Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2015

Renault en WRC !

ou presque…

rallycross,rallye,wrc,renault,gordini,clio wrc,clio r3t,polars

Car des Clio développées par des teams privés donnent une idée de ce qu’aurait pu être une WRC engagée en Championnat du monde des rallyes.

 

Le rallye est très présent dans l’histoire Renault. Sans remonter jusqu’aux rallyes de ville à ville des débuts de la compétition automobile, rappelons-nous les R8 et R12 Gordini, les Belinette Alpine, et plus récemment, les R5 Turbo, Clio Super 1600 et autres bolides conçus pour aider des pilotes à se faire plaisir et à construire un palmarès.

rallycross,rallye,wrc,renault,gordini,clio wrc,clio r3t,polars

En 2004 et 2005, j’ai rédigé la rubrique Rallycross d’un mag automobile aujourd’hui disparu. Je disposais de 8 à 10 pages par numéro, ce qui permettait de rendre compte correctement de l’actualité pendant la saison et de traiter des sujets « magazines » durant l’hiver. Par exemple des voitures qui avaient marqué l’histoire du Rallycross. Parmi elles, la Clio esprit WRC du Team Chanoine Compétition.

 

Un extrait de mon article d’époque

 

De 0 à 100 kilomètres heures en 3 secondes et demie ! Un monstre, comme les autres voitures de Division 1 de l’époque contemporaine. N’oublions pas qu’une Formule 1 parcourt la même distance en 2 secondes 6 dixièmes et que les pilotes de la discipline reine affirment qu’il n’y a rien de mécanique qui puisse donner des sensations comparables à leurs monoplaces. Une performance qui donne une idée des contraintes physiques que subissent les pilotes de Rallycross en  D1 ! Et une comparaison qui force le respect.

rallycross,rallye,wrc,renault,gordini,clio wrc,clio r3t,polars

La Clio « esprit WRC » a déjà gagné plusieurs fois entre les mains de Christophe Vaison. Elle continue à jouer les premiers rôles avec David Meslier. Absent en Championnat du monde des rallyes, Renault n’en concurrence pas moins Peugeot et Citroën sur la terre et l’asphalte. L’avenir des WRC françaises passerait-il par le Rallycross ?

 

MARQUE : RENAULT

Modèle : CLIO WRC

Moteur : 4 cylindres 2 litres turbo (bloc Mégane)

Puissance : 630 chevaux

4 roues motrices

Pilotes : Christophe Vaison, puis David Meslier

Années : 2002 – 2003 – 2004…

 

Des Clio en rallye

 

Verrons-nous un de ces jours Renault de retour en Championnat du monde des Rallyes avec une machine capable de jouer le scratch ? Ne connaissant pas toutes les données marketing et financières qui emporteront le choix de la décision, je ne formulerai pas de pronostics. Réjouissons-nous déjà de voir des machines défendant la marque en endurance, ce qui réveille d’excellents souvenirs !

rallycross,rallye,wrc,renault,gordini,clio wrc,clio r3t,polars

A défaut de WRC, Renault offre toujours des voitures performantes aux rallymen. Je pense particulièrement à la Clio R3T.

rallycross,rallye,wrc,renault,gordini,clio wrc,clio r3t,polars

Cette voiture m’a séduit quand que je l’ai découverte l’année dernière. Elle a signé d’excellentes performances dès ses premières sorties. Allez, je vais vous faire une confidence. La Clio R3T sera en scène dans mon prochain polar. Aux mains de l’équipage composé par Jocelyn et Alexis, deux jeunes Vendéens que je vous ai déjà présentés sur ce blog. Ils rêvent de devenir des professionnels du rallye, de rouler un jour en Championnat du monde. Pour l’heure, ils font leurs gammes en Championnat de France 2ème division. La Clio R3T était la meilleure arme pour se battre à un haut niveau avec une voiture fiable (4000 kms de spéciales entre deux révisons du moteur) et performante (240 ch et des réglages de suspension adaptables au style de chaque pilote). Une bête de course pas trop chère et, toute proportion gardée, dans l’esprit des R8 et R12 Gordini qui permirent aux meilleurs de se faire remarquer durant les sixties et seventies. Les choses seraient presque simples si Jocelyn et Alexis  ne devaient se soucier que de la course. Seulement, d’autres dangers les guettent…

rallycross,rallye,wrc,renault,gordini,clio wrc,clio r3t,polars

Contrairement à mes deux derniers polars, ce nouveau roman sortira d’entrée en version papier. Que ceux qui n’aiment pas lire sur tablette, ordi, Iphone, je précise que LE PACTE DU TRICHEUR et VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES arriveront aussi sur le papier. La concrétisation du projet est plus longue que prévu et les bons partenariats pour optimise l’opération pas si évidents à conclure mais je compte y arriver assez rapidement maintenant.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Le portail de la R8 Gordini  http://www.r8gordini.com/

 

Gordini, des pages d’histoire de la course automobile  http://bit.ly/1OYKRpn

 

Une histoire (grauite) avec Jocelyn. C’était en 2012. Il avait déjà choisi sa trajectoire http://bit.ly/J521qF

 

Déjà disponible, une histoire à suspense où un de mes héros récurrents, David, encore lycéen, était aussi parfois co-pilote en rallye http://bit.ly/1yMRJ54

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

19:37 Publié dans Livre, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross, rallye, wrc, renault, gordini, clio wrc, clio r3t, polars |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

01/04/2014

VOUS RAPPELEZ-VOUS L’ESTAFETTE GORDINI 1966 ?

la première voiture rapide de la Gendarmerie Nationale

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 Gendarmes contre voleurs, une course éternelle qui existait déjà au cœur des sixties.

 

Comme aujourd’hui, les forces de l’ordre se plaignaient de ne pas disposer du matériel adapté à l’appréhension des truands.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 A chaque époque sa délinquance. Au temps vintage, les cauchemars des gendarmes s’appelaient les beaux mecs et la French Connection. Les premiers organisaient des casses. Des braquages d’envergure au cours desquels ils s’appropriaient les fonds entreposés dans les banques, les bijoux exposés chez les joailliers ou encore la paye du personnel des grandes usines, alors versée en liquide. Les seconds faisaient du trafic de drogue leur source de revenus. Les uns et les autres utilisaient des véhicules rapides lors de leurs activités illicites. Ils roulaient en DS 21, Fiat 2300, Mercedes Classe S, Jaguar Type S, Buick, Chevrolet Sedan, Opel Kapitän ou Amiral, Rambler…

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 Lorsqu’il s’agissait de courir après les voleurs, les gendarmes disposaient d’un parc de véhicules français dont les performances n’étaient pas la première qualité. Des 4L, des Estafette, quelques breaks 403 et 204, voire encore d’indestructibles Juva 4 qui refusaient de quitter le service actif. Aucune de ces voitures ne pouvait suivre les puissantes machines des bandits. L’efficacité et le moral des gendarmes en pâtissaient.

 

L’idée du capitaine Rozadec

 

Ce fut alors que le capitaine Guénolé Rozadec, affecté au quartier de Lorette à Saint-Malo, émit une suggestion qui allait faire son chemin : monter le moteur et la suspension de la R8 Gordini sur des Estafette ! Guénolé Rozadec aimait le sport automobile. Adolescent, il rêvait de devenir pilote ! Le destin ne lui avait pas accordé cette chance. Mais s’il ne fréquentait pas Jim Clark, Pauli Toivonen, Paddy Hoppkirk, Bruce McLaren, Dany de Suliac ou Xavier Ferrant, le capitaine suivait leurs exploits dans la presse. Il se rendait chaque année à plusieurs épreuves  choisies en fonction des dates de congés qu’il obtenait. Les 24 Heures du Mans, les 1000 kilomètres de Paris, les 12 Heures de Reims, le Grand-Prix de Pau, la Coupe des Alpes, le Tour de l’Ouest  et la Course de côte du Mont-Dore faisaient partie des courses favorites de ce solide trentenaire breton, plutôt petit mais  aux muscles taillés dans du granit et à la tête aussi dure que la charpente. Armé de son appareil photo, un Kodak Retina Reflex 4, il déambulait sans relâche au bord des pistes et consacrait la majorité de ses temps libres à tirer en chambre noire les clichés ramenés des jours de course.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 Le capitaine Rozadec aimait conduire vite, ce qui n’était pas un problème à cette belle époque où la vitesse restait libre à peu près partout. Après avoir usé trois Dauphine, une, Export, une 1093 et une Gordini, il s’était laissé tenter par la nouvelle R8 G au printemps 1965. Les performances et la maniabilité de la petite bombe transformée par le bon sorcier Gordini lui avaient donné l’idée d’une Estafette taillée pour la course aux malfaiteurs. Sa hiérarchie choisit de le couvrir sous son entière responsabilité. Elle le laissa écrire au Général de Gaulle sans le mettre aux arrêts tant que le Chef de l’État ne se mettait pas de colère.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 Le Général lut la lettre qui exposait le projet avec intérêt et la fit suivre à son Premier Ministre, Georges Pompidou. Ce dernier aimait l’automobile et trouva l’idée séduisante. Il demanda au ministre des armées de se mettre en rapport avec le capitaine malouin et de faire construire trois prototypes qui seraient discrètement testés en Bretagne. Les premières voitures furent livrées en mai 1966. Le capitaine Guénolé Rozadec se vit confier la responsabilité de l’organisation des essais.

 

Premiers tours de roues

 

Aujourd’hui avocat et grand défenseur des automobilistes face à la tyrannie autophobe, Maître Philippe Georjan se souvient d’une anecdote qui date de l’été 1966. « J’avais quatorze ans à l’époque, témoigne-t-il. Avec mon cousin Laurent qui avait le même âge que moi, nous étions fascinés par les voitures de sport et la compétition. La sœur de Laurent, ma cousine,  était un peu plus vieille que nous. »

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 « Elle possédait une Triumph Spitifire qu’elle conduisait pieds nus, comme Françoise Sagan, afin de mieux sentir sa machine. Un après-midi de juillet, elle nous a amenés à Port Mer, une plage près de Cancale. Nous roulions sur la route côtière. La Triumph était décapotée. A trois dans la Spitfire, nous étions un peu tassés mais ce n’était pas grave. Soudain, une Estafette de gendarmerie nous a doublés en trombe dans la  descente juste avant la Plage Duguesclin. Nous étions surpris parce que ma cousine roulait déjà vite. Elle a encore accéléré pour ne pas se laisser larguer par l’Estafette. Un kilomètre plus loin, nous avons atteint une enfilade de virages assez serrés sur une portion de route qui montait. Et là, surprise. L’Estafette enroulait les courbes d’un appui sur l’autre en glissant des quatre roues !  La roue arrière intérieure levait en offrant le même spectacle qu’une Cooper S dans une épingle en course de côte. Nous avions du mal à en croire nos yeux. Comment une fourgonnette de près d’une tonne équipée d’un moteur de 45 cv pouvait-elle rouler comme ça ? Franchement, ce jour-là, nous avons cru que Renault testait des éléments d’une future grosse voiture style Super R16 sous  la carrosserie d’une camionnette déguisée en voiture de gendarmerie… » En vérité, il s’agissait bien de tests, mais de ceux du nouveau bolide de la gendarmerie piloté par le capitaine Guénolé Rozadec. L’Estafette qui tapait les Triumph était équipée d’un moteur 1255 cm3 développant 88 chevaux, d’une boite 5 vitesses et de combinés ressorts amortisseurs développés pour le rallye.

 

L’Estafette Gordini en service actif

 

Quarante Estafette Gordini furent livrées à la Gendarmerie française entre l’automne 1966 et la fin de l’année 1970. Seul digne distinctif, un sigle G pour Gordini sous la marque Renault à l’arrière et en bas de la calandre.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

 L’expérience se révéla moins concluante qu’espéré. Même revue par Gordini, l’Estafette restait juste en performances pures. Son mauvais CX, celui d’une camionnette utilitaire, la pénalisait au niveau de la vitesse de pointe. Son moteur ne développa jamais plus de 115 chevaux (et encore dans les dernières évolutions dont la cylindrée avait été portée à 1440 cm3 mais qui restaient bridées dans les versions routes). Bien que plus agile, plus nerveuse et plus rapide qu’un modèle de base, l’Estafette Gordini peinait à suivre des gangsters en BMW, Fiat 130, Lancia ou Mercedes.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

  Son centre de gravité trop haut la rendait délicate à conduire pour le gendarme de base. Tous ses conducteurs suivaient un stage organisé à Montlhéry par le commandant Rozadec (promu après sa brillante idée) et des moniteurs de pilotage. Mais une fois en liberté sur les routes, beaucoup mirent les Estafettes dans le décor ou  sur le toit. Qu’importe, l’idée novatrice du commandant Rozadec avait fait évoluer la Gendarmerie Nationale. Des Matra Jet, Alpine Berlinette et A 310 ainsi que des Citroën SM succédèrent aux premières Estafette dans les missions de chasse aux brigands. Tel un corsaire malouin, Rozadec avait conçu ses vaisseaux destinés au service des nouveaux Monarques de la République.

gordini,renault,estafette,r8g,dauphine,gendarmerie,sixties,le mans,fictions,vintage,1966,saint-malo

  Désormais à la retraite comme ses chères Renault Gordini, Guénolé Rozadec s’est installé à Saint-Germain – sur – Ille, là où fut longtemps organisée une fameuse course de côte. Il consacre ses journées à scanner  ses vieilles photos de course automobile afin de les partager sur des forums spécialisés.  Sa femme Marie-France à qui il a communiqué son amour de la performance et de Gordini l’assiste dans ses tâches. Grâce à cette passion commune, le couple ne s’ennuie jamais. D’ailleurs, le temps passe vite car Guénolé écrit également un livre sur les véhicules à moteur Gordini qui ont servi l’État dans des missions de Gendarmerie. Guénolé et Marie-France se rendent encore sur quelques circuits et visitent volontiers des musées automobiles. Devinez quelle voiture ils utilisent au quotidien ? Une Twingo Gordini bien sûr ! Le seul regret de Guénolé, s’être vu refuser une démonstration par ses supérieurs et les organisateurs des 24 Heures du Mans. En juin 1967, Guénolé Rozadec aurait voulu présenter l’Estafette Gordini en prologue des 24 Heures du Mans. Son rêve, effectuer deux tours du fameux circuit à grande vitesse afin de démontrer les capacités du nouveau véhicule d’élite des forces de l’ordre. Une Estafette Gordini pilotée par Guénolé Rozadec en trajectoire dans les Esses du Tertre rouge, ça aurait eu de la gueule ! La démonstration lui fut refusée… L’État a sa raison que le cœur d’un Gendarme fou de vitesse et de Gordini ne connaît pas.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Tout ou presque sur la R8 Gordini

http://www.r8gordini.com/

 

Et si la classe politique sauvait Renault ?http://bit.ly/1maMOCj

 

Vintage, Cooper S contre DS 21 ! http://bit.ly/1hWEc37

 

Des superstitions de pilotes au cœur d’un polar ! http://0z.fr/JHYvp

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

01/04/2011

BIENTÔT UNE RENAULT 4 CV GORDINI WRC !

cv,4 cv renault,gordini,wrc,rallye,rallycross,vintage

La rumeur courait depuis quelques mois. Mais Renault tardait à la confirmer. Dans quelques jours, Carlos Ghosn va lancer une nouvelle qui fera l’effet d’une bombe sur le marché de l’automobile, la renaissance de la 4 cv !

En réalité, le scoop devait tomber au salon de Genève, mais les turbulences occasionnées par les spy-games (jeux d’espions) autour de la future voiture électrique Renault différèrent la campagne de communication.

cv,4 cv renault,gordini,wrc,rallye,rallycross,vintage

Pourquoi un remake de la 4 cv ?
A cause de la mode Vintage bien sûr. Après la Mini ressortie par BMW et la reprise du sigle DS par Citroën, Renault se devait de réagir et de surfer sur l’énorme succès de cette tendance en regardant son histoire dans le rétro. Si le constructeur au losange a connu le succès dans de nombreuses disciplines, y compris au Mans et en F1, les services marketing ont insisté sur les retombées commerciales des victoires obtenues avec des voitures issues de la série. Trois modèles furent donc mis en concurrence interne pour symboliser la retour de Renault dans le tourbillon merveilleusement étourdissant des années Vintage : la Berlinette, la R8 Gordini et la 4 cv. La Berlinette fut écartée car la déclinaison de son look ne résista pas au passage du moteur à l’avant et à l’adjonction de deux places arrière. La R8 Gordini fut éliminée à cause du groupe VAG. Audi a récemment utilisé le sigle R8 pour désigner ses prototypes d’endurance qui remportèrent les 24 Heures du Mans. Les collaborateurs de Carlos Ghosn ont craint une confusion préjudiciable à la marque française. Il ne restait donc plus que la 4 cv, voiture populaire hautement symbolique des années 50 et du début des sixties.

cv,4 cv renault,gordini,wrc,rallye,rallycross,vintage

Que sera la nouvelle 4 cv ?
Au niveau du look, elle ressemblera beaucoup à l’ancienne, en plus grande et plus confortable bien sûr. En plus haut de gamme aussi. Car Renault entend en faire un produit branché destiné à défendre une image plus prestigieuse auprès de diverses catégories de clientèles. Une version « Dolce Gabbana » sera proposée aux fans de mode. Les gourmets se laisseront séduire par la 4cv « Labeyrie », équipée en série d’un petit réfrigérateur pour conserver le saumon fumé et le foie gras du traiteur, d’un grille-pain pour les toasts et d’un GPS indiquant les aires de parking les plus adaptées à ces pique-niques d’un goût exquis. Les bobos pourront se rendre acquéreurs de 4 cv hybrides ou totalement électriques. Une série limitée 4 cv « Laetitia et Mamour » fut un moment envisagée. Mais les prétentions financières de l’inspiratrice et l’effet négatif redouté sur les acheteuses intellectuelles ne permettront sans doute pas à cet ambitieux projet Rock’n Roll d’ Allumer le feu des inconditionnels de Johnny. Les sportifs craqueront quant à eux pour des 4 cv ultra-performantes siglées Gordini dont seront issus une version S 2000 et un modèle WRC. Car avec cette voiture, Renault qui s’est partiellement désengagé de la F1 entend signer son grand retour dans le monde du rallye et même du Rallycross.

cv,4 cv renault,gordini,wrc,rallye,rallycross,vintage

Qui la pilotera en compétition ?
A l’heure où Sébastien Loeb approche de la retraite sportive, Renault cherche les futurs champions du rallye. Le jeune Russe Dari Vorotov (17 ans), peu connu en France mais déjà remarqué dans son pays où il court avec une dérogation a été approché. Sa victoire scratch au « Siberian Trophy » début janvier alors qu’il ne disposait que d’une antique Skoda Fabia WRC a impressionné tous les observateurs. La seconde voiture du team officiel Renault Gordini WRC sera confiée à un pilote français qui reste à désigner.

Renault a aussi proposé un contrat de carrière au très jeune Kalle Rovenpera (cf. le lien vers vidéo ci-dessous). « Il s’agit d’un investissement à long terme comparable à celui consenti en son temps par Ron Dennis sur Lewis Hamilton », rapporte un proche de Carlos Ghosn. Puisse la 4 cv Gordini WRC conquérir dans l’histoire du rallye une place aussi belle que l’inoubliable Berlinette Alpine !

cv,4 cv renault,gordini,wrc,rallye,rallycross,vintage

Le programme de la 4 cv Gordini en compétition comportera enfin un volet Rallycross dès 2012. Deux voitures correspondant à la réglementation D1 seront attribuées au team belge Lannoye. L’une sera pilotée dans toutes les manches du championnat de France et dans quelques épreuves du Championnat d’Europe par Jody Lannoye en personne dont ce sera le grand retour à la compétition. L’autre sera confiée à de jeunes pilotes de circuit. L’objectif de l’opération est double. D’abord, développer l’agressivité des jeunes pilotes dans les dépassements et contribuer ainsi dans quelques années à une F1 plus spectaculaire lorsque ces futurs champions accéderont à la discipline reine. Ensuite, faire gagner le Team Lannoye en lui offrant l’approche de la compétition et de la mise au point d’authentiques jeunes professionnels surdoués. Le premier pilote choisi pour disputer plusieurs Rallycross lorsque son emploi du temps en circuit lui en laissera le temps est le jeune Paul-Loup Chatin (en photo ci-dessus) que le grand public a récemment découvert lors de la diffusion sur France 4 de la série documentaire « A l’école des pilotes de course ». Paul-Loup, qui fut un des meilleurs pilotes de l’Auto Sport Academy, a notamment remporté le Volant Euroformula 2010. Rapide, intelligent et attentif aux conseils des formateurs, nul doute qu’il possède toutes les qualités pour devenir un grand pilote et qu’en attendant d’accéder au GP2 et à la F1, ses piges apporteront beaucoup au Team Lannoye.

Réjouissons-nous de voir les 4 cv rejoindre les Mini et les DS dans nos villes, nos campagnes et les spéciales de rallyes. Car leurs sigles, comme celui de la Fiesta d’ailleurs, rappellent délicieusement des époques où le concept automobile s’associait aux notions de bonheur et de liberté.

QUELQUES LIENS A SUIVRE

Kalle Rovenpera, un futur grand

http://www.youtube.com/watch?v=ZyyWnUAgMQ4

 

Clin d’oeil à la R8 Gordini

(une fiction humoristique illustrée en 4 chapitres dans laquelle une R8 G et une R12 G jouent des  rôles importants

* CH1 :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/09/30/le-clin-d-oeil-de-philippe-georjan-a-la-r8-gorde-1.html

 

* CH 2 :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/10/02/le-clin-d-oeil-de-philippe-georjan-a-la-r8-gorde-2.html

 

CH 3 :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/10/05/le-clin-d-oeil-de-philippe-georjan-a-la-r8-gorde-3.html

 

CH 4 :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/10/08/le-clin-d-oeil-de-philippe-georjan-a-la-r8-gorde.html

 

Le blog d’un authentique fan de la 4 cv

http://dauphinus44.skyrock.com

 

Le site le plus complet que je connaisse sur la R8 Gordini

http://www.r8gordini.com

 

Le site de Paul-Loup Chatin, véritable espoir du sport automobile français :

http://www.paulloup-chatin.com

 

Thierry Le Bras

02:05 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cv, 4 cv renault, gordini, wrc, rallye, rallycross, vintage |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |