Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2007

SPY GAMES

medium_LMC2.JPG



Son nom est Bond, James Bond.
Il a le permis de tuer.









Signes particuliers :
- James collectionne les jolies filles, communément dénommées les « James Bond Girls » ;
- il entretient une relation fusionnelle avec Aston Martin.

Quel rapport avec les courses automobiles ? Plusieurs, surtout en ces temps troublés.

D’abord, l’espionnage a gagné le milieu de la course. Au plus haut niveau, celui de la discipline reine, la F1 (cf. note précédente).

Ensuite, Aston Martin bien sûr. La DB 4 (notre photo) ne se contenta pas de servir loyalement James Bond. Elle connut aussi ses heures de gloire en compétition.
Son développement fut réalisé par le carrossier italien Touring qui choisit de concevoir une version légère avec carrosserie en aluminium.
Elle fut produite en cinq versions entre 1958 et 1963.
Le moteur originel, d’une cylindrée de 3.670 cm3, développait 240 ch à 5.500 tr/mn. La voiture pesait – en version light – 1.347 kg.

Des affaires d’espionnage aux affaires judiciaires, il n’y a qu’un pas. Nul doute que ce qui se passe actuellement en F1 passionnera les lecteurs des Aventures de David Sarel, l’avocat-pilote de fiction qui est le héros de mes romans ! Les Aston Martin jouent d’ailleurs un rôle dans « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans », un scénario où David et ses équipiers pilotent une Vivia LMGT1 à Sebring, au Mans et dans les épreuves du Championnat LMS. Or, lors de ces épreuves, les principales rivales de leur Vivia GT sont des Aston Martin et des Corvette.
_
La course automobile nous offre parfois des scénarios pleins de suspense. Les enjeux financiers comme les stratégies les plus sauvages y jouent un rôle considérable.

Vous aimez les émotions que procure la compétition et vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel :
- des nouvelles (fictions courtes) sont en ligne sur http://www.fanaticf1.com/formule1/mot282.html
- d’autres dans les archives de ce blog ;
- les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

17:25 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.