Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2007

UN COPAIN NOUS A QUITTÉS

medium_Denis_Toumelin2.jpg
Denis Toumelin assura l’assistance de nombreux pilotes, notamment Stéphane Dréan

En sport automobile, les spectateurs connaissent les pilotes, mais rarement les équipes qui travaillent à leurs côtés.

Pourtant, rien ne serait possible sans les copains qui, par passion de la course, par amitié pour les pilotes, consacrent des week-ends, des soirées et même des nuits à travailler sur les voitures.

Sur les circuits, lorsque la mécanique fonctionne mal ou casse, quand le comportement du châssis donne des soucis, quand une sortie de piste ou un accrochage réclament de grosses réparations, l’équipe d’assistance se précipite et se met au travail. Elle dispute un contre la montre pour réparer l’auto à temps. Elle oublie de manger, de dormir, de voir les autres voitures qui participent à la compétition, tout ça pour que l’auto de l’équipe reparte dans les meilleures conditions.

Denis Toumelin faisait partie de ces hommes qui se dévouent aux pilotes. Il était incontournable dans une équipe, tant par ses qualités humaines que ses capacités techniques. Il oeuvrait au sein du Team Hervieux de Denis Vaillant et Stéphane Dréan que nous évoquons souvent sur ce blog.

C’est d’ailleurs Stéphane Dréan qui a informé tous ses amis de la triste nouvelle hier soir :

« C'est avec une très forte émotion que je vous annonce la disparition brutale de Denis TOUMELIN, 58 ans, ce jeudi 06 septembre 2007 dans l'après-midi.

Denis est un ami de longue date de mon père, un pur passionné de sport auto qui était présent à mes cotés depuis mes débuts en compétition.

C'était aussi un technicien auto très affûté, ce qui lui a permis de devenir chef d'atelier du garage Porsche près de Lorient, et de faire l'assistance dans différentes disciplines du sport auto, Rallyes, 24 Heures de Spa et du Mans, ainsi que Rallycross.

Sur la photo, à droite, il remonte la culasse de la Clio Maxi, avant Lohéac 2007.

Sa gentillesse, sa bonne humeur, sa disponibilité et ses compétences vont beaucoup nous manquer.

Chao Denis ! »


Toutes mes condoléances à ton épouse, à ta famille, à tes amis, Denis. Comme tous ceux qui ont connu ta gentillesse et ressenti ton amitié sur les circuits, je pense beacoup à ta femme et à tes proches. Nous ne t’oublierons pas Denis.

Thierry

13:30 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.