Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ferrari daytona

  • PININFARINA nous a quittés

    la disparition d’un génie du monde de l’automobile.

    sergio pininfarina,ferrari daytona,fiat 1500 spider,alfa roméo 2000 cabriolet,peugeot

     Le styliste italien Sergio Pininfarina nous a quittés dans la nuit du 2 au 3 juillet dernier à l’âge de 85 ans. « Sergio était l'un des plus grands représentants du made in Italie », a déclaré Luca di Montezemolo, président de Ferrari, pour lui rendre hommage.

    sergio pininfarina,ferrari daytona,fiat 1500 spider,alfa roméo 2000 cabriolet,peugeot

     Il n’est pas exagéré de parler d’œuvre automobile pour qualifier l’ensemble des modèles dont les carrosseries furent signées Pininfarina. Sa collaboration avec Ferrari a donné naissance à des modèles d’exception. Mais il a aussi créé des autos beaucoup plus courantes sur nos routes, notamment pour Peugeot. La 403, les coupés 404 et 504 par exemple sont issus de don imagination.

     

    Une des plus belles GT de tous les temps


    Les appréciations sont toujours un peu subjectives en matière de design, comme d’art en général. Un roman, un film, un tableau provoque des émotions différentes. Il en est de même pour une carrosserie.

    sergio pininfarina,ferrari daytona,fiat 1500 spider,alfa roméo 2000 cabriolet,peugeot

     A mon sens, Sergio Pininfarina fut l’auteur du dessin d’une des plus belles GT de tous les temps, la fabuleuse Ferrari 365 GTB 4 Daytona. Une GT impressionnante aux lignes agressives et modernes, équipée d’un moteur V12 développant 400 chevaux dans sa version groupe 4. Une bête de course, au Mans et en endurance comme au Tour auto, un monstre que pilotèrent entre autres Jean-Claude Andruet, José Dolhem, Vic Elford, Mike Parkes, Jean-Pierre Jarier, Claude Ballo-Léna…

     

    Je suis convaincu que comme moi, de nombreux fans absolus de course automobile adorent la 365 GTB 4 Daytona.

     

    Deux modèles plus abordables

     

    Ceux qui sont nés dans les années 50, 60 et 70 se rappellent de quelques modèles plus fréquents dans nos villes et nos campagnes que les Ferrari et qui ont marqué leur enfance. Pas question ici d’inventorier les nombreuses collaborations fructueuses de Sergio Pininfarina avec des constructeurs du monde entier. Son influence s’exerça jusqu’aux États-Unis où il collabora à des modèles de Chevrolet Corvette et de Cadillac Eldorado.

    sergio pininfarina,ferrari daytona,fiat 1500 spider,alfa roméo 2000 cabriolet,peugeot

     Je préfère évoquer deux superbes voitures relativement abordables. Les coupés et cabriolets Fiat 1500 des sixties, d’abord. Des symboles du tourbillon des années SLC Salut les copains. Des voitures flamboyantes qui firent rêver quantité de jeunes… et de moins jeunes. Ma mère possédait une Fiat 600 quand j’étais gamin. Et autant je détestais l’accompagner dans les magasins, autant j’étais toujours prêt à aller avec elle chez Fiat Lorient (nous habitions alors  dans le Morbihan) lorsqu’elle allait faire le plein d’essence à la station du garage. Pourquoi ? Parce que le concessionnaire avait presque toujours un cabriolet 1500 en vitrine ou à l’atelier. Et je ne me lassais pas d’admirer les belles italiennes.

    sergio pininfarina,ferrari daytona,fiat 1500 spider,alfa roméo 2000 cabriolet,peugeot

    Quelques années plus tard, en 1972, mon père achèterait un coupé Alfa Roméo 2000 GTV Bertone. Une voiture exceptionnelle qui, en groupe 1, devint une reine des rallyes et des courses de côtes. J’ai toujours eu le virus Alfa et je n’essaie pas d’en guérir même si je cède au chant des sirènes d’autres belles envoûtantes et charmeuses. L’achat de l’Alfa fut l’occasion de fréquenter la concession de la marque au trèfle. D’autant que bientôt équipé d’un précieux sésame, le permis de conduire, la station de ce garage deviendrait mon stand préféré pour alimenter ma Mini 1275 GT en carburant et… admirer les plus belles Alfa, parmi lesquelles le cabriolet 2000 dessiné par Pininfarina. Car dans la famille 2000, si Bertone était le géniteur du coupé, le papa du cabriolet, cétait Pininfarina !

     

    QUELQUES LIENS A SUIVRE :

     

    La Ferrari Daytona

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/10/29/la-ferrari-daytona.html

    (une note illustrée par de superbes photos d’Adrien Bert)

     

    La Ferrari Daytona Rossa en image et en musique

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/11/23/ferrari-daytona-rossa.html

     

    Alfa Vendée, une concession automobile pas comme les autres, a rendu hommage à Sergio Pininfarina

    http://www.alfavendee.com/archive/2012/07/05/pininfarina-rip.html

    sergio pininfarina,ferrari daytona,fiat 1500 spider,alfa roméo 2000 cabriolet,peugeot

     7 Nouvelles pimentées, un recueil de nouvelles signé Thierry Le Bras et publié chez Gaïa Village Publications. Les belles voitures sont bien présentes dans l’ouvrage, tout comme l’ambiance Vintage d’ailleurs :

    http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-7-nouvelles-pimentees-107503713.html

     

    Ambiance sixties : des voitures, des caravanes, des bateaux, de la musique, des vacances d’époque

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/07/26/vacances-sixties.html

    et

    http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2010/08/06/le-tourbillon-estival-et-mecanique-des-sixties.html

     

    José Dolhem, le demi-frère de Didier Pironi, pilota une Ferrari Daytona aux 24 Heures du Mans

    http://confidentielpaddocks.over-blog.com/article-jose-dolhem-eclectique-rapide-et-fiable-48577542.html

     

    Thierry Le Bras

  • FERRARI DAYTONA ROSSA

    medium_Daytona_1971.4.jpg
    medium_Daytona_1971_-_2.4.jpg
    medium_FERRARI_DAYTONA_ROSSA_1.3.jpg
    medium_FERRARI_DAYTONA_ROSSA_3.3.jpg
    medium_FERRARI_DAYTONA_ROSSA_2.2.jpg

    Photos : Adrien Bert et Thierry Le Bras

    « Je me souviens d’avoir écouté cette chanson en boucle dans une Ferrari Daytona Rossa en frôlant l’imprudence », déclare Christophe au début de la séquence que lui offre France Gall dans « Tous … pour la musique », émission diffusée en prime time sur France 2 le mercredi 21 novembre. France y orchestre un superbe hommage à Michel Berger en compagnie de ses amis.

    « Cette chanson » qu’évoque Christophe, c’est « Je veux chanter pour ceux », un texte et une musique magnifiques. Je n’ose pas écrire une des plus belles de Michel, tant l’artiste a composés de chefs d’œuvre.

    Je veux chanter pour ceux
    Qui sont loin de chez eux
    Et qui ont dans leurs yeux
    Quelque chose qui fait mal
    Qui fait mal
    Je veux chanter pour ceux
    Qu'on oublie peu à peu
    Et qui gardent au fond d'eux
    Quelque chose qui fait mal
    Qui fait mal


    Pas étonnant qu’un homme de la sensibilité de Christophe ait confondu le temps d’un moment d’émotion intense le plaisir d’écouter Michel Berger et celui de piloter la Daytona rossa (rouge).

    D’autres artistes passionnés à la fois par la course automobile et la musique participaient à la fête.

    David Hallyday interpréta « Quand on arrive en ville » avec une force qui enthousiasma France. « C’est comme ça qu’il faut chanter cette chanson », lança-t-elle à la fin de l’interprétation de David.

    Quand on arrive en ville
    Tout l'monde change de trottoir
    On a pas l'air virils
    Mais on fait peur à voir
    Des gars qui se maquillent
    Ça fait rire les passants
    Mais quand ils voient du sang
    Sur nos lames de rasoir
    Ça fait comme un éclair dans le brouillard
    Quand on arrive en ville...


    Son père, l’intemporel Johnny, travailla avec Michel Berger pour le plus grand bonheur du public. Qui pourrait oublier LA … « ROCK’N ROLL ATTITUDE » ?

    Et je mentionnerai aussi Daniel Balavoine qui sut faire rimer Paris – Dakar avec action au profit de l’Afrique.

    Une belle soirée, un bel hommage, et un petit clin d’œil à la Daytona. Christophe nous rappelle en effet comment cette machine infernale accompagne les temps forts et entretient l’émotion.

    Thierry Le Bras
     ____

    Vous aimez les émotions que procure la compétition ? Vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

    C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel :
    - des nouvelles (fictions courtes) et des docu-fictions sont en ligne dans les archives de ce blog ;
    - les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).