Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2012

LA COURSE AUTOMOBILE EST VIOLENTE…

et excitante

rallycross,rugby,f1,boxe,lutte,nico hulkenberg,nico rosberg,kimi räikkönen,jenson button,olivier panis,michael schumacher,vitaly petrov

 En Championnat d’Europe, sur la piste c’est la guerre, affirme Jean-Luc Pailler.

 

Le plus titré des pilotes de Rallycross français tempère ses propos en ajoutant qu’après la course, les rivaux sur la piste n’hésitent pas à faire la fête ensemble.

 

« Un monde de violence est un monde excitant », témoigna  Roselyne Bachelot au micro d’Europe 1 le 22 août dernier. L’ancienne ministre des sports évoquait l’atmosphère brutale et impitoyable du monde politique. Une dureté que reconnaissent les acteurs de tous bords. En politique, on prend des coups, beaucoup de coups. Mais c’est si excitant que les plus acharnés peinent à quitter le ring.

 

Comme en politique, la violence de la course offre poussées d’adrénaline et excitation aux pilotes et supporters.

 

Des duels de gladiateurs

Casque, combinaison, gants transforment l’être humain qu’est le pilote en machine à vaincre, en extra-terrestre débarqué  d’une autre planète. Ses réflexes, le contrôle de son  émotivité et sa résistance ne correspondent pas aux normes humaines. N’a-t-on pas dit de Kimi Räikkönen qu’il vivait sur une autre planète ?

rallycross,rugby,f1,boxe,lutte,nico hulkenberg,nico rosberg,kimi räikkönen,jenson button,olivier panis,michael schumacher,vitaly petrov

 Sans parler de la volonté du pilote ni de sa maîtrise de l’espace à des vitesses hallucinantes. En Finlande par exemple, les autos bondissent de bosse en bosse tel un vaisseau spatial. Les jeux de pilotage se déroulent en trois dimensions à la vitesse de l’éclair. D’ailleurs, les voitures de compétition les plus élaborées  recourent à tant de technologies avancées et utilisent de tels matériaux qu’on pourrait les croire conçues dans un autre univers pour conquérir la planète terre.

Sur les lignes de départ, le vacarme fait vibrer les alentours et martyrise les tympans. Les monstres mécaniques rugissent leur puissance, leur rage de vaincre. Si des regards de pilotes se croisent, ils lancent la détermination féroce d’armes de gladiateurs s’entrechoquant au premier assaut. Des étincelles de force mentale, de volonté de gagner.

rallycross,rugby,f1,boxe,lutte,nico hulkenberg,nico rosberg,kimi räikkönen,jenson button,olivier panis,michael schumacher,vitaly petrov

 Un jeune pilote de proto en endurance m’a confié que quand il freinait en rétrogradant de la 6ème à la 2ème à la fin des Hunaudières, c’était comme s’il s’écrasait contre un mur de briques.

rallycross,rugby,f1,boxe,lutte,nico hulkenberg,nico rosberg,kimi räikkönen,jenson button,olivier panis,michael schumacher,vitaly petrov

 Les sports mécaniques sont impitoyables. « La Formule 1, c’est comme un combat de rue, affirme Olivier Panis. Lorsque tu y arrives, c’est que tu as pris la place de quelqu’un. Il faut te battre pour toi et essayer d’y rester. » De fait, les jeunes loups se comportent en gladiateurs, même les mieux élevés, ceux qui arborent des looks de gendres idéaux et des sourires angéliques. Nico Hülkenberg par exemple ressemble à un jeune étudiant parfaitement élevé, courtois et propre sur lui. En course, c’est un tigre, tout comme Jenson Button dont le caractère d’authentique gentleman britannique s’accommode sans problème de passes d’armes où il est capable de terrasser les plus agressifs. Quant au sympathique Vitaly Petrov, calme, élégant, son regard glacé quand les choses ne se passent pas conformément à ses attentes exprime une combativité sans faille.

 

Un vocabulaire à l’avenant

 

Combien de fois les commentateurs de TF1 ont-ils employé le terme « guerriers » pour désigner Kimi Räikkönen, Michael Schumacher et d’autres rois de la F1 ? Ils usent aussi du qualificatif de « gros bras »  au sujet des habitués des places d’honneur. Quand deux pilotes se battent roues contre roues, les mots combat, bras de fer, affrontement, duel s’appliquent à leur lutte pour une place.

 

Après sa première saison de F1, Nico Rosberg, aussi policé dans son éducation que combatif sur la piste, qualifia le monde de la F1 de… « parc de requins ».

rallycross,rugby,f1,boxe,lutte,nico hulkenberg,nico rosberg,kimi räikkönen,jenson button,olivier panis,michael schumacher,vitaly petrov

 Lorsque le nouveau format des qualifications pour les GP de F1 entra en vigueur avec ses deux phases d’élimination suivies d’un combat de Titans entre les dix meilleurs, Felipe Massa parla de « KO tous les quarts d’heure ». De fait, la course automobile assène les mêmes expressions imagées que la boxe. Les machines de course les plus exclusives secouent leurs pilotes comme des sparring-partners. Les champions  gagnent des courses et des championnats soit aux points, soir par KO.

rallycross,rugby,f1,boxe,lutte,nico hulkenberg,nico rosberg,kimi räikkönen,jenson button,olivier panis,michael schumacher,vitaly petrov

 Sans compter qu’après une sortie de piste, il arrive qu’une auto finisse cabossée comme un boxeur malmené.

 

Dans l’interview évoquée plus haut, Roselyne Bachelot parla en outre de petits meurtres entre amis au sein de la classe politique. Les coups de poignard dans le dos existent aussi en course automobile pour éliminer ou au moins affaiblir un équipier, s’approprier un sponsor, dévaloriser l’image d’un adversaire, s’adjuger les bonnes grâces d’un team manager, s’attirer les faveurs de journalistes influents… Comme la politique, la course automobile n’a rien d’un monde de Bisounours. Elle emprunte aux jeux du cirque, aux matchs de lutte, aux rings de boxe, voire à l’ultimate-fighting. Par contre, elle rapporte parfois de belles histoires d’amitié et de solidarité qu’auraient applaudies Enid Blyton, auteur des Aventures du Club des cinq. Et nous, on l’aime.

Vous pouvez également me retrouver sur http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/ , http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Suivez-moi sur Twitter

@ThierryLeBras2

rallycross,rugby,f1,boxe,lutte,nico hulkenberg,nico rosberg,kimi räikkönen,jenson button,olivier panis,michael schumacher,vitaly petrov

Récit : Sensations F1, au cœur de l’action avec un champion http://bit.ly/1R9OCsP://bit.ly/1R9OCsP

 

Quand  Rugby et sport auto mènent le même combat

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/10/24/au-coeur-de-la-melee-avec-les-bleus.html

rallycross,rugby,f1,boxe,lutte,nico hulkenberg,nico rosberg,kimi räikkönen,jenson button,olivier panis,michael schumacher,vitaly petrov

Un nouveau polar dans l’univers sauvage de la course automobile. Ne ratez pas VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, UN polar automobile et humoristique qui trouve son dénouement aux 24 Heures du Mans 1966. Plus de précisions et possibilité de lire gratuitement les premières pages en cliquant ICI http://bit.ly/1zmPqE6

 

Jeux de mots, jeux de guerre et de brutes

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-question-de-vocabulaire-81262654.html

(avec quelques mésaventures de Ronan Le Mat, un des héros de 7 Nouvelles pimentées)

 

Jeux de mots, jeux de gourmets

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/09/06/66-cuisine-sympathique.html

 

Thierry Le Bras

26/10/2011

AU CŒUR DE LA MÊLÉE AVEC LES BLEUS

 Quand rugby et sport auto mènent le même combat...tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

 La Coupe du monde de rugby s’est ’achevée. Les Néo-Zélandais l’ont emporté. Les Bleus se sont bien battus et soignent  leurs bleus à l’âme…

 Avez-vous remarqué que le sport automobile et le rugby utilisent souvent des langages comparables ? Normal, l’un et l’autre sont des sports où règne une violence certaine, fût-elle cadrée par des règles strictes. Regardez le départ d’un peloton de F1 ou d’une manche de Rallycross. N’avez-vous pas l’impression d’une mêlée où les gros bras poussent très fort pour marquer des points ? Les équipes de rugby et les écuries automobiles possèdent leurs piliers. La vivacité, la solidité et la force sont des qualités communes aux deux sports.

Michel Vaillant a donné l’exemple très tôt

 

La course automobile est un sport où les concurrents se battent. Le rugby aussi.

tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

Jean Graton, le créateur de Michel Vaillant, le plus titré et le plus éclectique des pilotes français, avoue un faible pour le rugby. Il intégra d’ailleurs l’ovalie dans  le programme des pilotes qui suivaient la formation Vaillante. C’était dans Le 8ème pilote, un album paru en 1965. En leur faisant pratiquer le rugby, Michel Vaillant entendait inculquer l’esprit d’équipe à ses élèves. Car si l’automobile paraît plus individualiste que le rugby, aucun pilote ne peut prétendre gagner sans une équipe à ses côtés.

tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

L’équipe rend plus fort et plus déterminé au moment des mano à mano, des affrontements musclés (jeu musclé, pilotage musclé…), des regards de défi avant l’engagement total, des passes d’armes. Ces expressions traduisent des temps forts du sport, des combats qu’il implique. Elles existent dans le rugby comme dans la course auto.

 

De la guerre à la 3ème mi-temps

 Les pilotes sont des guerriers. L’expression  fut souvent employée  par un des commentateurs des GP sur TF1 en 2002 et 2003 lorsqu’il évoquait les pilotages de Michael Schumacher, Kimi Räikkönen et Juan Pablo Montoya. Les rugbymen méritent aussi cette qualification. Ils la reçoivent d’ailleurs régulièrement.

tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

Rugby et sport auto appelèrent parfois des commentaires plus nuancés quant à la noblesse de leurs pratiquants. Le rugby serait-il un sport de voyous pratiqué par des gentlemen ? Certains se sont inspirés de cette formule pour définir une des disciplines du sport automobile, le Rallycross. Il s’agirait d’un sport de paysans pratiqué par des garagistes… En tout cas, ces expressions qui se veulent un peu hautaines n’ont pas empêché le rugby ni le Rallycross de conquérir le cœur des foules.

tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

Certaines voix se sont levées depuis longtemps dans les médias français pour faire vibrer le public en le plongeant au cœur des mêlées du rugby et du sport auto. Souvenons-nous d’années devenues Vintage. Ceux dont l’enfance ou l’adolescence remonte au tourbillon des sixties se souviendront de Roger Couderc, reporter supporter toujours derrière l’équipe de France avec son inoubliable Allez les petits ! A la même époque, Tommy Franklin nous transportait au bord des pistes du Mans, de Monaco, de Reims ou de Rouen avec une chaleur et un enthousiasme extraordinaires. L’un et l’autre ont fait naître bien des passions et des vocations.

tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

Sur la piste, c’est souvent la guerre, comme sur la pelouse. « Tu peux te chiffonner avec un adversaire sur la piste et faire la fête avec lui le soir », explique Jean-Luc Pailler, le plus titré des pilotes de Rallycross français. Car le sport automobile possède une tradition commune avec le rugby, celle de la 3ème mi-temps. Une victoire mérite d’être fêtée ! D’autant que, comme le soulignait Daniel Herrero dans ses commentaires avant la Finale, le respect est essentiel sur la pelouse. L’affrontement peut être rude. Tant qu’il y a du respect entre les joueurs, il n’y aura pas de débordements. Le même constat s’applique parfaitement à la course automobile. Alors Vive les affrontements rudes, vive le respect, et vive les 3èmes mi-temps !

 

Pas de dessert aux Kiwis cette année

 

Dimanche matin, jour de la Finale en Nouvelle-Zélande, des supporters français affirmaient qu’après avoir cuisiné du rosbif, puis des poireaux, la France allait terminer son menu avec un dessert aux Kiwis. Les fruits de l’hémisphère sud se sont révélés plus indigestes qu’espéré. C’est la Nouvelle-Zélande qui aura sablé le champagne français, au terme d’un match pétillant. Mais les Bleus ont participé et se sont bien battus, c’est l’essentiel. Un peu comme la Peugeot 908 Oreca de Panis, Duval et Lapierre au Mans 2010. Le dimanche en fin de matinée, Hugues de Chaunac avait demandé à Loïc Duval de tout donner pour amener l’auto sur le podium. Loïc a piloté à la limite. L’auto n’a pas tenu, mais les pilotes s’étaient bien battus. Ils rendirent les armes certes, mais avec les honneurs. Comme la France à Auckland.

tags : course auto,rugby,bleus,kiwis,bruce mclaren,mclaren,rallycross,vintage,roger couderc,tommy franklin,michel vaillant,le 8ème pilote

Qu’une voiture privée du Team Oreca ne batte pas les Audi d’usine au Mans n’avait  rien de déshonorant. Au Rugby, perdre contre les Kiwis n’a rien d’humiliant non plus. S’ils ont marqué l’histoire de l’ovalie, les Néo-Zélandais sont également les auteurs de superbes pages de celle du sport automobile. Quelle est la seule équipe à avoir régulièrement donné la réplique aux Red Bull en 2011 ? McLaren ! Et qui a fondé cette écurie au nom aussi prestigieux que Lotus, Jaguar, Matra, Alpine, Mercedes, Cooper, Lola, Maserati ou Ferrari ? Le Néo-Zélandais Bruce McLaren, né à Auckland, qui engagea ses propres monoplaces de F1 à partir de 1966, année où il remportait la victoire au Mans avec son compatriote Chris Amon. En 1968, Dennis Hulme, lui-aussi Néo-Zélandais, rejoindrait Bruce au sein du Team McLaren. Les deux hommes feraient partie des grands animateurs des championnats de F1 et de Canam. Aujourd’hui encore, 41 ans après la disparition de son fondateur, McLaren reste une des plus grandes écuries du monde. N’oublions pas qu’elle a gagné de nombreux titres et fait courir, outre ses pilotes d’origine, des seigneurs de la course tels que John Surtees, Dan Gurney, Emerson Fittipaldi, Mike Hailwood, Jacky Ickx, Jody Shekter, Niki Lauda, Keke Rosberg, Ayrton Senna, Nigel Mansell, Jan Magnussen, Mika Häkkinen, Kimi Räikkönen, Lewis Hamilton et Jenson Button. Le Français Olivier Panis y fut 3ème pilote en 2000. Et Didier Pironi devait signer avec Ron Dennis pour revenir en F1 au volant d’une McLaren. Hélas, le véto peu élégant d’un pilote du team à cette époque fit échouer ce projet. En tout cas, les Kiwis ne sont pas toujours les ennemis des Bleus. Aujourd’hui encore dans les formules de promotion, la plupart des jeunes pilotes français imaginent volontiers qu’un jour, ils piloteront peut-être une F1 portant le nom d’un Kiwi mythique, McLaren !

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 Bientôt un film sur Bruce McLaren ? http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/04/13/stars-drivers.html

Question de vocabulaire : les mots tuent parfois aussi sûrement que des balles. Mais la cuisine des mots assaisonnés aux piments des affrontements les plus rudes peut aussi faire rire, que ce soit à la sauce des pistes ou des rings

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-question-de-vocabulaire-81262654.html

 

Le respect pour les pilotes

Les efforts intenses des pilotes retracés dans Sensations F1, un docufiction illustré 

http://bit.ly/1hkn4Qu

 

Thierry Le Bras