Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2007

BRIAN JOUBERT FAN DE F1

medium_SIGLE_FERRARI_GDE.jpg
« Je suis fan de moto GP et de F1… J’aime fendre le vent sur la route comme sur la glace. »

Cette passion, Brian la confiait à Blaise de Chabalier du Figaro quelques jours avant la conquête de son titre de Champion du monde de patinage artistique.

« Invité de notre journal (le 21 juin), le champion du monde (de patinage) a séduit par son éclectisme et sa franchise au moment de commenter l’actualité », souligne l’article qui lui est consacré dans le quotidien sportif L’Équipe.

Les lecteurs apprendront ainsi que Brian est supporter de l’OM, mais qu’il trouve que les médias apportent bien trop de place à son goût au foot.

Contrôlé fréquemment (toujours négatif) dans le cadre de la lutte contre le dopage, Brian craint que les tricheurs n’aient beaucoup plus d’avance qu’on ne croit.

« En cyclisme, je me demande s’il ne faudrait pas réduire les étapes suggère-t-il. Après tout, on s’en fout qu’ils roulent 150 ou 200 km. »

Le sympathique Poitevin confirme ses projets. « J’arrêterai ma carrière individuelle après les Jeux de Vancouver en 2010. Quoi qu’il arrive. »

Brian jouira alors d’un emploi du temps moins stressant. S’adonnera-t-il à sa passion des sports mécaniques ?

Lors de ses passages à Turin, Brian s’octroie des visites à la boutique Ferrari (d’où notre illustration). « Des voitures de rêve", commente-t-il.

Le verra-t-on rouler en rallye, en rallye-raid ou dans une autre discipline ? D’autres sportifs de haut niveau ont brillamment réussi cette reconversion, à commencer par Luc Alphand et Nicolas Vouilloz. Je suis persuadé que Brian possède toutes les qualités pour marcher - ou plutôt rouler - sur leurs traces.

D’ici là, Brian continuera à suivre les Grands Prix comme spectateur. Avec plus de sympathie pour certains pilotes que pour d’autres. « Je suis plutôt Hamilton qu’Alonso, confia-t-il aux journalistes de L’Équipe. Je ne connais pas l’Espagnol, mais lorsque je l’ai croisé à Monaco, il m’a semblé hautain. »

Le sport nous offre parfois des scénarios pleins de suspense. Les enjeux financiers comme les stratégies d’investissement les plus sauvages y jouent un rôle considérable.

Vous aimez les émotions que procure la course automobile et vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat – pilote David Sarel :
- des nouvelles (fictions courtes) sont en ligne dans les archives de ce blog ;
- les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

13:20 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.