Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2017

DESIGN : la phrase du mois

Elles étaient belles, les voitures d’hier. Leur personnalité nous manque tellement...

design,vintage,bmw,ferrari,alfa romeo,mazda,fiat

Le design automobile d’aujourd’hui ? « Horrible », répond Leonardo Fioravanti dans une interview accordée à L’Équipe Magazine du samedi 15 avril 2017.

Leonardo Fioravanti est un désigner de grand talent qui a dessiné quelques-unes des plus belles Ferrari dont la Mondial, la 308 GTB, la 365 Daytona et la F40.

« La face avant d’une voiture, c’est son identité, poursuit le designer. Depuis quelques années, toutes les voitures du monde, surtout la partie basse de l’avant, se ressemblent... »

design,vintage,bmw,ferrari,alfa romeo,mazda,fiat

design,vintage,bmw,ferrari,alfa romeo,mazda,fiat

Difficile de ne pas approuver. Dans les années 60, une 2cv et une Mini ne risquaient pas d’être confondues. Chacune possédait son identité et la revendiquait sans complexe.

Le marketing au-dessus de tout

Leonardo Fioravanti attribue cette uniformisation du design aux responsables du marketing. « Aujourd’hui, ce sont les cadres du marketing et des ventes qui décident de la mise en production d’une auto. Ils se contentent de faire du copier-coller. Une Opel Corsa se vend bien, alors produisons un modèle qui s’inspire de cette auto pour être sûr d’en vendre aussi beaucoup. »

design,vintage,bmw,ferrari,alfa romeo,mazda,fiat

Le même phénomène existe dans de nombreux secteurs, y compris le monde de l’édition, de la production et des médias. Avant, les voitures ne se ressemblaient. Les créations issues de l’imagination des auteurs non plus. Aujourd’hui, les plus grands éditeurs français par exemple veulent des polars très noirs, urbains, dans des univers très glauques, écrits selon les codes des séries télé. Columbo n’aurait aucune chance de nos jours. Le concept défie les codes en dévoilant le coupable d’entrée. Victor Hugo non plus. Il se permet de longues digressions qui, si elles se révèlent passionnantes, ne correspondent pas au schéma type d’un épisode de Plus belle la vie...

Les valeurs d’une entreprise

Souhaitons que la société se libère au plus vite de cette obsession de l’uniformisation, de la pensée unique dans tous les domaines, de cette dictature du tout et tous pareils, de la rage qui conduit à couper les têtes qui dépassent.

design,vintage,bmw,ferrari,alfa romeo,mazda,fiat

design,vintage,bmw,ferrari,alfa romeo,mazda,fiat

Il reste naturellement quelques constructeurs qui s’affranchissent de cette tyrannie du style unique. Ils célèbrent leur histoire, respectent leurs traditions, inscrivent leurs nouveaux modèles dans les valeurs d’une lignée qui a conquis des générations de passionnés. C’est le cas de BMW et de Porsche (photos empruntées à Designmoteur.com). J’aurais aussi pu citer Alfa Romeo, Honda, Mazda entre autres.

design,vintage,bmw,ferrari,alfa romeo,mazda,fiat

design,vintage,bmw,ferrari,alfa romeo,mazda,fiat

Et naturellement Fiat qui réaffirme ses traits de caractère les plus attachants avec la Fiat 500 et le spider 124 !

Puissent ces constructeurs réveiller une société qui sombre dans le coma et perd son imagination, son envie... d’avoir envie !

QUELQUES LIENS

Calandres BMW, un signe distinctif de la marque au fil des décennies http://bit.ly/1JnEzhU

Des voitures d’hier dans la ville d’aujourd’hui http://bit.ly/2nLO44O

Designmoteur présente une voiture qui conserve une personnalité à part,un modèle siglé Pagani la https://gotmdm.com/auto/2017/02/pagani-huayra-roadster-v12-amg/

Formidable outil de liberté et domaine d’expression des talents, l’automobile excite parfois la jalousie et provoque des haines mortelles http://bit.ly/2oDlE0I

Giorgetto Giugiaro, un designer de génie http://bit.ly/2mDBaZj

Thierry Le Bras

18:53 Publié dans Livre, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : design, vintage, bmw, ferrari, alfa romeo, mazda, fiat |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

09/04/2017

Roman de pub BMW

A voitures exceptionnelles, pub soulignant l’excellence

BMW, vintage, publicité, communication, image de marque, histoire, romans, fictions, docufictions, BD

BMW fait incontestablement partie des marques qui nouent une relation passionnelle avec les conducteurs de ses véhicules.

C’est fort logiquement que les messages publicitaires soulignent cette histoire d’amour entre l’homme à la BMW et sa machine.

bmw,vintage,publicité,communication,image de marque,histoire,romans,fictions,docufictions,bd

Flash-back au cœur des années 60 et au début des années 70. La vitesse n’est pas encore limitée partout. Les contrôles sont rares, beaucoup moins fiables d’aujourd’hui et faciles à détecter. Les premières vérifications s’effectuaient sur un kilomètre. La voiture déclenchait le chronomètre en roulant sur un premier fil noir, puis l’arrêtait en franchissant le second. L’automobiliste qui connaissait le système le déjouait aisément. Quant aux tout premiers radars, ils ne pouvaient transcrire la vitesse de leur cible au-dessus de 150 km/heure. Autrement dit, celui qui roulait très vite avec une BMW, une Alfa Romeo, une Opel Commodore GSE, une Porsche ou une Jaguar mettait l’agent verbalisateur dans l’impossibilité de dresser un PV puisque la vitesse du présumé contrevenant restait inconnue...

Vitesse et compétition

Le concept de messages invitant le conducteur qui voit une calandre BMW dans son rétroviseur à se laisser doubler avec résignation ou à se rendre chez BMW acheter un modèle de la marque bavaroise causerait un énorme scandale aujourd’hui. Je ne crois même pas qu’une diffusion resterait juridiquement possible. L’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité et le CSA ne le permettraient pas. Sans parler des associations qui militent pour la sécurité routière ni de celles qui défendent les consommateurs.

bmw,vintage,publicité,communication,image de marque,histoire,romans,fictions,docufictions,bd

Il faut reconnaître que le message était agressif. Synonyme de « casse-toi de là, ou alors achète une BMW si t’es un homme ». Mais c’était une autre époque, plus libre, plus permissive, moins obsédée par le politiquement correct. Plus ouverte à l’humour aussi. Car objectivement, le conducteur qui ne voulait pas se faire doubler avait d’autres solutions que BMW. Une des plus simples consistait à se rendre chez un concessionnaire Alfa Romeo, la firme rivale. Les gammes des deux constructeurs proposaient des machines concurrentes sur plusieurs segments. BMW série 02 ou Alfa Romeo Giulia ? 2002 Tii ou coupé 2000 GTV Bertone ? Berline 2000, Alfetta, ou BMW Neue Klasse 2000 ? Il est vrai que tout en haut de la gamme, Alfa Romeo n’avait pas grand-chose à opposer aux Allemands. A part quand même la méchante Montréal, coupé 2 places équipé d’un V8 de2593 cm3 développant 200 chevaux. Très sportive, très exclusive...

bmw,vintage,publicité,communication,image de marque,histoire,romans,fictions,docufictions,bd

Constructeur de voitures passion et pas de simples objets à rouler, BMW fait partie des constructeurs très investis dans la compétition. A toutes les phases de son histoire, BMW a développé et engagé ses modèles en compétition. Souvent dans des épreuves de voitures de tourisme (ou de « silhouettes » ressemblant à des modèles produits en série), mais aussi en endurance et même en rallye. Un moyen de prouver ses performances, le niveau de sa technologie et sa fiabilité. Et une technique de communication qui valorise l’acheteur de BMW. Il n’est pas un simple quidam au volant d’une banale machine à transporter sa famille ou ses collègues. Non, le propriétaire de BMW n’entre pas dans la peau du larbin qui se contente d’un univers « boulot – auto –dodo » la semaine, puis esclave de sa famille le week-end. Il se sent l’égal des seigneurs de la course. Par course, j’entends compétition, la vraie, le sport des seigneurs, pas celle qu’imposeraient des mioches capricieux entre le foot, la danse, le judo, le cinéma.... Ni les courses au supermarché, au pressing... L’acheteur BMW doit se percevoir en héros de son époque. Il est Michel Vaillant (de la première saison), Tintin, Alain Delon (dans L’homme pressé), James Bond, pas un personnage quelconque. Le message publicitaire le valorise... et l’incite à dépenser plus que s’il achetait une voiture normale, médiocre, banale.

La communication par l’histoire

Le passé rappelle les valeurs d’une entreprise, son talent, ce qui lui tient à cœur au-delà des modes et des décennies. Les temps forts de l’existence d’une marque confortent le client déjà conquis dans son choix, le rassurent. Performance, excellence et élégance font partie de l’ADN BMW.

bmw,vintage,publicité,communication,image de marque,histoire,romans,fictions,docufictions,bd

La firme allemande a habilement choisi de le rappeler à l’occasion du Concours d’élégance de la Villa d’Este. Elle y présente des concept-cars qui rendent hommage à ses modèles les plus glorieux tout en annonçant subtilement le design qui habillera ses prochains modèles. La 30 CSL hommage dévoilée en 2015 représente à la fois un chef d’œuvre et une opération de communication parfaitement menée.

bmw,vintage,publicité,communication,image de marque,histoire,romans,fictions,docufictions,bd

J’adorerais participer à une opération de communication complémentaire servant l’image BMW. Pourquoi une BMW 30 CSI des seventies ne raconterait-elle pas son histoire au service de ses propriétaires successifs ? L’automobile n’est pas un simple objet. Elle possède une âme. Elle raconterait tous ses propriétaires, ceux qui l’ont méritée, qui lui ont donné du bonheur, ceux qui l’ont maltraitée. Les uns correspondraient à des cibles de clientèle, les autres à des catégories de personnes peu appréciées des passionnés de voitures à forte personnalité.

La 30 CSI sortirait rutilante de chez un concessionnaire, puis elle serait rachetée et préparée par un pilote avant de connaître des jours moins glorieux. Puis, comme un être humain secoué par la vie, le temps et la crise, elle rebondirait entre les mains d’un collectionneur amateur de courses de véhicules historiques. Nous la retrouverions au départ d’un Tour de France Automobile, joyeuse, enthousiaste, toute prête à dévorer les kilomètres et sa nouvelle vie. Cette histoire serait déclinée en petit roman illustré, sur papier ou sur la toile. La réalisation n’exigerait qu’un investissement raisonnable.

bmw,vintage,publicité,communication,image de marque,histoire,romans,fictions,docufictions,bd

Je suis l’auteur de romans, biographies, nouvelles et chroniques. Courts récits, biographies romancées de modèles, scenarii à développer en BD, en feuilletons, les idées ne manquent pas pour valoriser des BMW en soulignant l’histoire attachante des modèles de la marque : 328, 700, Neue Klasse, 2002, 30 CSI, séries 3, 5, 6, 7, Z1, Z3, Z4, série 1, BMW possède un patrimoine si riche... Mes idées pour participer à sa mise en valeur de cette histoire visent toutes la satisfaction de trois objectifs :

- renforcer encore le coefficient sympathie des clients acquis ou potentiels ;

- communiquer aux médias des outils de promotion originaux qu’ils considèreront avec plus d’attention que des communiqués ou messages traditionnels ;

- rendre les membres du réseau BMW encore plus attachés à la marque, et ce quelle que soit leur fonction au sein du groupe BMW ou d’une concession.

bmw,vintage,publicité,communication,image de marque,histoire,romans,fictions,docufictions,bd

BMW recourt à d’excellentes agences de communication et n’a pas besoin de vous, pensera le lecteur. Ce n’est pas faux. BMW communique très bien. Je sais aussi par expérience que les services com et les grosses agences n’aiment pas du tout voir des free-lance incontrôlables chasser sur leurs terres. Mais il est parfois arrivé qu’un constructeur utilise le talent de narrateur d’un romancier, d’un scénarise, d’un dessinateur afin d’imaginer quelque chose de différent. Il ne s’agit nullement de remplacer ce qui existe mais de faire quelque chose en plus. Alors, si un décideur de chez BMW me lit, si une grosse agence collaborant régulièrement avec la firme trouve l’idée intéressante, ou si un éditeur flaire une opportunité... et bien je suis là ! Il faut oser des trucs complètement dingues tant qu’ils visent un objectif noble. Parfois, ça marche !

QUELQUES LIENS

DESIGNMOTEUR présente la BMW 30 CSL hommage dévoilée en 2015 http://www.designmoteur.com/2015/05/bmw-3-0-csl-hommage/...

BMW 30 CSL, star des circuits les plus prestigieux du Mans, à Spa, au Nürburgring, à Watkins-Glen... http://bit.ly/29Xp97L

Une BMW Touring orange et d’autres voitures d’hier dans la ville d’aujourd’hui... http://bit.ly/2nLO44O

Quand la truffe favorise le travail d’écriture http://bit.ly/1AikrgM

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

Thierry Le Bras

19/02/2017

Des avocats pilotent les dérapages de leurs clients

Et ce n’est pas aisé face à des personnes qui n’ont jamais passé de permis de conduire leur vie ou leur entreprise !

nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

Un retour aux sources après onze ans d’existence du blog Circuit Mortel.

Rappelez-vous, c’était en janvier 2006. Je créais ce blog afin de partager avec vous ma mission de biographe de mon premier héros de fiction récurrent, David Sarel. Une histoire en flash-back, le récit d’une aventure survenue lors d’une semaine de course à Lohéac, quand David était encore adolescent. Coïncidence ou signe du destin, CIRCUIT MORTEL a été réédité en 2016. Le blog quant à lui existe encore et s’est même dédoublé, conservant du contenu ici ainsi qu’à l’adresse http://circuitmortel.com . La ligne rédactionnelle s’est élargie peu à peu à la passion de la course automobile en général ainsi qu’à celle de l’automobile de caractère, surtout vintage. J’accueille aussi de nouveaux personnages de fiction, notamment Philippe Georjan qui, plus âgé que David, a vu rouler les Ford MKII, Ferrari P3, Shelby Cobra, Porsche 906 et bien d’autres bolides d’avant devenus légendaires.

Me voici plus fidèle que jamais aux origines de CIRCUIT MORTEL et aux fondamentaux des aventures de David Sarel. Le personnage principal de cette série est voué à devenir avocat et gentleman driver. Un métier, une passion, qui inscriront son existence sur la trajectoire des affaires judiciaires et du danger permanent.

Mes journées comme équipier de David Sarel

Je me plais à répéter que je suis un peu le Watson de mes personnages de fiction. Ils m’acceptent dans leurs univers et me laissent le soin de raconter leurs existences. Peut-être pourrais-je aussi me considérer comme leur copilote. Ils conduisent leurs aventures. Je prends des notes, je les retranscris au moment opportun, en m’efforçant d’adopter le rythme le mieux adapté, et parfois d’influer sur la performance par des conseils de calme ou d’attaque.

nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

Telle sera ma vie au cours des prochains mois. Un rallye-raid s’engage. Il comprend plusieurs spéciales. Je suis en train d’apporter les dernières retouches à un nouveau recueil de nouvelles mijoté à la sauce humour cynique. Des séquences qui se déroulent dans des cabinets d'avocats, des histoires où ce ne sont pas les clients qui critiquent des "baveux" ou "bavards" trop chers, difficiles à joindre, pas assez impliqués dans les dossiers, mais des maîtres du Barreau qui confient les travers des justiciables. Ils constatent que la plupart de leurs clients se révèlent des êtres aussi peu recommandables que leurs adversaires, et surtout radins dès qu'il s'agit de payer les honoraires... Ils essaient de contrôler leurs dérapages et d’éviter que leurs clients terminent la course dans un mur. Le plus souvent sans bénéficier de la moindre reconnaissance pour des motifs que je décrypte au fil des pages. A mon avis, tous les prestataires de services reconnaîtront des catégories de clients qui les ont irrités à certaines occasions. David ne sera pas le seul plaideur présent dans ce recueil. Ses confrères issus de mes autres univers de fiction confient également des anecdotes auxquelles ils ont été mêlés. Tous des passionnés d’automobile, évidemment, bien que la course ne serve de toile de fond qu’à un seul des scenarii. Je travaille parallèlement à un thriller dans lequel David défend avec acharnement un jeune gentleman driver accusé de meurtre. Je ne vous dirai pas grand-chose sur l’histoire que certains lecteurs trouveront politiquement incorrecte. Mais ceux qui me suivent sur les réseaux savent que je n’hésite pas à exprimer le fond de ma pensée par des commentaires et twitts pas forcément consensuels. Je compte bien séduire de nombreux lecteurs, et peu importe qu’un Delahousse ou un Pujadas ne m’invitent pas... Une petite confidence quand même, le jeune mis en examen et cible de la presse majoritaire qui manipule l’opinion roule en Mazda MX5 au quotidien et court en véhicule historique avec une Triumph TR héritée de son défunt père.

nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

Je n’oublie naturellement pas la version papier du PACTE DU TRICHEUR remise plusieurs fois pour des raisons de divers ordres dont le relais par des sites optimisés dans leur évolution et leurs capacités de commercialisation. Cependant, le mieux et la recherche de la perfection ne sauraient légitimement paralyser l’action. Donc, il est temps de foncer et tant pis si un meilleur développement du matériel de commercialisation pourrait améliorer le niveau de performances. Quelques modifications devront être apportées pour mettre à jour la préface de Yoann Bonato ainsi que le prologue car trois ans se sont écoulés depuis la première version en eBook. Par ailleurs, une rumeur a circulé quant au sort de la Porsche de James Dean à laquelle je consacre une annexe. Si certains d’entre vous, chers amis lecteurs, disposent d’informations sur la véracité ou non de son enterrement sous les fondations d’un building, n’hésitez pas à me contacter en MP dans les prochains jours.

Des avocats pilotes existent vraiment !

 Il est arrivé lors de séances de dédicaces ou de discussions que des lecteurs me demandent si un avocat pouvait vraiment devenir un pilote de haut niveau.

nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

Pourquoi l’avocat, sous prétexte qu’il exerce une profession intellectuelle, serait-il incapable de plaider sa cause sur un circuit ou une spéciale de rallye ? Certes, la prestation du plaideur se compare plus volontiers à un match de boxe sur un ring judiciaire. Mais le sport automobile est un sport de combat. Ne dit-on pas qu’un championnat se gagne par KO ou aux points ? De nombreux pilotes inscrivent des sports de combat su programme de leur préparation physique et mentale. Par exemple Nico Rosberg photographié ci-dessus au cours d’une séance de boxe sous l’eau.

nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

Parmi les avocats qui brillèrent en course automobile, je citerai Bruno Sotty, brillant en course de côte et vainqueur de la catégorie des protos de moins de 2 litres aux 24 Heures du Mans 1980 sur une Chevron Roc qu’il partageait avec Dominique Laurent et Philippe Hesnault.

nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

Avocat dans le civil, Jean-Louis Bouquet mena aussi une brillante carrière de pilote. Non seulement dans les formules de promotion et en F3, mais aussi en Supertourisme et Superproduction, discipline où il défendit sans faiblesse les couleurs de Renault. Comme ci-dessus aux 2 Heures du Mans 1989 où la R21 Turbo 4x4 qu’il partageait avec Jean Ragnottti mena provisoirement l’épreuve devant la BMW M3 Garage du Bac de Fabien Giroix et Patrick Gonin.

Rien d’impossible donc à ce qu’un avocat se monte aussi convaincant sur la piste que dans le prétoire !

D’autres chroniques sur le web

Depuis un peu plus d’un an, j’ai pris l’habitude de vous tenir informé des chroniques que j’écris sur d’autres supports. Le web évolue à une vitesse vertigineuse. La blogosphère aussi. Que deviendra-t-elle dans les prochaines années, voire les prochains mois ? Résistera-t-elle à la concentration et à ceux qui veulent la bâillonner ? Car ne nous y trompons-pas, les blogs dérangent. Les régies et moteurs de recherche préféreraient sans doute concentrer la publicité sur quelques médias à grosse audience plutôt que gérer de multiples sources d’informations. Et surtout, les politiques qui tiennent actuellement les médias supportent mal que des voix discordantes s’élèvent contre les messages officiels, pour ne pas dire la propagande de l’État socialiste. C’est si confortable de confier les JT de 20 Heures à des lobbyistes bien payés pour ça avec nos impôts, quitte à hérisser la Cour de comptes... Profitions de la liberté d’écrire et de parler tant qu’elle ne nous est pas totalement ôtée. Cette angoisse de la perte de nos libertés représente la motivation première qui m’a projeté dans l’écriture du thriller que j’évoque dans le paragraphe précédent. J’y aborde en outre la nécessité de recourir à des spécialistes de la communication judiciaire afin de contrer la propagande des grands médias, voire de parer le défaut d’indépendance de magistrats qui jugent en fonction de leurs convictions extrémistes et pas des éléments objectifs d’une affaire(les mêmes qui, soutenus par une ministre peu habitée par la sagesse, avaient impunément affiché le mur des cons).

nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

Compte tenu de l’actualité, le blog Polars, sports et légendes traite forcément du manque de pluralité et d’indépendance des grands médias. J’y ai récemment confié l’inquiétude que m’inspirent ces médias « « « officiels » » » » qui fabriquent les méchants qui servent les intérêts de leurs amis politiques http://bit.ly/2lbsgin

nouvelles,livres,fictions,polars,david sarel,philippe georjan

Je ne renonce pas pour autant aux chroniques automobiles, si possible illustrées par des photos personnelles ou fournies par les équipes des pilotes. Vous pourrez donc me retrouver sur https://gotmdm.com (partie DM Driver) pour découvrir de nouvelles chroniques sur des pilotes, des épreuves, des voitures qui suscitent la passion !

QUELQUES LIENS

Portrait de Kevin Petit, un espoir de la course de côte en France http://bit.ly/2hGVcfM

Automobile : c’était mieux avant, au temps des voitures à l’image d’une société qui, il est vrai, avait alors des raisons de célébrer l’enthousiasme et la liberté http://bit.ly/2lkbnSk

Quelques voitures inoubliables des sixties http://bit.ly/2lv5xBr

J’ai croisé chats de caractère http://bit.ly/2iMUSAl

17 février 1997, 20 ans déjà... C’était l’arrivée du 3ème Vendée Globe et la sortie de mon livre sur la course aux Éditions Gérard de Villiers http://bit.ly/2lT9X2o

Thierry Le Bras

19:08 Publié dans Blog, Livre, Sport, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouvelles, livres, fictions, polars, david sarel, philippe georjan |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |