Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2012

PORSCHE, un triomphe sportif, marketing et économique

à chaque Porsche son heure de gloire

porsche,didier pironi,bob wollek,marie-claude beaumont,raymond touroul,alain cudini,claude pigeon,jean-yves gadal,max antichan

Course de côte, rallye, circuit, univers économique,  les Porsche ont brillé partout

 

Le choc des photos plus que le poids des mots aujourd’hui. Pour coller au titre et à l’accroche, quelques images issues de ma photothèque.

 

J’ai connu gens de toute sorte, déclara Philippe Labro pour présenter une remarquable galerie de portraits. J’ai photographié Porsche de toute sorte, parodierai-je modestement  en vous présentant quelques images qui me plaisent et qui, j’espère, vous apporteront quelques secondes de plaisir.

Elles contribuent en outre à expliquer pourquoi le savoir-faire Porsche continue à générer des résultats exceptionnels dans la compétition économique comme sur les circuits.

 

Commençons par Raymond Touroul

 

Comment ne pas évoquer la grand Raymond quand il s’agit de Porsche ? Pilote éclectique, rapide dans toutes les disciplines, il défendit les couleurs de la marque durant quatre décennies. L’image en tête de la note remonte à Saint-Gouëno 1973. Une victoire de groupe avec la toute nouvelle Porsche Carrera RS 2,7 litres groupe 3.  

porsche,didier pironi,bob wollek,marie-claude beaumont,raymond touroul,alain cudini,claude pigeon,jean-yves gadal,max antichan

 La Porsche n’était pas la machine la plus à l’aise sur la terre. Qu’importe, son pilote savait exploiter sa puissance sur les parties goudron. Résultat, de nombreuses victoires et un titre de champion de France en 1979 !

porsche,didier pironi,bob wollek,marie-claude beaumont,raymond touroul,alain cudini,claude pigeon,jean-yves gadal,max antichan

 Presqu’incroyable. Au Mans 1976, Raymond Touroul et Alain Cudini réussissent un véritable exploit. Ils signent la 6ème place au général avec une Porsche Carrera RSR atmo engagée en groupe 5 !

 

Concours de chevaux mécaniques à Dinard

 

1973, quelques semaines avant la guerre du Kippour. Les pays arabes s’apprêtent à attaquer Israël. Bientôt, ils vont soumettre le monde à leur dictat par l’arme du pétrole. Les prix des carburants vont flamber. Les Français vont redouter le rationnement. La crise économique va bouleverser le monde occidental et entamer le processus qui conduira à la situation contemporaine.

porsche,didier pironi,bob wollek,marie-claude beaumont,raymond touroul,alain cudini,claude pigeon,jean-yves gadal,max antichan

 Le monde de la course automobile vit ses dernières heures d’insouciance avant d’être mise en cause et stigmatisée par les autophobes et les écolos, ces intégristes de la pensée soi–disant correcte qui ne comprennent  même pas qu’on ne nuit pas à un pan majeur de l’industrie sans détruire l’économie et des centaines de milliers d’emplois.

porsche,didier pironi,bob wollek,marie-claude beaumont,raymond touroul,alain cudini,claude pigeon,jean-yves gadal,max antichan

 Le départ du Grand National Tour Auto est donné à Dinard cette année-là. Parmi les favoris, des équipages de Porsche, dont Antichan-Laujeon  (ci-dessus).

porsche,didier pironi,bob wollek,marie-claude beaumont,raymond touroul,alain cudini,claude pigeon,jean-yves gadal,max antichan

Finalement, ce seront Claude Pigeon et Jean-Yves Gadal qui l’emporteront avec leur Carrera RS groupe 3 aux couleurs Maisons de l’Avenir (ci-dessus).

 

Didier Pironi pilote Porsche

 

Ce n’est pas l’épisode le plus connu de la carrière de l'immense champion qui aurait dû devenir le premier champion du monde de Formule 1 français et remporta les 24 Heures du Mans.

porsche,didier pironi,bob wollek,marie-claude beaumont,raymond touroul,alain cudini,claude pigeon,jean-yves gadal,max antichan

 Mais Didier découvrir la classique mancelle au volant d’une Porsche. C’était en 1976. Il partageait le volant de la toute nouvelle 934 avec Bob Wollek et Marie-Claude Beaumont. Ils verront la ligne d’arrivée malgré les défauts de jeunesse de leur 934T, problèmes amplifiés par la chaleur caniculaire de ce printemps 1976.

Les nouvelles publications de CIRCUIT MORTEL sont désormais mises en ligne sur http://circuitmortel.com

QUELQUES LIENS A SUIVRE…

vers des notes riches en anecdotes et photos de Porsche

 

Raymond Touroul, champion de France de Rallycross

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/02/02/quand-raymond-touroul-faisait-gagner-une-porsche-sur-la-terr.html

porsche,didier pironi,bob wollek,marie-claude beaumont,raymond touroul,alain cudini,claude pigeon,jean-yves gadal,max antichan

Didier Pironi aux 24 Heures du Mans sur Porschehttp://bit.ly/OyeDoj

Des pilotes de l’Ouest au Mans 1976

http://www.sportauto-comite12.org/index.php?option=com_content&view=article&id=377:1976-une-edition-tres-chaude&catid=1:circuit&Itemid=3

 

Grand National Tour Auto 1973 à Dinard : festival de Porsche

http://bit.ly/OPFCvE , puis http://bit.ly/PTZNdx et enfin http://bit.ly/T6FiuQ

porsche,didier pironi,bob wollek,marie-claude beaumont,raymond touroul,alain cudini,claude pigeon,jean-yves gadal,max antichan

Et si vous découvriez des fictions dans l’univers des sports mécaniques ? Je vous invite à surfer sur

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

Vous y trouverez la présentation de quelques-uns de mes livres ainsi qu’une nouvelle (gratuite) dont l’action se déroule à la Course de côte de Saint-Germain sur Ille !

 

Porsche, un exemple de succès au cœur de la crise. Luxe, qualité, mariage subtile de tradition et d’audace dans le design, environnement économique favorable en Allemagne, les ingrédients d’une recette gagnante.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/reuters-00473054-ventes-record-de-porsche-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l-annee-504189.php

 

Suivez-moi sur Twitter

@ThierryLeBras2

porsche,didier pironi,bob wollek,marie-claude beaumont,raymond touroul,alain cudini,claude pigeon,jean-yves gadal,max antichan

Et n’hésitez pas à partager cette note sur les réseaux sociaux.

 

A suivre bientôt sur ce blog, une autre note avec Claude Pigeon et Jean-Yves Gadal en course de côte, des Porsche au Mont-Dore, au Monte-Carlo, ainsi que quelques surprises…

 

Les souvenirs de Porsche ne sont pas près de s’éteindre et l’histoire de la marque entretient l’image qui contribue à son succès.

 

A suivre…

 

Texte et photos : 

Thierry Le Bras

09/03/2011

QUELQUES ROIS DE LA MONTAGNE A LA COURSE DE CÔTE DE SAINT-GERMAIN SUR ILLE (1973 et 1974)

course de côte de saint-germain sur ille,1973,1974,yves martin,raymond touroul,miclel lateste,claude pigeon

L’épreuve organisée par l’Écurie Bretagne dans la région rennaise a attiré de grands noms du sport automobile et offert au public le spectacle de superbes voitures en action.

A tout seigneur, tout honneur. Yves Martin ci-dessus, fit parie des tout meilleurs pilote de la discipline. Le voici en 1974 à l’épingle de la Poste au volant de sa McLaren F2 (une voiture que pilota Jody Scheckter en 1972) qui avait conservé la couleur orange sous laquelle coururent Dennis Hulme et Bruce McLaren en personne en F1 comme en Canam.

course de côte de saint-germain sur ille,1973,1974,yves martin,raymond touroul,miclel lateste,claude pigeon

Course de côte, circuit, rallye, rallycross, Raymond Touroul a brillé dans toutes les disciplines. Le voici en 1973 au volant d’une Porsche 910 qu’il amène dans son style à la fois généreux et efficace. Il terminera second au scratch (et premier des protos) derrière la Martini MK 7 (une monoplace) de Marcel Morel.

course de côte de saint-germain sur ille,1973,1974,yves martin,raymond touroul,miclel lateste,claude pigeon

Michel Lateste aussi attaquait fort, en proto comme en F2. Il fit également partie des grands animateurs de la course de côte dans l’Ouest. Il participa en outre aux 24 Heures du Mans.

course de côte de saint-germain sur ille,1973,1974,yves martin,raymond touroul,miclel lateste,claude pigeon

Tout comme Claude Pigeon. Le vainqueur du Grand National Tour Auto 1973 (cf les notes des 9, 16 et 21 février 2011) remporta de nombreuses victoires en groupe 4 avec cette superbe auto photographiée ici en 1974.

course de côte de saint-germain sur ille,1973,1974,yves martin,raymond touroul,miclel lateste,claude pigeon

Rares en côte, les Datsun 240 Z. Ce fut plus en rallye que la Japonaise se fit remarquer. Mais une auto inhabituelle attire toujours le public, surtout quand c’est un beau coupé qui fait rêver.

UN LIEN A SUIVRE

vers d’autres souvenirs de course de côte dans l’Ouest

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/11/17/course-de-cote-de-neuvy-le-roy-un-bon-souvenir.html#c6471438

 

en attendant de nouvelles images dans quelques jours.

 

Thierry Le Bras

12/12/2009

SOUVENIRS DE COURSES DE CÔTES BRETONNES EN 1973

mini-Roll1_B001305-R1-01-1.JPG

Raymond Touroul et sa nouvelle Porsche Carrera RS à Saint-Gouëno.

Le début d’une connivence entre l’homme et la machine qui se poursuivra dans de nombreuses disciplines à la conquête d’un palmarès exceptionnel

 

Au début des années 70, les courses de côtes étaient nombreuses dans l’Hexagone. Si cette discipline a malheureusement beaucoup régressé aujourd’hui et que de nombreux pilotes amateurs lui préfèrent le rallye régional ou le rallycross, la plupart des passionnés qui s’adonnaient à la compétition sans en faire leur métier s’engageaient en côte. D’ailleurs, les voitures de tourisme et de grand tourisme, du groupe 1 au groupe 4 voire au groupe 5, permettaient généralement de courir aussi bien côte qu’en rallye ou en circuit.

mini-Roll1_B001305-R1-29-29.JPG

Saint-Germain Sur Ille

Les grosses Américaines comme les Chrysler Hémicuda et Barracuda n’aimaient que leurs pilotes sollicitent leurs trains avant. Un gros appui sur l’avant se terminait souvent mal. Mais elles faisaient parler la cavalerie sur les tracés rapides.

 

La Bretagne comptait quelques jolis tracés. Je citerai d’abord Saint-Germain Sur Ille auprès de Rennes parce que ce fut la première course de côte à laquelle j’ai assisté quand j’étais adolescent, parce que j’ai ensuite adhéré à l’Écurie Bretagne qui l’organisait, et aussi parce qu’elle fut le cadre de ma première victoire de classe quand j’ai commencé à courir. Seul défaut de Saint-Germain, un tracé un peu court qui ne comprenait que quatre virages. Mais l’accueil des habitants et du public était toujours très chaleureux. Je n’oublierai pas Saint-Gouëno et Bais Montaigu, des tracés qui ressemblaient à des spéciales de Rallye, ni Pluméliau et Landivisiau.

 

Voici quelques photos que j’ai prises en 1973 à Saint-Germain Sur Ille et à Saint-Gouëno.

mini-Roll1_B009785-R1-19-19.JPG

Cette année-là, Gérard Larrousse avait remporté le groupe 1 au Rallye de Monte Carlo au volant d’une Alfa Roméo 2000 GTV. Le coupé Bertone faisait figure d’épouvantail dans la classe 2 litres.

mini-Roll1_B011234-R1-24-24.JPG

Pouteau, l’homme aux BMW à Saint-Gouëno

 

Très rapide, Pouteau au volant de cette superbe BMW 2002 groupe 2. Avec leurs ailes élargies et leurs moteurs qui respiraient la rage et la puissance, les grosses voitures du groupe 2 assuraient un beau spectacle. La 2002 n’était pas spécialement facile à amener, mais entre de bonnes mains, elle se révélait très efficace.

mini-Roll1_B009785-R1-10-10.JPG

La Berlinette groupe3 à l’assaut des Porsche

 

L’Alpine Berlinette groupe 3 fait partie du patrimoine sportif français. En 1973, sa version groupe 4 imposait sa loi sur les routes du championnat du monde des rallyes. Mais de nombreux amateurs l’engageaient aussi dans toutes les disciplines. Raymond Touroul reconnaissait que quand il venait en Bretagne avec sa Porsche, il fallait toujours qu’il se défonce pour devancer les meilleures, notamment celle de Pierre Desilles.

mini-Roll1_B001305-R1-35-35.JPG

A cette époque, les motos participaient à la fête

 

Les sites de courses accueillaient souvent le même week-end une course de côte automobile et une course de côte moto. Les motos roulaient le samedi matin et le dimanche matin et elles laissaient les autos limer le bitume l’après-midi. Parfois aussi, les motos couraient le samedi et les autos le dimanche.

mini-Roll1_B001305-R1-00-0.JPG

Préparation du Grand National Tour Auto

 

En 1973, le Grand National Tour Auto s’élançait de Dinard. Une belle épreuve qui verrait la victoire de l’équipage breton de l’Écurie Bretagne Claude Pigeon – Alain Gadal qui se partagèrent le volant de cette Porsche groupe 3. Quelques semaines avant le départ, Alain Gadal se met l’auto en main sur le tracé de la Course de côte de Saint-Gouëno.

 

Il ne s’agit que d’un échantillon de ma photothèque. D’autres images suivront bientôt. En attendant, je vous invite aussi à voir ou revoir une note sur le Grand National Tour Auto en ligne sur ce blog :

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/05/25/ambiance-grand-national-tour-auto-1973.html

 

Texte et photos

Thierry Le Bras