Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2015

Une Ford Taunus à la plage !

Mais ça, c’était avant…

ford,taunus,caravanes,sterckman,lorient,24 heures du mans,ford,gt40,gt40 mkii,cobra,cobra daytona,ac cobra,sixties,1966,vintage,livres,polars

Avant, l’automobile et le camping étaient bien plus libres et ludiques qu’aujourd’hui.

 

La photo ci-dessus représente la Ford Taunus 12 M et la caravane Sterckeman Lovely de mes parents en 1966.

ford,taunus,caravanes,sterckman,lorient,24 heures du mans,ford,gt40,gt40 mkii,cobra,cobra daytona,ac cobra,sixties,1966,vintage,livres,polars

Je l’ai prise au Magouer, juste en face du port d’Étel, avec le petit  Kodak Starlet reçu au Noël précédent. Un site encore assez peu fréquenté où le camping sauvage n’était pas réglementé.

ford,taunus,caravanes,sterckman,lorient,24 heures du mans,ford,gt40,gt40 mkii,cobra,cobra daytona,ac cobra,sixties,1966,vintage,livres,polars

Nous étions au cœur du tourbillon des sixties, une époque formidable où tout paraissait possible. Le temps de SLC Salut Les Copains, des transistors, celui où nous pensions qu’en l’an 2000, les voitures se déplaceraient en volant et que la croissance aurait résolu tous les problèmes économiques ainsi que les fractures idéologiques. L’optimisme des trente glorieuses…

 

Week-ends de rêve

 

Une vie de milliardaire ? Non, mieux, une vie libre. Du samedi après-midi au dimanche soir, nous séjournions au bord de la plage. Une autorisation négociée avec le propriétaire moyennant une somme très raisonnable permettait de séjourner sur ce sympathique terrain aussi longtemps que mes parents le souhaitaient. Sympa non ? La plage était agréable  et les baignades possibles à marée haute. Les petites routes des alentours étaient propices aux balades à vélo. Le soir dans la caravane, je lisais volontiers des livres, BD et magazines  parlant de course auto (Jim Clark par Jim Clark, Michel Vaillant, le cahier compétition du magazine L’Automobile). Ces plaisirs du camping hors cadre sont  prohibés aujourd’hui. Celui qui s’installerait ainsi serait chassé en moins d’une heure par des gendarmes appliquant la  tacatatactique du gendarme chantée par Bourvil, ou agressé, au moins verbalement, par des malotrus se prenant pour des défenseurs de la nature après avoir lâchement abandonné les résidus de leur pique-nique sur la plage.

ford,taunus,caravanes,sterckman,lorient,24 heures du mans,ford,gt40,gt40 mkii,cobra,cobra daytona,ac cobra,sixties,1966,vintage,livres,polars

Les camping-cars n’étaient pas encore à la mode à cette époque. Les caravanes étaient plus prisées, au point d’être reproduites en miniatures. Notre résidence secondaire à la mer était cette caravane que mes parents avaient achetée aux concessionnaires Sterckeman de la région lorientaise où nous habitions alors. Des gens charmants avec qui ils avaient sympathisé. De mon côté, j’étais devenu copain avec leur fils, un peu plus jeune que moi, mais super sympa et qui partageait ma passion de tout ce qui roulait. Bon, en attendant de pouvoir conduire les Lotus, Ford GT40 ou Cooper S de nos rêves, nous nous contentions de les collectionner au 1/43 et de faire la course sur un circuit Scalextric. Des pratiques qui nous mettaient au moins à l’abri des radars sournois, PV, pertes de points et punitions fiscales qui, plus tard, pourriraient la vie des automobilistes.

 

Cette année-là au Mans, ce fut la raison du plus Ford

 

En 1966, j’étais en 6ème et j’avais choisi le métier que j’exercerais plus tard. Je serais évidemment pilote automobile ! A moi les Grands-Prix en Lotus, les 24 Heures du Mans en Ford MKII, le Monte-Carlo en Cooper ! Même si à l'époque, je ne conduisais que la Ford Taunus de mon père et la Fiat 600 de mon père, et encore, sur des petits chemins...

ford,taunus,caravanes,sterckman,lorient,24 heures du mans,ford,gt40,gt40 mkii,cobra,cobra daytona,ac cobra,sixties,1966,vintage,livres,polars

Pas question par contre de rouler en Ferrari, ah non alors. J’avais toujours entendu dire qu’Enzo Ferrari maltraitait ses pilotes. Beaucoup plus tard, je lirais l’opinion tranchée d’Olivier Gendebien : « Hitler et Mussolini, des enfants de chœur à côté d’Enzo Ferrari ». Je me suis toujours rappelé comment l’écurie Ferrari a poussé  John Surtees dehors en 1966. Lamentable, indigne, ignoble. Je suis content quand un de mes pilotes préférés gagne, même si c’est avec une Ferrari. Je reconnais que la firme italienne a produit de très beaux modèles, à commencer par la Daytona GTB4, mais je n’ai jamais aimé Ferrari…

ford,taunus,caravanes,sterckman,lorient,24 heures du mans,ford,gt40,gt40 mkii,cobra,cobra daytona,ac cobra,sixties,1966,vintage,livres,polars

En 1966, j’étais donc ravi que Ford arrive au Mans avec une armada déterminée à décimer les rouges. Le résultat m’a comblé. Bruce McLaren et Chris Amon vainqueurs sur la magnifique GT40 noire, c’était géant ! En plus, Ford réalisait le triplé. Or, Ford, c’était la marque dans laquelle roulait mon père !

ford,taunus,caravanes,sterckman,lorient,24 heures du mans,ford,gt40,gt40 mkii,cobra,cobra daytona,ac cobra,sixties,1966,vintage,livres,polars

Devenu auteur de romans policiers et toujours aussi passionné de course automobile, j’ai voulu offrir à mes lecteurs une immersion dans l’atmosphère enthousiaste et insouciante de 1966. C’est la raison qui m’a amené à écrire VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, une histoire vintage et gourmande qui se termine aux 24 Heures du Mans avec une autre Ford, la fabuleuse Shelby Cobra Daytona. Le personnage principal est un adolescent qui jouit pleinement de la liberté des sixties.

ford,taunus,caravanes,sterckman,lorient,24 heures du mans,gt40,gt40 mkii,cobra,cobra daytona,ac cobra,sixties,1966,vintage,livres,polars 

Son père roule en Taunus 20 M TS. Et, rêve absolu pour tout jeune garçon normalement constitué à cette époque, il se lie d’amitié avec Xavier, un jeune pilote professionnel qui court au Mans et brigue la victoire en GT ! Vous pouvez télécharger  les aventures de Philippe et Xavier en cliquent ICI http://amzn.to/1nCwZYd

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

Vous pouvez également me retrouver sur http://circuitmortel.com , https://gotmdm.com/driver/ et http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/

1964 : vacances au bord de la mer à Larmor Plage … http://bit.ly/1iY1Yfh

 

FLASH-BACK dans un monde Vintage ! http://bit.ly/1kbtZjf

ford,taunus,caravanes,sterckman,lorient,24 heures du mans,gt40,gt40 mkii,cobra,cobra daytona,ac cobra,sixties,1966,vintage,livres,polars

MINI  contre FERRARI : vous pariez sur qui ?  http://bit.ly/1BmWlxQ

 

1964 : première sortie de route pour Ronnie http://bit.ly/1vAtOq5

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

18/02/2015

Interview croisée inter-générations entre individus ultra passionnés :Ewen Le Juge – DESIGN MOTEUR

Échange d’interviews

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Graphiste et web designer, passionné depuis toujours par l’automobile, autant que je m’en souviens. Ewen Le Juge reste un ultra passionné de l’Automobile, de la Moto, du Sport Mécaniques. Ewen a mis sur la grille de départ un petit blog dénommé DESIGNMOTEUR, en octobre 2012. A ce jour, le blog, désormais qualifié par ses pairs de superblog, est classé dans le Top50 depuis début 2014 catégorie Blog Auto de France. Le concept-site attire quelques 500 visiteurs avec près de 2500 pages vues, par jour.

 

Entre création de site web pour d’autres passionnés auto, ou sur d’autre sujets, et entre deux articles sur l’industrie automobile, Ewen nous expose le concept du site DESIGNMOTEUR : « Ensemble notre passion auto moto met le turbo »

 

Nous avons croisé les interviews, dans un objectif subjectif intergénérationnel entre passionnés. Le Team Principal de CIRCUIT MORTELrépond aux mêmes questions sur le site DESIGNMOTEUR http://www.designmoteur.com/

Comment est née ta passion de l’automobile et de la moto ?

Ma passion pour l’automobile et la moto, remonte à plusieurs années. J’ai 26 ans, et je crois bien, que j’ai toujours été passionné par l’automobile et la moto. C’est simple, tout petit, je me rappelle que j’avais des petites voitures, et un petit circuit de voitures de course. Dans les années 90-2000, je passais mes vacances l’été en Bretagne.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Chaque week-end, mon grand-père mettait à la TV soit le Tour de France, soit le Grand Prix de Formule 1 du dimanche !

Un peu plus grand, cela été la découverte des jeux vidéo sur PC avec le jeu Need For Speed (Je me rappelle, c’est là que j’ai découvert le nom des constructeurs dont un : McLaren, avec la McLaren F1, et j’appréciai finir les course, et en plus, ça me réussissait). Sur console, en 1998, j’ai eu la PS1 avec Crash Team Racing (un jeu de course de karting, fini à 101%), à coté quelques jeux de construction « Technic » avec des véhicules (sans blague). Dans la rue, j’ai toujours regardé les voitures ou motos qui passent avec intérêt. A cela, on peut ajouter mon goût pour le graphisme et le logo des marques. Alors au regard des logotypes des constructeurs, il y a matière.

Au final, je cultive cette passion depuis toujours.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Depuis toujours, je regarde Turbo sur M6 (l’émission à 25 ans, donc dès que j’étais en âge de comprendre, je regardais), je voulais toujours voir les GP de F1, donc dès que je ne pouvais pas, j’étais un peu triste ; sans vraiment trop savoir pourquoi en fait.

Étais-tu et restes-tu un amateur des médias et produits cultures autour de l’automobile ?

A lecture de ma réponse à la première question, ma réponse suivante ne surprendra personne.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

J’apprécie les jeux vidéo de course auto et ces dernières années le cinéma avec les films tels que Drive et Rush. De temps en temps, quelques magazines « Presse auto », générale ou spécialisé. Par contre, pas de livre, ni de BD. Je pense que c’est une simple raison de place, et que si je commence à collectionner des BD sur l’auto… Bref.

Un fait amusant, en 1999, j’avais 11 ans, à la sortie de l’Episode I, j’ai vu, au cinéma, la course de Pod Racers, c’était magique. (J’étais déjà fan de Star Wars, depuis 1997) Alors quand j’ai su que George Lucas étais passionné de course automobile, c’est assez marrant.

Si on considère le jeu vidéo comme media, alors, je cite les jeux que j’ai connus et appréciés : NFS II (1997) et 4 (Conduite en état de Liberté, 1999) puis le NFS de 2010, et Test Drive Unlimited (2007) et sur PS1, avec Gran Turismo (et le jeu SW Racers fini entièrement, forcément;) Ajoutons quelques démos de jeu de Rallyes à cette liste, et c’est tout, répartis sur + de 10 ans.

 

Aussi bizarre que paradoxalement, je n’ai pas joué, ni PC, ni console, depuis 2010. Alors quand je vois ce qui se fait à ce jour, entre les Forza, les GT, et autres, j’envisage de, mais bon, ce n’est pas trop la priorité.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Si un event est un media, alors je vais au Mondial de L’Automobile, depuis 2004. (Résidant en région parisienne, à 2 heures de Paris Porte de Versailles, j’ai eu la chance, disons, de pouvoir y aller à chaque expo ; j’ai vécu 24 ans en banlieue Est Parisien)

 

A la TV, (et ce depuis la création de la chaine Direct8), je regarde Direct Auto, et je trouve que c’est l’émission la plus passion auto qui existe. Les reportages me fait découvrir les modernes et les anciennes.

 

Es-tu particulièrement séduit par une époque, une catégorie de véhicules :

Je réfléchis avant de répondre, mais en fait, pas spécialement, disons que j’apprécie les véhicules contemporains, ceux des années 2010 (le style Lamborghini et Ferrari) et 1990 (avec la McLaren F1), ceux actuels (avec la Jaguar F-Type), et les motos type superbike (Ducati, MV Agusta).

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Cependant, grâce à mon taf, sur DM, lors de mes recherches, j’apprends à apprécier chaque constructeur, chaque histoire, chaque modèle, chaque époque… !

Des marques ? Des modèles particuliers ?

 

McLaren. Jaguar. Renault.

 

McLaren, depuis les années 90, avec la McLaren F1, puis j’apprécie encore plus, la MP4-12C. Idem, pour la 650S et l’hypercar, la P1 !

 

Jaguar, déjà pour le logo, l’animal. Ensuite pour le style, le design, le dessin (de Ian Callum). Alors, en 2013, découvrir la F-Type, whoah.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Renault. Là, c’est plus grâce à l’automobile de mon père. La clio 1, la clio 2, la clio 3. J’apprécie toujours leurs véhicules, d’autant plus ceux préparé par Renault Sport.

 

J’apprécie la stratégie et le redesign réalisé par Laurens van den Acker, et la RS01 est juste la sportive supercar française ultime à ce jour.

 

Les sports mécaniques ? Et plus particulièrement quelles disciplines ?

 

Formule 1, le Grand Prix, du tour de formation au podium, les Pit-stop, et bien sûr la course. Je regardais, à l’époque de F1 à la Une sur TF1 – et maintenant, le résumé du GP sur Canal+ et la course grâce à Onboard (caméra embarqué) heureusement que c’est diffusé en clair sur Canal+ Sport, et avec l’émission les Spécialistes F1.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Le WRC, avec les Spéciales. (A chaque Sport6, un petit résumé, à un moment, on avait quelques diffusions sur Direct8, ou W9, ou encore.. on en fait, le WRC est rare à la TV ; Et puis, jeudi 22 janvier, la chaîne TNT, Equipe21 diffuse la première Speciale WRC du Rallye Monte-Carlo, en clair, en direct, de qualité, en caméra embarqué, avec voix co-pilote, et en HD.

 

J’admire et apprécie ce que font les pilotes, et admire le travail des ingénieurs, mécaniciens, des motoristes et des designers, et du team.

 

Au final, les disciplines qui passent à la TV, en fait. Je reste informé des évènements comme le Mans ou le Dakar, mais sans plus. Par contre, je reste très informé, un genre de veille sur les résultats constructeurs auto-moto via les sites. A quand, une chaîne de TV (FR), exclusivement dédié au sport mécanique !

 

Des pilotes particuliers et si oui pourquoi ?

 

Mika Häkkinen. Je me rappelle des GP et duels avec Schumacher, dans les années 2000. Je pense, par son pilotage, et aussi parce que c’est le team McLaren.

 

Kimi Räikkönen. Ce pilote, c’est pour son humour, et pour ses sublimes départs canon.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Sébastien Loeb. Juste - déjà - pour, le pilotage en Rallye, et la prouesse à Pikes Peak.

 

Si tu pouvais rouler au quotidien dans la voiture de tes rêves, ce serait une ? Et pourquoi ? Voiture existante ou issue de la fiction ou encore imaginaire et à créer ?

 

En fait 3 véhicules.

 

L’ultime rêve, c’est une McLaren MP4-12C, noire (ou peut-être la 650S, en orange, ou alors celle qui sera présenté à Genève 2015) .

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Pour le style, la Jaguar F-Type, en orange, si je serai en Californie (autant rêver au max).

 

Pour le quotidien, une Dacia Sandero, noire. (je ne blague pas, j’apprécie cette voiture).

 

Comment est née l’idée de créer Design Moteur ? Pourquoi, autour de quel concept ?

 

En fait, j’ai besoin de satisfaire ma soif de passionnitude pour l’automobile et la moto. J’ai peu de connaissance sur l’histoire automobile, sur les modèles et les constructeurs.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Donc, c’est à chaque sujet, sur fond de l’actualité auto-moto, lors de la rédaction d’un article, je recherche, et m’informe sur l’histoire d’un constructeur, d’un pilote, ou d’un véhicule. Tout récemment, j’ai découvert le lien entre l’AC Cobra et la Mustang préparée par Shelby, dénomméE Cobra. Ou encore, j’ai découvert l’histoire de Rolls et Royce.

 

Donc, moi n’y connaissant pas grand-chose, j’efforce de publier un texte qu’un amateur débutant puisse comprendre et apprécier, mais aussi, pour que les passionnés découvrent quelques choses de plus.

 

Surtout, je ne concurrence pas les sites d’actualité auto-moto. Je les lis depuis... toujours ces sites, (j’ai connu le web à l’époque des modems 56k, fin 1990), Maintenant, c’est des blogs. Mais j’ai remarqué que c’est toujours, de l’actu éphémère sur un véhicule, et quelques images… En fait, ces sites publient des articles, et j’apprécie ce travail, de journaliste, mais je trouve que le modèle, ou le constructeur n’est pas suffisamment mis en valeur. Un simple fait, les images publiées sur les sites (je parle surtout au temps des années 2000 à 2010) sont souvent en toute petites, ou, il faut ouvrir des images et défiler 50 image en galerie. Résultat, on ne voit rien et on n’apprécie pas le véhicule.

 

C’est alors, que j’ai eu l’idée par le nom du site, de présenter les véhicules de l’industrie automobile et moto, par 2 axes : la conception, et la motorisation ; avec une recherche de mise en valeur du texte par la typographie, par la mise en page, et par la publication des vidéos officielles des constructeurs, et par des images officielles de qualité maximum.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Puis, au fur et à mesure, je me suis intéressé, surtout aux designers, et aux motoristes. J’ai vu que je suis le seul, en France, à publier sur ce sujet (et à connaitre le référencement web, ça aide). Pour preuve, DESIGNMOTEUR est le seul site à avoir présenté chaque motoriste de F1. DM est le seul à rendre disponible les vidéos des conférences de Presse, lors des salons internationaux du NAIAS, de Genève, de Francfort, de Paris, de l’EICMA (Milan) et dans la mesure du possible, des vidéos des Concours d’Élégance, ou encore d’autres events, je pense au Grande Giro, pour les 50 ans de Lamborghini, ou les présentation des team de F1 de chaque début de saisons. Au final, DM devient un fournisseur-service de contenu, via media-auto-moto, pour les passionnés.

 

Puis, au fur et à mesure, je me suis intéressé à tous ceux et celles, qui œuvrent pour la passion de l’automobile et de la moto (du graphiste à l’entrepreneur, du blogueur au journaliste, du photographe au réalisateur de film, de chaque individu, d’un team, et les pilotes). Parce qu’au final, c’est grâce à tous ces gens, que l’on peut satisfaire sa passion.

 

Quel est le lien entre Design Moteur et tes autres activités professionnelles ?

 

Le lien est si fort, que DM existe parce que je suis web designer (depuis + de 10 ans).

 

Mon activité pro est de créer des sites web. Je suis à mon compte depuis 2013. J’ai créé DESIGNMOTEUR mi-2012.

 

Après mon Bac ES, je suis allé à la fac en Economie et Gestion. Bref. J’ai fait quelques jobs d’été (dont un à l’administration, chez Total, au 1er étage de la Tour à la Défense, mon CV de passionné auto a dû jouer), j’ai passé mon permis B (j’ai pris plaisir à conduire. Je me souviens, que sur la route, avec mon moniteur, on citait les modèles rares de voiture que l’on croisait.

 

Puis, n’ayant pas vraiment d’orientation en économie, ni en finance, (et grâce à mon niveau de maths) je n’ai pas continué la Licence. Donc, j’étais Bac+1. C’est alors que j’ai trouvé une formation, sur Paris, en Gestion de Projet web. C’est alors, que j’ai pu faire 2 stages en entreprise, en tant que web master/web designer (vu que je connaissais mon métier), mes deux stages sont vite devenus chef de projet (pour le fun, mais avec ce boulot). Bref, cela a confirmé mes compétences et l’envie de faire des sites web pour des organisations.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

N’ayant aucun portfolio à la sortie d’études, j’ai décidé de faire un site web de A à Z, du logo à la mise en ligne. Autant, mettre mon savoir-faire au service de ma passion et donc faire un site sur l’automobile et la moto. J’ai donc délibérément choisi de ne pas faire d’études Bac+3 et de ne pas entrer dans une Ecole du Web en contrat de professionnalisation. J’ai choisi de créer mon entreprise de création de sites Internet. J’ai pris le temps de créer un site, et je l’ai mis en ligne, à la fermeture du Mondial de l’Automobile 2012, avec la Tour Eiffel comme rappel, en fond, en haut de page ; un logo, représentant la C4 WRC d’un certain Loeb, et des articles sur les media en lien avec l’industrie auto-moto. DESIGNMOTEUR est mis sur la grille de départ du Web.

 

Et as-tu déjà une idée précise du schéma économique qui assurera le développement du site ?

 

Concrètement, non. DM me prends 4 heures par article. Je le fais depuis fin 2012. Je publie 7 articles par mois, ou – ou + selon l’actu, et en fait je conduis le site en état de liberté. Cependant, je sacrifie du temps pour DM, au lieu de le passer sur la communication de mon entreprise.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

De 2012 à 2014, le site était assez peu connu. Toute l’année 2014, le site DESIGNMOTEUR a été au Top 50 Blog Auto de France ! Octobre 2014, j’ai obtenu une accréditation pour aller à la Journée Presse, au Mondial de l’Automobile. Début 2015, le site attire près de 200 visiteurs, avec 500 pages vues par jours. Je cherche donc à recruter. Je cherche à recruter des Team Specialist, selon des domaines précis, nombreux et variés.

 

Comment vois-tu Design Moteur dans 5 ans ?

 

Un site, qui a un représentant, un Team Location Principal, sur chaque continent, qui propose des articles de qualité, mettant en valeurs, les constructeurs, les professionnels de l’industrie auto-moto, les modèles, et les passionnés.

 

Une équipe, un team, qui puisse aller à chaque grand event auto-moto (international et local) et proposer des photos, des vidéos, des reportages sur la conception et la motorisation, pour les passionnés auto-moto.

 

Ton fantasme automobile ?

 

A la lecture de mes propos, on voit que ma passion est virtuelle (j’en suis le premier conscient).  Donc, je réponds, que ce serait conduire, apprendre à piloter sur circuit.

 

Aussi, ce serait de monter un team, une écurie de F1 (ou autre discipline en fait, vaudrai mieux commencer avec un team de karting;)

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

Aussi, ce qui serait cool, ce serait de monter un team, une équipe, qui donne l’opportunité à d’autres de venir voir les courses, et (d’apprendre), de piloter sur circuit, un genre d’Ecole de Rêve/Passion Automobile-Moto, ouvert à toutes et tous, de tout âge.

 

Chaque passionné pourrait raconter, chaque pilote pourrait rencontrer chacun, chaque designer, chaque motoriste, pourrait présenter ses travaux, chacun pourrait voir et conduire le véhicules auto-moto de son choix. Bref, ça donne envie non !?

 

Et d’autres thèmes que tu souhaiterais particulièrement développer ?

 

Trois phrases pour finir, à méditer.

design moteur,circuit mortel,blogs,automobie,moto,f1

« Ce serait un gaspillage de la vie à ne rien faire avec ses capacités, car je sens que la vie est mesurée dans les résultats, et non pas en années seulement. » - Bruce McLaren.

 

« Ayez plutôt peur de ne rien faire que d’avoir peur de tenter quelque chose et de connaître l’échec. » - Soichiro Honda

 

Les véhicules qui alimentent notre passion, c’ est essentiel, mais les individus que nous rencontrons et apprécions le sont encore davantage !

 

(Le fait d’utiliser Twitter, depuis début 2014, et ce entre passionné-e-s confirme cette phrase !  J’en suis même à échanger, à parler, rigoler, en anglais (!) avec d’autres passionnés, dans le monde, en Europe surtout, et USA).

 

L’interview de Thierry Le Bras sur DESIGNMOTEUR, c’est ici :

http://www.designmoteur.com/2015/02/interview-thierry-lebras-circuit-mortel/

16:53 Publié dans Blog, Sport | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : design moteur, circuit mortel, blogs, automobie, moto, f1 |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

10/02/2015

F1 : le Swiss-Leaksgate guette Alonso et Briatore

Ils font partie des personnalités suspectées d’évasion fiscale à grande échelle

f1,droit fiscal,droit pénal,alonso,briatore,swiss-leaks,fraude fiscale,dissimulation fiscale,prestidigitation,stepneygate,crashgate,radiogate,polars

Après les scandales sportifs, les deux compères se trouvent une nouvelle fois dans la tourmente.

 

Le quotidien Le Monde vient de révéler une affaire de’ fraude fiscale mettant en cause un système astucieux  abrité par la filière suisse de la banque anglaise HSBC. La finalité, aider des contribuables particulièrement aisés à dissimuler une partie de leurs revenus à l’administration fiscale du pays où ils sont supposés régler leur impôt sur le revenu. Le moyen, l’utilisation de comptes ouverts à Genève et cachés entre autres derrière des structures offshore au Panama et dans les îles vierges britanniques.

 

On pourrait penser que le monde du sport automobile, habitué au respect des règlements, ne céderait pas au chant des sirènes exotiques exhortant à fuir l’impôt. Quelle surprise donc de trouver deux vieilles connaissances, Messieurs Alonso et Briatore,  dans les fichiers de l’affaire Swiss-Leaks…

 

Un prestidigitateur au travail 

 

Fernando Alonso n’a jamais dissimulé son goût pour la prestidigitation. Un art dans lequel nous sommes tout prêts à croire qu’il excelle particulièrement. Il est en effet sorti sans dommages de trois énormes scandales dont il fut à chaque fois le grand bénéficiaire. D’abord, il y eut le Stepneygate, une affaire d’espionnage industriel à l’échelle internationale. En collaborant avec Monsieur Mosley, écarté du milieu depuis, l’Espagnol a acquis l’impunité. Pire, c’est McLaren, alors son employeur, qui a payé pour l’espionnage qui permettait à Alonso de tout savoir sur les stratégies et développements techniques de Ferrari… Il y eut ensuite le Crashgate, un accident mis en scène pour permettre à Alonso de ravitailler avant les autres, de bénéficier du regroupement derrière la voiture de sécurité au moment de l’accident, puis de prendre la tête de la course au moment où ses adversaires s’arrêteraient au stand. C’était à Singapour  en 2008. « Innocent » comme l’agneau qui vient de naître, le protégé de Briatore et de plusieurs médias jura ne rien avoir su de ce qui se préparait afin de lui offrir l’artifice d’une victoire… Renault a payé et Briatore s’est sacrifié pour son chouchou tout en restant impliqué dans sa carrière. Dommage collatéral, cette course a vraisemblablement  privé Felipe Massa d’un titre mondial qu’il méritait au bénéfice d’un Hamilton bien servi déjà par des événements troubles. Enfin, il y eut le Radiogate, une consigne de course du stand Ferrari destinée à offrir la victoire à un Alonso dominé sur la piste par Felipe Massa. C’était au GP d’Allemagne 2010. Les consignes de course étaient alors interdites. Que croyez-vous qu’il arriva ? Une sanction contre Alonso, encore bénéficiaire d’une malversation ? Que nenni. La réglementation fut modifiée de façon à ce qu’à l’avenir, Alonso puisse impunément exiger que son équipier le laisse passer.

f1,droit fiscal,droit pénal,alonso,briatore,swiss-leaks,fraude fiscale,dissimulation fiscale,prestidigitation,stepneygate,crashgate,radiogate,polars

Maintenant, selon L’Équipe du 10 février 2015, Alonso aurait dissimulé non pas une blanche colombe mais un peu d’argent dans le chapeau du système HSBC. Oh, pas grand-chose, juste 37,3 M€… Comme souvent sur la piste, il est battu. Son mentor et ami Flavio Briatore a fait mieux. Son score atteint 65 M€ !!!

 

Quelles conséquences si ces situations fiscales donnent lieu à poursuites ?

 

Tout dépendra en fait des médias. Au plan juridique, nul doute que les compères ont les moyens de transiger avec les administrations fiscales dont ils dépendent et de se payer les meilleurs avocats pour régulariser leurs situations avec un minimum de dommages.

 

Qu’en sera-t-il au niveau de leurs réputations ? Celle de Briatore n’est plus à faire (ou à défaire). Alonso, quant à lui, a su s’allier la grâce des journalistes les plus influents dans le milieu de la F1. Les commentaires de certains intervenants  ressemblent davantage  à du lobbying qu’à du journalisme… Mais sa côte d’amour n’atteint cependant plus les sommets du temps de son arrivée chez Ferrari. Il a rejeté l’entière responsabilité de ses défaites face à Vettel sur son équipe et l’a publiquement maltraitée. Sa mauvaise foi et son caractère imbuvable ont-ils lassé les supporters ? Si Kimi et Sebastian gagnent avec la Scuderia cette année, ne deviendra-t-il pas l’homme globalement négatif à une écurie ? D’autant que maintenant, c’est Hamilton, le bad boy provocateur et bling bling qui séduit les médias people… Un Alonso en délicatesse avec le fisc bénéficiera-t-il d’un soutient aussi magnanime et généreux qu’au temps du Stepneygate, du Crashgate, du Radiogate et des échecs sportifs à répétition ? Les médias se comportent comme des vautours avec des contribuables qui optimisent légalement leur situation en fuyant des États aux fiscalités confiscatoires et punitives. Ils brûlent sur le bûcher des grands principes des contribuables en règle, qui ont payé leurs impôts en France avant de s’installer ailleurs. Je pense notamment à Gérard Depardieu et à Arthur. Les journalistes fustigent aussi les sportifs qui vivent en Suisse. Pardonneront-ils à Alonso s’il se confirme qu’il a dissimulé des revenus ? Certes, l’intéressé niera toute culpabilité. Avec quelle crédibilité ? N’oublions pas que l’Espagnol avait affirmé haut et fort mériter sa victoire au Grand-Prix de Singapour 2008 nonobstant l’accident organisé pour truquer la course à son profit…

f1,droit fiscal,droit pénal,alonso,briatore,swiss-leaks,fraude fiscale,dissimulation fiscale,prestidigitation,stepneygate,crashgate,radiogate,polars

N’oublions pas cependant que l’empire F1 de Monsieur Ecclestone a la puissance financière d’un État. Il n'est dès lors pas inenvisageable que l'affaire soit tout simplement oubliée des  médias. Pour ma part, je me suis toujours étonné que personne, nulle part,  ne s’inquiète de la sincérité et de la vérité de Grands-Prix alors que dans le monde entier, des parieurs misent sur les résultats. Le foot et le hand ont été dans l’œil du cyclone. Mais y a-t-il eu quelque part dans le monde  des investigations sur le championnat de F1 2014 après Spa ? Je ne le crois pas.

 

Par contre, si McLaren sait par expérience à quoi l’expose les frasques de son nouveau pilote, il n’est pas si sûr que Honda apprécie les retombées d’une affaire de fraude fiscale commise par un de ses pilotes si elle est avérée.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

« Le sport est un univers idéal pour voir commettre des crimes », a affirmé Harlan Coben lors d’un passage en France. Je le pense aussi et j’ai « installé » les actions de plusieurs polars au cœur de la course automobile

f1,droit fiscal,droit pénal,alonso,briatore,swiss-leaks,fraude fiscale,dissimulation fiscale,prestidigitation,stepneygate,crashgate,radiogate,polars

VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, une histoire qui se termine aux 24 heures du Mans 1966, présentée sur  Monsieur Vintage

http://monsieurvintage.com/life/2014/10/interview-vintage-de-thierry-le-bras-auteur-de-vengeance-glacee-au-coulis-de-sixties-9141

f1,droit fiscal,droit pénal,alonso,briatore,swiss-leaks,fraude fiscale,dissimulation fiscale,prestidigitation,stepneygate,crashgate,radiogate,polars

LE PACTE DU TRICHEUR, un autre polar automobile au cœur d’un rallye que j’ai écrit pour vous :http://amzn.to/1jAhsoF

 

Salades à la sauce Bolonié, l’histoire d’un tricheur avec des personnages de VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES  http://0z.fr/110Cx

 

Le Stepneygate aurait pu se terminer beaucoup plus mal pour le bénéficiaire : analyse juridique de l’affaire http://bit.ly/1DXHDOA

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras