Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2013

ÇA PASSE OU ÇA CASSE…

le premier roman noir de Seb Sarraude

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

Grand amateur de course automobile, l’auteur qui a déjà écrit et publié de nombreuses nouvelles nous conduit sur les traces de Laurent Barrère, un jeune pilote de F3 qui ambitionne d’accéder au sommet, la Formule 1.

 

La piste est sinueuse, glissante, et la course est longue avant de réaliser ce projet. D’autant que la concurrence se révèle féroce. « Un parc de requins » pour paraphraser Nico Rosberg décrivant sa découverte du milieu. En outre, les pilotes sont les cibles de conseilleurs qui ne se révèlent pas toujours de vrais amis…

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

« La course, c’est un truc d’égoïste », m’a avoué Olivier Panis lors d’un entretien au cours duquel nous travaillions à sa biographie officielle. Les équipes d’assistance de tous les pilotes du monde, y compris auprès des gentlemen drivers, pensent que le pilote qu’ils suivent est égoïste. Je parle en connaissance de cause pour avoir subi cette critique quand je courais. Autour d’un pilote, il y a du monde. Ceux qui font marcher la voiture, ceux qui amènent de l’argent, des VIP parfois envahissants, ceux qui tremblent parce qu’ils aiment celui qui est en piste et redoutent l’accident. Des bénévoles aussi qui panneautent les concurrents ou assument la dangereuse mission de commissaire de piste. Ces autres acteurs du monde de la course ont leur place dans le roman de Seb Sarraude. Comme sur les vrais circuits. Comme dans la vraie vie.

 

Un pilote n'est pas une personne comme les autres

 

Pourquoi ? Parce qu’il vit des moments magiques. Un champion de rallye français confiait que la seule chose comparable en intensité au pilotage à la limite, c’était l’orgasme. Mais avant de s’installer régulièrement dans un baquet, il faut surmonter des tas d’épreuves. Il faut se montrer le plus fort. Une saison décevante, sans résultat, et c’est le retour à la vie banale et terne qu’un surdoué chargé à l’adrénaline ne peut plus supporter.

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

 Pour les futurs pros, tout commence dès le karting. C’est là que Laurent, le personnage principal du roman de Seb Sarraude, va devenir un gagneur. Le gamin est attachant. Délaissé par ses parents pour qui il existe des choses plus importantes que le soutenir, il va faire de la course sa raison de vivre. Pour réussir, la course doit passer avant tout le reste. Même les filles pour les jeunes fauves aux hormones en ébullition.

 

Une bombe prête à exploser à tout moment

 

C’est ainsi que Seb Sarraude définit Laurent Barrère au tiers de l’histoire. Pas question de vous dévoiler les événements, angoisses et décisions qui mettent Laurent sous pression. Au fil des pages, vous découvrirez que la vie du garçon ne ressemble pas du tout à l’existence d’enfant gâté qu’imaginent les spectateurs jaloux et volontiers disposés à dénigrer ceux qui se trouvent un peu plus en vue que les autres.

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

 Inutile d’attendre un comportement de père tranquille  d’un pilote automobile qui doit s’imposer à une bande de furieux aussi bien armés que lui. « La F1, c’est un combat de rue, reconnaît Olivier Panis (ici avec Charles Pic). Tu y arrives en prenant la place de quelqu’un. Une fois que tu y es, tu te bats pour que personne ne prenne ta place ». Cette bagarre permanente existe dès les formules de promotion. C’est dans cette jungle que combat Laurent Barrère. Il doit dominer le peloton de la Formule 3, une des marches vers son objectif suprême.  Peu de places se libèrent chaque année au niveau supérieur. Il faut vaincre à tout prix, trouver de l’argent, satisfaire les sponsors, se faire bien voir par la presse.

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

 Une vie qui ne laisse pas de place aux autres. « On est obligé d’être égoïste, et quand on a une famille, on ne peut pas l’être », avouait récemment Jenson Button. L’Anglais est pourtant un des plus grands gentlemen du peloton et tous ceux qui le connaissent vantent ses qualités humaines. Foncièrement un type bien, un seigneur sur la piste comme au dehors. Pourtant, Jenson avoue qu’il serait incapable de s’occuper correctement d’une famille tout en courant en monoplace. Alors, comment un jeune un peu paumé comme Laurent satisferait-il tout le monde ?

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

Autre gentleman universellement apprécié, Jacky Ickx va encore plus loin. « Pour faire un bon pilote, il faut deux personnalités – l’une à l’extérieur, l’autre dans la voiture – et des qualités qui n’en sont pas dans la vie courante : individualiste, égoïste, presque à la limite de la moralité. On ne peut pas être enclin à faire des cadeaux, je vous en prie, passez… » Laurent est confronté à l’éternel dilemme, l’équilibre entre la combativité  et les limites à ne pas franchir. Des champions reconnus tels que Vettel et Webber ont du mal à trouver le point d’équilibre. L’histoire du sport automobile est pleine de combats hors norme qui ont fait couler beaucoup d’encre. Laurent devrait-il faire mieux que les rois de la F1 ?

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

Jacques Laffite, qui jouit pourtant d’une réputation de type sympa, franchit encore un seuil supplémentaire. « Les pilotes sont des caractériels. Pour faire ce métier, il faut être courageux, un peu enfoiré. » Prost, Pironi, Senna, Schumacher, Montoya, Hamilton, Vettel, Perez, tous ceux qui veulent gagner se sont fait reprocher un jour où l’autre leur gestion d’un duel, des dépassements, des prises de risques… Impossible de vaincre sans se faire respecter, sans montrer qu’on est le patron, qu’on conquiert sa place sur la piste, que les rivaux ont intérêt à se méfier et que les médiocres qui font de la figuration doivent s’écarter et ne pas gêner les gros bras du peloton. Laurent saura-t-il devenir le boss sans attirer les foudres de ses pairs et des autorités sportives ? N’oublions pas que le plus titré des pilotes de F1, Michael Schumacher, se trouva au cœur de nombreuses polémiques à cause de son comportement en course.

 

Jusqu’où dérapera Laurent ?

 

Si l’extase du pilotage est inégalable, de nombreux ennuis et frustrations fondent sur les pilotes. Problèmes mécaniques, incidents de course causés par le sort ou des concurrents moins doués, composition avec une machine qui n’est pas toujours la meilleure, incompréhension de l’entourage… Comme disait un ancien Président de la République, « Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille ».

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

 Laurent va l’apprendre à ses dépens. Le lecteur s’angoisse pour lui, aimerait lui venir en aide, lui apporter les soutiens et conseils qu’il n’a pas, le sortir de la solitude dans laquelle il s’enferme. Laurent s’autorise des libertés dans certaines circonstances. Il ne se conduit pas toujours en parfait gentleman. Bien sûr… Ses trajectoires tendues créeront-elles des dommages collatéraux ? Tous ceux qui ont couru ou/et ont entretenu des relations amicales avec des pilotes savent que c’est dur d’atteindre son but dans l’univers sauvage et ultra-concurrentiel de la course automobile. Et il ne faut pas oublier non plus que malgré les énormes progrès en matière de sécurité, la course automobile ne saurait écarter totalement le danger. Il arrive encore que des drames viennent briser un destin, faire souffrir un acteur dans sa chair, apporter de la souffrance à des amis et à une famille. De moins en moins souvent, heureusement, mais tous ceux qui sont vraiment impliqués dans ce milieu conservent des souvenirs douloureux.

 

Les fictions dans le monde des sports mécaniques sont assez rares

 

Et je le regrette vivement. D’autant que les concepts qui ont été suivis par des promoteurs marchent fort. L’exemple le plus fameux est sans doute Michel Vaillant dont les scenarii mêlant compétition et histoires de malversations se sont vendues dans le monde entier. « Le sport est le lieu parfait pour voir se commettre des crimes », déclare Harlan Coben, le roi du thriller. Les records de vente atteints par ses ouvrages mettant en scène Myron Bolitar prouvent qu’il ne se trompe pas.

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

Mëme s’il existe des contre-exemples  (dont F1 de Jean Périlhon et plus récemment 3 de mes livres), les éditeurs français restent frileux face aux polars, thrillers et romans noirs ou traditionnels dans le monde du sport. Pourquoi ? D’une part, le monde de l’édition, carrément bobo dans sa majorité, se montre condescendant face à celui du sport. D’autre part, la tradition française en matière de littérature sombre est de mettre en valeur des héros paumés, complètement asociaux, marginaux et victimes de la grande méchante société capitaliste, bourgeoise, mondialisée etc, etc… Alors le sportif, travailleur acharné, peut-être sain, qui ne rêve que d’insertion dans la société et, pire crime possible dans la France actuelle, futur riche s’il réussit, il n’a pas sa place chez nombre d’éditeurs soumis aux dogmes de leur milieu. Les ouvrages de Coben échappent à ce diktat parce qu’ils ont d’abord cartonné aux US et en GB. Pourtant, je connais par expérience (vécue) des chiffres de ventes de polars au cœur des sports mécaniques qui ont réalisé des performances supérieures à celles des autres compétiteurs de leurs collections (avec des prises de possession de la piste plus rapides et explosives).

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

Face à ce constat, Seb Sarraude a courageusement décidé de forcer le destin. Il a financé lui-même l’édition de son livre. Il paraît que certains éditeurs, jaloux de leurs prérogatives et imbus de leur métier n’aimeraient pas ça et boycotteraient par la suite les auteurs audacieux. Peut-être ces professionnels installés espèrent-ils décourager de nouveaux concurrents de venir jouer sur leur créneau. Une stratégie protectionniste peu convaincante.  Aujourd’hui, c’est sur Amazon que les grands éditeurs américains vont chasser le futur best-seller et pas parmi les tapuscrits qu’ils reçoivent de manière traditionnelle, En outre, qu’apporte un éditeur ? Un géant garantit la diffusion (les piles de livres dans les points de vente qui comptent) et la promotion (passages dans les médias et prise en charge des déplacements de l’auteur). Mais les autres valent-ils ce qu’ils ponctionnent à l’écrivain ? Pas si sûr… De toute façon avec Amazon et les autres éditeurs d’E-books, combien seront encore là pour payer les droits d’auteur dans un an, dans deux ans, dans trois ans ??? Combien de petites et moyennes maisons peuvent-elles encore justifier d’une visibilité dans les grandes surfaces spécialisées ou généralistes ? Une analyse objective tend rapidement à démontrer que Seb Sarraude a eu raison d’oser l’autoédition.

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

Il existe une large clientèle pour des romans tels que le sien. Celle des fans de sports mécaniques. Celle des habitants de Pau et de sa région qui ne peuvent rester insensibles à une histoire ancrée dans des lieux qu’ils aiment. Celle des femmes, mères, sœurs de pilotes, de mécaniciens, de commissaires qui savent que leur pire ennemie, c’est la course. Celle des jeunes qui rêvent de courir et découvriront les coulisses du milieu. Car les aspirations des lecteurs sont plus variées que les principes étriqués de quelques éditeurs formatés qui admettent mal qu’il arrive à l’acheteur d’un livre d’avoir envie de rencontrer au fil des pages des gens différents de son voisin de palier. Eh oui, il reste des lecteurs, nombreux, qui apprécient de se confronter à d’autres dangers que ceux auxquels les exposerait la traversée d’un quartier sordide et trash au milieu des dealeurs et gangs de cités. Et ces lecteurs-là, pourquoi devraient-ils ne trouver la réponse à leur envie de lecture que chez les écrivains étrangers ?

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

Pour ma part, j’attendais de découvrir le livre de Seb Sarraude depuis plusieurs mois puisque nous avions échangé à de nombreuses reprises sur son projet. J’ai d’ailleurs été touché qu’il me mentionne dans les remerciements. Après l’attente, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ÇA PASSE OU ÇA CASSE. Je vous le recommande. Le livre bénéficie déjà de nombreuses retombées dans les médias, par exemple dans ÉCHAPPEMENT Classic. Une reconnaissance méritée !

 

Où trouver le livre ?

 

En version papier, chez TheBookEdition :

http://www.thebookedition.com/ca-passe-ou-ca-casse-seb-sarraude-p-93205.html

seb sarraude,fictions,romans,ça passe ou ça casse,pilotes,f3,formule 3,pau,gp de pau,polats,romans noirs,thrillers,éditeurs

En E-Book, chez Adventure Book

http://www.adventure-book.fr/ca-passe-ou-ca-casse-sebastien-sarraude/

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

 

Le tumbir de Sébastien Sarraude

http://sebsarraude.tumblr.com/

 

Deux recueils de nouvelles dans l’univers du GP de Pau avec des textes de Sébastien Sarraude

Les NOIRES… plein Pauhttp://0z.fr/6idAo

et LES NOIRES… remettent la gomme

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/06/27/les-noires.html

 

La course automobile, un paradis, un enfer : la preuve par un week-end de juin 2012

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/06/index.html

 

Rencontre avec un autre pilote de fiction confronté à une affaire criminelle (avec de l’humour noir et cynique)

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/09/12/recette-de-crime-parfait.html

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

08/03/2013

LE JOUR OÚ DAVID SAREL TRICHA

C’était à l’école de pilotage…

david sarel,fictions,nouvelles,romans policiers,polars,école de pilotage,magny-cours,triche en sport automobile

Dans une finalité qui surprendra les habitués de la triche en sport auto

 

Les personnages de fiction ont un présent, un passé, un futur. Ceux qui ont lu Les Aventures de David Sarel, ou au moins certaines d’entre elles, ‘l’ont fréquenté de l’adolescence à l’âge adulte. Voici un épisode qui se déroula l’année de ses 20 ans, à l’école de pilotage.

 

Comme la plupart des pilotes de haut niveau, l’avocat pilote David Sarel forgea son coup de volant dès l’enfance sur les pistes de kart. Puis il s’inscrivit au volant PILOTE+ disputé sur la piste de Magny-Cours. David avait 20 ans lors de la finale disputée fin septembre 1992.

 

Pas tout à fait des débutants

 

J’avais beaucoup couru en kart, raconte volontiers David. Mon expérience des sports mécaniques se complétait de quelques rallyes comme navigateur de mon parrain Éric (*). Trois ou quatre fois pas saison depuis l’année de mes seize ans, Mikaël Mermant, son équipier habituel, me cédait sa place dans le baquet de droite.

david sarel,fictions,nouvelles,romans policiers,polars,école de pilotage,magny-cours,triche en sport automobile

Comme Éric allait fort, j’ai connu les joies de la victoire au scratch sur de grosses autos  dès avant mon permis de conduire. Il était convenu que je piloterais un Coupé Vivia (**) 2000 groupe N en rallye et en course de côte en 1993. Je me suis donc inscrit à l’école de pilotage l’été 1992. Mon pote Denis Grenier suivait le même parcours que moi. Après une dizaine de saisons de kart et quelques rallyes comme navigateur de son père, il s’apprêtait à passer au volant d’une Honda Civic groupe N la saison suivante. A moins qu’il remporte le volant. Dans ce cas, il tenterait sa chance en Formule Renault et essaierait de devenir pro.

 

Des émotions contradictoires

 

David évoque parfois cette finale sur le circuit de Magny Cours avec ses proches.

 

- Les sélections se déroulèrent sous les meilleurs auspices. Au mois de septembre, Denis et moi passâmes le cap de la demi-finale. Nous nous retrouvions en finale avec deux autres jeunes acharnés, Jean-Baptiste Bannier et Bruno Felippini.

david sarel,fictions,nouvelles,romans policiers,polars,école de pilotage,magny-cours,triche en sport automobile

« Denis et moi, nous nous tirions régulièrement la bourre en kart et nous étions aussi déterminés à gagner l’un que l’autre. Sur la piste, nous ne nous faisions pas de cadeaux. Pourtant, notre amitié n’eut jamais à souffrir de cette rivalité sportive. Peut-être parce qu’aucun d’entre nous ne prit jamais l’ascendant sur l’autre. Sans doute aussi parce que malgré notre volonté de gagner, nous ne nous montrâmes jamais aussi féroces dans les contacts entre nous qu’avec les autres concurrents. Je ne me suis accroché avec Denis qu’une fois en compétition. Et nous avons conclu à un incident de course.

 

« Le soir des résultats de la demi-finale, j’éprouvais des sentiments partagés.

 

« D’une part, j’étais fou de joie. Arriver à ce stade de la sélection démontrait que j’avançais fort, que je n’étais pas un mauvais. Y arriver avec Denis me rendait très fier. Nous étions un peu les rois du monde. Nos amis Nick et Simon se montraient encore plus joyeux que nous.

david sarel,fictions,nouvelles,romans policiers,polars,école de pilotage,magny-cours,triche en sport automobile

« Mais d’un autre côté, les rêves qui se réalisent ne correspondent jamais tout à fait à nos aspirations. Le soir, en me couchant sous la tente que je partageais avec Nick, j’éprouvais un sentiment de mélancolie. Ce moment que j’attendais depuis si longtemps ne se passait pas exactement comme je l’aurais cru. Pour gagner la finale, il faudrait battre trois pilotes, dont Denis. Je ne connaissais pas Jean-Baptiste et Bruno. Je me moquais de ce qu’ils ressentaient. Nous étions là pour nous battre à la loyale. Je ne les détestais pas. Au contraire, je les estimais. Mais je voulais avant tout les battre. Par contre, si je gagnais, je brisais le rêve de Denis. Je me disais que nous aurions dû tenter notre chance dans des écoles différentes. Quelques jours plus tard, Denis m’avoua qu’il avait ressenti la même chose en cherchant le sommeil sous l’autre tente plantée à deux mètres de la nôtre.

«  J’ai toujours su gérer mes émotions et mon stress. N’empêche que je réalisais que la vie n’est jamais parfaite, quoi qu’on fasse, quoi qu’on réussisse.

Pourquoi David a levé ?

David dormit mal cette nuit-là. Mais au petit jour, les choses devinrent limpides.

- Nous avions convenu avec Denis que nous ne nous parlerions pas au petit déjeuner ni en nous préparant sur le circuit, rapporte-t-il. Je me concentrais avec Nick. Il faisait de même avec Simon. Nous ne jouerions pas l’intox non plus. Par contre, nous ne nous privâmes pas d’échanger des regards de défi avec Jean-Baptiste et Bruno. Un observateur ignorant des choses de la course auto aurait cru que nous allions leur livrer des duels à mort. Au dernier moment, avant de monter dans la voiture, je ne pus m’empêcher de répondre au dernier coup d’œil assassin de Jean-Baptiste par un sourire narquois.

david sarel,fictions,nouvelles,romans policiers,polars,école de pilotage,magny-cours,triche en sport automobile

« Bruno passa le premier. Il réalisa des temps corrects, mais un peu en-dessous de son  potentiel. Craignant d’aller à la faute, il se retint et ne se livra pas à fond. Lorsqu’il s’arrêta, nous savions tous qu’il ne remporterait pas la finale.

david sarel,fictions,nouvelles,romans policiers,polars,école de pilotage,magny-cours,triche en sport automobile

«  C’était à mon tour de m’élancer. Nous faisions quatre tours. Je pense faire mon meilleur chrono dans le troisième. J’assure les deux premiers. J’attaque comme un malade au moment prévu. Je retarde au maximum mon freinage à l’épingle d’Adélaïde, et je tire tout droit. Je passe dans l’herbe, je salis les pneus. J’ai fait mon Grosjean, comme on dirait aujourd’hui.  Enfin, pas tout à fait quand même parce que je n’ai mis personne en danger et je n’ai pas cassé l’auto. Mais c’est fini pour moi. Je le sais. Je reviens au stand.

david sarel,fictions,nouvelles,romans policiers,polars,école de pilotage,magny-cours,triche en sport automobile

«  Denis se prépare. Je brandis le poing pour lui montrer qu’il faut qu’il y aille, que je veux qu’il gagne. Il attaque fort, très fort. Ses chronos sont meilleurs que ceux de Bruno. Malheureusement, il fait une amorce de travers à la sortie du 90 droite qui ramène à la ligne droite des stands puis bloque ses freins à Adélaïde. Il réalise tout de même une belle série de tours. Tout dépend maintenant de Jean-Baptiste. Nous savons que c’est un tout bon. Il nous a devancés de deux dixièmes en demi-finale où Denis et moi avons réalisé exactement le même temps.

david sarel,fictions,nouvelles,romans policiers,polars,école de pilotage,magny-cours,triche en sport automobile

« Jean-Baptiste est en piste. Nos cœurs battent très fort. Il réalise la série de tours parfaite. Il gagne la finale devant Denis et Bruno. Ma sortie de piste me relègue à la quatrième place. Je suis déçu pour Denis. Mais participer à la finale, c’était déjà bien.

 

A ce stade de l’histoire, les interlocuteurs de David observent toujours qu’il était plus déçu pour Denis que pour lui.

david sarel,fictions,nouvelles,romans policiers,polars,école de pilotage,magny-cours,triche en sport automobile

- Gagner la finale, ce n’était pas mon rêve, reconnaît-il. Je voulais courir, mais sans arrêter mes études. Mon rêve, c’était d’allier une carrière d’avocat au sein du cabinet de mon parrain Éric et de piloter à un haut niveau, en GT ou en tourisme, mais pas en F1. Comme Éric. J’étais persuadé que c’était possible. A titre d’exemples, Jean-Louis Bousquet fut simultanément avocat et pilote officiel Renault en Supertourisme. Fabien Giroix et Bob Wollek assurèrent la gestion de concessions automobiles tout en courant dans diverses disciplines très relevées. Jean-Pierre Malcher fut simultanément pilote et journaliste (NDLR : cf sur la photo ci-dessus Bousquet, Giroix et Malcher en pleine bagarre aux 2 Heures du Mans 1989). Donc, ce n’était pas grave que je ne remporte pas la finale. L’important était d’y arriver, de prouver que j’avais le niveau.

 

David n’a jamais avoué que par amitié pour Denis, pour ne pas risquer de le battre, il avait volontairement raté un freinage ce jour-là. Nick l’a deviné et le lui a demandé quelques heures après l’épreuve.

 

- Mais qu’est-ce qui te fait penser ça ? interrogea David.

 

- Avant le départ, tu avais le regard un peu vague, précisa son ami. Je ne t’ai pas senti déterminé comme sur les pistes de kart. Et ton petit sourire ironique à Bruno m’a laissé penser que tu roulais hors concours.

 

David ne répondit pas…

 

(*) Éric Trélor, oncle et parrain de David. C’est quasiment lui qui a élevé David dont les rapports avec des parents divorcés se révélèrent assez houleux comme le retracent p. ex. CIRCUIT MORTEL A LOHÉAC

 

(**) Vivia, marque automobile de fiction au cœur des romans qui rapportent les Aventures de David Sarel

  

NOTE MODIFIÉE LE 27 MARS 2014

 

 QUELQUES LIENS A SUIVRE

david sarel,fictions,nouvelles,romans policiers,polars,école de pilotage,magny-cours,triche en sport automobile

 LE PACTE DU TRICHEUR, un polar cross-age avec David dans le premier rôle, est disponible au prix de 0,98 € sur

http://www.amazon.fr/LE-PACTE-TRICHEUR-Thierry-Bras-ebook/dp/B00H2042PU

 

  Pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, découvrez  CHICANES ET DÉRAPAGES DE LORIENT AU MANS, un scénario où David et Denis font équipe en endurance

http://www.ffsa.org/article.php?comite=comite12&titre_url=chicanes-et-derapages-de-lorient-au-mans&id=13352

 

ainsi que CIRCUIT MORTEL A LOHÉAC, la première aventure publiée de David

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/08/30/un-roman-a-loh%C3%A9ac.html

 

David Sarel a connu la F1 très jeune grâce à son parrain Éric Trélor ; retrouvez-le dans un rôle totalement décomplexé en Angleterre

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-david-joue-l-intox-101163259.html

 

Vous voulez savoir ce qu’est devenu Jean-Baptiste Bannier ? Un indice en cliquant sur :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/06/12/pneu-importe-le-choix-pourvu-qu-on-ait-la-vitesse.html

Vous le retrouverez en 2013 dans une nouvelle qui retrace l’épisode le plus hallucinant de sa carrière. Une aventure au cours de laquelle il a dû faire appel aux talents d’avocat de son ancien condisciple David Sarel…

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

27/01/2013

NOVIKOV OVER THE TOP

Précoce, le jeune Russe fait déjà partie des gros bras du rallye mondial

evgeny novikov,sébastien loeb,denis giraudet,rallye,wrc,monte-carlo,fictions,romans

Rallyman à 16 ans, un rêve qu’Evgeny Novikov a réalisé

 

Je vais publier cette année un roman jeunesse dont le héros, à 16 ans, se retrouve navigateur d’un pilote de premier rang à l’occasion d’un rallye important qui  se déroule en Auvergne. Evgeny Novikov a fait mieux que mon personnage principal. Il a disputé son premier rallye  comme pilote à l’âge de 16 ans.  Pas dans un univers parallèle, dans le monde de la vraie course.

evgeny novikov,sébastien loeb,denis giraudet,rallye,wrc,monte-carlo,fictions,romans

Depuis, il a croisé le fer contre les meilleurs, Loeb, Latvala, Sordo,  Hirvonen, Solberg… Et il a déjà signé des scratchs. Pour Evgeny Novikov, la première victoire en Mondial, c’est sans doute pour bientôt. Il le mérite en tout cas.

 

Un Russe à Monaco

 

Evgeny Novikov est tombé dans la marmite des sports mécaniques quand il était petit. Et il y a absorbé une potion magique qui rend très fort, sans doute bientôt difficile à vaincre. Fils d’un rallyman amateur russe, un gentleman driver, il a accompagné son père sur les reconnaissances de courses alors qu’il n’était encore qu’un gamin. A partir de 9 ans, il a couru régulièrement en kart.

evgeny novikov,sébastien loeb,denis giraudet,rallye,wrc,monte-carlo,fictions,romans

 A 16 ans, les autorités russes lui ont accordé une dérogation spéciale lui permettant de piloter sur les spéciales à condition que son navigateur conduise sur les secteurs de liaison. Après plusieurs exploits dans son pays, il est arrivé en mondial avec une voiture privée. Il s’est tout de suite fait remarquer par sa pointe de vitesse même si sa rage d’être devant lui a parfois valu quelques frayeurs et sorties de route. « Evgeny est le plus jeune des surdoués, affirme Denis Giraudet, copilote qu’il n’est plus nécessaire de présenter. Son car-control est exceptionnel, unique. Il lui permet de se sortir de situations qui pour d’autres seraient désespérées ».

evgeny novikov,sébastien loeb,denis giraudet,rallye,wrc,monte-carlo,fictions,romans

Le garçon ne manque pas de motivation. « Je veux rester en WRC, répondait-il l’an dernier lorsqu’il était interrogé sur son avenir. Je veux gagner des rallyes et être champion du monde, remporter des titres ! » Pas de vantardise chez ce jeune homme discret, presque timide. Juste une grande détermination et un talent immense. Nul doute qu’ Evgeny a les moyens de ses ambitions. En 2013, il est incorporé au Team M Sport  et pilote une Ford Fiesta WRC.

evgeny novikov,sébastien loeb,denis giraudet,rallye,wrc,monte-carlo,fictions,romans

L’Équipe ne donnait pas cher des chances d’Evgeny avant le départ. Mais les commentateurs ont dû changer de ton au fil des spéciales. Evgeny a brillé. Au point d’épater SAS, Son Altesse Sébastien lui-même. « Novikov a fait de beaux trucs sur les spéciales enneigées, notait le pilote Citroën le jeudi soir. Mais après, sur le sec, je m’étais dit qu’il allait se faire bouffer. Ce n’est pas le cas »,

evgeny novikov,sébastien loeb,denis giraudet,rallye,wrc,monte-carlo,fictions,romans

 Evgeny a même signé deux scratchs. Le samedi matin, il était sur la troisième marche du podium dont il avait délogé Sordo, pilote d’une des DS3 officielles. J’avoue que j’ai songé qu’il gagnerait peut-être encore une place et finirait second derrière Loeb. Inspiré par un dessin humoristique signé Hugot et paru dans L’Équipe, je voyais Ogier faire une Grosjean et abandonner ou régresser avant la fin. Si les statistiques relevées par Guy Fréquelin en 2011 se confirmaient, la  probabilité de voir la Polo à l’arrivée ne dépassait pas une chance sur deux. Mais peut-être Ogier a-t-il plus de plomb dans la tête et a-t-il compris que s’il cherchait à suivre Loeb, il finirait irrémédiablement dehors de la piste. Résigné à la seconde place, il est resté sur la route cette fois.

evgeny novikov,sébastien loeb,denis giraudet,rallye,wrc,monte-carlo,fictions,romans

Et hélas, c’est la Fiesta d’Evgeny qui est sortie. Au plan de la performance, la Ford M Sport est en retrait par rapport  aux dernières machines d’usine de VW et Citroën. « Pour moi, il est préférable que la route soit sèche ou vraiment enneigée, témoignait le Russe. Nous rencontrons encore des difficultés en conditions mixtes. » De fait, l’aventure se termine le dernier jour du rallye dans une spéciale couverte de « soupe ». L’auto touche une pierre. Une roue endommagée interdit à l’équipage de percevoir les dividendes de sa remarquable course. Mais Evgeny a frappé les esprits, marqué son territoire face à ses adversaires, prouvé à la presse qu’il fallait désormais compter avec lui. Au point qu’AUTOhebdo lui consacrera 3 pages sous le titre Novikov parmi les ténors !

 

Bientôt prince des rallyes ?

 

Evgeny ne deviendra pas Sébastien Loeb en quelques semaines. Notre Seb national possède un palmarès extraordinaire qui sera très difficile à égaler tant il a écrasé la concurrence. Il restera sur la première marche du podium des  meilleurs de l’histoire du rallye toutes époques confondues, Je serais tenté de faire monter aussi sur ce podium Walter Röhrl et Henri Toivonen. Mais sans doute serait-ce injuste pour d’autres champions qui n’auront pas disposé au bon moment des armes que méritaient leurs talents ou se seront montrés trop discrets pour fasciner autant le public.

evgeny novikov,sébastien loeb,denis giraudet,rallye,wrc,monte-carlo,fictions,romans

Bientôt, Seb aura complètement quitté le rallye pour d’autres défis. L’Équipe a interrogé le multiple champion du monde :

 

 « Vos adversaires disent qu’ils courent sans prêter attention à vos performances car ils reconnaissent que vous êtes sur une autre planète. Que feriez-vous à leur place.

- J’arrêterais le rallye. »

evgeny novikov,sébastien loeb,denis giraudet,rallye,wrc,monte-carlo,fictions,romans

Mais voilà, avec le prochain retrait du roi, les prétendants au trône vont se dévoiler. Et Evgeny fait partie des plus sérieux.  Pourquoi ? « Je n’ai pas souvenir d’u pilote aussi jeune capable de réaliser de telles performances », témoigne Denis Giraudet, un des copilotes les plus expérimentés du monde qui a occupé et compte reprendre bientôt le baquet de droite à ses côtés. « Si à 57 ans je continue à prendre des risques et je continuerai à en prendre avec lui, c’est que je suis convaincu d’une chose. Il a tout pour, dans un premier temps, gagner des rallyes, et pour viser plus haut par la suite ».

evgeny novikov,sébastien loeb,denis giraudet,rallye,wrc,monte-carlo,fictions,romans

Autrement dit, l’expérimenté Denis Giraudet a décelé l’étoffe d’un Champion du monde chez Evgeny Novikov. Denis sait juger les pilotes et les hommes. Evgeny n’a que 22 ans. Sa marge de progression est énorme. Pour ma part, je suis convaincu que le digne successeur de Sébastien Loeb, le prochain empereur des rallyes mondiaux, ce sera lui !  Les constructeurs voudront tous l'engager. Les sponsors se battront pour apposer leurs sigles sur sa combinaison. Les annonceurs lui offriront des contrats en or pour associer leurs marques à son image. Il succédera à Loeb sur les podiums des rallyes et comme meilleur vecteur de communication du monde automobile.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Evgeny Novikov, sa page Facebook

http://www.facebook.com/pages/Evgeny-Novikov/131377705560

 

Henri Toivonen, pilote exceptionnel trop tôt disparu

http://confidentielpaddocks.over-blog.com/article-henri-toivonen-prince-des-rallyes-49541064-comments.html#comment75138188

 

Bientôt un polar jeunesse teinté de fantastique dans le monde du rallye ; l’action se déroule en Auvergne. Le projet, initialement prévu en 2012, a pris un peu de retard. Mais il sera disponible au plus tard au tout début de l’été 2013

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/12/15/mont-dore-1977-des-souvenirs-au-projet.html

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras