Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2008

SAUVONS LE GRAND-PRIX DE FRANCE

 

KIMI GDE 1.jpg

Le Grand-Prix de France est en grand danger.

 

Pour l’heure, il n’aura pas lieu en 2009. La FFSA a renoncé à son rôle de promoteur.

 

Quand le futur site susceptible de l’accueillir sera-t-il prêt ? En 2010 au mieux… ou en 2011.

 

Le Grand-Prix de France ne fait partie des priorités de Messieurs Mosley et Ecclestone, loin s’en faut. Si une interruption se produit dans son organisation, ses chances de revenir au calendrier seront faibles.

 

Messieurs Ecclestone et Mosley aiment les paillettes. Les charmes de la campagne nivernaise ne les séduisent pas. Il manque de 5 étoiles, de luxe… Pourtant le site existe. Il reste d’ailleurs candidat à l’organisation du Grand-Prix dans le futur.

 

Mais quel que soit le circuit ou le projet préféré, il n’accueillera la F1 que si le GP de France reste inscrit au calendrier. Jean-Pierre Beltoise, qui soutient le projet « Pôle Val de France » en est bien conscient et sait que les promoteurs de ce projet doivent s’intéresser à l’organisation des  GP de  France 2009 et 2010 sur le site de Magny-Cours. D’autres promoteurs pourraient se positionner dans le même sens.

 

AUTOhebdo organise une pétition pour sauver le GP de France. Le formulaire de pétition est inséré dans le numéro du magazine actuellement en vente.

 

Vous pouvez aussi accéder à la pétition en cliquant sur :

http://www.autohebdo.fr/Forum.php

 

MOBILISONS NOUS !!! SAUVONS LE GRAND-PRIX DE FRANCE !!!

 

Thierry Le Bras

01/10/2008

NICO ROSBERG EN TÊTE D’UN GRAND-PRIX

NICO ROSBERG SEPANG 2008.jpg

A la fin du premier Grand-Prix de l’histoire disputé en nocturne dimanche dernier, Olivier Panis souligna sur l’antenne de TF1  que Nico Rosberg avait le potentiel d’un grand pilote.

 

A Singapour, Nico a mené la course durant sept tours, jusqu’à ce qu’une pénalité infligée légalement mais en vertu d’une règle que tous les observateurs de la  F1 considèrent comme désuète et injuste le contraigne à une pénalité de dix secondes à son stand.

 

Qu’importe, Nico est tout de même monté sur le podium en compagnie de Fernando Alonso et de Lewis Hamilton. Le pilote Williams termine en effet  en seconde position.

 

Nico confirme une nouvelle fois le bien que son team, ses partenaires, la presse et ses supporters pensent de lui. 

NICO ROSBERG SUR WILLIAMS 1.jpg

Aujourd’hui (1er octobre 2008), Frédéric Ferret dresse un beau portrait de lui dans le quotidien L’Équipe. Outre le talent et le sens de l’attaque du pilote allemand, le journaliste évoque sa préparation et sa capacité à fédérer le team autour de lui.

 

Dans AUTOhebdo, Jean-Michel Desnoués lui consacre également un bel article intitulé « Nico Rosberg sous les feux de la lampe ».

 

L’actualité fait bien les choses. Un portrait de Nico apparut en ligne sur FANATIC F1 la veille du Grand-Prix. Nico y est comparé à un ancien de la Formule 1,  un pilote extraordinairement talentueux et  intelligent comme lui. Un portrait et une analyse à découvrir sur :

http://www.fanaticf1.com/formule1/7477-A-qui-ressemblent-les-pilotes-d,7477.html