Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2013

A L’HEURE DU RETOUR D’ALPINE AU MANS…

clin d’œil au passé sarthois de la marque

alpine,le mans,signatech,didier calmels,livres,récits,bernard clavel

 Avant même, la production de la nouvelle Alpine, un proto reprend le nom créé par Jean Redelé au Mans.


Ce sera dès cette année, avec une machine engagée par Signatech. Le team de Philippe Sinault et Didier Calmels défendra la marque éternelle Alpine 

alpine,le mans,signatech,didier calmels,livres,récits,bernard clavel

 Signe du destin, Alpine revient au Mans avec un team dont un des associés, Didier Calmels, pilota lui-même une Alpine Renault en rallye et en course de côte, une magnifique Berlinette à la préparation soignée et à la présentation impeccable.

 

"Pour moi c'est un aboutissement ! confirme-t-il. Après la F1, Alpine en endurance … je ne pouvais pas rêver mieux dans ma vie de chef d'entreprise et de passionné. Tellement d'images me reviennent à l'esprit ... Mes premiers rallyes en Berlinette, Didier Pironi, Gérard Larrousse qui fut mon associé en F1 et aujourd'hui ce retour avec Philippe Sinault ... C'est fantastique pour nous ! Je suis tellement content pour Philippe qui est à l'initiative de ce projet !"

 

Souvenirs, souvenirs

 

Quand je repense à Alpine au Mans, je revois naturellement la victoire de Didier Pironi et Jean-Pierre Jaussaud en 1978. Mais pas seulement.

 

Alpine au Mans, ce furent d’abord des petites cylindrées 1000, 1300, 1500 cm3 qui se battaient dans leur catégorie ainsi que pour l’indice de performance et l’indice énergétique. Des souvenirs d’enfance et d’adolescence. Des pilotes qui, pour certains atteindraient les sommets et qui, tous, symbolisaient  l’époque du tourbillon des sixties : Henri Grandsire, José Rosinski, Jean Vinatier, Jean-Claude Andruet, Mauro Bianchi, Robert Bouharde, Jean-Claude Andruet, Alain Serpaggi, Jean-Luc Thérier, Bob Wollek, Peter Revson, Pauli Toivonen (le papa d’Henri)… Et Gérard Larrousse sur la 3 litres en 1968 bien sûr.

alpine,le mans,signatech,didier calmels,livres,récits,bernard clavel

 Alpine au Mans, c’est aussi dans ma mémoire un superbe livre écrit par Bernard Clavel. Parti au Mans pour écrire un reportage sur un milieu qu’il ne connaissait pas, celui de la course automobile, l’écrivain serait tellement impressionné par l’atmosphère de la course qu’il s’attacherait à la retranscrire dans un récit sorti en 1968 chez Robert Laffont. Un témoignage poignant dans l’univers romanesque de notre sport préféré qui se révèle si propice aux fictions et témoignages captivants.

 

Des temps forts. La rencontre avec Dan, le jeune homme qui rêve qu’un jour, il sera sur la piste et espère que quelqu’un lui confirme qu’il a bien une tête de champion. Des angoisses aussi. Celles des femmes de pilotes. Celles de tous les proches des pilotes et des membres du team quand un accident se produit sur la piste avant que les informations révèlent qui sont les pilotes impliqués. La cruauté du sport automobile quand la nouvelle tombe, terrible pour certains, source de soulagement pour les autres qui, quoique sensibles au sort des autres concurrents, pensent d’abord à celui pour qui ils tremblent dès qu’il roule.

alpine,le mans,signatech,didier calmels,livres,récits,bernard clavel

 Un témoignage émouvant car Bernard Clavel s’est investi émotionnellement dans son reportage et qu’il raconte sans artifices tout ce qu’il a ressenti. Il prouve d’ailleurs à quel point la course automobile inspire les histoires romanesques et passionnantes.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Le retour d’Alpine avec Signatech :

http://www.automotivpress.com/2013/03/alpine-de-retour-en-endurance-et-aux-24.html

 

L’Alpine Berlinette New Rallymen de Diider Calmels

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/05/05/la-berlinette-alpine-new-rallymen-de-didier-calmels.html

 

Le site R8 Gordini, indissociable de l’histoire Alpine

http://www.r8gordini.com/

alpine,le mans,signatech,didier calmels,livres,récits,bernard clavel

 Un polar aux 24 Heures du Mans, j’ai osé. Et je vous le recommande si vous ne l’avez pas encore lu !

http://sebsarraude.tumblr.com/post/23431276990/chicanes-et-derapages

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

05:05 Publié dans Livre, Sport | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : alpine, le mans, signatech, didier calmels, livres, récits, bernard clavel |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

11/05/2011

LA BERLINETTE ALPINE NEW RALLYMEN DE DIDIER CALMELS

 berlinette alpine,didier calmels,1974,courses de côtes,new rallymen

1974, la Berlinette fait encore partie des reines du rallye et de la course de côte bien qu'elle ait atteint l'âge mûr et que d'autres machines plus récentes et plus puissantes se révèlent des rivales impitoyables.

La Berlinette est tenante du titre en championnat du monde des rallyes. Les machines conçues à Dieppe se sont révélées les meilleures en 1973. Début 1974, le contexte automobile a bien changé. Aggravation des limitations de vitesse, premier choc pétrolier, menaces de rationnement du carburant, suppression temporaire des courses automobiles en France avec pour conséquence l'annulation du Rallye de Monte-Carlo, campagnes gouvernementales contre la conduite sportive, l'ambiance n'est pas au beau fixe pour ceux dont le coeur bat au rythme de la course automobile.

Heureusement, les compétitions finissent par retrouver droit de cité et de campagne avant le printemps. Les machines préparées pour les teams officiels et les gentlemen drivers recommencent à rugir. Parmi elles, la superbe Berlinette 1800 noire aux couleurs New Rallymen de Didier Calmels. Avec sa robe noire, elle ressemble à un squale et se distingue de ses soeurs dont la plupart s'inspirent des couleurs officielles de l'Écurie Alpine.

berlinette alpine,didier calmels,1974,courses de côtes,new rallymen

Didier Calmels attaque fort à son volant. Le pilote parisien et sa voiture se font remarquer durant cette saison 1974. La présentation de l'auto évoluera d'ailleurs au fil des courses avec quelques touches qui la rendront plus agressive. Les photos d'illustration de cette note ont été prises respectivement aux courses de côtes de Saint-Germain sur Ille et de Saint-Gouëno.

berlinette alpine,didier calmels,1974,courses de côtes,new rallymen

En 1975, Didier Calmels et christian Galopin adopteront des couleurs radicalement différentes mais tout aussi superbes pour leurs autos respectives, Alpine pour l'un et R12 Gordini pour l'autre. Un design à base de blanc, bleu marine et filets arc-en-ciel. Puis en 1976, Didier Calmels s'attaquera à un autre défi, celui de la Triumph Dolomite (la fameuse McKeen) avec laquelle il s'engagera en course de côte, mais aussi en circuit dans le nouveau championnat des voitures de tourisme.

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

Le site de la R8 G, celle sans qui rien n'aurait été possible :

http://www.r8gordini.com

Quelques pages d’histoire du Rallye de Monte-Carlo

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/01/16/histoires-de-monte-carlo.html

Thierry Le Bras