Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2015

Des Groupe B au Mont-Dore

Flash-back au temps des voitures les plus monstrueuses jamais conçues pour le rallye

renault,maxi 5 turbo,lancia delta s4,lancia 037,courses de côtes,rallye,giovanni rossi,gérard paquet,roberto di giuseppe,henri toivonen,sergio cresto,mont-dore,1987

Les « Groupe B » furent des voitures particulièrement spectaculaires !

 

Interdites de rallye à partir de 1987 en raison de leur dangerosité, elles se recyclèrent en course de côte et en rallycross.

 

Trois exemples de ces fabuleux monstres mécaniques à l’assaut  du col de la Croix Saint-Robert en 1987. Rappelons que cette route  sert de tracé à la course de côte du Mont-Dore – Chambon–sur–Lac.

 

La Maxi 5 Turbo de Giovanni Rossi

 

Une auto impressionnante. Un pilote habitué aux grands rendez-vous en Championnat de France et en Championnat  d’Europe. Les habitués de la course de côte se rappelleront Giovanni en Alfa Romeo 2000 GTV, en Opel Commodore GSE, en Ford Escort 2000 RS, en BMW 528, 635 et M1 avant la Maxi 5.

renault,maxi 5 turbo,lancia delta s4,lancia 037,courses de côtes,rallye,giovanni rossi,gérard paquet,roberto di giuseppe,henri toivonen,sergio cresto,mont-dore,1987

Le regretté Giovanni Rossi a goûté plusieurs fois la saveur des victoires en Auvergne. En 1981, c’était avec l’Escort, en 1984 avec la BMW 635, en 1985 avec la M1. La victoire, un arôme de bonheur absolu dont aucun pilote ne se lasse jamais. Alors en 1987, Giovanni revient et réalise une nouvelle fois la course parfaite. Avec sa Maxi 5 Turbo,  il bat les Audi Quattro, Peugeot 205 T16, Lancia Delta S4 et 037. Sur le ring auvergnat, la ceinture revint à la France comme on dit volontiers en boxe !

 

La Lancia Delta S4 de Gérard Paquet

 

En arrivant au Mont-Dore cette année-là, je voyais cette voiture comme l’arme absolue. Au volant d’une de ces machines, Henri Toivonen avait remporté le Rallye de Monte Carlo en janvier 1986. Il était sans doute à cette époque  le seul à jouer au même niveau que Walter Röhrl sur les routes du Championnat du monde des rallyes.

renault,maxi 5 turbo,lancia delta s4,lancia 037,courses de côtes,rallye,giovanni rossi,gérard paquet,roberto di giuseppe,henri toivonen,sergio cresto,mont-dore,1987

L’accident d’Henri Toivonen et de son navigateur Sergio Cresto au Tour de Corse (photo ci-dessus) quelques mois plus tard avait entraîné le bannissement des Groupe B des épreuves comptant pour le championnat mondial.

 

Celle de Gérard Paquet (première photo de la note) ne réaliserait pas les chronos attendus en Auvergne. Seulement 4ème du groupe B derrière la Maxi 5 Turbo de Rossi, l’Audi Quattro de Jeanneret et la 205 Turbo 16 de Jean-Christian Duby. A la décharge du pilote, rappelons que ces machines étaient aussi dures à mettre au point qu’à piloter. Une écurie privée n’a pas les moyens d’une usine. Pas seulement au niveau financier, mais aussi au plan humain. Or, ces autos nécessitaient une équipe d’ingénieurs et de mécaniciens bien rôdés pour livrer tout leur potentiel.

 

La Lancia 037 de Roberto Di Giuseppe

 

Ce modèle se vit confier la lourde tâche de succéder à la Stratos au plus haut niveau. La 037 se montra digne de sa haute lignée. Röhrl, Bettega, Andruet, Toivonen et d’autres encore oeuvrèrent à lui construire un palmarès de premier ordre.

renault,maxi 5 turbo,lancia delta s4,lancia 037,courses de côtes,rallye,giovanni rossi,gérard paquet,roberto di giuseppe,henri toivonen,sergio cresto,mont-dore,1987

Au Mont-Dore 1987, elle termina 6ème du groupe B. Les années avaient passé depuis sa conception. Les voitures de course ressemblent aux athlètes humains. Après le top de leur condition, elles commencent à vieillir et des jeunes rivales plus puissantes, mieux préparées, plus jeunes viennent les pousser à la retraite sportive. Même les seigneurs de la route, les plus élégants, les plus beaux à voir rouler, se résignent un jour à quitter la scène sportive. Après avoir dominé leurs époques respectives, Anquetil, Merckx et Indurain durent laisser la place à de nouveaux gladiateurs de la route. Il en fut de même pour la Lancia 037 qui reste cependant une des plus jolies Groupe B vues en compétition.

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Un feuilleton automobile dans le monde de la course de côte http://bit.ly/1TFRLlK  

 

Un polar automobile  sur les pentes du col de la Croix Saint-Robert http://0z.fr/hnj97

 

Le temple de la course de côte se trouve au Mont-Dore   http://bit.ly/1txXpfy

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Les commentaires sont fermés.