Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2015

Parce que c’était elle, parce que c’était nous

Quand l’Alfa Romeo arriva à la maison

Alfa Romeo, vintage, automobile, intersection, Afshin Behnia, collection automobile

L’automobile n’est pas un objet comme les autres.

 

D’abord, ce n’est pas un objet inanimé. Elle se déplace, parfois très vite, se cabre, manifeste le contentement de son moteur ou sa déception face à la timidité de son pilote. Elle respire en communion avec ce que notre action sur l’accélérateur et le volant lui commandent. Rien à voir avec un bête réfrigérateur, un banal four à micro-ondes, une table, que sais-je encore…

 

Non, l’automobile fait partie des choses associées à la passion. Quels objets nous font plaisir lorsqu’ils arrivent ? La réponse dépend  des individus. Pour moi, ceux qui marquent le plus sont indiscutablement une automobile, un appareil photo ou un livre. Ils représentent vraiment quelque chose de particulier. Je conçois aussi qu’une montre ou un vêtement réjouissent vraiment. Mais la voiture, c’est quand même quelque chose à part.

 

La voiture connectée à son maître

 

J’avais acheté l’été dernier INTERSECTION, le magazine de la Car Culture. Je n’avais lu qu’un article jusqu’à présent, délaissant des pages pourtant fort intéressantes. Négligence partiellement réparée le week-end dernier.

Alfa Romeo, vintage, automobile, intersection, Afshin Behnia, collection automobile

Je me suis notamment attaché à l’interview d’Afshin Behnia, grand passionné de voitures d’hier collectionneur d’Alfa Roméo. Il possède notamment une GTA Junior de 1968.  « Je suis triste quand on me dit que le smartphone a remplacé l’automobile pour la nouvelle génération, témoigne-t-il. Parce que tout le monde se souvient de sa première voiture, des expériences vécues avec… Autant de choses qui ne vous marqueront pas avec un objet interchangeable et aussi impersonnel qu’un téléphone »

 

Je me suis rappelé un souvenir de mon année de Terminale au Lycée Jacques  Cartier à Saint-Malo. Cette année-là, mon père avait acheté un coupé  Alfa Roméo 2000 GTV Bertone. Une voiture superbe, rapide, qui construisait en outre un beau palmarès sportif. Le Champagne s’imposait pour la baptiser (première photo de la note). Et tout le monde participa à la fête, y compris Saga, notre chienne Dogue de Bordeaux, membre à part entière de la famille et amatrice de madeleines à défaut de boissons alcoolisées !

 

La voiture vit connectée à son maître, bien plus que n’importe quel appareil de haute technologie. La connexion est naturelle. Pas besoin de Wifi de Bluetooth, de fournisseurs d’accès. La passion suffit

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Une montre qui célèbre les Cobra http://bit.ly/1LT9YKl

 

Quand j’avais 16 ans  http://bit.ly/1nAL6L2

 

Saga vote Honda  http://bit.ly/1gIaJJH

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2 

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18 

 

Thierry Le Bras

19/10/2015

Elle ne s'appellera pas Mini-Cooper

mais peut-être Thérébentine ou clafoutis…

automobile,droit civil,magistrat,prénoms,système judiciaire,communication,mini cooper,david sarel,michel vaillant,renault,mégane,zoé,gastronomie

 

L’amour de l’automobile a-t-il des limites ? Oui, répondent les tribunaux français.

 

Ainsi, même un couple fou de Vintage et des modèles les plus sportifs dérivés des créations d’Alec Issigonis ne pourra pas prénommer sa fille Mini-Cooper.

 

Pourquoi, s’interrogeront les plus curieux ? L’officier d’état-civil ne peut pas refuser d’inscrire les prénoms qu’indiquent les parents. Par contre, un contentieux ultérieur est possible si :

- un des prénoms risque de nuire à l’intérêt de l’enfant ;

- méconnaît les droits des tiers à voir protéger leur patronyme.

 

Procédure applicable

 

Lorsque l’officier d’état civil estime qu’un prénom risque par exemple de valoir des railleries à celui qui le porte, il avise le procureur de la République. Dans l’hypothèse où le procureur partage le même avis, il saisit le juge aux affaires familiales. Ce dernier peut ordonner la suppression du prénom. A ce stade, ou les parents choisissent un nouveau prénom, ou le magistrat en sélectionne un lui-même. Ses décisions sont susceptibles de recours.

 

Les prénoms présentant un lien avec le monde automobile ne sont pas systématiquement écartés, D’autant que les prénoms étrangers sont admissibles. Enzo se révèle à la mode il ne semble pas inenvisageable qu’un certain nombre de petits garçons portant ce prénom témoignent indirectement de l’admiration de leurs parents pour le créateur de Ferrari.

automobile,droit civil,magistrat,prénoms,système judiciaire,communication,mini cooper,david sarel,michel vaillant,renault,mégane,zoé,gastronomie

Divers contentieux sont nés au sujet de prénoms utilisés par des firmes automobiles. Mégane accolé au patronyme Renaud  évoque forcément une voiture. Mais la justice a estimé que cet inconvénient serait appelé à disparaître compte tenu de la durée de vie des gammes automobiles  alors qu’un changement de prénom entraînerait un trouble chez l’enfant… C’était vers l’an 2000. La petite Mégane a grandi. Le modèle Renault existe toujours avec un nouveau design. Ceci dit, il s’agit d’un prénom assez courant et la parenté avec l’automobile du constructeur français ne saute pas forcément aux yeux des condisciples de la jeune fille.

 

Lorsque Renault a appelé un de ses véhicules Zoé, certains se sont inquiétés des conséquences pour les Zoé Renault. Le TGI de Paris a estimé qu’il n’existait pas de dommage imminent, ni d’atteinte à la vie privée, ni d’atteinte à la dignité. Sans préjuger de la sensibilité des Zoé Renault à l’émission de CO2, il est tentant de considérer qu’elles ne subiront pas plus de moqueries que lorsque la Zoé de BD imaginée par Émilie Bushmiller  envahissait les pages de nombreuses publications destinées au grand public.

 

Le monde culinaire et la mode moins contestés que l’automobile ?

 

Dégager une ligne claire de la jurisprudence en matière de prénoms étonnants ne semble  pas une tâche aisée. Quelques exemples.

 

Les Cerise ont fleuri sur les listes de naissance. Sans doute grandement grâce à la publicité d’un groupe connu, d’abord en matière d’assurance automobile, puis ensuite de tous les risques couverts par ledit groupe.  Clémentine et Prune attirent aussi les faveurs de parents.

automobile,droit civil,magistrat,prénoms,système judiciaire,communication,mini cooper,david sarel,michel vaillant,renault,mégane,zoé,gastronomie

André Courrèges a appelé sa fille Clafoutis sans que son choix soit remis en cause. Choco, Dior, et même Oh ! Sunrise furent enregistrés sans que l’officier d’état civil et le procureur réagissent. Tout comme Térébenthine. Nous ne saurions cependant  plaider la cause de ce dernier choix, fût-ce à un parent si attaché à sa voitures qu’il utiliserait l’essence de térébenthine pour en parfaire le nettoyage.

 

Que choisir ?

 

Si vous aimez tant la course automobile que vous souhaitez établir un lien entre elle et vos enfants, il reste les prénoms de vos pilotes préférés, qu’ils soient contemporains ou aient exercé leur talent dans le passé. La liste est longue, d’autant que des prénoms étrangers paraissent acceptés sans difficultés. Bruce, Jim, Mike, James, Ricardo, Pedro… Un Nicolas se fera presque toujours surnommé Nico comme Rosberg ou Hülkenberg.  Sébastien, Yoann, Jules, Henri, Didier, Loïc, Benoît, Michèle, Olivier, Jordan, Kevin… Le choix est large. D’ailleurs, à défaut de prénommer une fille Mini Cooper, il sera possible d’appeler un fils Cooper puisque c’est un prénom anglais courant.

automobile,droit civil,magistrat,prénoms,système judiciaire,communication,mini cooper,david sarel,michel vaillant,renault,mégane,zoé,gastronomie

Sans oublier l’inspiration fournie par les pilotes de fiction. Michel ne figure plus au haut des hit-parades, semble-t-il. Il s’agit pourtant d’un prénom que porte le plus titré de tous les pilotes français, Michel Vaillant. Ou encore David. Oui, David Sarel,  l’avocat pilote ! Je vous rapporte fidèlement dans des romans, nouvelles et feuilletons les épreuves spéciales qui constituent le rallye plein de suspense de sa vie.

Les nouvelles publications de CIRCUIT MORTEL sont désormais mises en ligne sur http://circuitmortel.com

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

David Sarel, avocat la semaine et pilote le week-end, dénonce une arnaque automobile http://bit.ly/1ROm3TW

 

David Sarel avocat, pilote et… fin gourmet  http://bit.ly/1p2CKAh

 

Mes confidences au site Designmoteur http://www.designmoteur.com/2015/02/interview-thierry-lebras-circuit-mortel/

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

08/10/2015

Didier Pironi remporte la course des BMW M1 Procar

C'était en 1980, à Hockenheim !

M1 1   - BLOG .JPG

En 1979 et en 1980, un peloton de BMW M1 développées dans la version groupe 4 anime les veilles de Grands-Prix. Le samedi après-midi, ces bolides rugissent sur l’asphalte des circuits européens qui accueillent la discipline reine.

 

A l’origine de  cette formule, Jochen Neerpasch, le patron de BMW Motorsport. Il voit dans ce concept un moyen de favoriser les ventes du nombre d’exemplaires nécessaires à l’homologation de la M1 en groupe 4. Les instances dirigeantes et organisatrices de la F1 accueillent favorablement le projet. Les superbes GT aux mains de pilotes de premier plan raviront le public et contribueront à le garder sur le site après les essais F1.

 

BMW Motorsport engagera cinq voitures qui seront confiées aux pilotes de F1 ayant réalisé les cinq meilleurs temps des essais du vendredi.

 

Une course très chaude

 

La course disputée avant le Grand-Prix d’Hockenheim 1980 me laisse une souvenir inoubliable, celui d’une grande joie, celle de la victoire de Didier Pironi, mon pilote préféré, mais aussi celle d’une petite frayeur. J’y assiste dans la tribune en face des stands.

Didier Pironi, BMW, M1, Hockenheim, Procar, 1980, F1, Ligier

Très rapidement, Didier et Hans Stuck, un pilote allemand chouchou du public, s’affrontent portière contre portière. Les deux voitures ne passeront pas. Le public se lève et hurle ses encouragements qui vont en majorité au pilote germanique. Les Français sont minoritaires sur le site. Même en criant très fort, on ne nous entend pas beaucoup. D’ailleurs, à la place que j’occupe, je suis entouré d’Allemands et je me sens un peu isolé.

 

L’atmosphère du stadium

 

« En Allemagne, l’ambiance m’a beaucoup surprise la première fois, me confiera Anne Panis 20 ans plus tard. Par moment, le spectacle est dans les tribunes. Des paddocks, on entend le bruit de la foule, les gens qui crient, qui font la vague, qui lancent des pétards, qui font la fête. C’est presque angoissant. Il faut se trouver sur place pour le ressentir. La télévision ne peut pas traduire cette atmosphère. »

Didier Pironi, BMW, M1, Hockenheim, Procar, 1980, F1, Ligier

Sur la piste cet après-midi d’août 1980, les deux BMW M1 se touchent. Celle de Didier reste sur la piste et poursuit sa course en tête. Celle de l’Allemand part faire une incursion dans l’herbe et revient sur le bitume après avoir perdu plusieurs places. Je hurle ma joie tandis que mes voisins manifestent bruyamment leur rage. Quelques visages rouges de colère se tournent vers moi. Je juge prudent de ne provoquer personne. Les courses de BMW M1 sont musclées et après Stuck, Surer et Schurti essaieront d’attaquer Didier. En vain. Sur cette piste rapide, le Français est imbattable, ce qui excite le public. D’autant que certains spectateurs locaux n’ont pas ménagé leur stock de bière. La fin de la course approche. Les Allemands ne sont pas contents du tout de voir Didier toujours en tête. Le champion français se rend-il compte de l’hostilité d’une partie du public ? .Certains crient des injures à son encontre. Pour l’heure, il  n’en a cure et se concentre sur la victoire qui se profile

Didier Pironi, BMW, M1, Hockenheim, Procar, 1980, F1, Ligier

Sa BMW M1 va bientôt passer à mon niveau et je compte bien la photographier une nouvelle fois. Je m’absorbe dans mon cadrage en me désintéressant des voisins. Une fraction de seconde, je me dis que mes trois années de judo à l’époque du lycée et les séances de pushing-ball que je pratique régulièrement pour me défouler ne serviront pas à grand chose s’ils me tombent tous dessus. Lorsque Didier Pironi franchit la ligne en vainqueur, je me lève et j’applaudis. Après tout, tant qu’à avoir des problèmes avec les voisins, autant manifester ses sentiments sans ambiguïté ! D’autres spectateurs dans le stadium applaudissent aussi. Mes voisins m’oublient. Sans doute existe-t-il quelques Allemands parmi eux. Mes voisins m’oublient. A cet instant, Didier redouta sans doute d’être agressé et déclassé tant l’atmosphère restait houleuse. Finalement, la fête continuera sans incident. Une fois de plus, Didier a fait étalage de son immense talent. Il était tout simplement le meilleur. La cérémonie du podium aura lieu à peu près normalement.

Didier Pironi, BMW, M1, Hockenheim, Procar, 1980, F1, Ligier

Le lendemain, le Grand-Prix se déroulera hélas sous de moins bons auspices. Didier abandonnera au 18ème tour à la suite d’un problème d’arbre de roue. La victoire sourira toute de même à l’écurie de Guy Ligier puisque Jacques Laffite remportera cette course.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Une autre BMW d’exception présentée sur Designmoteur

http://www.designmoteur.com/2015/05/bmw-3-0-csl-hommage/

 

Le Mans 1980, Didier Pironi partageait une BMW M1 avec un pilote de l’ouest

http://circuitmortel.hautetfort.com/archives/2011/07/index-1.html

 

Elle fut mon premier rêve BMW… http://bit.ly/1anbRR9

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

11:00 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : didier pironi, bmw, m1, hockenheim, procar, 1980, f1, ligier |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |