Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2013

LES 4 MOUSQUETAIRES A PIKES PEAK

avec un Sébastien Loeb qui pourfend la concurrence

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Au Colorado, le nonuple champion du monde a conquis un sommet de plus dans sa carrière hors du commun.

 

L’an dernier déjà, Romain Dumas s’était pris pour Alexandre. Le Comte Athos du domaine de la Porsche avait croisé le fer avec les spécialistes de la montagne américaine. Il était L’étudiant étranger qui avait presque remporté son duel. En 2013, il est revenu avec une arme affûtée, une Norma pressée d’en découdre et de prendre de la hauteur Un été au Colorado sans craindre les bucherons habitués des lieux.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 3 compères l’ont accompagné. Des fines lames du pilotage. Le Capitaine Loeb - D’artagnan d’abord, armé jusqu’aux dents, chevauchant les 875 chevaux d’un carrosse 208 T16 Peugeot. Le Baron Jean-Philippe Dayraut - Porthos, un géant aux commandes d’une Mini à l’appétit d’ogre. Et le bien-pensant Simon Pagenaud - Aramis dont le monospace politiquement correct Honda Odyssey est beaucoup moins sage qu’il n’y paraît avec son moteur issu de l’Indy Car développant 530 chevaux.

 

40 ans après

 

En 2013, nos 4 mousquetaires français ont voulu conquérir l’Amérique. Normal. Rappelez-vous ce qui s’est passé il y a 40 ans.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Les Chrysler Hémicuda, Ford Mustang, Chevrolet Camaro faisaient donner la cavalerie contre nos Opel Commodore GSE, BMW 2002 TI et Alfa Romeo 2000 GTV. Chacun son tour ! affirmerai-je avec une pointe d’humour.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Certes, nous n’avons pas laissé nos amis américains jouer tout seuls pendant toutes ces années. En 1985, une Française est partie à la conquête de l’Everest des courses de côtes. Une très grande championne et une femme remarquable qui a marqué l’histoire du sport automobile. Cette année-là, Michèle Mouton a remporté Pikes Peak en battant le record de l’épreuve. Dans Le Parisien – Aujourd’hui en France du 30 juillet, la vice –championne du monde 1982 témoigne de ses impressions sur place. « Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle (Ndlr : Pikes Peak) la course des nuages. A un moment, on n’a plus de relief. La seule chose qu’on voit, c’est le ciel bleu. C’est alors difficile de savoir si on se trouve à 20 ou 50 cm du précipice. Je me souviens aussi de ces 4 ou 5 virages où tu n’as pas intérêt à te louper… » Des propos qui traduisent toute la difficulté de l’épreuve et qui montrent que la course de côte n’est pas une partie de rigolade. L’escapade de nos 4 mousquetaires dans le Colorado n’avait rien d’une villégiature en pays conquis.

 

Défi 2013

 

D’autant que la course automobile est soumise à de nombreux aléas. Sébastien Loeb se méfiait des obstacles imprévus. « Avec les casseroles qui montent, on se demande toujours ce qu’on va trouver sur la route, confiait-il à L’Équipe. Des boulons et des amortisseurs, ou même un concurrent qui descend pour faire un demi-tour après un tête-à-queue. » Pikes Peak est une course atypique. 20 kilomètres d’ascension dans un paysage changeant.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

  Les pilotes décollent du sol et se propulsent dans un univers extra-terrestre où la végétation disparaît. Des aléas compte tenu de la disparité des voitures engagées. Des ravins, des obstacles naturels comme en rallye, mais avec des voitures qui poussent comme des bolides d’endurance, voire des F1. Une atmosphère inquiétante pour les femmes de pilotes. « J’ai découvert la montée avec Seb la veille de la course et après, je flippais » a avoué Séverine, l’épouse du vainqueur.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Quand j’ai appris l’engagement de Sébastien Loeb sur la Peugeot 208 T16 en mars dernier, j’ai craint un poisson d’avril. Un buzz comparable à ce qu’avait entrepris BMW quelques années plus tôt avec la M3 pick-up présentée quelques jours avant la fête des blagues ou encore au gag Carambar annonçant la suppression de ses fameuses blagues. Heureusement, il n’en était rien. Peugeot a bien préparé un monstre reprenant des éléments du proto 908 d’endurance. Une machine extrême. « Je craignais que cette voiture soit difficile à piloter sur une route typée rallye, avouait l’Alsacien. » Les séances de mise au point ont permis d’adapter le comportement de la bête aux habitudes de son dompteur pour un numéro magistral. Daniel Elena a parfaitement secondé son pilote. Il n’était pas dans la voiture le jour de la course, mais il a reconnu avec Seb, a pris les notes que le pilote a apprises par cœur pour mémoriser les 156 virages du tracé et les négocier en suivant les meilleures trajectoires.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 « Avec cette voiture, ce serait inroulable sur le mouillé, prévenait Seb. On serait à l’arrêt. » Le jour de la course, l’incertitude sur l’heure de départ occasionna quelques inquiétudes. Le temps devenait inquiétant au haut du parcours. La pluie aurait pu gâcher la fête. Mais le tonnerre mécanique de Loeb et de la 208 T16 a fait trembler la montagne et devancé l’averse. Seb a claqué un temps canon, un 8’13’’878 qui pulvérise le précédent record de plus de 1’30’’. Sébastien Loeb s’est donné à fond. « Quand je suis monté, témoigne-t-il, je me suis posé la question de savoir si j’attaquais à bloc pour battre le record ou si j’assurais la gagne. Dans la 208, je me suis senti bien. J’ai attaqué car c’est ce que j’aime faire. 8’15’’, c’était le temps idéal soi-disant irréalisable. Je suis bien content d’avoir battu le temps de la simulation… »

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Joli ooup de communication pour Peugeot qui a exploité la victoire avec un slogan habile : « Pour monter aussi haut, nous avons préféré envoyer une fusée ». Une excellente publicité au moment où Peugeot met tout en œuvre pour booster les ventes de la 208, y compris le clonage des mythes  de la 205 GTI et T16 au profit de  la petite dernière.

 

Prochain défi pour Sébastien Loeb, le Rallycross de Lohéac, une autre épreuve qui m’est chère en tant que Breton et aussi qu’auteur du polar Circuit Mortel à Lohéac dont une nouvelle édition sortira cet été.

 

La course de côte à l’honneur

 

A Pikes Peak, Porthos (alias Jean-Philippe Dayraut) a hissé sa Mini sur la 3ème marche du podium avec un chrono de 9’42’’. Pas de chance par contre pour le Comte Athos  du Domaine Porsche (alias Romain Dumas) dont la Norma s’est immobilisée peu après le départ suite à un problème électrique. Jolie performance pour Aramis (alias Simon Pagenaud) qui finit 2nd en catégorie exhibition class. Les pilotes tricolores ont fait honneur au sport automobile français chez nos amis américains. Et je conclurai en soulignant un autre aspect positif de la médiatisation de Pikes Peak cette année grâce à la présence de Sébastien Loeb et des autres mousquetaires français. Ils ont mis en valeur la course de côte en général, discipline injustement oubliée et peu suivie par les médias.

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 J’éprouve un intérêt particulier pour cette discipline, je l’avoue bien volontiers. Sans doute un peu pour des raisons subjectives, parce que j’ai effectué plusieurs saisons en course de côte et que les premières épreuves que j’ai pu suivre du bord de la piste quand j’étais gamin étaient des courses de côtes. Mas pas seulement. D’authentiques champions du rallye, de la F1 et des épreuves d’endurance ont couru en côte. Rappelez-vous Jean-Pierre Beltoise, vainqueur au Mont-Dore en 1968 avec sa Matra F2, Jo Siffert, premier aux Rangiers la même année sur une Lotus Ford 49 B, Guy Fréquelin, Champion de France de la Montagne en 1979, Gérard Larrousse (ici à Urcy en 1971) et tant d’autres…

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Car de tous temps, les Martin, Touroul, Debias (en photo ci-dessus au volant de BMW 320 G 5 en 1981), Tarrès, Dosières, Petit, Almeras, Baverey et beaucoup, beaucoup d’excellents pilotes ont offert des spectacles incroyables aux spectateurs de courses de côtes. La course de côte mérite mieux que son audience de spécialistes et de voisins des épreuves. Elle souffre des normes de sécurité tatillonnes imposées par les pouvoirs publics, du coût des gendarmes obligatoires sur les épreuves, de la concurrence d’autres disciplines aussi. Mais en côte, les pilotes livrent un véritable sprint sur une distance courte. Il faut aller vite, très vite d’entrée, attaquer à fond et ne commettre aucune erreur. C’est une belle discipline. Merci à nos 4 Mousquetaires de l’avoir rappelé à l’occasion de Pikes Peak.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Américaines contre Européennes sur nos courses de côtes :

http://bit.ly/PlWytv , http://bit.ly/12sm9ED et http://bit.ly/10DAq7O

 

Souvenirs de la Course de côte du Mont-Dore – Chambon-sur-Lac

http://bit.ly/VsJVhk et http://bit.ly/TJVEqb

pikes peak,colorado,courses de côtes,sébastien loeb,romain dumas,jean-philippe dayraut,simon pagenaud,michele mouton,peugeot 208 t16,norma,mini,honda,audi quattro,romans,polars,rallycross,lohéac

 Quelques BMW sur le tracé du Mont-Dore – Chambon-sur-Lac  

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/08/07/quelques-bmw-a-la-course-de-cote-du-mont-dore-chambon-sur.html

 

Des fictions illustrées dans le monde de la course de côte

http://0z.fr/DwoeM et http://0z.fr/MkBH9

 

Trajectoires et Gommes brûlées

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/06/17/trajectoires-et-gomme-brulee.html

 

2013, l’année des fictions automobiles ? http://0z.fr/1Bk2l

 

Une nouvelle édition de mon polar Circuit Mortel à Lohéac cet été. En attendant, l’histoire ce livre inspiré d’une course que j’ai faite à Trappes

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/02/19/une-pige-a-trappes.html

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

29/02/2012

LOÎC DUVAL, PILOTE TOYOTA ET AUDI

Il pilotera une Lexus SC 430 au Japon en 2012

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 "Je suis ravi de rejoindre Toyota ! » annonce le champion chartrain.


« J'ai choisi de rentrer chez ce grand constructeur, parce que je sentais qu'il était temps pour moi de relever de nouveaux défis avec de nouvelles personnes et une des plus grande marques du monde, poursuit-il. Je vais donc rouler en Super GT chez Tom's, l'équipe phare de Toyota, au côté de Kazuki Nakajima ».

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Après six ans de bons et loyaux services chez Honda, des victoires et des podiums consacrés par  deux  titres de champion (Formule Nippon en 2009 et Super GT en 2010), Loïc s'attaque à un nouveau challenge, décrocher des titres avec Toyota!

 

L’Alain Delon de l’accélérateur

 

La formule est issue d’un article de Frédéric Ferret paru dans L’Équipe du samedi 3 mai 2008.« Dans le restaurant du mythique circuit de Suzuka, un menu porte son nom », ajoute le journaliste.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 C’est difficile à concevoir en France qui est un des pays les plus autophobes et les moins sensibles à la compétition (en général) du monde, mais au Japon, terre symbole du travail, du courage et de l’effort, les pilotes sont admirés et adulés. « Lorsqu’on débarque sur un circuit, c’est la folie, témoignait Loïc en 2008. Au Japon, ils font les choses à fond. Ils savent tout de nous et sont comme des fous quand on arrive sur la piste. »


Malgré son palmarès déjà riche de deux titres de Champion de France (un en formule Campus, un en Formule Renault) Loïc se trouvait dans une impasse chez nous. S’expatrier au Pays du soleil levant lui permit de vivre correctement de son métier de pilote tout en continuant à développer son talent. Le pari de l’exil fut un succès total. Il se poursuit aujourd’hui avec le premier constructeur du monde, Toyota.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Grand amateur de sports nautiques, Loïc surfera sur un emploi du temps chargé cette année puisqu’il pilotera aussi en Formule Nippon au sein du Team Le Mans et qu’un programme endurance est probable.

 

Loïc Duval, un futur vainqueur des 24 Heures du Mans ?


« Loic Duval sera parmi les prochains français à remporter les 24 Heures du Mans, j’en prends le pari », affirme Geoffroy Barre sur endurancemagazine.fr.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

Il faut dire que Loïc a convaincu en endurance. A sa première participation aux 24 Heures en 2008, il remportait le Prix Jean Rondeau décerné chaque année à un jeune espoir du sport automobile français ayant fait preuve de talent, courage et obstination. En 2010, il battait le record du tour en course au volant de la voiture privée exploitée par le Team Oreca Matmut. En 2011, associé à Olivier Panis et Nicolas Lapierre sur la 908 Oreca, il remportait les 12 Heures de Sebring au nez et la barbe des usines Peugeot et Audi. Il se montrait encore à son avantage au Mans en terminant au pied du podium, toujours avec la 908 privée.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Pas de sushsis, heu si, des suhsis mais pas  de soucis, pour Loïc, il sera bien au Mans cette année. Il fut pressenti chez Audi dès l’automne dernier, mais fin 2011, il reconnaissait que rien n’était fait. Depuis, il a lié son destin à celui de Toyota dans deux disciplines. Ce mariage présageait-il un troisième volet, l’endurance ou tout au moins Le Mans ? « Il n’y a pas de liens directs entre les divisions Europe et Japon chez Toyota », tempérait-il. Le premier projet en endurance vient de se concrétiser. Loïc pilotera bien une Audi R18 thermique. Il sera associé à Bernhard et Dumas. La première course avec la firme aux anneaux, c’est pour très bientôt, le 17 mars. Ce sera aux 12 Heures de Sebring, une course qu’adore Loïc Duval puisqu’il y a remporté la victoire en 2011. Le talent du Français est désormais reconnu par le constructeur favori du championnat du monde d’endurance. Ses supporters espèrent vivement qu'il inscrira dès que possible son nom au palmarès d’une des épreuves reines du sport automobile, les 24 Heures du Mans.

Le coup d’œil dans le rétro


Toyota fait partie des constructeurs qui suscitent la passion. Une Toyota, ce n’est pas une simple machine banale pour aller au bureau ou au supermarché. Non, c’est un bel objet, réalisé avec sérieux, auréolé du passé de la marque en compétition. Car bien avant son engagement en Formule 1 (avec notamment Olivier Panis parmi ses pilotes), Toyota avait brillé en rallye.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Pour ma part, ce fut en 1977 que Toyota m’épata vraiment grâce aux Corolla et Celica. Le team avait recruté des pointures telles que Hannu Mikkola, Ove Andersson, Warmbold…

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Cette année-là, la firme japonaise se classa 3ème du Championnat du monde.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 En côte aussi, une Toyota brillait. Il s’agissait de la Celica groupe 2 de Patrick Delaloye qui jouait les premiers rôles dans sa catégorie avec la BMW 30 CSI de La Torche et la BMW 320 d’Yves Evrard. Du beau spectacle à chaque confrontation. Et une voiture que les amateurs de l’Ouest verraient souvent les saisons suivantes puisqu’elle serait rachetée par le Manceau Michel Brouard.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Et n’oublions pas que quelques années plus tard, en 2000, ce fut au volant d’une Toyota Corolla que Sébastien Loeb et Daniel Elena disputèrent leurs premières manches en Championnat du monde WRC (San Remo et Corse).

QUELQUES LIENS A SUIVRE

Loïc Duval à l’honneur à Sebring

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/03/24/un-pilote-a-l-honneur-loic-duval.html

 

Loïc Duval, un talent remarqué sur le site de Michel Vaillant 

http://www.michelvaillant.com/forum/index.php?action=vthread&forum=8&topic=88

 

Le site officiel de Loïc Duval

http://www.loicduval.com

 

Un souvenir personnel en course

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/05/10/premiere-victoire.html

 

Un clin d’œil à ceux de la moto

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-des-fictions-jeunesse-dans-le-monde-de-la-moto-100044004.html

 

Thierry Le Bras

16/05/2009

SAGA POUR HONDA

4.JPG

 1973 représente de nombreux souvenirs marquants pour moi : le permis, le bac, l’entrée en fac de droit, le sentiment d’appartenir vraiment à l’univers des adultes.

 Naturellement, à cette époque-là, j’étais déjà fou d’automobile et de compétition. J’aimais écrire des récits – j’avais fait partie fin 1972 des lauréats d’un concours de nouvelles qui m’avait  valu d’être publié chez Gautier Languereau dans le livre 15 histoires de moto - alors que j’étais encore lycéen. J’aimais aussi la photo, les animaux, les moments passés avec les copains. Je ne savais pas encore que quinze ans plus tard, le besoin d’écrire des romans  et des récits deviendrait irrésistible.

14.JPG

 Cette passion incite souvent à se plonger dans le passé et à y rechercher des événements et anecdotes susceptibles d’égayer des scènes. Peut-être est-ce pour cette raison que je me souviens souvent mieux que d’autres de petits événements plaisants ou au contraire irritants.

 C’est un souvenir positif que j’ai envie de raconter aujourd’hui, un souvenir amusant de cette année-là. Il remonte au mois de septembre 1973 et intègre la marque Honda ce qui assure un lien avec l’automobile qui est au centre de ce blog. Le constructeur japonais faisait  une campagne de pub pour la Civic, alors commercialisée en France exclusivement avec la boite auto.

HONDA CIVIC 1.jpg

  Le concessionnaire de Saint-Malo était un ami de la famille. Un jour où mon père et moi, nous nous étions organisés pour amener la voiture de ma mère en révision et que nous ne pensions nullement à emprunter une voiture durant le laps de temps de l’opération,  le garagiste  nous a prêté une Civic gris métal pour la journée. Il  espérait probablement  que nous convaincrions ma mère de la lui acheter en remplacement de son coupé Fiat 850. Une fois la Civic garée dans le jardin, nous l’avons tous examinée avant de partir l’essayer.

HONDA CIVIC 2.jpg

Et là, surprise. Si ma mère ne fut pas séduite, notre chienne Dogue de Bordeaux qui s’appelait Saga  craqua pour la Honda ! Elle en faisait le tour, voulait monter dedans, s’efforçait de nous montrer que la Civic la fascinait en pointant son museau avec insistance vers les portières. Elle qui se montrait totalement indifférente au coupé Alfa 2000 GTV Bertone de mon père comme à mon Austin 1275 GT jaune à toit noir et  au coupé Fiat rouge de ma mère aimait la Honda ! Achetez une Civic, la voiture qui fascinera votre chien, voilà un axe de com auquel  Honda n’a jamais pensé !

 

Thierry Le Bras

 

15:38 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : honda, civic, communication, dogue de bordeaux, saga |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |