Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sport - Page 54

  • BMW 2002 Turbo, la perf à donf

    170 chevaux au service exclusif de son pilote

    bmw 2002 turbo,courses de côtes,seventies,le mans,le mans classic

    Elle avait le punch de Joe Frazier, le premier à avoir corrigé Cassius Clay. « La boxe est juste, jamais elle ne ment », affirmait Joe. Cette devise aurait pu s’appliquer aussi à la 2002 Turbo. Ses sigles extérieurs de vitesse ne mentaient pas.

    bmw 2002 turbo,courses de côtes,seventies,le mans,le mans classic

    Un moteur hyperpuissant dans une caisse petite et légère, telle était la recette survitaminée du bolide. Des ailes élargies, un spoiler et un becquet impressionnants, des bandes trois couleurs sur le côté, des sigles Turbo à l’arrière et à l’avant (à l’envers pour que les automobilistes rattrapés les remarquent bien dans les rétros), la version la plus musclée de la gamme 2002 annonçait la couleur. Casse-toi, je double. Avec une vitesse de pointe de 211 km/heure et un chrono de 6’’9 pour atteindre les 100 km/h, elle terrassait toutes les autres autos de route, à part quelques GT inabordables.

     

    Politiquement incorrect, et alors ?

     

    Première auto de série équipée d’un turbo, la 2002 Turbo fut présentée au salon de Francfort 1973. Pas le meilleur moment. Car 1973, c’est le premier choc pétrolier, l’aggravation des limitations de vitesse chez nous, l’arrivée des prémices d’une nouvelle société terne, aseptisée, uniformisée. Les partisans de l’alignement sur le plus mauvais triomphaient. Encouragés par le lobby de l’écologie, de l’économie d’énergie, du retour au (prétendu) bon sauvage de Rousseau, les autophobes avaient soudain le verbe haut. Une victoire pour ces médiocres qui considèrent que parce que certains conduisent comme des pieds, tout le monde doit se trainer à la vitesse d’escargots plutôt qu’admettre des permis à 2 vitesses, un de base pour ceux qui ont juste besoin d’aller de A à B, et un permettant des vitesses plus rapides pour les conducteurs plus formés et plus adroits. La BMW Turbo donnait un sacré coup de pied au cul aux ennemis de l'automobile passion et de la vitesse…  Ils n'admettraient pourtant jamais qu'une BM 2002 Turbo  bien conduite était moins dangereuse à 200 sur autoroute qu’une Ami 6 cahotante conduite par un mollasson bigleux et hésitant à 70 sur une départementale. Mais il faut désormais niveler par le bas et brider les meilleurs plutôt qu’essayer de hisser les moins performants vers le haut. Et pour familiariser les populations avec ce dictat, l’automobile sportive a servi de symbole.

    bmw 2002 turbo,courses de côtes,seventies,le mans,le mans classic

    Pas seulement en France d’ailleurs. Même en Allemagne, certains politiques ont réagi à la sortie de la fabuleuse 2002 Turbo. Des membres du Bundestag nourrirent une polémique lamentable en prétextant que dans la société à venir, une telle voiture ne devrait pas exister. Les journalistes se montrèrent plus raisonnables. Ils se réjouissaient trop à la perspective d’essayer la 2002 Turbo. Pas question de la massacrer.

     

    Un regret, sa faible présence en compétition

     

    Malgré les brillantes performances du modèle de série, la BMW 2002 Turbo n’affiche pas un grand palmarès en compétition. Il faut dire que le Turbo la faisait passer en plus de 2 litres et que dans sa catégorie d’homologation, le groupe 2, BMW avait développé le coupé 30 CSL qui brilla dans toutes les disciplines, circuit (Championnat d’Europe des voitures de tourisme, Le Mans…), course de côte (avec des pilotes comme Hazard et La Torche notamment), rallye (avec encore Hazard, 2 fois vainqueur, entre autres, du groupe 2 au Tour Auto).

    bmw 2002 turbo,courses de côtes,seventies,le mans,le mans classic

    Contrairement à sa petite sœur atmosphérique (victorieuse en Tourisme spécial en 1975), la 2002 Turbo ne s’est jamais qualifiée au Mans. Elle a toutefois participé au Mans Classic.

    bmw 2002 turbo,courses de côtes,seventies,le mans,le mans classic

     La BMW 2002 Turbo a tout de même conquis quelques victoires de groupe en course de côte. La liste qui suit n’est pas exhaustive, mais en feuilletant quelques magazines, j’ai trouvé 3 victoires de  Boutot (Buisson Cadouin 1976, Hautefage la Tour 1977, Montauban Mirabel 1977) et Augias (La Roquette 1977). D’autres 2002 Turbo sont apparues en côte aux mains de Deji, Bastin, Perret et certainement d’autres pilotes qu’un survol trop rapide d’archives incomplètes ne m’a pas permis de repérer. De nombreuses  2002 Turbo disputent aujourd’hui des épreuves historiques. Ce modèle aura ouvert la voie à d’autres voitures délicieusement sauvages et politiquement incorrectes. Elle aura en outre contribué au savoir-faire de BMW dans la gestion des moteurs turbo compressés, un know-how qui permit au constructeur allemand de fournir à Brabham le propulseur avec lequel Piquet deviendrait champion du monde des conducteurs en 1983.

     

    QUELQUES LIENS A SUIVRE :

    Une BMW 2002, une groupe 1 cette fois, en course de côte

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/04/08/une-bmw-2002-groupe-1-a-la-course-de-cote-de-saint-goueno.html

     

    Une fiction automobile illustrée politiquement incorrecte (avec d’autres photos de bolides des seventies)

    http://confidentielpaddocks.over-blog.com/article-episode-politiquement-incorrect-dans-la-carriere-de-ronnie-49353987.html

     

    Polars sports et légendes, le site des romans et nouvelles dans le monde de la course auto et de la course au large

    http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

     

    D’autres victimes des limitations de vitesse et du prix du pétrole

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/03/25/alfa-romeo-montreal-un-joyau-ne-trop-tard.html

     

    Autre mythe éternel, incontournable et insolent, la Berlinette

    http://www.alpine-grand-ouest.com/credits-ago/credits-alpine-grand-ouest.html

     

    Thierry Le Bras

  • WRC EN RALLYCROSS : le choc des photos

     Quelques images de 2002 à 2005rallycross,wrc,rallye,henri toivonen,colin mcrae,fictions,circuit mortel à loheac,loheac,essay,mayenne,sebastien loeb,françois duval,yoann bonato,cedric robert,jean-luc pailler

     Le professeur Tournesol aurait-il osé imaginer une WRC, une auto d’une efficacité si absolue qu’elle démarre comme une fusée ?

    En tout cas, Tintin, qui a piloté une Bugatti 35 – ce qui se faisait de mieux à l’époque en matière de machine de course, se serait régalé d’émotions au volant de ces machines. Quelques illustrations des émotions qu’offrent les WRC avec des images que j’ai réalisées entre 2002 et 2005 dans les Rallycross de l’ouest.

     

    Des ES du Mondial aux pistes de Rallycross

     

    Jean-Luc Pailler fait partie de l’histoire du Rallycross dont il est le pilote le plus titré en France. Le voici en 2002 à Mayenne et à Essay avec sa 206 WRC. Si la réglementation du Rallycross présentait quelques variantes par rapport à celles du Mondial des rallyes, les machines engagées dans les deux disciplines restaient tout de même de proches parentes.

    rallycross,wrc,rallye,henri toivonen,colin mcrae,fictions,circuit mortel à loheac,loheac,essay,mayenne,sebastien loeb,françois duval,yoann bonato,cedric robert,jean-luc pailler

     Parmi ses nombreux atouts, le Rallycross possède l’avantage de nous permettre de les découvrir en action près de chez nous. En plus, pendant un week-end de Rallycross, le public a l’occasion de voir souvent les voitures, de les suivre sur tout le circuit, et de s’en approcher dans le parc fermé, ce qui devient plus compliqué en rallye mondial. Jean-Luc Pailler a offert des victoires et des titres à la 206 WRC en Rallycross. En championnat du monde des rallyes, ce furent Rovenperä, Burns, Gronhölm, Panizzi, Auriol, Delecour et quelques autres encore qui firent rugir le lion.

     

    Dans un nuage de poussière

     

    Sébastien Loeb et ses rivaux expliquent régulièrement les deux problèmes susceptibles d’handicaper un pilote lors d’une spéciale sur terre.

    rallycross,wrc,rallye,henri toivonen,colin mcrae,fictions,circuit mortel à loheac,loheac,essay,mayenne,sebastien loeb,françois duval,yoann bonato,cedric robert,jean-luc pailler

    Il perd du temps à balayer la piste pour les autres et il risque de ne plus rien voir lorsqu’il arrive dans la poussière d’un rival. Une illustration des problèmes de visibilité sur la terre ici avec la Ford Focus du Norvégien Sverre Isachsen à Essay. Avec des Focus WRC, Colin McRae, Carlos Sainz, Marko Martin, Marcus Grönholm, Mikko Hirvonen et Jan-Matti Latvala ont donné la réplique à notre Sébastien Loeb national. Sans oublier le Belge François Duval, un pilote que j’apprécie beaucoup, je l’avoue, et que j’aurais beaucoup aimé revoir comme équipier de Seb au sein de l’équipe officielle Citroën. Notons que François Duval court régulièrement en Rallycoss aujourd’hui.

    rallycross,wrc,rallye,henri toivonen,colin mcrae,fictions,circuit mortel à loheac,loheac,essay,mayenne,sebastien loeb,françois duval,yoann bonato,cedric robert,jean-luc pailler

     Sébastien Loeb a remporté 3 de ses 7 titres (bientôt 8, espérons-le, un nouveau titre qui  aura été remporté malgré les croche-pieds de Quesnel jusqu’à ce que ce dernier se fasse enfin remettre d’équerre par la direction générale de PSA) sur des Xsara WRC. C’était en 2004, 2005 et 2006. Le dernier de cette série fut d’ailleurs conquis au volant d’une Xsara privée engagée par le Tam Kronos. Un exploit incomparable de plus à l’actif de Seb ! En Rallycross, de nombreux pilotes ont défendu les couleurs de la Xsara WRC. Parmi eux, Olivier Anne (qui fait voler les graviers ci-dessus à Essay) a remporté le titre national 2005.

     

    L’esprit Rallycross et WRC

     

    De belles autos, une attaque de tous les instants, des pilotes pour la plupart plus abordables que certaines des stars des circuits, les deux disciplines comportent des points communs.

    rallycross,wrc,rallye,henri toivonen,colin mcrae,fictions,circuit mortel à loheac,loheac,essay,mayenne,sebastien loeb,françois duval,yoann bonato,cedric robert,jean-luc pailler

     Parfois, le Rallycross fait naître des regrets. Quand un passionné de rallye regarde les images de David Meslier et de sa Clio D1 esprit WRC, comment ne pas se demander ce qu’aurait réussi une Clio WRC préparée et développée par Renault avec un Yoann Bonato ou un Cédric Robert à son volant ?

    rallycross,wrc,rallye,henri toivonen,colin mcrae,fictions,circuit mortel à loheac,loheac,essay,mayenne,sebastien loeb,françois duval,yoann bonato,cedric robert,jean-luc pailler

     Et quand nous revoyons des images d’une Mitsubishi à l’attaque (ici l’évo VII du Belge Jan Huybs à Essay), elles évoquent forcément les 4 titres mondiaux successifs du Finlandais Tommi Mäkinen et elles nous rappellent que les frères Gilles et Hervé Panizzi ont aussi défendu les couleurs de la firme japonaise en rallye. Depuis, Mitsibishi a renoncé au WRC, comme son rival nippon Subaru. Quand une firme abandonne la compétition, ce sont des pilotes qui perdent leurs volants et d’autres comme Yoann, Cédric ou François qui voient leurs chances de disposer d’une bonne auto se réduire comme peau de chagrin.

    rallycross,wrc,rallye,henri toivonen,colin mcrae,fictions,circuit mortel à loheac,loheac,essay,mayenne,sebastien loeb,françois duval,yoann bonato,cedric robert,jean-luc pailler

     Maudite crise économique ! Espérons qu’alliée aux écologistes et aux politiques pour lesquels la course automobile représente un symbole intolérable de la richesse et de la liberté, elle ne réussira pas à assassiner notre sport favori. Car si ces démagogues, ces bien-pensants de l’écologie et ces autophobes irréductibles fréquentaient les acteurs du rallye et du Rallycross, ils comprendraient peut-être qu’ils ne ressemblent pas aux enfants gâtés qu’ils tentent de caricaturer. En plus, ces politocards arrogants apprendraient peut-être à rire et à ressentir des émotions, ce qui leur ferait le plus grand bien. Il est vrai que certains de ces individus combattent les circuits automobiles au nom de grands principes et de l’écologie, mais se font prendre la main dans le pot de confiture en grand excès de vitesse, car c’est la route ouverte qu’ils prennent pour un circuit quand c’est leur bon plaisir. N’est-ce pas monsieur le président du Conseil régional d’Ile de France qui vous êtes acharné contre un projet de circuit dans votre région mais n’hésitez pas à appuyer sur le champignon jusqu’à franchir le mur d’Huchon ?

     

    QUELQUES LIENS A SUIVRE

    Hommage à Henri Toivonen, un très grand, parti trop tôt rejoindre le paradis des pilotes

    http://confidentielpaddocks.over-blog.com/article-henri-toivonen-prince-des-rallyes-49541064.html

     

    Hommage à Colin McRae, un autre grand pilote disparu

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/09/17/colin-mcrae-trouve-la-mort-dans-un-accident-d-h%C3%A9licopt%C3%A8re.html

     

    Un roman dans le monde du Rallycross, ça existe et c’est moi qui l’ai fait : Circuit mortel à Lohéac (c’est même pour l’annonce que j’ai ouvert le blog Circuit Mortel dont la ligne rédactionnelle s’est élargie depuis)

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/08/30/un-roman-a-lohéac.html

    rallycross,wrc,rallye,henri toivonen,colin mcrae,fictions,circuit mortel à loheac,loheac,essay,mayenne,sebastien loeb,françois duval,yoann bonato,cedric robert,jean-luc pailler

     D’autres récits et fictions dans le monde du sport automobile et de la course au large, c’est le programme de http://polarssportsetlegendes.over-blog.com

     

    Le site officiel de François Duval

    http://www.fduval.com

     

    Yoann Bonato, un pilote particulièrement perfomant qu’on aimerait voir dans une bonne équipe de WRC, ou à défaut, en D1 en Rallycross. Je lui ai consacré plus plusieurs notes sur Circuit Mortel. Étant, comme le savent mes lecteurs, fan et aussi auteur de romans policiers, j’ai choisi des notes dont les titres pourraient être ceux de thrillers

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/10/11/yoann-bonato-et-l-affaire-corse.html

    et

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/10/16/yoann-bonato-et-l-affaire-corse-2.html

     

    La R8 Gordini, voiture école de toute une génération de pilotes, pilier de l’histoire de la course automobile sans laquelle rien n’aurait été tout à fait pareil :

    http://www.r8gordini.com

     

    Thierry Le Bras

  • AU CŒUR DE LA MÊLÉE AVEC LES BLEUS

     Quand rugby et sport auto mènent le même combat...tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

     La Coupe du monde de rugby s’est ’achevée. Les Néo-Zélandais l’ont emporté. Les Bleus se sont bien battus et soignent  leurs bleus à l’âme…

     Avez-vous remarqué que le sport automobile et le rugby utilisent souvent des langages comparables ? Normal, l’un et l’autre sont des sports où règne une violence certaine, fût-elle cadrée par des règles strictes. Regardez le départ d’un peloton de F1 ou d’une manche de Rallycross. N’avez-vous pas l’impression d’une mêlée où les gros bras poussent très fort pour marquer des points ? Les équipes de rugby et les écuries automobiles possèdent leurs piliers. La vivacité, la solidité et la force sont des qualités communes aux deux sports.

    Michel Vaillant a donné l’exemple très tôt

     

    La course automobile est un sport où les concurrents se battent. Le rugby aussi.

    tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

    Jean Graton, le créateur de Michel Vaillant, le plus titré et le plus éclectique des pilotes français, avoue un faible pour le rugby. Il intégra d’ailleurs l’ovalie dans  le programme des pilotes qui suivaient la formation Vaillante. C’était dans Le 8ème pilote, un album paru en 1965. En leur faisant pratiquer le rugby, Michel Vaillant entendait inculquer l’esprit d’équipe à ses élèves. Car si l’automobile paraît plus individualiste que le rugby, aucun pilote ne peut prétendre gagner sans une équipe à ses côtés.

    tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

    L’équipe rend plus fort et plus déterminé au moment des mano à mano, des affrontements musclés (jeu musclé, pilotage musclé…), des regards de défi avant l’engagement total, des passes d’armes. Ces expressions traduisent des temps forts du sport, des combats qu’il implique. Elles existent dans le rugby comme dans la course auto.

     

    De la guerre à la 3ème mi-temps

     Les pilotes sont des guerriers. L’expression  fut souvent employée  par un des commentateurs des GP sur TF1 en 2002 et 2003 lorsqu’il évoquait les pilotages de Michael Schumacher, Kimi Räikkönen et Juan Pablo Montoya. Les rugbymen méritent aussi cette qualification. Ils la reçoivent d’ailleurs régulièrement.

    tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

    Rugby et sport auto appelèrent parfois des commentaires plus nuancés quant à la noblesse de leurs pratiquants. Le rugby serait-il un sport de voyous pratiqué par des gentlemen ? Certains se sont inspirés de cette formule pour définir une des disciplines du sport automobile, le Rallycross. Il s’agirait d’un sport de paysans pratiqué par des garagistes… En tout cas, ces expressions qui se veulent un peu hautaines n’ont pas empêché le rugby ni le Rallycross de conquérir le cœur des foules.

    tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

    Certaines voix se sont levées depuis longtemps dans les médias français pour faire vibrer le public en le plongeant au cœur des mêlées du rugby et du sport auto. Souvenons-nous d’années devenues Vintage. Ceux dont l’enfance ou l’adolescence remonte au tourbillon des sixties se souviendront de Roger Couderc, reporter supporter toujours derrière l’équipe de France avec son inoubliable Allez les petits ! A la même époque, Tommy Franklin nous transportait au bord des pistes du Mans, de Monaco, de Reims ou de Rouen avec une chaleur et un enthousiasme extraordinaires. L’un et l’autre ont fait naître bien des passions et des vocations.

    tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

    Sur la piste, c’est souvent la guerre, comme sur la pelouse. « Tu peux te chiffonner avec un adversaire sur la piste et faire la fête avec lui le soir », explique Jean-Luc Pailler, le plus titré des pilotes de Rallycross français. Car le sport automobile possède une tradition commune avec le rugby, celle de la 3ème mi-temps. Une victoire mérite d’être fêtée ! D’autant que, comme le soulignait Daniel Herrero dans ses commentaires avant la Finale, le respect est essentiel sur la pelouse. L’affrontement peut être rude. Tant qu’il y a du respect entre les joueurs, il n’y aura pas de débordements. Le même constat s’applique parfaitement à la course automobile. Alors Vive les affrontements rudes, vive le respect, et vive les 3èmes mi-temps !

     

    Pas de dessert aux Kiwis cette année

     

    Dimanche matin, jour de la Finale en Nouvelle-Zélande, des supporters français affirmaient qu’après avoir cuisiné du rosbif, puis des poireaux, la France allait terminer son menu avec un dessert aux Kiwis. Les fruits de l’hémisphère sud se sont révélés plus indigestes qu’espéré. C’est la Nouvelle-Zélande qui aura sablé le champagne français, au terme d’un match pétillant. Mais les Bleus ont participé et se sont bien battus, c’est l’essentiel. Un peu comme la Peugeot 908 Oreca de Panis, Duval et Lapierre au Mans 2010. Le dimanche en fin de matinée, Hugues de Chaunac avait demandé à Loïc Duval de tout donner pour amener l’auto sur le podium. Loïc a piloté à la limite. L’auto n’a pas tenu, mais les pilotes s’étaient bien battus. Ils rendirent les armes certes, mais avec les honneurs. Comme la France à Auckland.

    tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

    Qu’une voiture privée du Team Oreca ne batte pas les Audi d’usine au Mans n’avait  rien de déshonorant. Au Rugby, perdre contre les Kiwis n’a rien d’humiliant non plus. S’ils ont marqué l’histoire de l’ovalie, les Néo-Zélandais sont également les auteurs de superbes pages de celle du sport automobile. Quelle est la seule équipe à avoir régulièrement donné la réplique aux Red Bull en 2011 ? McLaren ! Et qui a fondé cette écurie au nom aussi prestigieux que Lotus, Jaguar, Matra, Alpine, Mercedes, Cooper, Lola, Maserati ou Ferrari ? Le Néo-Zélandais Bruce McLaren, né à Auckland, qui engagea ses propres monoplaces de F1 à partir de 1966, année où il remportait la victoire au Mans avec son compatriote Chris Amon. En 1968, Dennis Hulme, lui-aussi Néo-Zélandais, rejoindrait Bruce au sein du Team McLaren. Les deux hommes feraient partie des grands animateurs des championnats de F1 et de Canam. Aujourd’hui encore, 41 ans après la disparition de son fondateur, McLaren reste une des plus grandes écuries du monde. N’oublions pas qu’elle a gagné de nombreux titres et fait courir, outre ses pilotes d’origine, des seigneurs de la course tels que John Surtees, Dan Gurney, Emerson Fittipaldi, Mike Hailwood, Jacky Ickx, Jody Shekter, Niki Lauda, Keke Rosberg, Ayrton Senna, Nigel Mansell, Jan Magnussen, Mika Häkkinen, Kimi Räikkönen, Lewis Hamilton et Jenson Button. Le Français Olivier Panis y fut 3ème pilote en 2000. Et Didier Pironi devait signer avec Ron Dennis pour revenir en F1 au volant d’une McLaren. Hélas, le véto peu élégant d’un pilote du team à cette époque fit échouer ce projet. En tout cas, les Kiwis ne sont pas toujours les ennemis des Bleus. Aujourd’hui encore dans les formules de promotion, la plupart des jeunes pilotes français imaginent volontiers qu’un jour, ils piloteront peut-être une F1 portant le nom d’un Kiwi mythique, McLaren !

     

    QUELQUES LIENS A SUIVRE

     Bientôt un film sur Bruce McLaren ? http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/04/13/stars-drivers.html

    Question de vocabulaire : les mots tuent parfois aussi sûrement que des balles. Mais la cuisine des mots assaisonnés aux piments des affrontements les plus rudes peut aussi faire rire, que ce soit à la sauce des pistes ou des rings

    http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-question-de-vocabulaire-81262654.html

     

    Le respect pour les pilotes

    Les efforts intenses des pilotes retracés dans Sensations F1, un docufiction illustré 

    http://bit.ly/1hkn4Qu

     

    Thierry Le Bras