Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2012

J’AI FAIT UN RÊVE AUTOMOBILE…

irréel et délicieux

targa florio,alfa romeo,2000 gtv,33 tt 12,fictions,tweets,politique,vintage,italie

Alfa Roméo m’invitait à disputer la Targa Florio.


Et je me présentais au départ de l’épreuve pour y piloter une Alfa Roméo 2000 GTV groupe 1. Le coupé Bertone, une machine flamboyante, excitante, provocante…

 

En arrivant à Palerme (un nom plein de promesses pour un auteurs de polars, de chroniques et de nouvelles comme moi), une surprise m’attendait. « La règlementation nous permet de faire courir un proto le premier jour de la course, puis d’aligner la 2000 GTV seulement demain, m’annonçait le patron du team. Et comme le classement s’opère à l’addition des temps des deux journées de course, les vainqueurs seront les pilotes d’une écurie qui utilise cette stratégie, de préférence toi et ton équipier ».

targa florio,alfa romeo,2000 gtv,33 tt 12,fictions,tweets,politique,vintage,italie

 - Mais, c’est que je n’ai piloté que des voitures de tourisme en course, jamais de proto, observai-je.

 

- T’inquiète, intervint mon équipier qui était aussi un bon copain. T’as fait du kart. Le proto Alfa 3 litres, il est plus facile à mener qu’un kart. La victoire, elle est pour nous.

 

Une épreuve mythique

 

Il est des noms mythiques dans l’histoire de la course automobile et l’Italie en a créé plusieurs. Targa Florio, Mille Miglia, Monza, sans oublier Alfa Roméo, Maserati, Lancia, Giulia, Pininfarina, Bertone, Ferrari…

 

La Targa Florio a connu différentes périodes dans son histoire. Mais à une époque, notamment pendant les sixties et la première moitié des seventies, elle opposa bien plusieurs catégories de bolides dont des protos conçus pour le circuit. Les pilotes s’affrontaient  sur les petites routes montagneuses  siciliennes. Les voitures ne partaient pas ensemble, mais chacune leur tour, pour une boucle de 70 kilomètres. Les pilotes se relayaient à chaque tour, un peu comme en endurance.

targa florio,alfa romeo,2000 gtv,33 tt 12,fictions,tweets,politique,vintage,italie

 Bien sûr, des protos encombrants développant  500 cv sur les routes de montagne au milieu de spectateurs plutôt indisciplinés, c’était un concept voué à disparaître. La course évolua donc vers un rallye traditionnel et disparut du calendrier des épreuves d’endurance. Mais Alfa Romeo l’a bien remportée en 1975 avec un proto 33 TT 12 piloté par Nino Vaccarella et Arturo Merzario !

targa florio,alfa romeo,2000 gtv,33 tt 12,fictions,tweets,politique,vintage,italie

 J’ai toujours été amoureux du coupé 2000 GTV Bertone et je possède une très jolie Alfa 33 3 litres au 1/24ème. Sans doute sont-ce là les sources de ce rêve merveilleux et vintage dont je me suis réveillé avec regret. Un rêve hors du temps, où les voitures des seventies gagnaient encore, où l’âge de mes artères ne m’incitait pas à freiner une fraction de seconde plus tôt que quand je courais vraiment. Un moment de pur bonheur, d’autant que le copain avec qui je faisais équipe ne mentait pas. Dans le monde parallèle où voguait mon subconscient, le proto Alfa était effectivement magique, plus facile à piloter qu’un kart. Il me propulsait d’un virage à l’autre en me donnant l’impression de voler, de surpasser le talent de Loïc Duval, de Nico Hülkenberg, (pardon Loïc et Nico, ne vous vexez pas si vous me lisez, je reste un de vos fidèles supporters), de Pierre Kaffer, d’André Lotterer, d’Anthony Davidson, de Nicolas Lapierre…

 

Invitation au rêve automobile

 

Imaginez vos propres rêves mécaniques. Moins de radars, des limitations de vitesses assouplies, des carburants moins chers, une renaissance décomplexée du plaisir automobile. Difficile en ces temps de crise, je sais. Surtout que l’automobile n’a plus la cote, à part à l’Argus.

 

L’homme politique normal est autophobe. Triste banalité. Médiocrité de l’Énarchie hérissée par le formidable symbole de liberté que la voiture incarne.

targa florio,alfa romeo,2000 gtv,33 tt 12,fictions,tweets,politique,vintage,italie

 Rêver d’une sympathie des pouvoirs publics vis-à-vis de l’automobile relève de l’utopie, encore plus que mon rêve. A moins que… A moins qu'un acteur du monde politique reconnaisse un jour prochain tout ce qu'apporte l'automobile en termes d'emploi, de liberté, d'innovation, de design, de plaisir, d'enthousiasme et de contributions fiscales.  Imaginez qu'en 2017, un candidat à la présidentielle se mette à défendre une passion sans limite pour les bolides qui rugissent leur puissance, invitent à la vitesse, maîtrisent les dérapages contrôlés, réclament du carburant, offrent du bonheur et des sensations fortes. Ce serait la cerise sur le gâteau pour rester dans l’humour culinaire que j’adore. Une  nouvelle cuisine élyséenne de nature à réconcilier les français. Imaginez que ce candidat-là fasse de la renaissance du Grand-Prix de France un marqueur de son mandat... Je m'arrête. Je  rêvais éveillé. Et si je continue dans cette voie, quelqu'un va appeler des hommes en blanc qui vont m'amener dans un véhicule hurlant. Pas un bolide, juste une camionnette blanche avec un gyrophare et une sirène hurlante.

 

NOTE MODIFIEE LE 23 SEPTEMBRE 2015

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Alfa Vendée, une concession Alfa Romeo pas comme les autres

http://www.alfavendee.com/

 

L’actualité de mes livres, dont Le pacte du tricheur et Vengeance glacée au coulis de sixties, c’est sur

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

 

Ambiance Grand National Tour Auto 1973, avec des Alfa, des BM, des Alpine…

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/05/25/ambiance-grand-national-tour-auto-1973.html

 

Un feuilleton automobile avec des Alfa Romeo 2000 GTV Bertone 

ÉPISODE 1  http://bit.ly/1trq9Df

ÉPISODE 2  http://bit.ly/1vJ6dTB 

ÉPISODE 3 http://bit.ly/1vjuSMr 

ÉPISODE 4  http://bit.ly/1y8CyRw

 

Mes activités d’auteur, de chroniqueur et de consultant  http://bit.ly/1IunQ9N

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

09/04/2012

UNE ALFA ROMÉO 2000 GTV DE ROLAND IMBERT

Le virus Alfa est incurable et c'est tant mieux !

roland imbert,bernard béguin,alfa roméo,2000 gtv,lov’auto,rallye d’armor,cc de saint-germain sur ille,seventies,vintage,24 heures de spa

 Carrosserie élégante et agressive dessinée par Bertone, vrombissements magiques d’un moteur aux cheveux de feu, le coupé Alfa Roméo 2000 GTV Bertone reste une des voitures les plus envoûtantes des seventies.

 Ils furent nombreux les pilotes de premier plan à piloter des 2000 GTV en compétition. Parmi eux Gérard Larrousse, Guy Fréquelin, Bernard Béguin, Guy Chasseuil, et quelques gentlemen drivers de très haut niveau tels Marcel Grué, JP Theuil, Giovanni Rossi, Christian Rio, Christian Galopin et d’autres encore… dont bien sûr Roland Imbert, pilote et préparateur des superbes 2000 GTV Lov’Auto.

 

Une année 1976 fructueuse

 

Les goûts et les couleurs sont subjectifs. Mais pour ma part, le plus beau coupé 2000 GTV dont je me souvienne reste celui que Roland Imbert pilotait en 1976 et 1977. Sa robe bleu métal avec de fins liserés blancs soulignait la beauté naturelle de la voiture. Une classe digne de Coco Chanel, de Pierre Cardin ou encore de Loris Azzaro. Une voiture que le public remarquait. D’autant que le pilote, Roland Imbert, offrit un joli palmarès à sa machine.

roland imbert,bernard béguin,alfa roméo,2000 gtv,lov’auto,rallye d’armor,cc de saint-germain sur ille,seventies,vintage,24 heures de spa

Les photos (couleur) qui illustrent cette note ont été réalisées par mes soins à l’Armor 1976. Roland Imbert y remporta le groupe 2. Quelques semaines plus tard, la voiture était présente à la Course de côte de Saint-Germain sur Ille. Je n’ai pas de photo car cette édition de St-Germain était ma première course de côte au volant d’une Opel Ascona SR. Donc, j’avais autre chose à faire que photographier les autres pilotes. Ne trouvant pas Roland Imbert dans le classement, je me demande s’il a eu un pépin qui ne lui a pas permis de terminer une seule montée de course ou si l’auto était louée à un autre pilote ? Les commentaires à ce sujet sont les bienvenus.

roland imbert,bernard béguin,alfa roméo,2000 gtv,lov’auto,rallye d’armor,cc de saint-germain sur ille,seventies,vintage,24 heures de spa

En tout état de cause, l’année 1976 se révéla d’ fructueuse pour le pilote préparateur Lov’Auto. Aux 24 Heures de Spa Francorchamps, il partagea le volant d’un coupé 2000 GTV avec Bernard Béguin. Roland et Bernard terminèrent troisièmes du classement général et second de leur classe de cylindrée derrière le coupé Alfetta GTV Autodelta officlel d’Andruet et Dini.

 

Splendeur et misères des voitures de course

 

La vie d’une voiture de compétition ne ressemble pas à un long fleuve tranquille. Comme les humains, les bêtes de course vieillissent. Un jour, elles ne sont plus compétitives. De jeunes rivales plus musclées les poussent dans les cordes et les contraignent à la retraite sportive. Les Alfa 2000 GTV et les Commodore GSE furent confrontées à ce drame lorsque les Ford Escort 2000 RS et les Opel Kadett GTE affichèrent leur souffle, leurs muscles, leur équilibre et leurs dents de louves qui rayaient le parquet, euh… le bitume. Dans le meilleur des cas, une voiture de course finit au musée ou dans une collection privée. Il faudra du temps entre la fin de sa carrière sportive et un éventuel retour en VHC.

roland imbert,bernard béguin,alfa roméo,2000 gtv,lov’auto,rallye d’armor,cc de saint-germain sur ille,seventies,vintage,24 heures de spa

Parfois, la fin est plus brutale. La recherche des derniers millièmes se termine mal. Un pilote qui ne sort jamais n’est pas parfait parce qu’il ne va pas chercher l’extrême limite. Donc un vrai bon sort de temps en temps. Et en rallye, où les tracés sont bordés d’obstacles naturels, cela se termine très souvent par une caisse détruite. Vainqueur de groupe à l’Armor 1976, Roland Imbert quitta l’édition suivante dès le premier jour de course après avoir pulvérisé sa caisse.

roland imbert,bernard béguin,alfa roméo,2000 gtv,lov’auto,rallye d’armor,cc de saint-germain sur ille,seventies,vintage,24 heures de spa

 Cette sortie ne marqua pas pour autant la fin de carrière du pilote des Alfa Lov’Auto. Aux 24 Heures de Spa cette année-là, il pilotait un coupé Alfetta GTV (comme celle-ci-dessus sur laquelle il fit équipe avec Béguin et Martinez en 1978)  et engageait un coupé 2000 GTV pour Boubet, Malgalhaes et Mandron. Peut-être des pièces récupérées sur la voiture endommagée à l’Armor retrouvèrent-elles les émotions de la compétition après avoir été remontées sur d’autres Alfa Lov’Auto ?

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Le blog d’Alfa Vendée animé par Frédérique Barteau

http://www.alfavendee.com/s.a._barteau/

 

Ambiance Grand-National Tour Auto 1973, une belle époque pour les coupés Alfa

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/05/25/ambiance-grand-national-tour-auto-1973.html

 

Les spectateurs sont sympas

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/01/04/les-spectateurs-sont-sympas.html

 

Des souvenirs de la CC de St-Germain-sur- Ille 1976

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/09/27/course-de-cote-de-st-germain-sur-ille-76-quelques-souvenirs.html

 

Non, le Rallye d’Armor n’est pas un long fleuve tranquille

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/11/06/rallye-d-armor-1979-six-speciales-et-puis-s-en-vont.html

 

De bonnes adresses de lecture qui vous ramèneront dans l’atmosphère des courses automobiles Vintage

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-quelques-bonnes-adresses-102069909.html

 

Thierry Le Bras

25/03/2010

ALFA ROMEO MONTREAL, un joyau né trop tard

ALFA MONTREAL 1.jpg
 

La Montréal restera sans doute une des plus belles voitures fabriquées par Alfa Roméo. Elle fut conçue et  produite à une des périodes les plus flamboyantes de la marque au trèfle. C’étaient les années du virus Alfa, des chevaux de feu, des coupés Bertone, celles où des grands pilotes de la trempe de Gérard Larrousse apportaient de belles  victoires aux modèles de série Alfa, par exemple la première place en groupe 1 au Monte-Carlo 1973.

 

ALFA MONTREAL 2.jpg
 

Je me souviens très bien de la première Montréal que j’ai vue. C’était en 1973 à la concession Alfa Roméo de ma ville dont mon père était client car il venait d’acheter un coupé 2000 GTV Bertone.

ALFA MONTREAL 3.jpg
 

La Montréal s’attaquait à un défi ambitieux. Beaucoup plus chère que les 2000 GTV, elle allait de par son prix et sa puissance jouer sur le terrain des Porsche 911.

 

Malgré ses qualités, un moteur noble et un design magnifique, elle dut composer avec quelques handicaps de poids :

- un moteur très délicat à régler ;

- une quasi absence de palmarès en compétition ; car si la Montréal fit la première page d’un album de Michel Vaillant aux mains de Roy Johnson, un ami des Vaillant apparu dans le 8ème pilote, les amateurs de rallye, de courses de côtes et d’endurance ne la virent pas se battre contre les Porsche, Alpine, Ferrari Daytona... En outre, Porsche commercialisa en 1973 une version Carrera RS qui plaçait la barre très haut dans les catégories GT ; la Montréal aurait sans doute pu se révéler très performante aussi, notamment grâce à sa base moteur ; mais hélas, Alfa Roméo ne consentit pas les efforts nécessaires pour la développer, lui offrir une fiche d’homologation intéressante, commercialiser à des prix acceptables les pièces homologuées, et encourager des préparateurs et des teams à la lancer dans le grand bain ; pour les passionnés d’Alfa Roméo, signalons que les apparitions de la Montréal en compétition font l’objet d’un sujet sur l’excellent forum Autodiva :

http://www.autodiva.fr/forum/viewtopic.php?f=2&t=607&p=44446

- un contexte automobile catastrophique à la fin de sa carrière ; limitations de vitesse, premier choc pétrolier (avec rumeurs de tickets de rationnement d’essence début 1974), campagnes contre la conduite sportive, voilà l’atmosphère qui allait transformer notre pays en société autophobe demanderesse d’une automobile banalisée et insipide. Tout le contraire de ce qu’offrait avec générosité l’Alfa Montréal.

ALFA MONTREAL 4.jpg
 

Ce serait un autre modèle Alfa qui allait connaître le succès commercial à cette période. Un modèle intéressant d’ailleurs, qui défendrait ses chances en compétition. Il s’agissait  de la première traction de la marque, une voiture moins chère, produite sur un autre site, l’Alfa Sud.

SM CITROEN.jpg
 

La Montréal ne fut pas la seule victime du premier choc pétrolier et des tristes mutations de l’automobile. Cette crise porta également le coup de grâce  à la Citroën SM qui, bien qu’originale et dotée de nombreuses qualités, ne trouverait jamais son public.

MATRA BAGHEERA U8.jpg
 

J’ai lu aussi qu’en 1973, Matra songeait à une Bagheera équipée d’un 8 cylindres 2.600 cm3 issu de l’accouplement de deux 1.300 cm3. Le prototype existait et avait été chronométré à 240 km/heure. Sans la crise qui mit fin aux productions de la Montréal et de la  SM, aurions-nous vu des Bagheera U8 au Rallye de Monte-Carlo, à la Course de côte du Mont-Dore, au Tour de France auto et dans les compétitions qui accueillaient alors chaque week-end des centaines de pilotes dans tout l’Hexagone ? Personne ne connaîtra jamais la réponse.

ANFRUET A L ARMOR 1976.JPG

 

Thierry Le Bras

09:16 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alfa romeo, alfa romeo montreal, citroen sm, matra bagheera u8 |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |