Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2008

F1 : PRONOSTICS 2008

medium_KIMI_PORTTAIT_TAG_HEUER.2.jpg

DOCU-FICTION


La saison commence dans quelques heures. Comme l’an dernier, l’ancien champion Freddy Vivien livre ses pronostics au journaliste Sébastien Ménier.


Certes Freddy et David appartiennent à un univers de fiction, celui de l’avocat-pilote David Sarel (1). Mais comme l’écrivit Serge Dalens, « les personnages de fiction vivent dans un monde parallèle où ils entraînent leurs lecteurs ». Surtout quand ils évoquent des personnages réels, serais-je tenté d’ajouter.


Sébastien Ménier : que t’inspire le lancement prochain de la saison 2008 de F1 ?
Freddy Vivien : la course automobile a été inventée pour représenter une grande fête de l’automobile et du sport. Je souhaite donc d’abord deux choses, et je les souhaite vraiment très fort. D’abord, tolérance zéro pour le racisme, ensuite tolérance zéro pour l’espionnage. Les insultes racistes dont a été victime Lewis Hamilton sont aussi odieuses que méprisables.
Ces faits sont graves, très graves. Et je suis choqué de leur minimisation par des personnes qui auraient dû au contraire les condamner avec force et user de leur influence sur les auteurs desdits propos. La bête rampante est arrivée en F1 comme en football. Elle me fait penser à une chanson &mouvantede Pierre Perret :

« N'écoutez plus, braves gens,
Ce fléau du genre humain,
L'aboiement écœurant
De cette bête à chagrin
Instillant par ces chants de sirène
La xénophobie et la haine.
Laissons le soin aux lessives
De laver plus blanc que blanc.
Les couleurs enjolivent
L'univers si différent.
Refusons d'entrer dans cette ronde
Qui promet le meilleur des mondes.

Attention mon ami, je l'ai vue.
Méfie-toi : la bête est revenue !
»

A mon sens, une seule solution pour la tuer dans l’œuf : l’application la plus rigoureuse des outils juridiques contre le racisme (avec prononcé impitoyable de peines de prison ferme), et perte de points pour le pilote et l’écurie dont les fans se livrent à de tels débordements.

Sébastien Ménier : et l’espionnage ?
Freddy Vivien : toutes les écuries s’épient un peu, c’est connu et somme toute dans les normes tant que ça ne dépasse pas un certain niveau. Mais des scandales comme celui de l’an dernier ne doivent plus se reproduire. Je ne vise évidemment pas Ron Dennis qui fut trompé par quelques salariés de luxe, ni Lewis Hamilton qui apprit aussi les choses très tard, mais l’association de malfaiteurs qui intrigua et se livra à des actes répréhensibles dans son dos. Là encore, une seule solution, l’application rigoureuse du droit pénal. De tels agissements, dans le monde de l’industrie, c’est la taule ferme, et c’est peut-être ce qui arrivera aux auteurs à la fin de l’enquête. Et l’exclusion des tricheurs du championnat pour au moins deux ans comme les dopés dans les autres sports. Le pouvoir sportif ne doit plus jamais accepter qu’une équipe qui a travaillé très fort se fasse voler ½ seconde au tour par des individus peu scrupuleux qui piratent leur know-how sans aucun scrupule. Ce serait totalement incompatible avec la morale et l’éthique sportive.

medium_KIMI_PORTRAIT_WORLD_CHAMPION.2.jpg


Sébastien Ménier : voilà de quoi restaurer des valeurs saines en effet. Qui vois-tu au premier plan cette année ?
Freddy Vivien : A part le Team Priceley dont je reparlerai tout à l’heure, évidemment Ferrari et McLaren. Kimi sera très fort. Il est bien installé au sein de la Scuderia maintenant. Il se sentira en confiance après son titre. Il est rapide, régulier, imperturbable, solide. Autant dire le grand favori du championnat. Il ne faudra pas oublier Lewis, un pilote exceptionnel, un petit génie du pilotage, un garçon talentueux et qui va évoluer dans une ambiance saine cette année et a acquis beaucoup d’expérience l’an dernier. Felipe est capable de coups d’éclat. C’est un garçon sympathique, loyal, très rapide sur certains tacés, mais moins régulier que son équipier et souvent en retrait dans certaines conditions difficiles, pluie, circuits qui ne lui plaisent pas comme Monaco.

medium_NICO_ROSBERG_RACONTE.6.jpg


Sébastien Ménier : et derrière ?
Freddy Vivien : attention à Nico Rosberg et à sa Williams. A mon sens, Nico est aussi fort que Lewis. Il ne lui manque qu’une bonne voiture pour gagner. Or, Williams semble avoir beaucoup progressé cette année. Nico est un attaquant. Il possède un grand coup de volant. C’est un pilote « intello », très intelligent et capable d’œuvrer efficacement pour faire progresser sa voiture comme pour gérer ses courses. Bien sûr, la Williams ne vaut pas les Ferrari ni les McLaren, mais je vois bien Nico en embuscade, capable de monter sur les podiums, y compris sur la première marche dans des conditions de course favorables.

medium_BMW_SAUBER_F1.jpg


Sébastien Ménier : et les BMW ?
Freddy Vivien : je pense que les Priceley seront juste derrière Ferrari et McLaren, en lutte avec la Williams de Nico. J’imagine les BMW entre ces trois voitures et le reste du peloton. Nick Heidfeld et Robert Kubica se sont montrés à leur avantage en 2007. N’oublions pas toutefois qu’au Brésil, Nico leur a fait leur fête en fin de course. Nul doute qu’ils se battront pour leur équipe et il ne faudra pas les oublier. Ce sont des guerriers sur la piste. Et BMW est une très grande marque dont le savoir-faire est indéniable. Ils se rapprochent irrésistiblement des sommets en F1. Jarno Trulli se montre raisonnablement optimiste après les essais hivernaux. Si Toyota a trouvé la solution pour rendre son châssis plus efficace, nul doute qu’il saura tirer le meilleur parti de sa monoplace.

Sébastien Ménier : et Renault ?
Freddy Vivien : je suis persuadé qu’ils ont une excellente recrue en la personne de Nelson Piquet Jr. Nelsinho possède un gros potentiel. Il séduira d’ailleurs le public français, d’autant qu’il parle impeccablement notre langue et que son père saura gérer son image et en faire une bête de communication. Auprès des filles amateurs de latin-lovers et de beaux bruns, il va faire un tabac. Au volant, je crois que c’est un super bon. La vitesse à laquelle il prendra la mesure de son équipier plus expérimenté permettra d’apprécier son talent et de l’évaluer par rapport à Hamilton. Pour le reste, je ne vois pas Renault au top. Pourront-ils maintenir l’unité du team cette année dans un contexte où ils n’ont pas un matériel dominateur comme en 2005 et 2006 et où Nelson Jr n’est pas décidé à jouer les doublures comme l’accepta Fisico ? Moi, j’en doute. Leur chance, c’est une équipe technique très forte et des investissements importants dans le développement de la voiture. Mais pour l’heure, ils n’ont rien montré de transcendant en essais privés.

Sébastien Ménier : le look de leur voiture te plait-il ? L’an dernier, il a suscité des commentaires variés.
Freddy Vivien : non, la Renault ne me plait pas. Mais qu’attendre des goûts d’une marque qui utilise les Simpson dans ses spots télévisés ? Personnellement, je préfère franchement les pubs de Dolce § Gabbana. Les deux firmes ne ciblent sans doute pas la même clientèle, il est vrai. Enfin, heureusement que chez Renault, ils ont Nelsinho et Flavio pour relever un peu l’image.

medium_SEBASTIEN_BOURDAIS_PORTRAIT.jpg


Sébastien Ménier : et Sébastien Bourdais ?
Freddy Vivien : c’est un pilote qui mérite sa place en F1 depuis longtemps. Il est sérieux, très rapide. Il a le sens de l’intérêt de l’équipe. Seule interrogation, sa voiture. Toro Rosso n’est pas un top team, loin s’en faut. Mieux que Minardi dans le temps, mais pas au niveau de Red Bull, malheureusement. J’espère qu’ils vont progresser et nous surprendre agréablement. Et je suis certain que Sébastien Bourdais ne décevra pas.

Sébastien Ménier : quel commentaire ajouterais-tu à l’aube du premier Grand-Prix de l’année ?
Freddy Vivien : l’arrivée de Force India annonce l’intérêt de nouveaux acteurs pour l’univers F1. Longtemps, la F1 a été dominée par les Anglais et les Italiens, avec une participation plus ou moins active selon les périodes de Français, d’Allemands, de Japonais, de Néo-Zélandais, d’Australiens et de Sud-Américains. Avec la montée en puissance de nouvelles régions du monde au plan économique, la F1 va accueillir de plus en plus de nouveaux partenaires, de nouveaux pilotes et bien sûr de nouveaux circuits. C’est tout à fait logique et légitime.

A suivre…

_____
La F1 nous offre parfois des scénarios pleins de suspense. Les enjeux financiers comme les stratégies d’investissement les plus sauvages y jouent un rôle considérable.

Vous aimez les émotions que procure la course automobile et vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

medium_COUV_CHICANES_ET_DERAPAGES.11.JPG


C’est possible, découvrez les romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

16:30 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.