Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2007

LA DER A MAGNY-COURS

medium_OP_TOYOTA.jpg« je veux un Grand-Prix de France où les femmes viendront en manteau de fourrure et talons aiguilles », affirme Bernie Ecclestone

« Je préfère venir avec des semelles plates, un jean et un T-shirt », réplique Roselyne Bachelot.

Chaque Grand-Prix est une fête. Nul besoin des attributs d’une manifestation mondaine. Un cadre champêtre suffit.

La piste de Magny-Cours offre un superbe tracé. Les organisateurs ont consenti de gros efforts ces dernières années pour l’écoulement du trafic des spectateurs, tant à l’arrivée sur le circuit qu’au départ après la course.

Seul point noir, l’hébergement. Il faut accepter de loger loin du site. Pour ma part, j’ai dormi plusieurs fois à Vichy. Est-ce si grave ? N’acceptons-nous pas une heure de transport lorsqu’il s’agit d’aller voir un spectacle ? Une réponse affirmative s’impose.

Alors, sauvons Magny-Cours !
_

La F1 nous offre parfois des scénarios pleins de suspense. Les enjeux financiers comme les stratégies d’investissement les plus sauvages y jouent un rôle considérable.

Vous aimez les émotions que procure la course automobile et vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel :
- des nouvelles (fictions courtes) sont en ligne dans les archives de ce blog ;
- les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

19:29 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.