Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2007

OLIVIER PANIS VEUT GAGNER AU MANS

medium_PORTRAIT_OLIVIER_PANIS.jpg«Après la F1, je souhaitais m’impliquer dans un projet de haut niveau technique, avec une équipe très motivée mais à dimension humaine, et capable de relever un véritable challenge »,

« Le projet ORECA correspond parfaitement à cet objectif, poursuit l’ancien vainqueur du Grand Prix de Monaco. D’autant plus qu’il s’articule sur une épreuve mythique. Aucun pilote n’est insensible à l’attrait magnétique exercé par les 24 Heures du Mans. J’ai été totalement séduit par l’enthousiasme d’Hugues et de son équipe autour de ce superbe projet

Olivier a découvert Le Mans en 2006 alors qu’il commentait l’épreuve pour Canal +.

« A cette occasion, j’ai découvert l’ambiance incroyable qui règne autour de cette course, témoigne-t-il. un truc magnifique dont je n’avais pas conscience avant. Quand on vient de la F1, on a des a priori sur l’endurance. Ce n’est pas la même philosophie. »

Après son retrait de la F1, Olivier s’est engagé dans le Challenge Andros avec Toyota. Il revient avec un programme complet sur trois ans pour un superbe défi au plus haut niveau de l’endurance. « En fait, l’adrénaline de la course, on ne peut pas s’en passer », reconnaît-il.

« Recruter un pilote du calibre d’Olivier PANIS est un atout majeur pour atteindre les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés, annonce Hugues de Chaunac, le patron du Team Oreca – Courage. En plus des qualités du pilote et de l’homme, le bagage technique hérité de son expérience en F1 sera l’interface idéale pour optimiser le travail de notre bureau d’études. Nous sommes impatients de commencer nos essais et, dès le mois de janvier, nous annoncerons les autres pilotes qui compléteront notre commando ».

L’objectif commun d’Olivier Panis et de Hugues de Chaunac, remporter les 24 Heures du Mans à l’échéance 2010.

« Le but est de se rapprocher le plus possible des deux grands constructeurs que sont Audi et Peugeot pour intéresser l’an prochain à notre tour un grand constructeur et nous battre par la suite avec les meilleurs, précise Olivier Panis. C’est cela le challenge. Mais il faut être humble. On ne va pas gagner en six mois. Pourtant, on ne donnera certainement pas notre part aux chiens. On peut créer la surprise. »

Seuls trois pilotes jusqu’à présent ont remporté à la fois le Grand-Prix de Monaco et les 24 Heures du Mans dans leur carrière . Olivier Panis pourrait bien devenir le quatrième.
_____

Vous voulez en savoir plus sur Olivier Panis ? N’hésitez pas à lire sa biographie officielle :

medium_COUV_PANIS.jpg
« Olivier PANIS, Passion F1 »
par Thierry Le Bras
Préface de Mika Häkkinen (Champion du monde F1 1998 et 1999)
Hêtre Éditions

15:45 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.