Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2013

LOÏC DUVAL PARMI LES FAVORIS…

des 24 Heures du Mans 2013

loïc duval,audi,endurance,le mans,24 heures du mans,sebring,silverstone,spa

Une voiture de pointe, des équipiers sûrs, l’alliance parfaite de la vitesse et de la maturité…

 Tous les éléments sont réunis pour faire de Loïc Duval, Tom Kristensen et Allan McNish sur l’Audi R18 e-tron quattro N° 2 un des principaux équipages candidats à la victoire. « Personnellement, j’ai vraiment envie de réaliser un gros résultat au Mans et je suis dans la bonne équipe pour cela », affirme le Chartrain sans sous-estimer pour autant la concurrence et les aléas de la compétition.

loïc duval,audi,endurance,le mans,24 heures du mans,sebring,silverstone,spa

 Car rien n’est gagné d’avance. La course sera disputée. La concurrence viendra d’abord de l’intérieur, des voitures sœurs. Benoît Tréluyer et André Lotterer - les copains de Loïc au Japon où ils ont tous les trois étoffé leurs carrières – associés à Marc Fässler. Ils sont les vainqueurs des deux dernières éditons. Sans oublier la troisième R18 menée par Luca Di Grassi, Olivier Jarnis et Marc Gene qui ne sont pas venus faire de la figuration. Ni les Toyota. Certes,  les machines japonaises semblent légèrement en retrait par rapport aux Audi au vu des résultats du début de saison et de la journée test, Elles ne semblent pas avoir progressé autant que leurs rivales germaniques pendant l’hiver. Mais en 2012, elles avaient opposé une résistance surprenante aux favorites en début de courses.

 

Au Mans, bien des surprises sont possibles

 

L’avantage théorique des Audi pourrait être annihilé par la fréquence des ravitaillements. « Nous sommes conscients que c’est l’équation entre la performance et le nombre d’arrêts ravitaillements qui sera déterminant entre nos adversaires et nous, explique Loïc. Or, les Toyota bénéficient depuis peu d’un réservoir d’une capacité plus importante. Dès lors, nous ne serons réellement fixés sur le rythme à adopter en course qu’à l’issue des premiers relais des 24 Heures. »

loïc duval,audi,endurance,le mans,24 heures du mans,sebring,silverstone,spa

 En plus des interrogations sur les stratégies et arguments réels de chacun,  24 heures, c’est long, très long. Beaucoup de choses peuvent arriver. Des épidémies de crevaisons, des problèmes mécaniques inattendus, des erreurs qui mettent hors course ou font perdre des poignées de minutes qui écartent du podium, des conditions météorologiques si piégeuses que l’aquaplanage joue à la roulette russe avec les bolides. On a connu des éditions où toutes les voitures officielles luttant pour la victoire renoncèrent. En 1965 par exemple, Jochen Rindt et Masten Gregory l’emporteront sur une Ferrari 250 LM du Nart devant deux autres machines privées après les ennuis et abandons des protos plus affutés engagés par Ford et  Ferrari. En 1979, une Porsche 935 du Team Kremer d’adjugea la victoire alors que les spécialistes attendaient plutôt une des 936 engagées par Essex Motorsport Porsche.

loïc duval,audi,endurance,le mans,24 heures du mans,sebring,silverstone,spa

 L’an dernier, Anthony Davidson avait connu un autre aléa des 24 Heures, l’accrochage avec une voiture plus lente suivi d’un envol spectaculaire et d’une blessure le tenant à l’écart des circuits pendant plusieurs mois. Nous sommes d’ailleurs ravis de le retrouver au départ de cette édition 2013, à nouveau au volant d’une Toyota (la numéro 8).

 

Les forces de Loïc

 

D’abord, Loïc est un authentique grand pilote, un garçon qui sait gérer une course, qui sait gagner. Il s’est déjà imposé dans de grandes courses d’endurance, aux 12 Heures de Sebring, aux 6 Heures de Spa, aux 6 Heures de Silverstone. Si Audi l’a engagé, c’est parce que la firme allemande symbole d’excellence partage avec les supporters de Loïc la conviction qu’il fait partie des meilleurs pilotes du monde. « Avec son talent et son charisme, on tenait le Jenson Button français »,  affirme Morgan Carron, Directeur Technique National de la Fédération Française du Sport Automobile. Le plus grand regret du DTN de la FFSA, c’est de ne pas avoir trouvé les moyens financiers d’amener Loïc en F1. Mais si le monde de paillettes parfois arrangé de la F1 n’a pas su trouver le pilote chartrain et a fabriqué d’autres vedettes, les vrais dénicheurs de talents de la firme aux anneaux, ceux pour qui priment le talent et l'efficacité, font confiance à Loïc pour continuer à enrichir leur palmarès.

loïc duval,audi,endurance,le mans,24 heures du mans,sebring,silverstone,spa

 A la journée test du 9 juin, Loïc Duval a signé le meilleur chrono. En toute fin de séance. Il a tourné à plus de 242 km/h de moyenne, laissant la première Toyota à près de 5 secondes. Humble, Loïc relativise la performance. « Par chance, j’ai bénéficié d’un tour clair pour exploiter au mieux notre Audi R18 e-tron quattro en configuration de qualification. Nous avons ainsi pu juger du travail et des évolutions apportées depuis l’an dernier. Toutefois, il faut considérer cette performance comme relative car la concurrence n’a sans doute pas cherché à claquer un chrono. » Le temps est tout de même là, excellent, encourageant  à l’approche du sprint de 24 heures qui sert désormais de rythme à l’épreuve mancelle.

loïc duval,audi,endurance,le mans,24 heures du mans,sebring,silverstone,spa

 « A Tom, Allan et moi de nous montrer les meilleurs, de gérer parfaitement l’ensemble des paramètres et aléas inhérents à une telle course, conclut Loïc. Et de bénéficier aussi d’un petit coup de chance. Rendez-vous dimanche à 15 heures. » En tête sous le drapeau à damier, ce serait génial !

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Le site officiel de Loïc Duval

http://www.loicduval.com/

De précédentes victoires de Loïc en endurance :

Sebringhttp://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2011/03/24/un-pilote-a-l-honneur-loic-duval.html

Spa : http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/05/08/bravo-a-loic-duval.html

Silverstone : http://www.leblogauto.com/2013/04/wec-2013-1-victoire-audi-tres-nette-a-silverstone.html

Quand la course n’est plus une fête

http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2012/06/index.html

 

Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans, un polar dont je suis l’auteur qui trouve son dénouement aux 24 Heures du Mans. Présentation sur le site de la FFSA :

http://www.ffsa.org/article.php?comite=comite12&titre_url=chicanes-et-derapages-de-lorient-au-mans&id=13352

 

Petite histoire illustrée dans le monde sauvage de la F1

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-david-joue-l-intox-101163259.html

 

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ?

http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

19:02 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : loïc duval, audi, endurance, le mans, 24 heures du mans, sebring, silverstone, spa |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |