Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2014

LE DUEL FORD - FERRARI BIENTÔT AU CINEMA

après avoir passionné une génération d’amoureux du sport automobile

ford,cobra,gt 40,carroll shelby,24 heures du mans,ferrari,tom cruise,brad pitt,fictions,romans,polars,cinéma,films

  L’info n’est pas un scoop, mais les précisions qui filtrent sur le projet le rendent de plus en plus alléchant.

 

Dans sa version originale, le film s’intitulera GO LIKE HELL. Il sera réalisé par Joseph Kosinski. Parmi les protagonistes de l’histoire, Henry Ford II, Lee Iacocca (l'initiateur de la Ford Mustang avant d’entrer chez Chrysler), et bien sûr Carroll Shelby, celui qui a fait gagner Ford.

ford,cobra,gt 40,carroll shelby,24 heures du mans,ferrari,tom cruise,brad pitt,fictions,romans,polars,cinéma,films

 Le rôle de Carroll Shelby sera interprété par Tom Cruise dont la passion pour le sport automobile est bien connue. Non seulement Tom assiste à de nombreuses courses et est déjà apparu en pilote automobile dans JOURS DE TONNERRE, mais il a aussi essayé une Red Bull F1 et s’est montré à son avantage dans l’exercice. Brad Pitt pourrait lui donner la réplique. Dans le rôle d’Enzo Ferrari ? Peut-être… En tout état de cause, il faudra attendre 2015 pour découvrir ce film sur les écrans. Patience, un an, c’est vite passé !

 

Un temps fort de l’histoire du sport automobile

 

Le début des sixties s’annonce comme une période Ferrari au Mans. Au début de la décennie, la firme italienne n’a pas de rivales à sa hauteur. Jaguar et Mercedes ont quitté la discipline. Porsche ne produit pas encore des voitures de grosse cylindrée. Maserati et Aston Martin sont représentées par des écuries privées ou des importateurs. Ferrari consent plus d’efforts que ses adversaires au développement de machines conçues pour la gagne et perçoit les dividendes de ses investissements financiers et humains. D’ailleurs, si les voitures officielles ne remplissent pas leur contrat, des équipes privées à peu près aussi performantes que celles de l’usine prennent le relais.

ford,cobra,gt 40,carroll shelby,24 heures du mans,ferrari,tom cruise,brad pitt,fictions,romans,polars,cinéma,films

 Mais bientôt, un bouleversement  va secouer le monde de l’endurance. Un géant décide de remporter Le Mans coûte que coûte. Ford veut battre Ferrari. Le contexte dépasse le strict affrontement sportif et même industriel. Ford a voulu acheter Ferrari et en faire son département sportif. Le Commandatore a semblé intéressé. Il a négocié avant d’imposer des conditions inacceptables pour son interlocuteur. Pourquoi ? Sans doute pour faire évaluer le prix de son entreprise afin de traiter plus tard avec Fiat. Henry Ford a vécu le procédé du patron italien comme une trahison, voire comme une humiliation. Alors, il a décidé de faire mordre la poussière au cheval cabré.

ford,cobra,gt 40,carroll shelby,24 heures du mans,ferrari,tom cruise,brad pitt,fictions,romans,polars,cinéma,films

 En 1964, première bataille gagnée pour l’Américain. Les fantastiques Cobra de Carroll Shelby terrassent les Ferrari en GT. Puis en 1966, Ford triomphe au classement général. Veni, vidi, vici. Comme Jules César, Ford est venu, Ford a vu, Ford a vaincu. Des Titans que tout opposait se sont affrontés dans des duels homériques sur la piste mancelle. D’’un côté le géant de l’industrie et ses gros moteurs V8 dérivés de la série. De l’autre l’artisan italien et ses mécaniques d’orfèvrerie construites à quelques exemplaires. D’un côté, des bolides au son grave qui font trembler le bitume, de l’autre des bijoux qui hurlent en montant dans les tours, du rock’n roll contre l’opéra. D’un côté le challenger qui monte directement sur le ring dans la catégorie poids lourds, de l’autre le tenant du titre, expérimenté, rusé, mais qui finira par mettre un genou à terre face au nouveau puncher. Chaque combattant a cherché à s’adjuger les services des meilleurs pilotes du monde. La foule des supporters est divisée. Le duel Ford contre Ferrari aura passionné (et passionne encore) le grand public et tous ceux qui s’intéressent à la course automobile.

 

La confirmation d’une tendance

 

Après Rush, après la série Fast and furious, après Week-end of champion, au moment où Patrick Dempsey se bat pour le tournage et la sortie d’un film adapté d’un roman qui décrypte la vie d’un pilote automobile (cf liens en fin de note), la mise en chantier de GO LIKE HELL confirme que les producteurs comprennent désormais l’intérêt de la fiction et de l’adaptation romancée autour du sport automobile.

ford,cobra,gt 40,carroll shelby,24 heures du mans,ferrari,tom cruise,brad pitt,fictions,romans,polars,cinéma,films

  Normal, la course automobile offre des émotions incomparables. Bruits envoûtants des moteurs montant dans les tours, danger omniprésent, rivalités exacerbées, égos hyper développés des champions,  superbes  filles aux yeux de braise et aux corps de déesse, enjeux colossaux, pression des partenaires, autant d’ingrédients de nature à offrir au public la cuisine épicée qu’il réclame !

 

Une grande satisfaction

 

Ce film représente une bonne nouvelle pour moi au moment où je m’apprête à lancer un livre dont l’action trouve son dénouement aux 24 Heures du Mans 1966. Il s’agit d’un polar automobile, vintage et gourmand qui ne manque ni d’épices ni d’humour ! Il s’intitulera VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES. Vous allez rire, un des personnages principaux dispute les 24 Heures du Mans au volant d’une Cobra.

ford,cobra,gt 40,carroll shelby,24 heures du mans,ferrari,tom cruise,brad pitt,fictions,romans,polars,cinéma,films

  Je me suis permis une petite liberté avec l’histoire ; Aucune Cobra n’était présente dans la Sarthe cette année-là. J’ai toujours regretté qu’une version du Coupé Cobra Daytona n’ait pas été développée avec le V8 7 litres dans le but de contrer Ferrari en GT. Alors, je l’ai imaginée, tout simplement, en utilisant le pouvoir de l’auteur de créer un monde parallèle dans lequel il entraîne ses lecteurs. Vrombissements en vrrooaaaarrrrrr majeur, duels, suspense, petits meurtres et bons petits plats au programme !!!

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

ford,cobra,gt 40,carroll shelby,24 heures du mans,ferrari,tom cruise,brad pitt,fictions,romans,polars,cinéma,films

 En attendant VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, LE PACTE DU TRICHEUR, autre polar automobile est déjà en vente au prix de 0;98 € en cliquant ici http://amzn.to/1jAhsoF

 

Le compte Facebook de Yoann Bonato, pilote automobile et préfacier du Pacte du tricheur : http://www.facebook.com/pages/Yoann-Bonato/68465946477

Son compte twitter :https://twitter.com/yoannbonato

ford,cobra,gt 40,carroll shelby,24 heures du mans,ferrari,tom cruise,brad pitt,fictions,romans,polars,cinéma,films

 Tom Cruise teste une F1http://news.autoplus.fr/news/1445145/f1-video-tom-cruise-david-coulthard-red-bull

 

L’art de courir sous la pluie, le roman que Patrick Dempsey veut adapter au cinéma http://0z.fr/D1Mlc

 

Hommage à Carroll Shelby, le maillon fort du dispositif Ford http://bit.ly/1lZ7Im1

 

Un excellent livre sur la Ford Mustang http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2013/05/21/la-mustang-en-competition.html

(auquel j’ai fourni une photo d’illustration prise en côte de côte quand j’étais encore lycéen)

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

20/01/2014

COURSES DE CÔTES, le temps des copains…

En ce temps-là, nous étions  étudiants et pilotes amateurs...

courses de côtes,pouillé les coteaux,seventies,1976,1977,joël moullé,thierry le bras,le pacte du tricheur,polars,romans

 Séance d’autographes de Joël Moullé, le pilote de la barquette ?

 

Pas tout à fait car le pilote n’est pas celui qu’on croit à première vue. Le pilote, Joël, c’est celui qui reçoit l’autographe. Nous avions fait une petite mise en scène pour la photo. Celui qui est assis dans le baquet de la barquette HM assurait l’assistance. Petit clin d’œil à nos amis qui se dévouaient en assistance et sans qui rien n’aurait été possible.

 

J’aime bien cette photo réalisée à la Course de côte de Pouillé les Coteaux 1976, d’autant que l’Ascona SR bleue à toit noir en arrière-plan, c’était la mienne. Souvenirs du temps des copains. La course n’atteignait pas les coûts faramineux qui finiraient par décourager beaucoup de pilotes amateurs et la rendre difficilement compatible avec une activité professionnelle pour ceux qui ne travaillaient pas dans le milieu automobile.

courses de côtes,pouillé les coteaux,seventies,1976,1977,joël moullé,thierry le bras,le pacte du tricheur,polars,romans

 Joël Moullé comme moi sommes revenus sur cette épreuve de Pouillé les Coteaux en 1977. Joël y a signé une superbe performance : 2nd du groupe 6 derrière Dominique Lacaud avec sa baquette 1300 ! Quant à moi, j’étais également satisfait de mon résultat. Si ma brave Opel Ascona SR m’accompagnait toujours dans mes trajets quotidiens, elle servait aussi de voiture tractrice les week-ends de course pour amener la Golf GTI groupe 1 avec  laquelle je pouvais me battre pour les victoires de classe. Objectif atteint à Pouillé, 1er des 1300 – 1600 devant  Gadal !

courses de côtes,pouillé les coteaux,seventies,1976,1977,joël moullé,thierry le bras,le pacte du tricheur,polars,romans

 Le temps a passé. J’ai rangé mon casque depuis longtemps et si je le ressors, ce sera seulement pour des épreuves de VHC. La passion du sport automobile est restée intacte. Je m’efforce aujourd’hui de le raconter, parfois dans des récits, à travers des photos, ou encore en la plaçant au cœur de mes romans et nouvelles. J’avais déjà commis trois romans policiers et de nombreuses nouvelles sur fond de sports mécaniques. J’ai récidivé récemment avec. LE PACTE DU TRICHEUR  qui est disponible depuis quelques semaines en  Ebook Kindle (lien plus bas). D’autres suivront dont un polar automobile, vintage et gourmand dès le mois de février. Si vous êtres très nombreux à acheter mes livres, nul doute que vous m’aiderez à revenir en VHC et je vous en remercie d’avance !

 

J’ai perdu Joël Moullé de vue depuis cette période. S’il me lit ou si des amis à lui prennent connaissance de cette note, qu’il(s) n’hésite(nt) pas à me contacter. Je mettrai volontiers d’autres photos de lui en ligne et je serai ravi d’avoir de ses nouvelles ben sûr.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Pour commander LE PACTE DU TRICHEUR au prix de 0,98 €, c’est ici http://amzn.to/1jAhsoF

 

Confidences d’auteur et remerciements aux sites et blogs qui m’aident à faire connaître LE PACTE DU TRICHEUR http://0z.fr/9TDz8

 

Le site de Yoann Bonato, auteur de la préface du roman, un excellent rallyman nullement traumatisé d’être né un vendredi 13 !

http://www.yoann-bonato.com

 

Première victoire en course de côte http://bit.ly/1bddtrb

 

En course auto, les spectateurs sont sympas http://bit.ly/1cIecke

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

12/01/2014

NUMÉROS GAGNANTS OU MAUDITS ?

le pacte du tricheur,superstitions,légendes,chat noir,polars,romans,remerciements,humour,13

 Le 13 sera peut-être au départ de la saison de Formule 1 2014. Un numéro pas toujours bien vu…

Le 13 porte-t-il bonheur ou malheur ? En sport automobile, il n’est attribué que si un concurrent le demande. J’explique pour quelle raison dans les annexes de mon dernier polar sur fond de rallye, LE PACTE DU TRICHEUR, disponible ici http://amzn.to/1jAhsoF

 

En vérité, je pensais vous parler aujourd’hui d’une rencontre avec un pilote de F1. C’était en 1996 au Mondial de l’Automobile. Je mettrai ce sujet en ligne un peu plus tard. Car des anecdotes survenues ce matin m’ont décidé à surfer sur les superstitions de pilotes liées au N° 13 en course.

 

Chat noir et 13 dans la même journée

 

Eh oui, surprise ce matin au moment où j’ai ouvert ma porte. Un chat noir m’attendait sur le paillasson… Un chat très doux, je vous rassure. Moins nerveux qu’une Jaguar et plus docile qu’une Pantera, il ronronne tel un diesel dès qu’on le caresse. Je le connais. Des voisins habitent chez lui (non, ceci n’est pas une erreur de rédaction. Tout le monde doit prendre conscience que ce sont les humains qui vivent chez leur chat et pas le contraire).

le pacte du tricheur,superstitions,légendes,chat noir,polars,romans,remerciements,humour,13

Je ne pense pas qu’il m’en veuille d’avoir attribué un rôle ingrat à un autre chat noir dans LE PACTE DU TRICHEUR. Pourquoi ? Mais tout simplement parce que malgré nos excellentes relations de voisinage, je ne pense pas que le minet ait lu mon roman. Il ne sait dès lors  pas davantage  que - je l’explique dans les annexes  -  les chats noirs ont terrorisé bien des pilotes. D’ailleurs, les commentateurs de course automobile n’évoquent-ils pas encore de nos jours la présence d’un chat noir dans le cockpit quand un pilote se heurte à la malchance ?

 

La visite du chat noir ne m’a pas dissuadé de sortir. J’ai acheté des journaux, puis des bricoles dans une épicerie. Et là, surprise, la note s’est élevée à exactement… 13,13 €. Oups, j’ai intérêt à ce que le 13 ne porte pas malheur, moi. Bon, jusqu’à présent, ça va. Je suis rentré chez moi sans incident. Hier soir, j’ai regardé TITANIC, l’ultime scénario sur Arte. Dois-je y voir un présage ? Je ne pense pas. Une autre légende était en cause.  La bouteille de Champagne ne s’était pas cassée à la première tentative, le jour du baptême. Je l’ai rapporté dans d’autres livres.

 

Numéros fétiches ou redoutés

 

Il existe au moins un pilote de F1 qui ne redoute pas le 13, c’est Pastor Maldonado. C’est le numéro qu’il a demandé et obtenu pour sa carrière dans la discipline reine. Un test quant à l’appréciation des influences du 13 ? Peut-être. Car pour l’heure, la situation gravement obérée des finances de l’Écurie Lotus fait peser une lourde hypothèque sur sa participation au Championnat 2014. Le team aura bien besoin d’un miracle (ou d’un pacte avec des forces obscures) pour s’en sortir.

le pacte du tricheur,superstitions,légendes,chat noir,polars,romans,remerciements,humour,13

Une femme a porté le N° 13 en F1. Il s’agissait de Davina Galica au Grand-Prix de Grande Bretagne 1976. Elle ne parvint pas à se qualifier, ce qui ne plaide pas en faveur des pouvoirs salvateurs dudit numéro. D’autres faits de course tendraient pourtant à démontrer que le 13 aiderait à remporter le jackpot. Ainsi, Jody Scheckter et Damon Hill emportèrent-ils leur première victoire en F1 le jour de leur 13ème Grand- Prix !

Curieux des superstitions et légendes dans l’univers des sports mécaniques ? Lisez LE PACTE DU TRICHEUR http://amzn.to/1jAhsoF Non seulement le roman inclut de nombreux éléments étranges tous liés à des légendes existantes et à des incidents arrivés en course, mais les annexes racontent les superstitions de pilotes d’hier et d’aujourd’hui.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Confidences d’auteur et remerciements aux sites et blogs qui m’aident à faire connaître LE PACTE DU TRICHEUR http://0z.fr/9TDz8

 

Le site de Yoann Bonato, auteur de la préface du roman, un excellent rallyman nullement traumatisé d’être né un vendredi 13 !

http://www.yoann-bonato.com

 

Vendredi XIII en course transatlantique

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/07/13/vendredi-13.html

 

GARE A LA MAIN DU DIABLE, un autre polar que j’ai commis sur fond de sport et de superstitions, dans le monde de la course au large cette fois

http://0z.fr/fRC-J

 

UN JOUR UNE AUTO, un nouveau blog à suivre

http://www.unjouruneauto.fr/

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras