Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2013

LOÏC DUVAL L’A FAIT

avec ses équipiers Tom Kristensen et Allan McNish, il a remporté les 24 Heures du Mans 2013 !

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 « Il s’agit de l’un des plus grands moments de ma carrière », témoigne Loïc Duval.

 

Le Mans, c’est une des plus belles courses du monde avec le GP de Monaco, le Rallye de Monte-Carlo et les 500 Miles d’Indianapolis. Celui qui remporte cette épreuve inscrit son nom dans l’histoire de la compétition automobile.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 « Gagner Le Mans, une course si importante, y’a rien de comparable, hormis un titre en F1 », ajoutait le pilote Chartrain.

 

Réserve et dignité

 

Gagner, c’est une sensation unique, extraordinaire, une extase. Tous les pilotes qui se sont imposés en compétition le savent, que leurs heures de gloire soient des victoires de catégorie en course de côte, les premières marches sur les podiums des GP de F1 les plus prestigieux du monde ou celui des 24 Heures.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 Malgré ce bonheur intense qui récompense tous les efforts consentis pour construire une carrière de pilote au plus haut niveau, Loïc Duval s’est montré mesuré et très digne au moment de célébrer la victoire. Comme l’ensemble de l’équipe Audi d’ailleurs. Loïc n’a pas oublié qu’un de ses confrères, Allan Simonsen, avait perdu la vie en début de course. Il a exprimé sa « retenue par rapport à la perte d’un pilote. Un papa, un mari, un ami… » Allan était danois, comme Tom Kristensen, désormais nonuple vainqueur des 24 Heures du Mans, un record qui n’est pas près d’être battu. L’émotion était d’autant plus forte chez les vainqueurs que le pilote disparu était un ami de Tom et que ce dernier avait perdu son père au début de l’année.

 

Audi avait mijoté une recette pimentée…

 

sous l’influence de Tom Kristensen. Car c’est le champion danois qui avait exprimé dès l’arrivée des  24 Heures 2012 le désir d’intégrer Loïc à l’équipage qu’il formait avec Allan McNish. La pointe de vitesse de Loïc a fait merveille. Après un début de course assez prudent de Tom, l’Audi N° 2 a relayé la N° 1 en tête de la course lorsque celle-ci a rencontré un problème d’alternateur. De son côté, la N° 3 perdit du terrain après une crevaison de telle sorte qu’au début de la nuit, la 2 était en tête devant les Toyota. Plus de triplé Audi en perspective et pour les pilotes de la 2, la responsabilité entière des chances de victoire de la marque aux anneaux.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 La course ne fut pas simple. D’abord, les Toyota se montrèrent des rivales compétitives et valeureuses. Nicolas Lapierre, le copain de Loïc Duval, réalisa un beau début de course et sembla pendant quelques kilomètres capable de lutter avec les R18 e-tron quattro. Anthony Davidson signa lui-aussi une course solide. Nous sommes d’ailleurs ravis de le voir revenu à ce niveau après son accident de l’an dernier sur le circuit de la Sarthe. Les Toyota finissent finalement secondes et quatrièmes. Certes, à part en tout début de course, elles n'ont jamais été en mesure de rouler au même rythme que les vainqueurs. Mais en ravitaillant moins souvent, elles sont restées menaçantes jusqu’au bout. Et avec les conditions météorologiques délicates qui ont régné sur ces 24 Heures, l’équipage Duval – Kristensen – McNish a dû réaliser la course parfaite pour l’emporter. « Ça a été dur, reconnaissait objectivement Loïc à l’arrivée. Mais c’est encore meilleur quand c’est compliqué ».

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 La recette de l’équipage Audi vainqueur en 2013, c’est l’association d’un jeune pilote particulièrement rapide, Loïc, à deux briscards toujours performants, Tom et Allan. Elle  m’a rappelé une autre association détonante dont la victoire m’avait aussi réjoui en son temps. C’était en 1978, l’année où le jeune Didier Pironi gagnait avec « papy » Jaussaud. Quand de tels talents unissent leurs efforts, les résultats sont là.

 

Heureux mais…

 

Les lecteurs réguliers de ce blog savent que mon soutien à Loïc Duval ne doit rien à l’opportunisme. J’ai toujours cru en Loïc. Dès la première fois que je l’ai vu en kart au Master de Bercy en 2000, j’ai senti qu’il deviendrait un grand pilote. Talent, vitesse, sérieux, humilité qui induit la volonté de s’améliorer en permanence, respect de l’équipe, il possède toutes les qualités des plus grands. Il méritait une carrière dans un top team en F1. L’accès à la discipline dite reine est compliqué et ce ne sont pas toujours les qualités intrinsèques qui y assurent les carrières ni le soutien des médias. Bien que le DTN de la FFSA compare Loïc à un Jenson Button français, le pilote chartrain n’y a pas eu d’opportunité.  J’ai été heureux de le voir monter sur la plus haute marche du podium hier et concrétiser ce qu’il témoigna être un rêve d’enfant.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 Cette victoire au Mans confirme son formidable potentiel et j’espère qu’elle lui apportera beaucoup auprès du grand public qui ne connaît pas suffisamment  les pilotes d’endurance. Chez Audi, avec des équipiers aussi fiables, j’y croyais vraiment très fort. Je l’avais mentionné sur ce blog (note précédente) ainsi que sur mes comptes Twitter et Facebook. Et je suis convaincu que Loïc enrichira son palmarès d’autres belles victoires. Ses qualités lui ont valu d’être intégré dans une équipe performante, rigoureuse, exigeante où seuls les meilleurs ont leur place.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 Dommage que ce week-end, qui aurait dû être une grande fête, soit terni par la disparition  d’Allan Simonsen (photo ci-dessus). RIP Allan. Les larmes de peine se sont mêlées aux larmes de joie. L'accident en course automobile est toujours cruel même si tous savent que la compétition ne sera jamais sûre à 100%. Nous pensons tous très fort à la famille d’Allan Simonsen, à ses amis, à son équipe, à ses supporters. C'est si injuste que la joie extraordinaire de participer à un événement qui a demandé tant de travail, tant d'efforts, se termine mal. Merci à Jacky Ickx pour le bel hommage qu’il a rendu à Allan Simonsen avant la cérémonie du podium.

loïc duval,tom kristensen,allan mcnish,allan simonsen,nicolas lapierre,anthony davidson,jean-pierre jaussaud,jacky ickx,audi,toyota,endurance,le mans,24 heure du mans,2013

 Et je terminerai cette note par une pensée pour Jean-Pierre Jaussaud, un grand pilote et un grand monsieur, hospitalisé après son malaise survenu au Mans en début de semaine dernière. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement. Ce serait bien de le revoir au bord du circuit l’année prochaine et pourquoi pas dans une voiture au Mans Classic ?

Vous pouvez également me retrouver sur http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/ , http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Le site officiel de Loïc Duval : http://www.loicduval.com/

 

Quand Loïc Duval courait en A1 GP : http://bit.ly/11VEVUP

 

Loïc Duval faisait partie des grands favoris de la course : http://bit.ly/13Ocxbf

 

1978, l’année de la victoire de Didier Pironi associé à Jean-Pierre Jaussaud :

http://bit.ly/SNfJjy 

 

2013, l’année des fictions automobiles ? http://0z.fr/1Bk2l

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

22/03/2012

CONTRAT REMPLI POUR LOÏC DUVAL

aux 12 Heures de Sebring

loïc duval,12 heures de sebring,endurance,audi,toyota

 Pour sa première course avec Audi en endurance, Loïc Duval a confirmé tout le bien que le monde la course automobile pense de lui.


En sport automobile, l’humilité est la marque des meilleurs. Interviewé quelques jours avant les 12 Heures de Sebring par T. Villemant d’AUTOhebdo, Loïc soulignait l’humilité du Team Audi malgré son impressionnant palmarès.

loïc duval,12 heures de sebring,endurance,audi,toyota

 Un état d’esprit qu’il partageait pleinement. « L’objectif du week-end, confirmait-il la veille de la course, c’est d’abord de bien m’intégrer, de faire une belle course et d’arriver au bout. Je ne cherche pas particulièrement à gagner, l’idée générale est plutôt d’amener les trois voitures aux trois premières places pour qu’Audi soit satisfait de son résultat et de ses pilotes. A titre personnel, j’aurai le temps de me fixer des objectifs de victoire un peu plus tard. »

 

L’esprit d’équipe

 

Loïc n’arrivait pas en terre inconnue chez Audi. Il y retrouvait deux amis connus au Japon, André Lotterer et Benoît Treluyer. Ces trois-là ont passé des vacances ensemble nonobstant les duels qu’ils se sont souvent livrés en course. « On s’apprécie beaucoup et cela a facilité mon intégration », explique-t-il. Pas de problème non plus avec ses deux équipiers sur la voiture N° 3, Romain Dumas et Timo Bernhardt, qualifiés de « plutôt cools ».

loïc duval,12 heures de sebring,endurance,audi,toyota

 Le premier week-end de Loïc Duval en qualité de pilote Audi s’est bien passé. En début de course, l’Audi des futurs vainqueurs, celle des vétérans Kristensen - McNish  - Capello avance son premier ravitaillement en plongeant dans les stands dès la sortie de la première voiture de sécurité. Celle sur laquelle court Loïc rentrera plus tard et se retrouvera distancée par la voiture sœur. En fin de course, un accrochage avec un retardataire lui fera perde du temps au stand. Mais l’Audi N°3 de Loïc se classe tout de même deuxième. « Il fallait que je fasse mon boulot et je crois l’avoir fait », résume le pilote. Un bon début. chez Audi pour le Chartrain qui avait refusé une proposition de Peugeot afin de conserver ses chances de rejoindre Audi, « le summum ».

 

Le coup d’œil dans le rétro


Un petit flash-back avec des Audi à l’honneur. Voici quelques photos que j’ai prises à Hockenheim les 31 juillet, 1er et 2 août 1981.

loïc duval,12 heures de sebring,endurance,audi,toyota

 Une course de voitures de tourisme spécial faisait partie des épreuves organisées le même week-end que le Grand-Prix d’Allemagne de Formule 1.

loïc duval,12 heures de sebring,endurance,audi,toyota

 Parmi les machines engagées, de nombreux coupés Audi. Ils se battirent contre des Ford Escort Cosworth, BMW 320…

loïc duval,12 heures de sebring,endurance,audi,toyota

 Notons que parmi les concurrentes de Audi figuraient une Toyota Celica.

loïc duval,12 heures de sebring,endurance,audi,toyota

 Toyota, une marque que Loïc connaît bien aussi, pour défendre ses intérêts en Championnat Super GT au Japon !

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

 

Loïc Duval, vainqueur à Sebring en 2011

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/03/24/un-pilote-a-l-honneur-loic-duval.html

 

Les 12 Heures de Sebing 1970, avec Steve McQueen en haut de l’affiche !

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/03/24/908-contre-r15.html

 

Le blog de Sébastien Sarraude, auteur de nouvelles ainsi bientôt que de romans dans le monde de la course automobile et passionné de sport. Outre des informations sur ses textes, vous trouverez dans les notes récentes quelques photos qui vous rappelleront des souvenirs d’une autre époque : une BMW 535 production du Garage du Bac, une Formule Ford, une Golf GTI groupe 1 1977 (la mienne)…

http://sebsarraude.tumblr.com

 

Le blog de Loïc Duval

http://loic-sblog.over-blog.com

 

Question de vocabulaire. En pleine campagne présidentielle, chacun mesure chaque jour la sauvagerie du monde politique. Le combat électoral, c’est un ring de boxe, pire, une impitoyable bagarre de rue sans règles où tous les coups sont permis, surtout ceux en-dessous de la ceinture. Dans un tel contexte, nous en oublierions presque la violence du vocabulaire du sport, à savourer comme un bon petit plat. Une piqûre de rappel sur Polars, Sports et Légendes

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-question-de-vocabulaire-81262654.html

 

Thierry Le Bras

08:05 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : loïc duval, 12 heures de sebring, endurance, audi, toyota |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

29/02/2012

LOÎC DUVAL, PILOTE TOYOTA ET AUDI

Il pilotera une Lexus SC 430 au Japon en 2012

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 "Je suis ravi de rejoindre Toyota ! » annonce le champion chartrain.


« J'ai choisi de rentrer chez ce grand constructeur, parce que je sentais qu'il était temps pour moi de relever de nouveaux défis avec de nouvelles personnes et une des plus grande marques du monde, poursuit-il. Je vais donc rouler en Super GT chez Tom's, l'équipe phare de Toyota, au côté de Kazuki Nakajima ».

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Après six ans de bons et loyaux services chez Honda, des victoires et des podiums consacrés par  deux  titres de champion (Formule Nippon en 2009 et Super GT en 2010), Loïc s'attaque à un nouveau challenge, décrocher des titres avec Toyota!

 

L’Alain Delon de l’accélérateur

 

La formule est issue d’un article de Frédéric Ferret paru dans L’Équipe du samedi 3 mai 2008.« Dans le restaurant du mythique circuit de Suzuka, un menu porte son nom », ajoute le journaliste.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 C’est difficile à concevoir en France qui est un des pays les plus autophobes et les moins sensibles à la compétition (en général) du monde, mais au Japon, terre symbole du travail, du courage et de l’effort, les pilotes sont admirés et adulés. « Lorsqu’on débarque sur un circuit, c’est la folie, témoignait Loïc en 2008. Au Japon, ils font les choses à fond. Ils savent tout de nous et sont comme des fous quand on arrive sur la piste. »


Malgré son palmarès déjà riche de deux titres de Champion de France (un en formule Campus, un en Formule Renault) Loïc se trouvait dans une impasse chez nous. S’expatrier au Pays du soleil levant lui permit de vivre correctement de son métier de pilote tout en continuant à développer son talent. Le pari de l’exil fut un succès total. Il se poursuit aujourd’hui avec le premier constructeur du monde, Toyota.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Grand amateur de sports nautiques, Loïc surfera sur un emploi du temps chargé cette année puisqu’il pilotera aussi en Formule Nippon au sein du Team Le Mans et qu’un programme endurance est probable.

 

Loïc Duval, un futur vainqueur des 24 Heures du Mans ?


« Loic Duval sera parmi les prochains français à remporter les 24 Heures du Mans, j’en prends le pari », affirme Geoffroy Barre sur endurancemagazine.fr.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

Il faut dire que Loïc a convaincu en endurance. A sa première participation aux 24 Heures en 2008, il remportait le Prix Jean Rondeau décerné chaque année à un jeune espoir du sport automobile français ayant fait preuve de talent, courage et obstination. En 2010, il battait le record du tour en course au volant de la voiture privée exploitée par le Team Oreca Matmut. En 2011, associé à Olivier Panis et Nicolas Lapierre sur la 908 Oreca, il remportait les 12 Heures de Sebring au nez et la barbe des usines Peugeot et Audi. Il se montrait encore à son avantage au Mans en terminant au pied du podium, toujours avec la 908 privée.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Pas de sushsis, heu si, des suhsis mais pas  de soucis, pour Loïc, il sera bien au Mans cette année. Il fut pressenti chez Audi dès l’automne dernier, mais fin 2011, il reconnaissait que rien n’était fait. Depuis, il a lié son destin à celui de Toyota dans deux disciplines. Ce mariage présageait-il un troisième volet, l’endurance ou tout au moins Le Mans ? « Il n’y a pas de liens directs entre les divisions Europe et Japon chez Toyota », tempérait-il. Le premier projet en endurance vient de se concrétiser. Loïc pilotera bien une Audi R18 thermique. Il sera associé à Bernhard et Dumas. La première course avec la firme aux anneaux, c’est pour très bientôt, le 17 mars. Ce sera aux 12 Heures de Sebring, une course qu’adore Loïc Duval puisqu’il y a remporté la victoire en 2011. Le talent du Français est désormais reconnu par le constructeur favori du championnat du monde d’endurance. Ses supporters espèrent vivement qu'il inscrira dès que possible son nom au palmarès d’une des épreuves reines du sport automobile, les 24 Heures du Mans.

Le coup d’œil dans le rétro


Toyota fait partie des constructeurs qui suscitent la passion. Une Toyota, ce n’est pas une simple machine banale pour aller au bureau ou au supermarché. Non, c’est un bel objet, réalisé avec sérieux, auréolé du passé de la marque en compétition. Car bien avant son engagement en Formule 1 (avec notamment Olivier Panis parmi ses pilotes), Toyota avait brillé en rallye.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Pour ma part, ce fut en 1977 que Toyota m’épata vraiment grâce aux Corolla et Celica. Le team avait recruté des pointures telles que Hannu Mikkola, Ove Andersson, Warmbold…

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Cette année-là, la firme japonaise se classa 3ème du Championnat du monde.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 En côte aussi, une Toyota brillait. Il s’agissait de la Celica groupe 2 de Patrick Delaloye qui jouait les premiers rôles dans sa catégorie avec la BMW 30 CSI de La Torche et la BMW 320 d’Yves Evrard. Du beau spectacle à chaque confrontation. Et une voiture que les amateurs de l’Ouest verraient souvent les saisons suivantes puisqu’elle serait rachetée par le Manceau Michel Brouard.

loïc duval,toyota,celica,corolla,lexus,honda,audi,908,oreac,24 heures du mans,super gt,formule nippon,sebring

 Et n’oublions pas que quelques années plus tard, en 2000, ce fut au volant d’une Toyota Corolla que Sébastien Loeb et Daniel Elena disputèrent leurs premières manches en Championnat du monde WRC (San Remo et Corse).

QUELQUES LIENS A SUIVRE

Loïc Duval à l’honneur à Sebring

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/03/24/un-pilote-a-l-honneur-loic-duval.html

 

Loïc Duval, un talent remarqué sur le site de Michel Vaillant 

http://www.michelvaillant.com/forum/index.php?action=vthread&forum=8&topic=88

 

Le site officiel de Loïc Duval

http://www.loicduval.com

 

Un souvenir personnel en course

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/05/10/premiere-victoire.html

 

Un clin d’œil à ceux de la moto

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-des-fictions-jeunesse-dans-le-monde-de-la-moto-100044004.html

 

Thierry Le Bras