Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2016

Un tour de piste bouclé pour Circuit Mortel

fictions,livres,romans,polars,bd,nouvelles,rallye,pilotes,david sarel,philippe georjan,ronnie

Des grands événements, une réédition, des envies...

 Me voici de retour ici, sur la version d’origine du blog, là où tout a commencé. Une adresse à laquelle vous restez fidèles chers amis. Je sais que le nombre de notes référencées contribue aux statistiques malgré l’absence de nouvelles publications depuis plusieurs mois. Mais continuer à être lu sur ce support qui n’a plus bénéficié de promotion depuis près d’un an représente un réel réconfort et une grande satisfaction. Les presque dix années de travail sur cette version initiale du blog n’auront pas été vaines.

Si vous aimez mes publications, j’espère que vous avez plaisir à les suivre sur d’autres supports. Car je n’ai pas cessé d’écrire sur mes sujets de prédilection, loin s’en faut.

 Les grands événements automobiles

 Tour de France auto, 24 Heures du Mans, Championnat du monde de Rallycross, Grand-Prix F1 d’Allemagne, autant de temps fort qu’i m’ont inscrit sur la trajectoire de voyages dans le temps automobiles. Sans Delorean, mais avec des photos d’époque.

fictions,livres,romans,polars,bd,nouvelles,rallye,pilotes,david sarel,philippe georjan,ronnie

Le Tour Auto pour commencer ;

1976 – 2016 : 40 ans se sont écoulés, toujours une Porsche Almeras, Guy Fréquelin et Jacques Delaval http://bit.ly/1rK3hG6

Du visuel et des souvenirs de son départ de Dinard en 1976

1 - http://bit.ly/1SOgtPT

2 - http://bit.ly/24d0i6H

 Les 24 Heures du Mans, mythe absolu

Saviez-vous que des Renault 4cv se sont lancées à l’assaut des Hunaudières http://bit.ly/28WBtXx

1969, la Porsche 917 arrive dans la Sarthe : http://bit.ly/1TidL9Q

1976 : Didier Pironi découvre Le Man au volant d’une Porsche 934

1976 : quelques photos et faits de course de cette édition où brillèrent des pilotes l’ouest http://bit.ly/1WTS6aQ

 Quand Maître Hervé Poulain adjuge au Mans Classic une Porsche qu’il a pilotée aux 24 Heures http://bit.ly/2aAJyT4

fictions,livres,romans,polars,bd,nouvelles,rallye,pilotes,david sarel,philippe georjan,ronnie

Des marques à l’honneur dans la Sarthe

1 – les anglaises http://bit.ly/29qjP0A

2 – les Porsche http://bit.ly/29tLQpx

3 – les Ford http://bit.ly/29Mt78f

4 – les Alfa Romeo http://bit.ly/29zfjJQ

5 – les BMW 30 CSL http://bit.ly/29Xp97L

La F1 au début des années 80 et plus précisément

1 – Didier Pironi sur Ligier puis Ferrari http://bit.ly/2b5renK

2 - Elio de Angelis, Beppe Gabbiani et le groupe ABBA soutenant un pilote suédois http://bit.ly/2bfq8BS

 Le Rallycross

Les Porsche de Raymond Touroul http://bit.ly/2c5bQ76

Sébastien Loeb dans un conte d’Hansen http://bit.ly/1W91Fkj

Quelques voitures, ces outils indispensables aux pilotes

Personne ne s’étonnera que je célèbre à ma façon les 40 ans de la VW Golf GTI MKI ! Pourquoi choisir une VW Golf GTI dès sa sortie à l’automne 1976 ? Et bien parce que... http://bit.ly/2cjhbqI

Dans le groupe VAG, il y a aussi Audi, notamment la Quattro groupe B :

1 - en course de côte http://bit.ly/1TzIn2d

2 – et ailleurs http://bit.ly/1U6o4K0

fictions,livres,romans,polars,bd,nouvelles,rallye,pilotes,david sarel,philippe georjan,ronnie

Nous n’avons pas oublié les Peugeot, Alfa Romeo, Lancia, Ferrari, ces belles qui ont porté des robes Pininfarina http://bit.ly/1O6xr0m

Coup de cœur enfin pour un monstre, la BMW qui fit trembler le Bundestag, celle qui a inspiré le concept car que la marque de Munich présenta cette année au Concours d’élégance de la Villa d’Este http://bit.ly/1RmXxGI

Fictions, nouvelles, polars

 Que ce soit dans sa version initiale ou dans la suite en ligne sur http://circuitmortel.com , j’ai toujours accordé une place particulière à Michel Vaillant.

fictions,livres,romans,polars,bd,nouvelles,rallye,pilotes,david sarel,philippe georjan,ronnie

Les supporters du pilote français le plus éclectique sont gâtés cette année. D’abord, les Éditions Ouest France ont publié un album sur « Michel et Le Mans », des mots qui vont très bien ensemble http://bit.ly/1UV0fW4

 Puis nous avons pu lire « Renaissance », le dernier album de Michel Vaillant, une BD pleinement réussie: Au programme du suspense, des problématiques contemporaines, de l’angoisse. Plaisir aussi d’y croiser un de mes pilotes réels préférés, Loïc Duval http://bit.ly/29itFA4

 Au cours des 60’s et 70’s, Michel Vaillant fut plus qu’une excellent fiction automobile. Il ne me semble pas exagéré de le citer comme un des premiers médias au cœur de la course. Merci au journal de Tintin de l’avoir diffusé. Le magazine fêtait un anniversaire récemment. Le journal de Tintin, 70 ans et plein d’amis dont Jari le tennisman, Ric Hochet le journaliste porschiste, Taka Takata et ses compères aux patronymes suggestifs, Hassi Hamoto, Toushpa Hamamoto, Yamamoto Kadératé, http://bit.ly/2bYa2io

fictions,livres,romans,polars,bd,nouvelles,rallye,pilotes,david sarel,philippe georjan,ronnie

En 2006, j’avais ouvert le blog CIRCUIT MORTEL dans le but de promouvoir mn premier polar dans l’univers de la course automobile. Souvenirs, souvenirs... Cet ouvrage est aujourd’hui réédité. Je l’ai dédicacé cet été à Lorient au moment du Festival interceltique. Un tour de piste est bouclé. J’ai présenté la réédition de Circuit Mortel sur deux supports :

1 - http://bit.ly/1XEpx1J

2 - http://bit.ly/29fHooI

Au début de l’année, CIRCUIT MORTEL fêtait ses 10 ans au moment où il entamait le défi du transfert sur une autre plateforme plus propice à un restylage et à une mise en valeur des illustrations photographiques. Un défi car la sortie de piste au niveau de l’audience et du référencement n’est pas écartée. J’espère que vous m’aiderez, chers amis lecteurs, à retrouver les chiffres que nous avons connus ici, des statistiques qui en 2015 m’ont conforté dans la conviction que ce que je pouvais mettre en ligne intéressait des lecteurs et que ça valait la peine de continuer. Changer de plateforme se révèle beaucoup plus compliqué que je le pensais. D’autant que mon référencement « d’avant » concurrence quelque part celui du nouveau blog et le devance. Je ne gagnerai le pari que si vous me suivez sur http://circuitmortel.com.. Sinon, le transfert sera un échec malgré la qualité technique du nouveau support. Alors, ne presque que pour récompenser le webdesigner du nouveau site, j’ai besoin de vous. Car le nouveau CIRCUITMORTEL.COM aura réussi d’entrée son premier objectif, mettre en valeur le savoir-faire de https://www.pixelmoteur.com/ , un créateur de sites à recommander.

fictions,livres,romans,polars,bd,nouvelles,rallye,pilotes,david sarel,philippe georjan,ronnie

A mon sens, la prochaine étape de la nouvelle version de CIRCUITMORTEL.COM est de s’affranchir de son rédacteur principal. La réussite complète de la poursuite du concept initial sous une forme autonome passe par la collaboration régulière ou occasionnelle d’autres rédacteurs et photographes. Du sang neuf, de nouveaux angles, de nouvelles ambitions, un nouveau souffle. La qualité technique assurée par https://www.pixelmoteur.com/ le permet. Le contenu de base, plus de 80 notes aujourd’hui, garantit aux nouveaux intervenants d’être lus et vus d’entrée. Le référencement a été prévu dans ce sens. CIRCUITMORTEL.COM n’est pas le blog de Thierry Le Bras. Rechercher mon patronyme et mon prénom sur Google ne conduit pas au nouveau blog. Mon nom n’apparaît dans aucun titre de note susceptible de créer une personnalisation entravant la liberté du blog et son indépendance par rapport à moi. C’est une excellente option et je m’en réjouis car une évidence m’apparaît de jour en jour davantage. Dans son livre Le marteau et son maître, Hervé Poulain explique que l’intérêt d’une collection est de rassembler à un moment donné des objets déterminés. Mais il arrive un temps où il faut rendre leur liberté aux objets. Je crois qu’il en est de même pour un support qui accueille les écrits et photos. Quel intérêt conserverait une galerie qui n’exposerait qu’un seul peintre ou photographe, un journal qui ne publierait qu’un seul chroniqueur ? Le public se lasserait. Il en est de même pour un blog. Il est temps que CIRCUITMORTEL.COM grandisse et prenne son indépendance, maintenant qu’il en a les moyens techniques grâce à https://www.pixelmoteur.com/ . Il faut qu’il serve l’expression de nouveaux talents, surprenne de nouveaux lecteurs. Je me rappelle avec plaisir et émotion un commentaire d’Adrien B, lecteur fidèle, écrit en 2009 sur la version initiale du blog : « il y a à coup sûr une "marque" Thierry Le Bras, je reconnaitrais ton style narratif parmi des centaines de textes. Tes articles passionnés restent une référence pour moi et c'est un plaisir que de te lire et te voir alimenter ce blog au fil des années... ». C’était il y a 7 ans. Il est temps que d’autres marques d’auteurs prennent la suite. Alors, si vous avez quelque chose à exprimer sur le sport auto, son histoire, ses pilotes, n’hésitez pas à nous faire part de vos idées. Et ce, qu’il s’agisse d’une intervention ponctuelle ou de chroniques régulières à la fréquence que vous souhaiterez. Je ne laisse pas CIRCUITMORTEL.COM à l’abandon et je continuerai à mettre des notes en ligne le temps que le relais s’opère - voire encore après si j'apporte un vrai plus au blog, si l'équipe de rédacteurs a encore besoin de moi et si l'envie demeure de part et d'autre -, mais un nouveau dynamisme devient indispensable dans les prochains mois.

fictions,livres,romans,polars,bd,nouvelles,rallye,pilotes,david sarel,philippe georjan,ronnie

Autre blog dans lequel je suis très impliqué, Polars, sports et légendes. Il célébrait ses 5 ans. Cinq années de défense des histoires de sport, principalement automobile, mais pas seulement. D’autres disciplines y sont aussi mises à l’honneur, surtout la voile et les sports de combat http://bit.ly/2ado242

Polars, sports et légendes exprime d’autres préoccupations ou finalités :

- la place d’un blog dans un projet économique http://bit.ly/1MZEKX5

- la communication judiciaire : parce qu’un procès se gagne aussi grâce au storytelling écrit par les communicants http://bit.ly/25y8wqW

UN POINT COMMUN UNIT CES BLOGS, LA PROMOTION DES HISTOIRES DE SPORT, NOTAMMENT DES FICTIONS SUR FOND DE SPORT !

Dans La course de côte, un sport de combat, Ronnie se livre à la compétition automobile mais pratique aussi le cyclisme et la lutte http://bit.ly/2bAFnbr

Mes lecteurs le retrouveront un de ces jours dans un roman fort surprenant. Je ne peux pas encore vous dire où et quand. Je ne le sais pas moi-même. L’histoire est partiellement écrite, mais je travaille sur plusieurs scernarii à la fois.

Les projets ne manquent pas

Certains sont liés à l’automobile, d’autres non. Parmi les priorités, vendre au mieux les exemplaires papier de la nouvelle édition de CIRCUIT MORTEL, le livre. Il existe, il est imprimé, il ne reste qu’à dédicacer le plus grand nombre d’exemplaires possible.

Ensuite... Ensuite, plusieurs travaux tournent à plein régime :

- un recueil de nouvelles où les avocats se plaignent de leurs clients. Et oui, d’habitude, les clients critiquent leurs avocats, trouvent les honoraires trop chers, le maître difficile à joindre, trop cool avec le défenseur de l’adversaire... De leur côté, les avocats trouvent leurs clients radins, menteurs, malhonnêtes, de mauvaise foi. un recueil cynique et plein d’humour. Plus que deux ou trois pages à écrire ;

- un roman politiquement incorrect où un avocat, David Sarel, réalise que son client ne sera pas jugé ou acquitté par une Cour d’assises mais par le public conditionné par les médias... C’est donc une guerre de communication judiciaire qu’il doit gagner à tout prix, avant un éventuel procès.

- un essai sur la défense des héritiers lésés dans le cadre des familles recomposées (bien avancé).

fictions,livres,romans,polars,bd,nouvelles,rallye,pilotes,david sarel,philippe georjan,ronnie

Et bien sûr, les versions papier du PACTE DU TRICHEUR et de VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES. Là, j’avoue que je suis dans le brouillard le plus complet et qu’aucune solution n’est concrétisée. J’ai reculé plutôt que progressé récemment. Pourtant, je dois trancher et avancer coûte que coûte car ces deux projets me tiennent particulièrement à cœur et que j’ai déjà trop attendu, hésité, tergiversé. La vérité (dans le sens bonne solution) est-elle ailleurs ou à ma porte ? En tout cas, il faut que je la trouve, et vite. Je dois rentabiliser mon organisation, fuir les pertes de temps, travailler sur l’essentiel, juste l’essentiel, en privilégiant égoïstement mais légitimement ce qui me tient à cœur.

QUELQUES LIENS

Le Mans : un skipper conseille un pilote dans ses choix de pneus http://bit.ly/25TaV2X

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

Thierry Le Bras

01/09/2010

FICTIONS ET COURSE AUTOMOBILE

SIMCA 1200 S 2.jpg

La compétition automobile est un univers propice au suspense. Tout pilote court pour finir devant les autres. Et au départ, personne ne sait qui remportera le défi.

CATCH11.jpg

La puissance des moteurs, les rugissements qu’ils émettent, la brutalité des voitures confèrent à la course automobile la douceur d’un ring de catch ou de boxe.

GTZ ROUGE 6.jpg

Les tensions, les rivalités, les conflits d’intérêts s’y enflamment comme dans toutes les microsociétés. Les personnalités affirmées (la plupart positives, quelques unes franchement négatives) qui s’y affrontent exacerbent les passions. Il est donc logique que la course automobile serve de cadre à des fictions dramatiques ou policières. Outre la famille Graton dont tout le monde connaît les albums vendus à plus de 20 millions d’exemplaires, d’autres auteurs ont placé leurs personnages dans le parc de requins de la course automobile. Parmi eux, Érich Maria Remarque, Jean Perilhon, Patrick Mahé, Renaud Wagenaar, Garth Stein…  Guillaume de Saint-Pierre et Hervé Poulain prirent la plume ainsi que le volant en compétition avec autant de talent qu’ils en exprimèrent dans leurs autres activités liées à l’art. Quant à Françoise Sagan, elle songea à courir pour Enzo Ferrari. « Ma mère conduisait vite et bien, rapporte son fils. Un peu à la manière d’un ambulancier, sans à-coups. Elle a failli courir une épreuve de mille miles en Italie. Son ami Enzo Ferrari l’y poussait. Mais la course a été annulée cette année-là. » Certains enfin ont raconté de manière romancée des chapitres de la grande histoire du sport automobile dont ils avaient été les témoins privilégiés. Je pense notamment à Bernard Clavel et François Cavanna. Le monde de la compétition automobile est si fascinant qu’il se révèle propice aux intrigues.

CAMARO 78 RONNIE.jpg

« Les personnages de fiction vivent, non seulement dans l’esprit de leur créateur, mais aussi dans un monde parallèle où ils entraînent les lecteurs », écrivit Serge Dalens.

mini-15.JPG

Je vous propose de découvrir Ronan, surnommé Ronnie, un pilote amateur des années 70, 80 et 90. Un pilote au gros cœur qui préparait lui-même ses voitures. Un gars comme nous en avons tous connus sur les courses de côtes, les rallyes et les circuits. Un pilote qui aimait s’engager au volant de voitures un peu originales. Un pilote généreux dont les héros s’appelaient Mike Hawthorn et Ronnie Peterson. Un homme dont la vie comporta des satisfactions intenses, mais aussi des déceptions terribles, des coups durs qui font mal, des épreuves difficiles à surmonter. Ronnie devrait devenir le héros d’un roman « sur papier » en 2011. En attendant, je vous invite à passer quelques minutes à ses côtés dans cinq aventures illustrées (et gratuites) publiées sur le Net. Nombreuses photos de voitures d’époque, humour cinglant, anecdotes avec des filles toujours surprenantes, voilà ce qui vous attend en cliquant sur http://confidentielpaddocks.over-blog.com/categorie-11119066.html

RENAULT R 8 S.jpg

Les photos de cette note n’ont pas été sélectionnées par hasard. Elles ont toutes un rapport étroit avec l’univers dans lequel Ronnie va vous entraîner.

Thierry Le Bras

12:44 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fictions, romans, témoignages, bd, ronnie |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

09/01/2010

ALFA ROMEO GIULIA TZ, une vraie GT

GTZ ROUGE 2.JPG

Au cous des années 60, l’Alfa Roméo Giulia TZ se construisit un sacré palmarès, tant sur les routes du Tour de Corse, de la Targa Florio et de la Coupe des Alpes que sur les pistes mythiques de Monza, du Mans ou du Nürburgring. De nombreux pilotes de tout premier plan s’engagèrent à son volant. Parmi cette longue liste figurent les noms de Lucien Bianchi, Nino Vaccarella, Lorenzo Bandini, Jean Rolland et Bernard Consten.

GTZ ROUGE 1.JPG

L’Alfa GTZ se distingue par un avant aux formes rondes et un arrière lift-back. « Plus le toit est long, plus la voiture est rapide », pensait Ercole Spada qui participa au design de l’Aston Martin DB 4 GT2 ainsi qu’à celui de la Giulia GTZ. Cette école présiderait aussi à la conception du superbe coupé AC Cobra et de sa rivale, la Ferrari 250 GTO.

L’arrière de la GTZ paraît effectivement très haut, comme coupé à la hache, sans que cela nuise pourtant à sa beauté.

GTZ JAUNE 3.JPG

Au plan technologique, l’Alfa Roméo Giulia TZ était une merveille, surtout compte tenu de l’époque de sa conception. Un châssis multitubulaire, un poids de 660 kg, 4 freins à disques. Au Mans 1964, la meilleure GTZ tourna à 172 km/h de moyenne ! Il faut dire que le moteur 1.570cm3 développait 170 chevaux après préparation. Une petite merveille hurlant au son magique des mélodies Alfa Roméo qui propulsait le bolide à 270 km/h dans les Hunaudières. Soulignons que la boite 5 accouplée à un pont long contribuait largement à ces performances absolument remarquables pour une 1.600 cm3 des années 60.

GTZ ROUGE 7.JPG

 L’efficacité d’une voiture de course suppose un bon moteur, mais surtout un bon châssis et une bonne suspension. Les liaisons au sol comptent encore plus que la puissance intrinsèque. Ce principe s’est vérifié au fil de toute l’histoire de la course automobile dans toutes les disciplines, y compris sur les gros prototypes au temps où gagner Le Mans était l’objectif principal des constructeurs les plus puissants. La F1 moderne ne fait pas mentir cette appréciation.

L’Alfa Roméo Giulia TZ possédait tous les atouts d’une machine de course. Un ensemble châssis,, suspension, liaisons au sol superbement élaborés. Et un moteur qui respirait la santé. L’arme de guerre parfaite entre les mains des gladiateurs de la piste !

GTZ ROUGE 8.JPG

L’Alfa Roméo Giulia TZ joue un des premiers rôles dans « Rounds chocs pour Ronnie », une fiction qui se termine par un récit de course très réaliste au Castellet et qui est en ligne sur CONFIDENTIEL PADDOCKS, le blog de Patrice Dusablon. Outre le suspense haletant du scénario dans une atmosphère de bras de fer sauvage, vous y découvrirez, comme je l’ai mentionné dans la note précédente, les parallèles  frappants qui existent entre la course automobile et les sports de combat les plus violents ainsi que de nombreuses photos d’Alfa GTZ en compétition :

http://confidentielpaddocks.over-blog.com/article-rounds-chocs-pour-ronnie-40060607.html

2000 GTV 2.JPG

Et si vous aimez Alfa Roméo, je vous invite aussi à surfer sans limite sur :

- d’une part, l’excellent site d’Alfa Vendée où Frédérique Barteau vous fera découvrir tous les symptômes du virus Alfa, une bonne maladie qui touche les personnes sensibles, celles qui savent vivre et aiment le meilleur, l’art, la culture, le sport

http://www.alfavendee.com

Vous y découvrirez une autre façon de communiquer sur Alfa Roméo, sur Alfa Vendée SA Barteau… et sur tout ce qui les relie, l’Italie, le sport, la mode, le design … et les petites sorties.

- d’autre part, un nouveau blog passionnant consacré aux Alfa Roméo d’hier et d’aujourd’hui que je viens découvrir en surfant justement sur Alfa Vendée :

http://milanorosso.free.fr

 

Thierry Le Bras