Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2007

ICÔNES DES SIXTIES (2)

La parole à Philippe Georjan (1) pour nous raconter quelques souvenirs automobiles et autres des sixties

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968

Monstres conçus pour la course, automobiles directement issues de la série, de  nombreuses catégories de voitures trouvaient leur place en compétition en 1968.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968

« A cette époque des sixties, il était encore possible de courir avec sa voiture de tous les jours, raconte Philippe Georjan (1). Pas de plateau obligatoire, pas de slicks, juste un arceau, un coupe-circuit, un extincteur et des harnais de sécurité, et les gentlemen-drivers pouvaient s’aligner au départ.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968

Des Fiat 850 et des Alfa Romeo  connurent leurs heures de gloire en rallye, sans oublier bien sûr les fameuses R 8 Gordini.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968

« En ce temps-là, Jean-Pierre Beltoise ne dédaignait pas de piloter la nouvelle Honda N 600 en rallye.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968

« Henri Greder et Marie-Claude Beaumont avaient remporté la catégorie des voitures de tourisme de série au Rallye de Monte-Carlo avec une Opel Commodore, une machine qui ressemblait beaucoup à l’Opel Rekord que venait d’acheter mon père pour remplacer sa Ford 20 MTS.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968

Bien sûr, des voitures plus prestigieuses s’illustraient, les Ford GT 40 par exemple.  « Je me souviens particulièrement bien de la Ford GT 40. Mon ami Xavier Ferrant en pilota une en endurance durant les saisons 1967 et 1968. C’était une voiture impressionnante avec son gros V 8 américain qui rugissait sa puissance dans une gamme de  sons rauques. Ses échappements  soufflaient la force rageuse et la volonté de propulser l’auto comme une balle dans les lignes droites. Mais même cette voiture se montrait plus docile que les protos d’aujourd’hui. Lors d’une course à Brands-Hatch à laquelle je m’étais rendu pendant les vacances de Pâques, Xavier l’a amenée de l’hôtel au circuit par la route.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968

Je m’en souviens très bien parce que j’étais monté à côté de lui. C’était marrant de passer à côté des Mini, des Ford Escort, des Jaguar, Vauxhall  avec la GT 40 dont le pavillon arrivait à la hauteur des glaces des voitures de tourisme… J’avais 16 ans à l’époque. Je n’imaginais pas que quelques années plus tard, il faudrait des batteries d’ordinateurs pour faire démarrer un proto et que des ingénieurs modifieraient leurs réglages à distance depuis des hélicoptères survolant les voitures dans la ligne droite des Hunaudières. D’ailleurs, pour moi à l’époque, un ordinateur, c’était un gros truc énorme, au moins de la taille d’une salle à manger, qui crachait des cartes perforées. C’était bon pour le Pentagone, pour Ford, pas pour des écuries, et encore moins pour des particuliers.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968

« 1968, c’était aussi l’année des événements. A la suite des grèves, les 24 Heures du Mans furent reportées au mois de septembre. La course se déroula dans des conditions différentes, une température plus fraîche, une nuit plus longue. Mais une course toujours aussi passionnante. Cette année-là, elle ne réussit pas à Xavier et à son équipier Dany de Suliac. Les soucis techniques s’abattirent sur eux au début de la nuit et ils ne purent pas refaire leur retard malgré une fin de course menée au rythme d’un Grand Prix. Il faut réunir tant de conditions pour remporter une course comme Le Mans qu’aucune équipe ne peut y parvenir à chaque édition. Bien que déçus, nous nous disions – avec raison - que ce n’était que partie remise.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968

« Les variétés s’intéressaient aux bandits cette année-là. La superbe Sylvie Vartan s’en prenait à Baby Capone. Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot  racontaientt Bonnie and Clyde. Joe Dassin évoquait la Bande à Bonnot. Ces artistes ne se limitaient cependant pas aux récits de la pègre. Sylvie se souvenait aussi de sa rivière, La Maritza, et affolait les cœurs avec Comme un garçon.

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968

Françoise Hardy pensait à la fin de l’amour en se demandait Comment te dire adieu. Claude François ignorait encore que son Comme d’habitude deviendrait un triomphe planétaire, et Mireille Mathieu chantait son accent provençal, celui « qu’on attrape en naissant du côte de Marseille ».

 

« J’ai toujours conservé une tendresse particulière pour cette époque des sixties et des seventies. Je ne suis pas le seul si j’en crois leur retour à la mode ! »

 

NOTE MODIFIÉE LE 21 AOÛT 2014

 

(1) Philippe Georjan est le héros de  VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, LE polar vintage, gourmand automobile et humoristique. Plus de précisions et possibilité de lire gratuitement les premières pages en cliquant ICI http://bit.ly/1zmPqE6

polars,romans,fictions,vintage,24 heures du mans,brands-hatch,pilotes,ford gt40,philippe georjan,xavier ferrant,dany de suliac,le mans,1968, sixties

C’est dans ce polar que Philippe, le narrateur, fait la connaissance de Xavier, son moniteur particulier de conduite sur Lotus,  l’ami qui va l’aider à grandir plus vite !

 

QUELQUES AUTRES LIENS A SUIVRE

 

Tout ou presque sur la R8 Gordini, remarquable icône des sixties http://www.r8gordini.com/

 

Les 24 Heures du Mans 1968

1ère partie : http://bit.ly/1dqEzSG

2ème partie : http://bit.ly/1llQF1U

3ème partie : http://bit.ly/VEYi9g

 

Une petite voiture artisanale engagée au Mans 1968 http://bit.ly/17VsVv0

 

L’auto-école en Lotus Elan  http://bit.ly/1sucixL

 

Ronnie et la dame au chapeau, une autre histoire à la même période http://0z.fr/r8RvN

 

LE PACTE DU TRICHEUR, un autre polar automobile écrit pour vous : http://amzn.to/1jAhsoF

 

Suivez Thierry Le Bras sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Philippe Georjan

30/07/2007

LA R 12 GORDINI, VOITURE PASSION

medium_R_12_GORD.2.jpg

CIRCUIT MORTEL, C’EST AUSSI LE RENDEZ-VOUS DE TOUS LES FANS DE VOITURES PASSIONS

Vous avez des souvenirs liés à la R 12 Gord ? Laissez vos commentaires !

La 12 Gord assuma le poids d’un lourd héritage : succéder au mythe R 8 Gordini, la première voiture populaire conçue pour la compétition.

La 12 Gord partait avec des handicaps : une voiture encombrante, traction avant à une époque où voiture sportive rimait avec roues arrière motrices. Utilisée en Coupe Gordini jusqu’à l’avènement de la R 5 Alpine, la 12 Gord joua pourtant bravement son rôle. Elle se distingua aussi en Groupe 2, classe 1301 – 1600 cm3, tant en rallye qu’en course de côte.

Parmi les pilotes renommés qui coururent en R 12 Gordin, figure Didier Pironi. C’était au Tour de Corse 1975 (j’y reviendrai).

r12 gordini,r12 g,gordini,philippe georjan,rallye,vintage

Comme son aînée, la R 12 Gord suscita bien des passions. Je mes souviens de copains qui, à la fin des années 70 et au début des années 80 ne juraient que par la berline Renault. N’est-ce pas Messieurs Dominique Gourden, Philippe Paviot (ci-dessus), Gilles Mosconi ? Très saine, agréable à piloter, performante, la R 12 Gordini valait beaucoup mieux que son image.

r12 gordini,r12 g,gordini,philippe georjan,rallye,vintage

Dans un univers parallèle, elle sera aussi la première voiture que Philippe Georjan, un de mes héros de fiction récurrents, pilotera en compétition après avoir débuté le rallye en qualité de navigateur de son ami Xavier.

 

Pour les techniciens, nous rappellerons les caractéristiques de la version 1973 (origine) :
* 4 cylindres en ligne de 1.565 cm3 (77 x 84) ; soupapes en tête en V, arbre à cames latéral, bloc et culasse alu, 2 carbu Horiz ; boite 5 vitesses ; 113 ch DIN à 4.500 tr/mn ; 980 kg.

 

NOTE MODIFIEE LE 6 JUILLET 2015

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

La première aventure commune de Xavier et Philippe, au Mans, quand le cadet ne jouait encore qu’un rôle de supporter inconditionnel  http://amzn.to/1nCwZYd

 

Quand Philippe Georjan découvrait qu’en course automobile comme ailleurs, le crime paye souvent  http://0z.fr/110Cx

 

Le portail d’une autre Gordini, la fameuse R8G  http://www.r8gordini.com/

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

13:45 Publié dans Livre, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : r12 gordini, r12 g, gordini, philippe georjan, rallye, vintage |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

12/01/2007

DAVID SAREL MET LES PETITS PLATS DANS LES GRANDS !

C’est un fin gourmet !

gastronomie,polars,nouvelles,david sarel,philippe georjan,xavier ferrant

 « Les personnages de fiction vivent, non seulement dans l’esprit de leur créateur, mais aussi dans un monde parallèle où ils entraînent les lecteurs », écrivit Serge Dalens.

 

Pilote automobile le week-end, avocat durant la semaine, héros de romans policiers et de nouvelles, David Sarel a un passé, un présent et, j’espère, un avenir. Comme vous, comme moi, comme tout être humain. Il vit dans une autre dimension, c’est tout.

 

Qu’est-ce qu’un auteur sinon le biographe de ses personnages ? David m’a confié cette mission. Il m’a accordé sa confiance de telle sorte que je suis habilité à raconter sa vie. Je connais sa famille, ses amis, ses ennemis. Je suis tous les évènements professionnels, sportifs et privés qui jalonnent son existence. Je prends des notes pour ne rien oublier.

gastronomie,polars,nouvelles,david sarel,philippe georjan,xavier ferrant

 David est un partenaire facile à vivre. Plus que Holmes avec Watson. Il ne me reproche pas de le négliger quelquefois pour mettre en valeur d’autres héros, notamment Philippe et Xavier, acteurs principaux d’une série de polars vintage et gourmands que j’ai hâte de concrétiser.

 

Qu’est-ce qu’un auteur sinon le biographe de ses personnages ?

 

David Sarel, un fin gourmet !

 

Ceux qui le connaissent déjà l’auront remarqué. David Sarel aime bien manger. Gourmet, voire gourmand, il s’avoue amateur de bons restaurants. Pas un scénario sans quelques bonnes tables, qu’elles soient réelles ou issues de l’imagination de l’auteur.  De La Manivelle au Relais des Arcandiers, de la Ferme Auberge de Lohéac à La Gibecière ou au Vieux Fox (1), de La Crêperie du vieux port (Vannes) au Restaurant des Mouettes (Larmor Plage), au Corsaire (Ploemeur) et au Bistrot des marins (La Trinité sur mer) (2), du Restaurant Goldenberg (Paris), à la Brasserie de Maître Kanter (Le Mans) et au Pêcheur gourmand (Larmor Plage) (3), de L’Auto Passion Café à La Maison du Danemark (Champs Élysées) (4) - la liste n’est pas exhaustive, David et ses proches font partager quelques repas succulents aux invités qui les accompagnent dans leurs aventures. Sans oublier les références à la convivialité du réceptif du Team Vivia aux 24 Heures du Mans où la restauration est particulièrement soignée (3).

gastronomie,polars,nouvelles,david sarel,philippe georjan,xavier ferrant

 Arielle, l’épouse de David, est une grande spécialiste des cocktails à base de Champagne. Les préférés de notre héros sont le Champagne orange (avec de l’orange pressée) et le mélange Champagne, liqueur de poire et curaçao. L’avocat – pilote aime aussi les cocktails de son ami Nick, notamment la vodka rallongée au jus de pamplemousse et au curaçao. A défaut, il ne dédaigne pas un bon whisky ou un Américano.

gastronomie,polars,nouvelles,david sarel,philippe georjan,xavier ferrant

 En bon Breton, David est un grand amateur de fruits de mer et de crustacés. Quoi de meilleur que de bonnes huîtres, de succulentes praires crues, des moules à la crème, un plat de langoustines, un plateau de fruits de mer, si ce n’est un magnifique homard ? Côté plats de résistance, les goûts de David sont éclectiques. Quoiqu’adorant la gastronomie, il n’a jamais vraiment appris à cuisiner de telle sorte qu’il se cantonne à des plats simples lorsqu’il ne fréquente pas les restaurants. Ses invités réguliers pourraient le confirmer. Ils ont de grandes chances de se voir proposer une grillade, surtout l’été. Arielle ne passe pas beaucoup de temps à la cuisine non plus. Si les Sarel servent un plat cuisiné (ragoût de Saint-Jacques par exemple), c’est qu’ils l’ont commandé au Pêcheur gourmand puis réchauffé chez eux. A moins que leurs amis Nick et Vanessa Varesky (qui passent quasiment tous les week-ends à la propriété de Ploemeur) se soient mis au fourneau. Le meilleur ami de David et son épouse se lancent quelquefois dans de subtiles préparations. Leur magret de canard fourré au foie gras ne laisse personne indifférent, pas plus que leur flan de langoustines ni leur filet de bœuf en croûte…

gastronomie,polars,nouvelles,david sarel,philippe georjan,xavier ferrant

Bien que ce soit davantage la spécialité de Philippe, David sait aussi accommoder le vocabulaire gourmand à la sauce au piment. Surtout quand il évoque sa marâtre, mieux connue sous le sobriquet de morue sauce piquante. Il entend lui faire payer l’addition de ses méfaits. Il a réuni les ingrédients de sa vengeance, mijote sa préparation à petit feu et affirme que la morue sera bientôt cuite à point. Le duel à mort est engagé entre les deux protagonistes.

 

Un scoop ?

 

Je vais même vous en confier trois. David a été chargé d’une affaire peu ordinaire. Un jeune orphelin qui ignore tout de ses origines lui demande de l’aider. Très vite, David va réaliser que le garçon est en grand danger. Ce sera un thriller jeunesse.

 

Parallèlement, David entamera dans un livre destiné aux adultes la dernière bataille de sa guerre totale contre la morue. Autant dire que ça va saigner.

gastronomie,polars,nouvelles,david sarel,philippe georjan,xavier ferrant

Puis ensuite, il prendra part à un projet énorme, une entreprise dans laquelle interviendra aussi Erwan Berriach, l’architecte fou de kayak de mer qui apparaît dans Meurtre au village, une de mes 7 Nouvelles pimentées parues au printemps chez Gaïa Village Publications Il s’agira là d’un business-thriller pour adultes. Autant vous l’avouer tout de suite, de bons repas sont programmés !

 

La vie de héros de fiction n’est décidément pas un long fleuve tranquille.

 

Mais chut, ne le répétez à personne !

 

Cette note  a été modifiée le 22 septembre 2012

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

(1) cf. Circuit mortel à Lohéac ;

http://www.ffsa.org/article.php?comite=comite12&titre_url=-circuit-mortel-a-loheac-&id=10763

 

(2) cf. Faits d’enfer à Carnac

http://circuitmortel.hautetfort.com/tag/s%C3%A9bastien+m%C3%A9nier

 

(3) cf. Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans

http://sebsarraude.tumblr.com/post/23431276990/chicanes-et-derapages

gastronomie,polars,nouvelles,david sarel,philippe georjan,xavier ferrant

(4) 7 Nouvelles pimentées, mon dernier ouvrage, mon menu de lecture du jour. David est le personnage principal d’un des textes sous-titré Le délice de coca à l’herbe (fort de café)

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-nouveaute-recueil-de-nouvelles-106512895.html

 

Philippe et Xavier, des rallymen gourmands et amateurs de bons mots au temps du vintage

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2009/08/25/rallye-de-la-baule-des-emois-inoubliables.html

 

Suivez-moi sur Tweeter

@ThierryLeBras2

 

Thierry Le Bras