Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2007

DAVID SAREL A LA DENT DURE

medium_RENAULT_F1.jpg
Un scoop d’enfer

L’avocat-pilote David Sarel , héros de plusieurs romans écrits par Thierry Le Bras (1), développe un sens de l’humour sarcastique. Normal, le barreau plus les duels sur les pistes, ça forge le caractère. Pour preuve, ce « tuyau » qu’il confie par téléphone à son ami Sébastien Ménier, un journaliste qui a partagé plusieurs de ses aventures.

-Allo, Seb, annonce David, j’ai un scoop pour toi.

- Quoi ? répond le journaliste.

-Tu sais pourquoi Alonso n’a pas encore signé chez Renault ?

- J’ai ma petite idée, répond Sébastien. En réalité, Renault n’a pas tant que ça envie qu’il vienne. Briatore n’a jamais digéré le coup qu’il lui a fait en signant derrière son dos avec son pire ennemi, Ron Dennis. En plus, il lui en veut encore de ses déclarations à la fin de la saison 2006, les fameuses banderilles du petit toro qui se plaignait que Renault n’était pas à 100% derrière lui. Et pour finir, le turbulent Ibère n’est pas le genre d’hommes que peut estimer un grand patron discipliné et rigoureux comme Carlos Ghosn. Donc à mon sens, Briatore a mis de l’huile sur le feu pour attiser la mésentente entre Ron et l’équipier d’Hamilton, et maintenant que l’ex-pilote McLaren est sur le carreau et que tout le monde lui a claqué la porte au nez, Briatore et Ghosn vont le laisser hiberner en Asturie quelques saisons. Briatore a sans doute rêvé d’un jackpot en envoyant son poulain chez Toyota. Il aurait touché une grosse poignée de dollars au passage et ne l’aurait pas eu dans les pattes chez Renault. Mais là encore, le schéma se heurte au tempérament incontrôlable de l’Espagnol. Incompatible avec l’esprit Toyota.

- Certes, reprend David. Mais les conseillers du petit toro ont compris la manœuvre de Flavio et lui conseillent certainement de signer aux conditions de Renault. N’oublie pas que le libérer en le laissant aller où il veut est la pire contre-pub que pouvait lui faire Ron Dennis. Ça veut dire, Fernando, tu ne sers à rien et tu nous as beaucoup déçus. Nous avons payé assez cher pour vérifier à quel point tu es globalement négatif pour une écurie. Donc, si un top team prend le risque de t’engager, tant mieux, ça nous fera un rival de moins pour les titres. Une véritable insulte aussi à un type aussi prétentieux que le gamin des Asturies. Et un message dont les patrons de top teams ont compris la portée, crois moi.

- Ce n’est pas vraiment un scoop, tempère Sébastien.

- Non, le scoop, c’est la vraie raison pour laquelle l’Espagnol ne veut pas s’engager pour trois ans avec Renault.

- Serait-ce à cause des aléas judiciaires qui planent au-dessus de sa tête comme une terrible épée de Damoclès ?

- Non. L’Ibère sait que Sébastien Loeb va essayer la Renault F1 le 5 décembre. Il a peur que le plus grand rallyman de tous les temps réalise des chronos canons et qu’il ait envie de s’essayer en F1 à l’horizon 2009. L’ex équipier d’Hamilton a peur de Sébastien Loeb comme de tous les équipiers performants. Donc, tant que Renault n’aura pas annoncé son line-up 2009 et 2010, il ne signera pas. Il aurait réclamé à Briatore le retour à ses côtés de Nakano, tu sais, celui que Prost qualifiait de voiture morte en 1997… Avec lui au moins, il ne devrait rien risquer… En principe.

David éclate de rire. Sébastien aussi.

- Dur à publier quand même, plaisante le journaliste. Ses supporters, que dis-je, les évangélistes de sa cause, vont me lyncher. Eux qui ne vivent que pour lui bâtir une église et porter sa parole sur la F1 à travers tous les médias du monde !

- Tu crois qu’ils n’auraient pas le sens de l’humour et qu’ils seraient capables de se montrer agressifs ? enchérit David. Ce serait quand même stupéfiant…
____

(1) Circuit Mortel à Lohéac
Faits d’enfer à Carnac
Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans

(publiés aux Éditions Astoure, diffusées par Breizh)

Retrouvez aussi David Sarel dans des nouvelles (au sens littéraire du terme) et des docu-fictions dans les archives de ce blog

18:15 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.