Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2006

ROUTE DU RHUM

Ce texte ne constitue pas une incitation à boire. Sinon, il s’intitulerait « Un p’tit rhum pour la route ».

_

Car un blog dédié à un pilote automobile, fût-il un personnage de fiction comme David Sarel, le héros des romans de Thierry Le Bras publiés aux Éditions Astoure, se doit de prôner une conduite responsable sur la route. Or, éviter de conduire sous l’emprise de l’alcool fait partie des comportements à recommander pour limiter les risques d’accident.

_

La Route du Rhum, ce n’est pas une virée de bar en comptoir à la recherche du meilleur Ty-punch de la rue de la soif, mais la reine des courses transatlantiques, l’épreuve qui mène les concurrents de Saint-Malo à Pointe à Pitre, seuls sur leurs monocoques ou leurs multicoques. La Route du Rhum est née en 1978. Une date qui rappellera une autre naissance aux amateurs d’horizons lointains, celle du Paris-Dakar. Un vent d’aventure soufflait alors sur une société qui oscillait entre aspiration à la liberté et tranquillité ennuyeuse d’un pays aseptisé et traumatisé par la seule idée de risque.

_

A ceux qui s’étonneraient de l’évocation d’une course au large sur un blog consacré à un pilote automobile, je répondrai que pilotes et skippers partagent les mêmes méthodes de travail, les mêmes aspirations, la même volonté de se dépasser. Laurent Bourgnon, double vainqueur de la Route du Rhum, n’évoque-t-il pas le terme pilotage lorsqu’il décrit l’action du skipper sur les multicoques modernes ? Les commentateurs ne comparent-ils pas les 60 pieds modernes, monocoques comme multicoques, à des Formule 1 des mers ? Je reviendrai sur ces thèmes durant le déroulement de la Route du Rhum.

_

La Route du Rhum s’accompagne d’animations permanentes sur les quais de Saint-Malo. Ainsi, le village de la course, quai Duguay Trouin, accueille de nombreux exposants jusqu’au dimanche 29 octobre. Parmi eux, les Éditions Astoure ((cf : http://astoure.site.voila.fr ), où sont publiés les romans de Thierry Le Bras, l’auteur des Aventures de David Sarel.

_

Le troisième roman de la série est disponible. Il s’intitule Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans. Les lecteurs amateurs de voile découvriront que David et ses proches conseillent les skippers (de fiction) André Lebreton et Florian Manac’h. Ils apprendront que Stéphane Larivière, avocat associé avec David et Éric, est un aussi un coureur au large qui a disputé la Solitaire du Figaro et rêve de Route du Rhum

_

_

RENDEZ-VOUS CETTE SEMAINE SUR LE STAND DES ÉDITIONS ASTOURE DANS LE VILLAGE DE LA ROUTE DU RHUM OÚ VOUS POURREZ RENCONTRER THIERRY LE BRAS ET LES AUTRES AUTEURS DE LA MAISON !

00:38 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.