Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2007

DESCENTE AUX ARCHIVES

medium_DIDIER_CARADEC_SUR_911.jpgCE N’EST PAS L’ENFER,
AU CONTRAIRE


« Didier Caradec, un pilote bien réel qui apparaît souvent dans l’univers fictionnel de David Sarel »

Le blog Circuit mortel existe depuis la fin de l’année 2006.

Je l’ai créé pour vous faire partager des temps forts de la vie de l’avocat - pilote David Sarel, héros récurrent d’une série de romans policiers que j’écris. Comme le premier livre de la série s’intitulait « Circuit mortel à Lohéac », j’ai alors choisi les premiers mots de la couverture comme nom du blog.

J’ai donc mis en ligne depuis maintenant plus de dix-huit mois des histoires courtes et des anecdotes intervenues dans l’univers de David Sarel, un monde de fiction où j’espère vous entraîner sur les traces de David et de ses proches. Vous y trouverez son parrain Éric Trélor, l’ex-pilote de F1 Freddy Vivien, ses amis Nick Vareski, Denis Grenier et Sébastien Ménier, son épouse Arielle de Taleyrac, et bien d’autres encore. Vous y rencontrerez aussi des personnages peu recommandables, à commencer par Soizick Pierret-Sarel, la seconde épouse du père de David, une femme méchante et vénale qui a toujours vécu de diverses formes de prostitution et a complètement ensorcelé son mari au point de le rendre presque aussi dangereux qu’elle. Sa soif d’argent, son passé trouble et son défaut de scrupules valent à cette femme ignoble un surnom mille fois mérité : « la morue ».

Dans les Aventures de David Sarel, vous fréquenterez le monde de la course automobile. Vous croiserez des acteurs réels de ce milieu, comme Didier Caradec, Denis Vaillant, Stéphane Dréan, Bastien Brière, Caty Caly ou Julien Mouthon. Vous vivrez l’atmosphère enfiévrée des circuits.

Mais vous l’aurez deviné, la vie de David ne ressemble pas un long fleuve tranquille. Son métier d’avocat le mêle à des affaires dangereuses. Son implication dans le monde de la course automobile le place au centre d’intérêts financiers considérables. La haine de l’abominable marâtre qui a pollué son père – qu’elle a d’ailleurs fini par assassiner sur son lit d’hôpital en commettant le crime presque parfait – le mettent souvent en danger. Durant la semaine, David jongle avec un emploi du temps démentiel. Le week-end, il pilote les voitures du Team Vivia à la limite de l’adhérence. Autant dire qu’il vit à 300 à l’heure en négociant avec une habileté extrême les pièges qui lui sont tendus par des ennemis impitoyables.

En surfant sur les archives de ce blog, vous partagerez de nombreux temps forts de sa vie.

De plus, si le sport automobile vous intéresse, et/ou si la vie judiciaire vous captive, vous vous plongerez dans l’atmosphère de ces milieux d’exception, que ce soit par le biais de docu-fictions, de nouvelles (au sens littéraire d’histoires courtes, de photos, ou en entrant de plein pied dans une réalité tantôt enthousiasmante, tantôt terrifiante.

La descente aux archives n’est pas un enfer. Au contraire, elle recèle des tas d’histoires passionnantes que vous trouverez aux recoins pas encore poussiéreux d’un mois passé mais pas tout à fait oublié. Une opportunité à saisir les jours sans nouvelles fraîches !

__

Vous aimez les émotions que procure la course automobile et vous voudriez les retrouver dans des fictions ? Les affaires judiciaires éveillent votre curiosité au point de ressentir le besoin irrésistible d’en saisir les mécanismes ?

C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel :
- des nouvelles (fictions courtes) sont en ligne dans les archives de ce blog ;
- les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

12:40 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.