Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2014

MA PREMIÈRE FAN

Ou la face cachée de la célébrité…

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

Freddy Vivien, ancien champion du monde de F1, est un personnage récurrent des Aventures de David Sarel. Tout comme Éric Trélor, à la fois parrain, mentor et associé de David.

 

Freddy raconte ici la passion qu’il inspira à une commerçante qui fait sans doute encore partie de ses fans inconditionnels et … un peu – comment dire – encombrants.

 

« C’est une anecdote que j’ai longtemps gardée secrète, raconte Freddy Vivien. Par égard pour la personne concernée. Seuls mes proches étaient au courant du plan de drague que m’a fait la patronne d’un Tabac Presse de Lorient en 1976, l’année où j’ai signé pour accéder à la F1 ».

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

Originaire de Fort Bloqué, à côté de Lorient dans le Morbihan, Freddy conclut son premier contrat en 1976 pour courir la saison 1977. Les sportifs de haut niveau font fantasmer les femmes. Preuve en est apportée par la mésaventure survenue à Freddy cette année-là.

 

« 1976 fut une grande année pour moi, se souvient le pilote. Je réalisais le rêve de ma vie en signant avec une écurie de F1. J’ai rencontré la comédienne Daniéla Merle qui est devenue ma femme deux ans plus tard. Nous travaillions d’arrache-pied avec mon ami Éric Trélor et des industriels bretons au lancement du premier modèle Vivia programmé pour le début de l’année 1978.

 

« Je voyageais beaucoup entre le siège de mon écurie, les circuits où nous faisions des essais, Paris où habitait Daniéla, et le Morbihan où serait implantée l’usine Vivia. Mais bon, je me débrouillais tout de même pour ne pas perdre trop de temps dans les avions ni sur la route. »

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

Si les limitations de vitesse existaient déjà à cette époque, les radars étaient peu nombreux et les forces de l’ordre compréhensives. Ainsi, un jour où Freddy se fit radariser tout près d’Hennebont à 212 au lieu de 110 au volant de son coupé Alfetta rouge un peu gonflé, les gendarmes à la réception eurent-ils une réaction stupéfiante et sympathique :

 

- Bonjour monsieur Vivien, déclara celui qui venait de le faire stopper d’un geste autoritaire auprès de l’Estafette bleue. Vous rouliez un peu vite. Si vous nous faites des autographes pour nos enfants, nous oublierons le PV.

 

- Merci, répondit Freddy qui parapha une bonne vingtaine d’autographes avant de repartir, car les gendarmes ne s’étaient finalement pas contentés des signatures pour les enfants et avaient aussi pensé aux cousins, aux copains et surtout aux simples relations qu’ils voulaient épater.

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

« J’ai toujours été un gros lecteur, précise le pilote. Comme quoi, les sportifs ne sont pas forcément des illettrés qui ne s’intéressent à rien. Déjà à cette époque, je lisais beaucoup de magazines – pas seulement ceux traitant de sports mécaniques – et de romans, surtout des policiers. J’avais l’habitude, quand j’étais dans le Morbihan, de faire mes achats dans un tabac-presse de Lorient dont chacun comprendra que je ne puisse fournir l’adresse. J’en profitais pour acheter des cigares que j’offrais à mon père que je n’ai jamais pu convaincre d’arrêter de fumer. Je savais quelle marque lui faisait plaisir. La buraliste mettait le tout dans un sac que je posais généralement sur le siège passager. »

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

Un jour, Freddy trouva un petit morceau de papier plié en quatre par-terre dans son Alfa. Il le déplia et trouva un texte éloquent.

 

« J’ai rencontré un homme qui me plait. Mais il n’est apparemment pas libre. J’aimerais quand même en parler avec vous. » Le texte se terminait par une signature illisible.

 

Freddy douta d’abord que le texte lui fût adressé. Il imagina que son ami Éric Trélor, alors avocat stagiaire, souvent passager dans sa voiture, en était le destinataire et l’avait perdu. C’était tout à fait le genre de message qu’une femme qui pensait divorcer - ou faire divorcer son amant - pouvait écrire à l’attention de son avocat.

 

- Je ne comprends pas, répondit Éric. J’ai des dossiers de divorce, bien sûr, mais aucune cliente ne m’a écrit ça.

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

Freddy pensa alors que le message avait pu être glissé dans l’Alfa à un moment où elle était en stationnement avec la vitre légèrement ouverte. Mais ce scénario ne lui fournissait aucun indice quant à l’identité de la femme qui l’avait écrit.

 

Son père lui apporta quelques jours plus tard la réponse à cette question.

 

- Dis donc, j’ai trouvé un message bizarre dans la boite d’allumettes qui était avec les cigares que tu m’as offerts. C’est une blague ou quoi ?

 

Freddy reconnut immédiatement l’écriture.

 

«  Je suis follement amoureuse d’un homme. Je crois qu’il ne s’en rend pas compte. J’aimerais qu’il m’appelle au 97.--.--. Un jeudi où un lundi matin, ce sont les jours où mon mari n’est pas là. »

 

L’amoureuse transie, c’était la buraliste ! Une femme mariée et mère de famille d’une quarantaine d’années qui s’ennuyait avec son homme. Le premier message était tout simplement tombé du sac de journaux posé sur le siège. Puis croyant que Freddy achetait les cigares pour lui, la femme avait trouvé astucieux de placer la suite de sa prose dans une boite d’allumettes.

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

Il faut dire que Freddy était plutôt beau gosse. Pas très grand, 1,76 mètre, adepte de la musculation. Il plaisait aux femmes. Les cheveux châtain clair, presque blonds, coiffés à la mode des années soixante dix - c’est à dire sensiblement plus longs qu’aujourd’hui – , le visage un peu rond, Freddy paraissait toujours calme, presque lymphatique. Mais une volonté de fer et un tempérament de feu se cachaient derrière cette apparence tranquille et bourgeoise. Son physique solide dégageait une force tranquille et une assurance inébranlable. En outre, il était naturellement élégant, qu’il porte un blouson de toile et un jean ou un smoking sombre.

 

Les semaines qui suivirent, Freddy ne mit plus les pieds chez la buraliste.

 

«  La situation était gênante, se souvient-il. En plus, je commençais à vivre avec Daniéla et je ne cherchais pas d’aventure, même si cette commerçante était plutôt belle femme, il faut bien l’avouer. »

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

Puis Éric Trélor reçut à son cabinet une enveloppe à l’attention de Freddy.

 

« Je suis très lié avec Éric depuis l’enfance, raconte l’ancien champion de F1. Quand il m’a téléphoné qu’il avait un courrier pour moi, je lui ai demandé de l’ouvrir. Et là, surprise. »

 

En décachetant l’enveloppe, Éric découvrit une grande carte avec pour motif un cœur percé d’une flèche. Quant au texte, il dévoilait sans ambiguïté les sentiments de son auteur.

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

«  Freddy Vivien, je vous aime, je t’aime. L’amour est une aventure. Cette aventure, j’aimerais la traverser avec toi, Freddy Vivien. J’en rêve jour et nuit. Pour toi, je serai prête à tout, à divorcer, à laisser mes enfants à mon mari, à partir n’importe où du moment que ce soit avec toi. J’ai lu dans la presse magazine que tu avais une liaison avec une comédienne, mon Freddy, mais j’espère que ce n’est qu’une passade ou un mensonge. Certains journaux écrivent vraiment n’importe quoi. Aurai-je une réponse ? Je t’aime, je t’aime, je t’aime mon Freddy. PS : je t’écris chez ton ami Éric Trélor car j’ai lu dans le journal qu’il était ton avocat et que je sais donc qu’il te fera suivre ma carte. N’ayant pas tes coordonnées personnelles, je n’ai pas d’autre moyen de communiquer avec toi pour l’instant. »

 

Freddy commençait à se demander jusqu’où irait son admiratrice amoureuse.

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

« Avec Daniéla, nous avons subi bien pire depuis, rapporte le pilote. Nos poubelles sont régulièrement fouillées et des objets intimes nous ayant appartenu mis en vente sur le net. Nous avons appris par exemple qu’une petite culotte de ma femme a été vendue 750 euros à un de ses fans. Mais à l’époque, Daniéla débutait sa carrière de comédienne et moi j’arrivais juste en F1. Nous ne comprenions pas que certains fans nous adulaient et  nous ne réalisions pas du tout  les aspects négatifs de la notoriété ».

 

Bien sûr, Freddy évita le commerce de sa première fan afin de ne pas encourager son amour. Elle ne le relança plus. Mais cinq ans plus tard, elle demanda à Éric de l’assister lorsqu’elle vendit son fonds de commerce. L’avocat ne fit aucune allusion à ce qui s’était passé. Ce fut elle qui évoqua le sujet après la signature de l’acte définitif.

 

- Si vous saviez comme j’ai aimé votre ami Freddy Vivien, confia la pauvre femme. J’aurais tout quitté pour lui. J’allais jusqu’à prier pour qu’il arrive malheur à Daniéla Merle. Ce n’est pas bien, je sais. La prochaine fois que vous verrez Freddy, dites lui bien que je serai toujours sa plus grande fan…

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Une première victoire pour Freddy Vivien http://0z.fr/UJav0

 

Freddy supporter d’Èric et de Ronnie http://0z.fr/DwoeM

 

F1 : Freddy, Èric et David dans un monde sauvage http://0z.fr/2zYDt

 

Sensations F1 avec Freddy http://bit.ly/1hkn4Qu

f1,humour,livres,fictions,nouvelles,vivia,freddy vivien,Èric trélor,david sarel,avocats,alfa romeo,amour

Un rallye périlleux pourÈric et David http://0z.fr/JHYvp

 

Freddy, Èric et David sont aussi les héros de CIRCUIT MORTEL A LOHÈAC, LE polar au cœur du Rallycross http://bit.ly/1lFFty7

 

Suivez Thierry Le Bras sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Propos recueillis par

Thierry Le Bras

28/02/2008

DAVID SAREL DÉNONCE L’ARNAQUE

Un docu-fiction qui prouve que les avocats sont utiles même avant que leurs clients comprennent ce qui se prépare à leur préjudice...

arnaques, escroqueries, abus de confiance, droit, droit pénal, automobile, VO, david sarel, avocats

Les escrocs ne manquent décidément pas d’imagination. 
 
L’avocat-pilote David Sarel vient de rendre un grand service à un de ses clients, Rick Ducellier. Sans une conversation anodine intervenue à la fin d’un rendez-vous professionnel aux bureaux parisiens du Cabinet d’avocats Trélor – Sarel – Larivière et associés hier matin, le frère cadet de la célèbre championne de tennis perdait sa voiture.
 
Rick a eu de la chance. Il n’était pas venu voir son avocat pour évoquer les modalités de vente de sa voiture, mais afin de travailler sur des opérations relatives à la chaîne de clubs de sport qu’il a créée avec sa sœur.

- Ça y est, j’ai vendu mon cabrio Vivia 3000 S, lança-t-il à David juste avant de prendre congé. Il était temps. Mon 4x4 Vivia Aventura est arrivé. J’en prend livraison cet après-midi. J’ai vendu le cabrio 3000 € de plus que la reprise que j’avais négociée avec le concessionnaire si je ne parvenais pas à le vendre moi-même. Tu vas rire, mon cabrio part à Abidjan. Toi qui es l’avocat des Automobiles Vivia, tu devrais les encourager à installer plus de concessionnaires là-bas. J’ai reçu six propositions venant de Côte d’Ivoire à la suite d’une annonce que j’avais passée sur internet.

- Tu as encore ton cabrio ? interrogea David.

- Oui, un agent mandaté par mon acheteur ivoirien vient la prendre demain. Il l’amène au Havre et elle va partir en Afrique par bateau d’après ce que j’ai compris. Ils sont réglo. J’ai déjà été payé.

- Comment ? s’inquiéta David.

- Par virement. Ils m’ont demandé mes coordonnées bancaires. J’étais un peu inquiet. Mais j’ai vérifié sur mon compte ce matin avant de venir te voir ; les 32.000 € ont bien été crédités.

- Par virement ou par chèque ?

- Ben, par virement je pense. Moi, j’ai consulté mon compte par téléphone. J’ai juste entendu qu’il y avait un crédit de 32.000 € arrivé sur mon compte hier.

- Je vois. Je vais t’expliquer ce qu’ils ont fait. Surtout, tu ne leur donnes pas la voiture. Tu es victime d’un mécanisme d’escroquerie pour lequel plus de 1.500 plaintes ont déjà été déposées ces dernières semaines. Ils n’ont pas effectué de virement sur ton compte. Ils ont déposé un chèque.

- Chèque, virement, du moment que je sois payé, ça m’est un peu égal.

- Sauf que le chèque a été volé et qu’il va être contre-passé dans deux ou trois jours. Contre-passé, ça veut dire débité si tu préfères. En fait, les escrocs opèrent avec des chéquiers volés. Tes coordonnées bancaires leur ont permis de savoir dans quelle banque et sur quel compte déposer le chèque. Dans un premier temps, ta banque l’a crédité. Toi, en contrôlant ton compte par téléphone, tu as juste entendu parmi tes opérations du 26 février « un crédit de 32.000 € ». Mais quand le fameux chèque volé va être présenté à la banque du vrai propriétaire du chéquier, il va être boulé avec la mention « opposition, chèque volé ». Quand l’info va remonter à ta banque, elle va annuler le crédit de 32.000 €. Mais ta voiture sera partie dans la nature, sans doute sur un cargo qui aura déjà quitté les eaux territoriales, et tu ne la reverras jamais. Donc, sauf si tu tiens à offrir ton cabrio à une bande f’escrocs, tu la vends 29.000 € au concessionnaire Vivia, et tu préviens la police qui arrêtera le prétendu agent mandataire quand il viendra prendre livraison de ton cabriolet. Bon, avant tu vas voir ta banque et tu vérifies l’origine de la remise.

arnaques,escroqueries,abus de confiance,droit,droit pénal,automobile,vo,david sarel,avocats

Vérification faite, le crédit provenait bien d’un chèque volé. Sur les conseils de David, Rick a prévenu la police. Mais aucun agent mandaté ne se présenta au rendez-vous de livraison du véhicule fixé ce matin à Neuilly sur le parking d’un des clubs de sport de Rick et Caroline. Le mandataire sentit-il le piège ? Est-il en fuite ? A-t-il déjà été interpellé dans une autre affaire ? Rick et David ne le sauront sans doute jamais.

Rick a communiqué à David le premier message reçu de son acheteur :

"Bonjour Mr ou Mme

Je suis Monsieur XXXXXXXXX Directeur d'une société de ventes et locations de véhicules d'occasion ( AUTO XXXX ).

Nous achetons des véhicules haut de gamme dans le monde. Suite à d’énormes recherches sur Internet, je suis tombé sur votre véhicule qui m'intéresse et donc je voudrais vous l'acheter pour approvisionnement de mon parc sis à Abidjan.

Pour cela, je voudrais plus de renseignements sur votre véhicule, des photos et savoir aussi
si votre prix de 32.000 € est à débattre.

Ce qui est de ma part, c'est de vous informer que je règle mes factures par VIREMENT BANCAIRE. A savoir si cela vous convient.

J'ai voyagé beaucoup à travers le monde et cela ma permis de me faire des contacts , donc pour ce qui est du transfert de la voiture ne vous inquiètez pas. Je le prends à ma charge, car j'ai des connaissances dans le milieu du transite.

Alors après, le crédit de vos fonds je vous communiquerai le nom de l’agent que je mandate et qui viendra chercher la voiture.

Faites moi savoir si votre véhicule est disponible immédiatement.

JE VOUS ASSURE UNE COLLABORATION SINCERE ET FRUCTUEUSE.
JE RESTE A VOTRE DISPOSITION POUR D'EVENTUELLES INFORMATIONS.

RECEVEZ MES SALUTATIONS LES PLUS DISTINGUEES

DIRECTEUR DES VENTES

Mr XXXXXXXXX"

Rick avait envoyé des photos de son cabriolet par mail et indiqué que le prix n’était pas à débattre.

L’autre avait accepté de payer les 32.000 €, un prix légèrement supérieur à la côte du véhicule. Mais pourquoi discuter quand on paye avec un chéquier volé ?

Sans les conseils de David, l’arnaque était tout près de réussir.

arnaques, escroqueries, abus de confiance, droit, droit pénal, automobile, VO, david sarel, avocats

- J’ai d’autres messages dans le même style, rappela Rick à David.

- Et bien nous allons nous amuser un peu, plaisanta David. Voici ce que tu vas répondre à ces bandits :
  
"Monsieur,

C'est avec le plus grand intérêt que j'ai pris connaissance de votre message.

C'est fou comme ce cabriolet Vivia 3000 S intéresse les Ivoiriens.

De quoi conseiller au groupe Vivia d'intensifier son implantation dans la région. Le marché semble en effet particulièrement porteur pour ses modèles.

Mais voilà. Une chaîne de télévision française vient de dévoiler un processus d'arnaque émanant de certains réseaux constitués par des Ivoiriens. La méthode ressemble beaucoup à ce que vous proposez. Bien sûr, vous ne faites sûrement pas partie d'une telle association de malfaiteurs. Mais dans le contexte actuel de l’ère suspicieuse, vous comprendrez que je refuse votre généreuse proposition.

Salutations distinguées. "

Tout à l’heure, Rick a adressé un mail à David.

- J’ai bien expédié le message à tous les auteurs de propositions douteuses. Un d’eux m’a répondu. Je te mets le texte en pièce jointe …

TEXTE DE LA PIÈCE JOINTE :

"Tu es un malin toi. J’aimerais bien discuter avec toi, mais pas dans ton pays parce que je voudrais pas que tu préviennes les policiers de chez toi pour qu’ils m’attrapent et me mettent en prison.

Amicalement quand même

XXXXX"

NOTE MODIFIEE LE 23 JUIN 2015

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Guerre, sport, école et vie quotidienne mijotent un vocabulaire épicé http://bit.ly/1Hcn17g

 

Marâtres, arnaques et petits meurtres  http://bit.ly/1LmtFfa

 

Quand le crime paye  dans le sport et ailleurs ; les recettes de Brice Bolonié   http://0z.fr/110Cx

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras