gouvernementales contre la conduite sportive, l'ambiance n'est pas au beau fixe pour ceux dont le coeur bat au rythme de la course automobile.

Heureusement, les compétitions finissent par retrouver droit de cité et de campagne avant le printemps. Les machines préparées pour les teams officiels et les gentlemen drivers recommencent à rugir. Parmi elles, la superbe Berlinette 1800 noire aux couleurs New Rallymen de Didier Calmels. Avec sa robe noire, elle ressemble à un squale et se distingue de ses soeurs dont la plupart s'inspirent des couleurs officielles de l'Écurie Alpine.

berlinette alpine,didier calmels,1974,courses de côtes,new rallymen

Didier Calmels attaque fort à son volant. Le pilote parisien et sa voiture se font remarquer durant cette saison 1974. La présentation de l'auto évoluera d'ailleurs au fil des courses avec quelques touches qui la rendront plus agressive. Les photos d'illustration de cette note ont été prises respectivement aux courses de côtes de Saint-Germain sur Ille et de Saint-Gouëno.

berlinette alpine,didier calmels,1974,courses de côtes,new rallymen

En 1975, Didier Calmels et christian Galopin adopteront des couleurs radicalement différentes mais tout aussi superbes pour leurs autos respectives, Alpine pour l'un et R12 Gordini pour l'autre. Un design à base de blanc, bleu marine et filets arc-en-ciel. Puis en 1976, Didier Calmels s'attaquera à un autre défi, celui de la Triumph Dolomite (la fameuse McKeen) avec laquelle il s'engagera en course de côte, mais aussi en circuit dans le nouveau championnat des voitures de tourisme.

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

Le site de la R8 G, celle sans qui rien n'aurait été possible :

http://www.r8gordini.com

Quelques pages d’histoire du Rallye de Monte-Carlo

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/01/16/histoires-de-monte-carlo.html

Thierry Le Bras